AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Castlevania - Lords of Shadow (2010)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28  Suivant
AuteurMessage
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 29
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Mar 23 Juil - 20:09

Personne n'a de nouvelles infos sur le prix de la version PC?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xesbeth
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2352
Age : 30
Localisation : hop
Emploi : hop
Loisirs : hop!
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Mar 23 Juil - 21:24

Je crois avoir lu quelque part que ça avoisinerait les 30$/€.

A prendre avec des pincettes en attente de confirmation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xesbeth
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2352
Age : 30
Localisation : hop
Emploi : hop
Loisirs : hop!
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Mar 30 Juil - 17:53

Ce soir si j'ai bien compris..... la demo de l'ultimate edition sera dispo sur steam.

edit : Bon ben changement de dernière minute. Ce sera pour demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 29
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Mar 30 Juil - 22:20

J'ai lu la première phrase, j'ai fait "ouais!"
J'ai lu la deuxième, j'ai fait "eh merde..."

Reste qu'une démo, c'est une super nouvelle. Je suppose que le prix viendra avec?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xesbeth
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2352
Age : 30
Localisation : hop
Emploi : hop
Loisirs : hop!
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Mer 31 Juil - 18:12

Demo testée et ouah, je suis choqué.

Le jeu est super fluide ! Quand on compare avec les versions consoles c'est juste jouissif. Et pourtant je pensais pas le faire tourner aussi bien avec ma config vieillissante (laptop asus G53S : i7 2670QM, GTX560M, 4gb ram DDR3). On sent une optimisation tip top. Bon ça reste la demo avec deux environnements différents à tout casser alors j'espère qu'il en sera de même pour tout le reste du jeu, y a pas de raison.

Trop content, trop beau, pas cher, vivement fin aout cat 

ps: Intéressant de voir que Climax studios semble avoir un rôle important dans ce portage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 29
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Mer 31 Juil - 18:42

La démo est la même que sur les consoles, c'est à dire les deux premiers niveaux
(qui malheureusement ne donnent pas une très bonne image du jeu, vu qu'il s'agit d'arènes et pas d'énigmes ou autres)

Je l'ai trouvée bien plus belle que sur la console, mais comme celle ci tourne pas en HD etc...

Je l'ai faite avec le clavier (souris inutile)
Le mappage me rappelle celui de Legacy of Kain Defiance, ou de Devil May Cry 3: ZQSD pour les déplacements, IJKL pour les actions (saut, attaque légère, attaque lourde)
AE pour les magies. UIO servent pour les parades/esquives, je sais plus et attaques secondaires.

Autrement dit, la manette sera toujours intéressante.

ça m'a semblé super fluide.




Climax?
C'est pas Double Helix (l'affreuse version PS2 du dernier Alone In The Dark)
Climax s'est occupé de Silent Hill Origins et Shattered Memories, qui étaient tous deux sympatiques donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xesbeth
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2352
Age : 30
Localisation : hop
Emploi : hop
Loisirs : hop!
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Mer 31 Juil - 21:14

Oui ils auraient pu rallonger un peu la demo bordel. Déjà que tout le monde la trouve nulle et pas représentative du jeu final c'était l'occasion de pas relouper le coche. Bah non.

Oui oui Climax c'est la boite qui a un bon CV (sauf pour Rocket Knight....). Donc si c'est eux qui se sont occupés du portage je dis tant mieux.

Double Helix est en train de bousiller de Strider à l'heure qu'il est (ok je suis méchant. Je veux bien leur laisser une dernière chance mais s'ils venaient encore à me détruire un revival...alors là......).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 29
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Mer 28 Aoû - 13:02

Voilà, le jeu est enfin disponible, installé et lancé (juste pour le premier niveau, pas le temps de bien m'y mettre tout de suite.)

Deux images:



Le jeu ne me semble pas trop gourmand, et pourtant les graphismes sont très beaux (après je compare avec ma version Xboîte sans HD)

Je l'ai fait à la manette (dur de se remettre au clavier pour ce genre de jeux après Dark Souls)


Je ne sais pas comment les DLC apparaissent normalement dans le jeu sur consoles, j'ai rien vu y faisant référence (je suppose qu'ils sont débloqués une fois le jeu fini)



A part ça, je n'ai pas accès au Hub de la communauté Steam, or il y a déjà 300 contributions, donc d'autres y ont accès. Cliquer sur Hub me renvoie à la page magasin, et la liste des succès me renvoie sur mon profil.



Edit: pour le lien jeu-steam, il y a eu ça: https://twitter.com/CastlevaniaLOS/status/363174597979418626
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rocnael
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1631
Age : 34
Emploi : Agent comptable
Loisirs : JV et plein d'autres trucs
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Sam 9 Nov - 1:35

Ayé.
Fini le jeu (version Steam) à 110%.
Le jeu tournait parfaitement sur mon PC. Dommage par contre que les cinématiques ont été reprises des versions consoles. Quand tu commence le jeu et que tu vois que c'est à 30 fps et qu'il y a pas d'aliasing, ça fait mal. Heureusement que le reste du jeu n'est pas comme ça.

J'avais pas eu le courage de tout faire sur PS3. Et je n'avais pas acheté les DLC donc c'était une occasion de les faire à petit prix.
Au final, ça va. Même le boss du Chapitre 14 était relativement simple en Paladin. J'ai lu les gars sur Neogaf gueuler parce que c'est trop dur et qu'ils devaient baisser le niveau de difficulté en Ecuyer. Ca m'a pris 2 heures pour le détruire ; une bonne partie de ces deux heures consistait à apprendre ses techniques et savoir comment les esquiver.

Du coup, maintenant, j'attends Mirror of Fate sur PC (Cox en parlait sur son tweeter, donc je pense que ça va venir). J'imagine que je pourrais le prendre sur 3DS vu que j'en ai une mais tant qu'à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chô Aniki
Irrécupérable
avatar

Nombre de messages : 455
Localisation : levallois perret
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Sam 9 Nov - 2:28

Nan mais maintenant les joueurs veulent le moins de difficulté possible, ne veulent pas refaire un niveau quand ils coincent sur un boss, c'est hallucinant, j'ai même des potes, des vieux de la vieilles avec qui j'ai joué sur Nes à l'époque par exemple, ils sont pareils maintenant, ils se sont ramollis à force de jouer à des jeux où tout est fait pour ne pas bloquer... ça me déprime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 29
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Sam 9 Nov - 17:12

Perso je fais les jeux en facile pour ensuite les faire en moyen, puis dur etc.
ça fait que j'y passe plus de temps (et s'il y a un New Game + ou équivalent, c'est plus facile)



Hum, viens de terminer le premier DLC et... c'est tout? Je m'attendais à ce que ce soit plus épique ou quoi.

Edit: par contre, le dispositif qui sert de portail me rappelle beaucoup l'objet que Gabriel a utilisé pour enfermer le seigneur démon de Mirror of Fate.


2° Edit: Oh mon dieu, ces DLC sont vraiment mauvais! S'ils seulement ils n'avaient pas fait ces dessins animés, mais de vraies cinématiques, ça aurait déjà été bien mieux... Quant à l'histoire... Une fois de plus, je dis qu'ils auraient dû mettre la transformation de Gabriel dans Mirror of Fate, et pas dans ces 4 niveaux miteux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2109
Age : 52
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Dim 10 Nov - 2:18


Oulah, t'es pas fan des 2 DLC toi !
Mauvais je dirais pas, pas terrible, assurément.

Encore que Reverie passe bien, il y a du fight, des énigmes et possibilité de jouer avec Laura. C'est plus Resurrection qui est raté, il n'y a qu'un combat de boss pour ainsi dire (mais quel combat ! assez costaud ce boss quand même).

Tu as donc vu dans Reverie la grosse référence à la Confrérie et ses 3 illustres membres du temps où ils n'étaient qu'humains. Ainsi que les références au voyages temporels.

Pour les DA plutôt que des cinématiques, je dirais que c'est une question de goût. Artistiquement c'est réussi, mais ça tranche beaucoup avec les "codes" d'une cinématique telle qu'on l'entend habituellement. Moi j'avais bien aimé, mais je comprend qu'on préfère une cinématique telle que :
- le final époustouflant de LOS
- l'opening tout aussi dinguo de LOS 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 29
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Lun 11 Nov - 15:25

Ben ces 2 DLC m'ont laissé un goût de bâclé.
Je ne sais absolument pas comment ils étaient présentés à l'origine (poursuivre l'histoire de LoS par exemple?).


Reverie nous permet d'utiliser Laura pendant deux petits bouts de niveaux. Elle dispose d'un gameplay très différent de Gabriel, ce qui était intéressant à voir. Entre autres, le fait de pouvoir traverser toute une pièce en chauve-souris-esquive est sympa (même si peu utile). Récupérer de la vie en absorbant celle d'un ennemi, lancer des éclairs de foudre ou projeter une onde de choc dont la puissance varie avec la durée de chargement du sort. Oui, c'était sympa.
Mais peu exploité.

On a aussi une belle phase de plate-forme, on apprend que les bottes permettent de courir sur l'eau, que Léviathan dort sous le château, que Frankenstein possédait les lieux avant les Bernhardt, que ceux-ci ont invoqué un puissant démon et que les trois fondateurs de la Confrérie l'ont enfermé. Bon.

Et Gabriel absorbe le sang de Laura, la tuant au passage (et devenant vampire je suppose)




Resurrection ne nous permet pas d'apprendre grand chose.
Gabriel subit la transformation, d'accord.
Mais tout ça pour "Gabriel se met entre un monstre et sa puissance, et l'absorbe", c'est un peu léger. Défaut de narration, manque de parchemins (à part celui qui fait référence à Sacré Graal)...

Oui, le boss était intéressant, niveau challenge, mais à part ça, rien d'époustouflant.


Le problème des dessins animé, c'est justement qu'ils tranchent tant que ça avec les cinématiques du jeu de base. Oui, ils sont assez beaux dans leur genre (me rappelle ceux des Metal Gear Solid sur PSP ou de Deadlight).



Je peux nuancer mes propos, mais la conclusion reste que la transformation aurait dû être pour Mirror of Fate, et pas pour ces DLC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2109
Age : 52
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Lun 11 Nov - 18:58

Je ne puis qu'être d'accord.

Qu'un élément aussi déterminant que la transformation de Gabriel en Dracula soit incluse dans 2 DLC,
c'est n'importe quoi. Ils auraient dû davantage expliciter ce changement de statut radical, y consacrer
plus de temps, de niveaux, bref de développement.

Faire un jeu là-dessus aurait été abusé. Y consacrer 2/3 chapitres de plusieurs niveaux chacun,
n'aurait été que justice pour amener ce tournant scénaristique majeur.

Là où je mettrais une nuance : quand tu parles de The Forgotten One comme un "monstre". C'est un peu abusé
de ta part. Il est dit que cette entité est toute puissante, et que pour sceller ce Mal, il a fallu l'association des
3 Lords of Shadow, rien que ça ! Ceux que Gabriel a eu tant de mal à vaincre dans le jeu, font figure de
femmelettes comparés à The Forgotten One, et il a fallu qu'ils dépassent leurs clivages et leurs différents pour
se réunir et avoir la puissance nécessaire pour sceller cette créature maléfique (sous-entendu : encore plus
maléfique qu'eux).

La toute-puissance de The Forgotten One est bien rendue dans Resurrection, il n'y a qu'à voir comme il peut
nous bousiller en One Shot durant la phase de "chat et la souris" où on le pourchasse, ainsi qu'un combat
épique et très long pour que le colosse soit vaincu !

Et encore, The Forgotten One n'était pas à pleine puissance, loin de là. Il avait beau être terrifiant, il ne
disposait pas encore de tous ses pouvoirs. Alors quand Gabriel s'empare de cette fameuse puissance, que dire ?
Le plus grand guerrier de la Confrérie, ayant vaincu les 3 Lords of Shadow en combat singulier, transformé en vampire,
qui en plus s'empare de la toute puissance d'une entité démoniaque surclassant de loin les 3 Seigneurs ?
Tu t'imagines ? C'est ainsi que Gabriel estime ne plus avoir besoin de sa Combat Cross pour se battre, et qu'il l'a détruite sur le champ.

Dracula, entité des ténèbres au pouvoir absolu, est ainsi né.
Je trouve que l'histoire en elle-même n'est pas si mal.
Mais que la condenser à l'extrême dans 2 DLC est un énorme gâchis.

On aurait voulu une descente aux enfers qui se prolonge un peu plus, voire même pouvoir diriger
Gabriel Belmont dans sa période transitoire, celle où il découvre ses attributs héréditaires liés à
sa condition vampirique : puissance surhumaine, régénération en buvant du sang tout en
découvrant ses nouveaux pouvoirs faisant de Dracula le Prince des Ténèbres :
- magie (lancer de boules de feu !)
- transformation en éléments (brouillard etc)
- transformation en animaux (chauve-souris etc)

Bref, oui ces deux DLC m'ont quand même plu même si tout est condensé et qu'ils auraient pu
et du faire beaucoup mieux pour expliquer le changement de Gabriel en Dracula.

A mon avis, Lords of Shadow  2 reviendra beaucoup sur les origines du personnage, à travers
des voyages temporels (retour de Pan et de la Confrérie au premier plan, enfance de Trevor
voire même pourquoi pas celle de Gabriel lui-même, explication de ce qu'il s'est passé entre le
moment où Dracula est jeune et tout puissant et le moment où il décrépit comme un rat dans
la plus haute tour d'une église à l'époque moderne...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 29
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Lun 11 Nov - 20:04

Effectivement, dire que l'Oublié est un "monstre" est un peu léger au vu de sa puissance.

Comme on ne le combat pas lorsqu'il possède toute sa puissance, on ne peut qu'imaginer celle-ci.
Et comme il a fallu que les trois fondateurs
(je crois qu'ils n'avaient pas encore été séparés en ange/Seigneur des Ténèbres, un parchemin disait que lorsqu'ils étaient devenus les seigneurs des ténèbres ils avaient modifié les structures protégeant leur sang pour éviter qu'on ne puisse y accéder)
s'y mettent ensemble pour l'enfermer (et pas le blesser ou le tuer), elle est sans doute considérable.

(par contre, Gabriel n'a jamais combattu Zobek... Non, il a eu le Dracoliche et Satan à la place)

Tu viens de me faire comprendre pourquoi il avait détruit la croix de combat. Après tout ce qu'il avait vécu avec, je me disais qu'il y serait attaché, mais comme sa puissance est devenue telle qu'un tel objet lui est inutile, il l'a détruite.
Oui, avec cette puissance, il dépasse les trois fondateurs réunis.






Oh, en parlant de l'enfant... Deux parchemins de Mirror of Fate m'ont fait penser à quelque chose:
-Le premier disait simplement qu'un soldat avait vu des marionnettes jouer l'histoire triste du Fabricant de Jouets. On peut toujours espérer qu'on la connaîtra également dans LoS 2.
-Le deuxième disait qu'une marionnette avait l'apparence et la voix de l'enfant de l'un des soldats. Celui-ci a été tué en essayant de parler avec je suppose.

On ne sait toujours rien de ce personnage atypique. On ne sait même pas s'il sera allié ou ennemi de Dracula dans LoS2.


Pour les voyages temporels, je n'y crois pas spécialement (sans dire qu'ils ne le feront pas, c'est une possibilité, mais je ne pense pas qu'elle sera)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2109
Age : 52
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Mar 12 Nov - 6:53

Alexis a écrit:
Pour les voyages temporels, je n'y crois pas spécialement (sans dire qu'ils ne le feront pas, c'est une possibilité, mais je ne pense pas qu'elle sera)
Ils le feront tout sûr. Ne serait-ce que parce que le jeu sera jouable à plusieurs époques bien distinctes (passée / actuelle). Même si nous jouerons des flashbacks (ce qui n'est pas encore sûr), nous serons forcément amenés à diriger Dracula à plusieurs époques différentes de sa vie. Ce n'est pas un spoil, c'est juste une évidence au vu du pitch de LOS 2.

Pour l'Oublié, tu as raison par rapport aux pères fondateurs.
Mais pour Zobek, mouais. Il se fait ridiculiser par Satan, qui lui-même se prend
une pâtée monstrueuse par Gabriel quelques instants plus tard. Pour moi,
c'est synonyme que Gabriel a combattu et vaincu Zobek, même si en fait
il ne s'agissait que de son bras droit, en quelques sortes (Necromancer),
on peut imaginer que Zobek n'aurait pas fait mieux en combat singulier.

Seule sa fourberie lui a permis de prendre Gabriel par surprise, on ne peut pas dire autre chose.

Concernant Toy Maker : le mystère n'est pas si entier. Je le vois comme un rival de Dracula,
ou tout au moins une entité adversaire du Comte. Beaucoup d'éléments m'amènent à penser
ça, mais il ne s'agit que d'interprétations personnelles à la lecture et à la vue des nombreux
éléments donnés dans Mirror of Fate. Le fait qu'il soit l'apprenti de Gandolfi mais victime d'une
malédiction mystérieuse, qu'il renforce le Daemon Lord qui est un ennemi des Belmont (donc
Gabriel inclus), qu'il ait son propre agenda et ne soit jamais décrit comme au service de Dracula,
m'amènent à penser qu'il sera lui-aussi un adversaire, et non un allié du Comte, dans LOS 2.

Et je vous prédis d'ailleurs dans LOS 2 un combat de boss mémorable contre lui (je met même
un billet sur un combat contre un gigantesque Titan fabriqué par le savant machiavélique).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WhiteMoon
Neophyte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 36
Emploi : F.
Loisirs : Ciné, collection, ost
Date d'inscription : 17/10/2013

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Dim 1 Déc - 4:22

S.A.S back from his grave a écrit:

Qu'un élément aussi déterminant que la transformation de Gabriel en Dracula soit incluse dans 2 DLC,
c'est n'importe quoi. Ils auraient dû davantage expliciter ce changement de statut radical, y consacrer
plus de temps, de niveaux, bref de développement.
Effectivement, je suis on ne peut plus d'accord avec ta remarque. Je ne comprendrai jamais ce choix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkumajoD.
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1389
Age : 26
Emploi : S.T.A.L.K.E.R
Loisirs : Explose du snork
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Dim 1 Déc - 13:03

Je viens de "finir" une deuxième fois une ou deux années plus tard le Castlevania Lords of Shadow et la fin, à ma grande surprise m'a énormément bouleversé. Ce jeu met la barre très haute.

J'ai donc refait une partie, en difficile dès le début, avec un casque 5.1 et je peux confirmer que LoS a ses propre thèmes musicaux récurrents. La musique du menu de MoF est en fait prise du premier LoS, je me disais bien déjà l'avoir entendu dans les bois avec les zombies.

J'ai bien fais attention à chaque détails, à chaque paroles, à chaque petit bruits (le casque aide énormément, entendre le tissu des marionnettes se déchirer par exemple), ainsi qu'au référence au genre gothique omniprésent, pour en conclure que ce Castlevania est LE Castlevania.

Ainsi je me rend compte encore plus que l'on a 2 séries différentes, les castlevania que l'ont connais sur les portables, SotN et avant, qui, avec un certain recul est un jeu de niche, avec une base de fans qui est presque resté la même (ceux jouant aux premier Castlevania ont continué à supporter la licence), et je comprends totalement ce "choc" de passer du cox à l'âne (enfin le contraire si on suit mon jeu de mot :p), on peut ne pas l'aimer, car beaucoup s'attendaient à je ne sais quoi, des musiques des anciens castlevania repris sans cesse, avec un Belmont qui va tuer Dracula encore une fois peut être, c'est leur opinion, mais on ne peut pas dire que LoS est nul, qu'il n'y a rien, qu'il est chiant, qu'il n'apporte rien, car c'est faux.

LoS est bien Castlevania, LoS ne peut pas être un jeu qui ne soit pas Castlevania, contrairement à FF13 qui aurait pu s'appeler n'importe comment car on ne l'aurait certainement pas pris pour un FF.

Pour autant, il réussi aussi brillamment à toucher un publique qui ne connaissais pas la série mais qui n'a fait aucune concessions! Par exemple on a le choix de jouer en Facile ou en Difficile et Paladin, donc dire que le jeu est simple c'est se foutre de la gueule du monde.

Concernant les DLC, ça c'est clair que c'est honteux. Ils n'auraient pas du faire ça.

Enfin bon, j'ai envie de platiner le jeu là tout torcher et ensuite passer à MoFHD en attendant le LoS2 qui, je pense sincèrement, sera une tuerie (et c'est pas objectif haha).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkumajoD.
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1389
Age : 26
Emploi : S.T.A.L.K.E.R
Loisirs : Explose du snork
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Jeu 12 Déc - 2:28

Et bah voila, 110%, trophée platine, je suis content. Mais il me reste l'oublié à faire ainsi que les défis en paladin pour avoir 110% héhé. C'est une autre paire de manche.

Chaud chaud certain défis, détruire les 100 caisses, le mur de scie à traverser en vitesse max et tout, wow, ça faisait longtemps que j'avais pas dit des gros mots à ma console Very Happy

ce que j'ai dit:
 


Quel beau language  What a Face 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2109
Age : 52
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Jeu 12 Déc - 14:12

AkumajoD. a écrit:
Et bah voila, 110%, trophée platine, je suis content. Mais il me reste l'oublié à faire ainsi que les défis en paladin pour avoir 110% héhé. C'est une autre paire de manche.

Chaud chaud certain défis, détruire les 100 caisses, le mur de scie à traverser en vitesse max et tout, wow, ça faisait longtemps que j'avais pas dit des gros mots à ma console Very Happy


Bravo pour tes trophées. A l'époque, j'avais pas eu trop de mal à récupérer tous les Succès et 110 %, certains défis donnent l'impression d'être durs mais sont gagnables sans trop forcer. Il suffit d'insister un peu pour comprendre le truc.

Sinon bravo pour ta précédente analyse, on peut dire ça en effet. Ceux qui clament haut et fort qu'il ne s'agit pas d'un Castlevania sont des ignares de ce qu'est Castlevania. Une série qui change, qui se renouvelle, qui propose différents Gameplay, différentes manières de jouer, avec des ambiances et un style artistique ne cessant de se renouveler. Là effectivement ça fait un choc quand on passe de Judgment à Lords of Shadow, mais que veux-tu, Judgment est 100 fois meilleur donc en comparaison on ne peut que se plaindre de la qualité foireuse de LOS.

 Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkumajoD.
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1389
Age : 26
Emploi : S.T.A.L.K.E.R
Loisirs : Explose du snork
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Jeu 12 Déc - 14:54

S.A.S back from his grave a écrit:
AkumajoD. a écrit:
Et bah voila, 110%, trophée platine, je suis content. Mais il me reste l'oublié à faire ainsi que les défis en paladin pour avoir 110% héhé. C'est une autre paire de manche.

Chaud chaud certain défis, détruire les 100 caisses, le mur de scie à traverser en vitesse max et tout, wow, ça faisait longtemps que j'avais pas dit des gros mots à ma console Very Happy


Bravo pour tes trophées. A l'époque, j'avais pas eu trop de mal à récupérer tous les Succès et 110 %, certains défis donnent l'impression d'être durs mais sont gagnables sans trop forcer. Il suffit d'insister un peu pour comprendre le truc.

Sinon bravo pour ta précédente analyse, on peut dire ça en effet. Ceux qui clament haut et fort qu'il ne s'agit pas d'un Castlevania sont des ignares de ce qu'est Castlevania. Une série qui change, qui se renouvelle, qui propose différents Gameplay, différentes manières de jouer, avec des ambiances et un style artistique ne cessant de se renouveler. Là effectivement ça fait un choc quand on passe de Judgment à Lords of Shadow, mais que veux-tu, Judgment est 100 fois meilleur donc en comparaison on ne peut que se plaindre de la qualité foireuse de LOS.

 Very Happy 

Oui c'est exactement ça pour les épreuves (trials), je suis revenu à plusieurs fois sur certaine et je les ais réussi car j'avais + de magie, d'eau bénite etc et viens ensuite l'analyse et le repérage de l'environnement (le mur de scie haha je m'en rappellerai toute ma vie)

C'est une très très courte analyse mais merci, je pourrais en faire un papier là dessus mais je n'en ai pas le temps, faut bien commenter, analyser, repérer les petites phrases du jeu, les petits détails etc.
Donc oui ce sont clairement des ignares qui en sont resté bloqués à une époque de Castlevania, à un genre très spécifique. J'ai jamais joué à Jugement, j'ai vu des vidéos c'est à mourir de rire, cependant il est intéressant de voir que la série s'essai à plusieurs style pour qu'au final cela nous montre et prouve bien que l'essentiel de Castlevania c'est:
Le gothique (genre donc c'est dit de manière général), l'action et l'aventure. Qu'importe le degré de violence, il faut respecter ces 3 traits pour avoir un Castlevania.

Après LoS a 2-3 défauts mais rien de bien méchant. Ensuite comment amener tout ça de manière crédible et qui nous fasses plonger DANS l'aventure et remporter comme Dave Cox le parie fou d'en plus ramener de nouveau fans. Je dis bravo à Dave Cox, au début j'étais TRÈS sceptique sur le jeu, maintenant c'est une évidence, il y a une maîtrise, un professionnalisme dans ce jeu que d’emblée la barre est mise très haute. LoS est UNE référence dans le genre beat em all/horreur mais est, après le premier Castlevania NES, LA référence en matière de Castlevania, que l'on aime ou non le jeu, car tout les goûts sont dans la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2109
Age : 52
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Ven 13 Déc - 0:10

Castlevania NES n'a jamais été mon préféré ni celui que je considère comme le plus représentatif de la série. Je suis sceptique sur le côté "gothique" des choses. Castlevania a toujours eu ce petit côté bien funkie, décalé, et j'ai du mal à la considérer comme gothique. D'ailleurs, ce terme en lui-même ne veut pas dire grand chose.

Effectivement Cox a réussi à ramener des nouveaux fans, tout comme il s'est crée une horde d'ennemis hostiles à tout ce qu'il peut dire, faire et proposer. Il a choisi une direction pas simple, qui est de faire table rase du passé (thèmes musicaux,...) et de repartir sur des bases nouvelles. Forcément ça pouvait déplaire....

Ca m'empêchera pas d'attendre Lords of Shadow 2 de pied ferme, ce sera un grand jeu, probablement le dernier de l'ère "current gen". Même si ça veut pas dire grand chose pour moi, qui joue plus au Game Boy qu'autre chose même aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkumajoD.
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1389
Age : 26
Emploi : S.T.A.L.K.E.R
Loisirs : Explose du snork
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Ven 13 Déc - 14:16

S.A.S back from his grave a écrit:
Castlevania NES n'a jamais été mon préféré ni celui que je considère comme le plus représentatif de la série. Je suis sceptique sur le côté "gothique" des choses. Castlevania a toujours eu ce petit côté bien funkie, décalé, et j'ai du mal à la considérer comme gothique. D'ailleurs, ce terme en lui-même ne veut pas dire grand chose.

Effectivement Cox a réussi à ramener des nouveaux fans, tout comme il s'est crée une horde d'ennemis hostiles à tout ce qu'il peut dire, faire et proposer. Il a choisi une direction pas simple, qui est de faire table rase du passé (thèmes musicaux,...) et de repartir sur des bases nouvelles. Forcément ça pouvait déplaire....

Ca m'empêchera pas d'attendre Lords of Shadow 2 de pied ferme, ce sera un grand jeu, probablement le dernier de l'ère "current gen". Même si ça veut pas dire grand chose pour moi, qui joue plus au Game Boy qu'autre chose même aujourd'hui.

Moi non plus le premier n'est pas ma tasse de thé, mais il pose les bases, un château, des monstres, dracula, par la suite ces éléments sont repris et là où je ne suis pas d'accord c'est que le genre gothique lui est omniprésent. Que ce soit les décors, les références culturelle, le genre littéraire, un castlevania sans du gothique, c'est un Dawn of sorrow qui se passe avec soma, dans un appartement de Paris entrain de savaté les facteurs et les femmes de ménage.

Je te conseille de prendre 20 minutes et de lire le peu qu'il y a sur l'époque gothique qui a commencé avec les différents roman. Mais dans le gothique on retrouve aussi les fantômes, les monstres sortie de l'imagination des Européen (puisque le gothique est Européen et il diffère de l'Américain), plein plein de choses, d'éléments, qui, une fois que l'on a compris ce qu'était le genre gothique (je me répète mais ça passe aussi par l'architecture des bâtiments), il est évident que Castlevania et le genre gothique sont liés et sont indissociable. Sherlock Holmes c'est Gothique, In the Cage c'est Gothique, là je ne parle pas du gars qui s'habille tout en noir limite en mort vivant avec des piques de la tête aux pieds et se dit gothique qui n'a rien à voir.  flower 

On pourrait passer des heures à parler de ça, et même Dave Cox l'a clairement fait comprendre, que la période Gothique est toute la source de LoS comme l'ont été les autres épisodes, sauf que lui amène tout ça de manière logique et cohérente (Frankenstein par exemple), et ça c'est bandantvery happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkumajoD.
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1389
Age : 26
Emploi : S.T.A.L.K.E.R
Loisirs : Explose du snork
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Ven 13 Déc - 16:25

Wow gros gros bug avec l'oublié, durant la phase de saut entre plate forum mouvante sur la lave pour éviter de se faire repérer par lui, à un moment, un pilier tombe et l'on doit se cacher pour éviter de se faire prendre. Bah au moment ou le pilier tombe, j'ai avancé Gabriel dans la lave, mais vraiment au bord et tout de suite je suis retourné sur la plateforme pendant que la caméra s'attarde toujours sur le pilier. Soudain je "meurs" brûlé sur la plateforme (ce qui est illogique) mais je n'ai pas de game over, et je reviens sur mes pas au début de la séquence.

Je saute 2 plateforme et là cinématique qui se déclenche, la cinématique quand l'oublié prend le pilié pour défoncer la porte. En gros je viens de faire un petit skip du chapitre xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost
habitué +1
avatar

Masculin
Nombre de messages : 161
Age : 30
Emploi : ok ok, j'avoue : Informaticien
Loisirs : le dites pas mais j'aime bien Castlevania
Date d'inscription : 31/10/2011

MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   Sam 16 Mai - 0:16

C'est mon tour de taper sur le jeu ! vous inquiétez pas, c'est pas que j'l'aime pas, c'est juste que j'ai activé le friendly fire :



l'image est ... comment dire...


Ok, si je commence comme ça, je vais pas me faire que des amis ...


Castlevania ~ Lords of Shadow est un reboot de la saga qui aura ouvert le bal en me filant un grand coup de pied dans l'endroit où ça fait mal, notamment en cas de possession de chromosome Y. En effet ce jeu m'a fait comprendre une chose : "Tu joues sur une Xbox 360 !! POURQUOI TU JOUES SUR XBOX 360 ?!! ON ARRÊTE PAS DE PERDRE DES FRAMERATES !!!" ... le jeu ne savait pas encore que j'étais un gros malin qui rachetait régulièrement ses jeux consoles sur PC... d'autant que sa version PC sortirait trois ans plus tard, ce qui était très vilain de sa part, au moins le successeur aura eu la décence de faire sortir les versions en même temps...

Ensuite le jeu me fila un deuxième coup de pied au même endroit en me disant "tu es fan de la formule Metroidvania ? fuck you !! c'est une autre formule qui t'attend là, s'pèce de gamer de mes deux !" ... le jeu ignorait également que j'étais un joueur tolérant (et aussi au courant du fait qu'IGA n'est pas Castlevania et que la saga lui avait même survécut... bon pas longtemps mais quand même survécut)

Une fois ces cordiales présentations finies, je pu passer aux choses sérieuses. Bref, en un mot commençons, Gabriel et moi, nous partîmes promptement. Gabriel était assez déprimé car sa fiancée/femme/pompom girl préférée venait de passer l'arme à gauche et on savait même pas qui avait fait le coup (et Gabriel ne questionna jamais la présence de sang sur sa tunique préférée... on voit bien que y'avait plus personne pour l'engueuler, le bougre, une belle tunique toute neuve, quoi !). Bref, c'était pas la joie
chez les Belmonts, et qui de mieux pour incarner un tel rôle que Robert Carlyle, un autre grand dépressif (en même temps quand tu passes de Trainspotting & Full Monty à Eragon & 28 Semaines Plus tard, tu m'étonnes que tu sois dans un sale état 156... semaines... plus tard...).

Gabriel Carlyle part donc à l'aventure afin de péter la margouline à trois gugus qui s'amusent à spammer les humains avec des créatures vraiment pas sympa, sur lesquelles je reviendrai après, ces trois bonhommes s'appellent les "Lords of Shadow" - traduction : 2be3 - et visiblement sont prêt à donner tout ce qu'ils ont pour faire passer une mauvaise journée aux humains.

Gabriel commence son oeuvre de nettoyage en aidant un village à se débarrasser des caniches nains du premier Seigneur (qui a même lâché un de ses labradors pour l'occasion. J'ai été donc très vite introduit aux mécaniques de ce jeu : fort agréables mécaniques qui, tout le monde l'a dit et redit, rappellent God of War ou Shadow of the Colossus. J'aurai pu faire comme tout le monde et crier au plagiat mais vous savez, quand une formule marche pour un jeu, pourquoi ne pourrait-elle pas marcher pour l'autre ? non parce que si ça devient du plagiat dès qu'on reprend les même templates de gameplay, alors Doom est un immonde plagiat de Wolfenstein 3d, et Sonic a tout volé à Mario, le sagouin. L'étalage de combos était même variés et plus fourni que pas mal de beat 'em all que j'ai pu faire, donc voila quoi... j'aimerai me plaindre mais si le jeu marche et est agréable à jouer, je vais quand même pas venir défoncer la porte de chez Mercury Steam pour leur dire "dites donc ! vous avez pas fini un peu avec votre bon jeu ?!"

Plus tard dans le jeu on a même la mécanique lumière & ténèbres (l'un rend de la vie & l'autre amplifie les attaques... je vous laisse deviner qui est qui .... d'autant que tout ceux qui me lisent ici ont déjà fini le jeu sans doute). Ceci rapporte son étalage de combo, ce qui rend le bousin encore plus fourni. Niquel.

En tout et pour tout, c'est un jeu d'action où on passe plus de temps à tataner qu'à faire des sautes sur des plate-formes. Les sections plate-formes qui sont présentes sont sympa mais font plus office de progression dans le niveau.

La formule ici ne le fait pas dans le Metroidvania, parce que si on peut explorer un peu (un peu...) on ne va pas revenir sur nos pas, on suit une ligne somme toute droite, avec des ennemis qui nous barrent la route, et quelques fois des énigmes pour continuer, mais surtout du pugilat, de la violence & des monstres.

Mon seul réel regret dans l'abandon d'une formule Metroidvania c'est que vous tapez avec votre fouet et c'est tout, pas d'épées, pas de hâches, pas de lances... j'avais adoré Curse of Darkness pour son système de création d'armes et je me disais qu'un Castlevania avec plein d'armes était une voix à suivre (pour progresser vers plein de nouveaux décors hors du château... et des villes aussi... voire pleins de glyphes.... oh, Shanoa-hehem).

Bon bref, Robert Belmont part donc fouetter avec sa croix de combat (une croix-fouet ... je n'ose imaginer comment les moines l'ont élevé quand il était encore un mouflet) à travers vent, bois et marais, aider par un cheval avec un accent roumain (non non, je ne plaisante pas), pour aller voir un Dieu païen (vous savez : Pan... le Dieu qui tue... hein ? hein ??) afin d'aller lui dire que c'est la grosse merde, que Dieu ne répond plus au téléphone, que l'Eglise a beau dire "tout va bien, madame la marquise", le peuple sent que c'est mal barré, que la licence est chez Konami Europe, et que cette histoire est écrite par un espagnol à qui on lui rappelle visiblement souvent qu'il n'est pas le seul maître à bord et qui doit prendre plusieurs médicaments pour rester mentalement stable. En plus on comprend pas quand il cause, il est espagnol et les seules connaissances qu'on a de cette langue se limitent à Resident Evil 4 (un forasterooooo !!!).

Pan décide de sortir l'arme lourde et fait boire un truc à Gabriel (qui ne sait pas lire et ne voit pas l'étiquette où y'a marqué "LSD") il se retrouve alors dans un endroit bizarre avec sa femme attachée alors qu'une lame est en train de progressivement descendre sur elle. Avant de n'avoir d'autres idées vicelardes en tête, Gabriel libère sa douce pour mieux lui planter un couteau dans le bide lui même.

A son réveil, Gabrielyle est tout émoustillé

"Ce n'est pas moi ! la lame n'était même pas aiguisée, c'est elle qui est tombée sur le couteau !!!"
"... Ce n'était qu'une vision, Gabriel..."
" Oui, et ça voulait dire quoi cette vision, au fait, moi je vous ai demandé de l'aide pour mon royaume en perdition et vous, vous me montrez le JT de la semaine dernière ! je vous pensais un ancien Dieu de confiance, vous m'decevez beaucoup, mon p'tit monsieur !"
"Ça ne veut uniquement dire que tu as passé le test..."
"Quel test ?"
"Tu es digne d'avancer"
"... Dites vous n'avez que ça à foutre, on a un royaume qui tombe, merde !"
"... Écoute, je ne sais pas, je fais ce que le script me dire de faire, alors maintenant t'avance dans l'endroit où il neige et tu la fermes"


- "Bon, si tu dois tout savoir, je m'ennuie tout seul avec toutes ces fées qui se baladent à poil..."
- "... Okay, je ne dirai rien aux autres, par contre tu ne racontes à personne pour ma femme..."

C'est à ce moment là qu'on va faire face au titan de glace et tout le monde s'est mis à gueuler au plagiat une fois de plus parce que pour buter le titan en question il faut lui grimper dessus et lui faire exploser les quelques cristaux qu'il a sur lui, pendant que celui ci se secoue pour nous faire partir. Bon, le jeu copié en question est Shadow of the Colossus auquel je n'ai (prière de ne pas me lapider) pas encore joué. Bon, peut être qu'ils ont copié un peu, mais je vous demande de réfléchir deux petites secondes : comment vous vous imagineriez tuer un cyclope ? en lui crevant l'oeil, non ? après tout c'est bien ce qu'Ulysse a fait à Polythème ? si on a deux jeux dans lequel un des boss est un cyclope, vous n'allez quand même pas me dire que l'un a piqué sur l'autre. Bon, alors le Titan : pour le tuer faut lui péter les cristaux, ce qui est assez courant avec les titans, ensuite il se débat parce qu'il sait ce qu'on veut faire et qu'il a envie de rester vivant....... vous savez on va pas rendre notre boss con comme un cheval simplement pour éviter de se faire traiter de vilain copieur. Et puis, si l'authenticité de chaque jeu est si importante pour vous, je ne me rappelle pas avoir entendu qui que ce soit gueuler quand Konami réutiliser de façon éhontée les mêmes sprites pour les ennemis sur DS depuis Super Castlevania IV sur SNES ... alors silence ou j'vous fais tous sortir.

Après ce passage où Gabriel était occupé à se faire laminer par le Titan, un autre monsieur vient l'aider pour le buter en utilisant une des dagues de Gabriel (t'ain, Gabi... tout le monde est un badass ici sauf toi, hein). Le monsieur prétend s'appeler Zobek (ce qui est un nom à la con) alors que toute le monde a reconnu Christopher Lee. Pire, le monsieur est doublé par Sir Patrick Stewart (les fans de Star Trek se sont tous fait dessus ce jour, paix à leurs pantalons... gaaaarde à vous !).

Celui-ci explique ce que je vous ai déjà dis : Gabriel doit taper sur Frank, Filip et Adel sans que l'Ordre des fangirls de l'Eglise ne le sache sinon ça va pas le faire. Il décide de travailler en secret avec le monsieur qu'il ne connait que depuis cinq minutes (alors que le mec a quand même la voix du gars qui lui aurait proposé un bonbon si Gabriel avait 8 ans... ceci dit, il a été élevé façon Notre Dame de Paris avec des croix-fouet...). Gabriel part donc tranquillement sur la terre des Lycans coller un pain à Filip.

Long & périlleux voyage (mais comme dirait l'autre : "c'est loin mais c'est beau") au cours duquel il rencontre une fille télépathe accompagnée d'un gros chevalier noir... qu'il bute... les deux... oui oui... et il se rend toujours compte de rien. Remarquez, même Pan se fout de sa gueule...

Puis il arrive enfin au sanctuaire où repose le premier Seigneur des Ténèbres, et ça papote un peu avant la baston :


D'autres choses, ma foi intéressantes, sont révélées sur le fait que les trois fondateurs de l'Ordre de la lumière, une fois montés au paradis, ont dû donner leur corps physique à la Terre, oublier leurs pleurs et leurs cris. C'est assez intéressant car ça reprend le principe de la balance du Bien et du Mal, chose déjà évoquée par IGA dans Aria & Dawn of Sorrow (sauf que là, Mercury Steam est allé quelque part avec cette idée... pas comme l'autre guignol avec Daube of Cerceau). Sauf que voila, les Seigneurs des Ténèbres, eux, n'ont rien demandé à personne, et n'ont aucunement envie de partir ni aujourd'hui ni demain... peut être un jour mais pas maintenant.

Sauf que bon, même s'il sait qu'on lui a mentit, Gabi s'est quand même envoyé 500 bornes à pattes et il a pas envie de revenir bredouille et d'se taper la honte devant les confrères en revenant au monastère. Alors il préfère quand même taper sur le gros loulou (surtout qu'il sait que si on le leste avec suffisamment de pierres, y'a plus qu'à le pousser dans un puits.......... même si le combat consiste en fait à démolir les pierres, mince !)

Une fois son combat mené, il arrive devant un aigle géant qui le regarde l'air las

"Dis, je t'ai attendu pendant trois heures à l'autre sortie du Lac de l'Oubli, tu te fous de moi ?"
"Euh..."
"T'es vraiment con d'être allé sur les terres des lycans sans moi"
"Mais..."
"Rien à foutre, ce soir c'est le match, je te dépose sur un canyon quelconque et tu te démerdes, moi je rentre pour 18h..."

L'aigle l'envoi taper un boss dont il n'est pas bien important de parler. Pour après aller maraver du vampire...

Jusqu'à présent on avait eu des trolls (genre moi), des loups garous (vous, si vous êtes encore debout à 4h du mat') et surtout...


Les terribles araignées géantes témoin de Jeovah


"EXCUSEZ MOI, MONSIEUR... AURIEZ VOUS CINQ MINUTES POUR PARLER DE NOTRE SEIGNEUR JESUS CHRIST ???!!!!"

Et maintenant on a des vampires !!!

Oui non parce que le jeu s'appelle quand même Castlevania, et que ce serait dommage de pas en avoir. Ah ça, les loup garous, les trolls, toutes les minorités ça va hein, les quotas tout ça, les allocs, hein, mais alors les honnêtes vampires qui travaillent, rien du tout. Mais ça va pas tout ça.

Ceci dit, Gabriel déchante en arrivant au village où il se rend compte que tout le monde ferme portes et fenêtres, qu'on ne lui dit pas bonjour, qu'Intermarché est fermé et qu'il n'y a plus de place au Formule 1, chier !

Pourquoi ? parce qu'un moine fou garde pour lui tout seul le moyen de protéger tout le monde des vampires. Il décide de retrouver Zobek Stewart et d'aller voir le moine qui est enfermé dans son abbaye depuis plusieurs semaines (et autant dire que ça sent le vieux fromage........... Very Happy ? )

Après avoir balancé le moine dans le ravin d'à côté, nos héros retournent au village qui a été saccagé (ça a servit de ramener le truc pour le protéger, dis donc... saloperie de vampires, tous les mêmes). Les vampires sont du genre à brûler les voitures, casser les vitres, insulter les forces de l'ordre, voir les attaquer, et dès que le meneur s'est fait laminer, les autres s'enfuient en courant. Gabriel, face au village qui le voit comme son dernier recours, lance une déclaration solennelle :

"Vous en avez marre des vampires, madame ? eh ben on va vous en débarrasser, va ! on va nettoyer le château au karcher !"

Gabriel s'en va pendant que Zobek reste au bar à se miner la face et débattre avec l'ivrogne du coin si ce que Gabriel a dit était raciste ou non. Il faut savoir que le Gabriel va devoir en découdre avec de nombreux challenges :

- des vampires qui ont peur de la lumière du jour et qui restent dans des caves pour s'en abriter et faire Dieu sait quoi (... des gamers stéréotype, quoi)
- un cuisinier qui donne un peu n'importe quoi mais qui sait que ça vient de la maison (Jean Pierre Coffe)
- Une fille à la coupe de cheveux bizarre et qui n'aime pas perdre aux échecs (la fille de Gary Oldman dans le rôle de Dracula....... bon en même temps les filles ça n'aime pas perdre... et puis c'est trop nul, les filles, ça joue à la poupée et ça pleure tout le temps pour un rien).
- et enfin il va pouvoir affronter Frank... ah non en fait c'est Ségolène Royal le deuxième seigneur, qui a entendu les propos tenus par Gabriel l'autre soir sur le karcher et les vampires

"Je suis scandalisée de ce que je viens d'entendre..."
" ..... Je ne sais pas pourquoi madame Carmilla.... d'habitude calme a perdu les nerds..."
" Non je ne perds pas mes nerfs.... JE SUIS EN COLÈRE !!!"
" Non mais c'est pareil tu sais"
" Ne veux tu pas rester avec moi ?"
" Tu sais, je sais que tu es une vampire..."
" Ne suis je pas belle ?"
" Non."
" Comment ?"
" Non, vraiment pas... de plus, je suis un peu venu après avoir tatané cinquante mille de tes vampires, donc je sais ce que j'ai à faire"

Ségolène finit donc empalée sur son propre toit (aouch)

" .... ça t'apprendra à dire du mal des mangas" concluera Gabriel.


Pan arrive encore

"Tu sais que tu pourrais m'aider aussi ?"
"La flemme !"


WHATAMIFIGHTINGFOOOOOAAAAARRRRRRR!!!!

Après cette splendide imitation de Zero, qui laisse pourtant Pan de bois (le nul), Gabriel va se taper un autre chapitre de remplissage pour aller enfin au royaume des morts. Il se rendra compte avec désarroi qu'il ne doit pas voir le roi Enma et se retrouve dans un désert de titan dans lequel il ne retrouve même pas ceux qu'il a combattu avant, déception.

Après avoir affronté squelettes et cercueils, il se retrouve au Pinacle et qui voit-il ?? PAN !!!

" *Peeuufff* *Peeeuuffff* A... Alors.... ça t'la coupe, hein ?" fanfaronne Pan en sueur

Et enfin, Pan décide de montrer sa véritable forme (un transformer) afin de combattre Gabriel pour... voir s'il est fort ? Le mec il a eu toute la semaine pour le tester et c'est seulement à la fin qu'il se sort les doigts du cul, tu m'étonnes que y'a que des connasses de fées qui savent pas ce que c'est que des fringues pour le vénérer ?

En plus Pan se fait laminer, alors qu'il a enlevé sa magie à Gabriel. Bon, la première fois c'est un combat assez intéressant parce que y'a du challenge. Voila le petit truc que j'ai avec la baston dans ce jeu : jusqu'à présent je me servais de la magie ténèbres pour bourriner comme un porc sur les ennemis jusqu'à ce que ça passe, la magie de lumière pour récupérer de la vie si ça se passait mal, puis j'esquivais en tapant normalement pour récupérer des orbes. Système simple, équilibré, marrant, mais pas top niveau challenge. Là, au moins, Pan m'a attaché une main dans le dos, et sans vouloir faire le hardcore gamer hautain et élitiste, ça rendait le combat un peu plus intéressant. Une fois que Pan se retrouve avec sa propre épée dans les dents, Gabriel peut se diriger vers le four géant (non non, ils ont vraiment un four géant dans le royaume des morts, et aucune arène pour le championnat intergalactique d'arts martiaux... ah mais y'a tout qui fout le camp). Gabriel s'y rend avec la ferme intention d'allumer le feu, sentant le vent qui se déchaîne sur lui...

Il aura suffit de pousser le gardien du four en question pour tout ça. Bon c'était pas très nécessaire mais ça nous permet un petit niveau plate-forme où la lave monte afin de mettre un peu de tension dans l'air. Gabriel arrive enfin à la tour des Nécromanciens, il sent qu'Adel l'attends, souriant, toujours là pour lui. Et après avoir fait un nouveau puzzle avec les signes du zodiaque (mais sans intervention de Bernard Minet... on va de déception en déception, décidément), il arrive enfin au sommet de la tour, avec une putain de Dracolich qui l'attend.

Après avoir pété ladite Dracolich, il se retrouve avec un masque complet. Zobek arrive alors

"Excellent mon ami"
"Zobek ? quand est ce que t'es arrivé là, j'ai galéré comme un porc à arriver ici !"
"Pourquoi crois tu que je t'ai laissé passé devant"
"... Vieux rat"
"Mais fi de tout cela, nous allons enfin pouvoir faire tomber nos masques !"
"..."
"Humour, Gabriel, humour..."
"J'ai pas passé une excellente journée, si tu veux tout savoir, et j'sens plus mes godasses..."

Zobek se révèle alors comme étant.... PATRICK STEWART ! QUI L'AURAIT CRU !!!

Patrick lui fait comprendre qu'il est le vrai Seigneur des morts et que c'est lui qui avait tout orchestré : il a coupé la ligne téléphonique de Dieu, il a hypnotisé Gabriel pour qu'il aille tuer sa femme, la gamine télépathe, et fait faire toute cette quête pour lui ramener le masque. Le plan de Zobek était parfait, bon il aurait pu le faire seul, et en fait beaucoup plus discrètement puisque là, y'a un frère de la confrérie qui a acquis une puissance dingue en face de lui et... merde, attendez, je crois qu'il l'a dans le baba, là, non ?

Ah non, en fait, parce que Zobek a une puissance variable : là il est vachement balèze et va pouvoir buter Gabriel en un seul coup. Alors qu'il prend le masque des Dieux, il hurle d'un rire sardonique mais se fait interrompre par une voix rauque et grave, Zobek prend immédiatement feu, et alors le véritable méchant apparaît, le diable en personne : Bruno Bonnell.

Celui-ci se saisit du masque pour en fait euuuh.. je ne sais pas en fait. M'voyez : Gabriel voulait le masque des Dieux pour ressusciter sa femme (on lui a dit qu'il pourrait le faire, mais en fait quéquette), Zobek le veut pour... dominer ? et Satan le veut pour... combattre Dieu ?

Dites le masque il fait quoi en fait ? il rend fort ? immortel ? super fortiche aux chiffres & aux lettres ?

Peu importe, car poussé par le fantôme de sa femme, Gabriel retourne au combat (non vraiment, il faut vraiment tout lui dire à ce bougre)

Satan se rend compte que Gabriel s'est relevé

"Tu es rejeté toi aussi ? Soit. Viens avez moi... je t'aimerai plus qu'il ne t'a jamais aimé"
"Je ne suis pas de ce bord."
"Que dis tu ?"
"De plus... je déteste Infogrames !"
"Vil manant ! Pour cela tu dois mourir !"

S'ensuit un combat vraiment très très facile, je crois que même si vous le vouliez vous ne pourriez pas mourir. Déjà la magie de Gabriel ne tombe jamais (ou presque jamais, j'ignore si c'est un bug mais les deux dernières fois que j'ai combattu Satan, ma magie était au max tout le temps), ensuite la vie de Satan tombe facilement et ses coups font vraiment peu de dégât... enfin il vise comme une quiche, mais en même temps il a un masque à la con sur la face et y'a pas de trous pour les yeux, c'est ballot.

Gabriel parvient à prendre Satan Isaacs par derrière (... et George Takei n'était même pas invité sur le plateau :\ ) et l'étrangle après avoir demandé pardon à Dieu pour ses pêchés (curieuse façon de se confesser, mais c'est très classe). Après un effet Jean Michel Jarre, les âmes remontent toutes au paradis, ainsi que la femme de Gabriel, rendant toute sa quête inutile...... pour lui en tout cas. Eeet... crédits de fin.


Ouéménon

DLC oblige, on a deux chapitres en plus à se farcir ("OH NOOOON BOOOH")

On se calme, je vais aller vite sur ces deux là........ avouez qu'vous l'avez échappé belle.


Bref, Gabriel retourne au château de Carmilla, parce que...


Parce que merde, il a galéré comme un mulet, il a bien le droit de garder un souvenir, autant voir grand.

Il y retrouve la gamine vampire qui lui dit que maintenant qu'il n'y a plus un seul boys band sur Terre, l'Oublié des Abysses va ressortir et former son ancien groupe de métal (The Forgotten One of the Abyss... vous trouvez pas que ça claque comme nom de groupe ?). Gabriel pensait que buter les 2be3 c'était rendre service à l'Humanité (moi aussi), mais visiblement non parce qu'on vit dans un monde de chochotte et que les One Direction sont en train de se former. Gabriel ne l'entend pas de cette oreille et commence déjà à ruminer sa vengeance envers l'Humanité pour un tel affront.

Il finit par arriver devant l'entrée des Abysses mais il ne peut pas y entrer en tant qu'humain, il lui faut être un immortel. Comme l'Écosse c'est loin (c'est Robert Carlyle, il sait de quoi il parle) et que Christophe Lambert ne répond pas, il n'y a qu'une solution : pomper le sang de la gamine (il en a déjà tué une, c'est bon il peut le faire une deuxième fois... en plus personne ne regarde) et devenir un vampire à son tour

Spoiler:
 


Gabriel se retrouve donc... en Enfer.... encore... et part affronter un autre Transformer qui vient de se réveiller et part vers le monde des humains pour aller ruiner la margouline à qui a osé faire annuler les concerts de Métal sur Lille pour "possible trafics de stupéfiants devant la salle de concert"

Après avoir tenté de rendre badass la ligne "Enough talk, have at thee !!" Gabriel se mesure à Megatron deux fois. Sauf que l'Oublié c'est un colosse et qu'on la lui fait pas aussi facilement qu'à Bruno, donc merde quoi... il se fait juste légèrement griffer, mais peut reprendre sa route


Après un deuxième pugilat où Gabriel n'arrête pas de griffer l'Oublié (qui n'aura finalement jamais avoué que son nom était Roger... Roger l'Oublié) pour lui faire tomber son armure, l'Oublié finit par en avoir marre et, voyant que le portail vers le monde des humains est ouvert, il décide de se jeter dessus pour laisser Gabriel dans les abysses. Gabriel passe en mode Sonic the Hedgehog et dépasse l'Oublié, se saisissant du pouvoir que ce dernier avait... oublié (Very Happy ?), parachevant sa transformation en créature complètement supérieure à absolument tout.



Roger supplie pour sa vie mais se fait buter en un coup comme un noob et Gabriel s'en retourne vers le monde des humains après avoir détruit sa croix de combat.



=====

Bon en toute honnêteté : Castlevania ~ Lords of Shadow est une interprétation nettement plus occidentale de la saga, et en ça elle m'a moins parlé au début, mais beaucoup plus par la suite. C'est un jeu que j'aimais bien sans plus au début pour vraiment aimer plus au fil du temps. Les graphismes sont vraiment beaux, les musiques superbes, le voice acting est vachement bon, et en dépit de toutes mes blagues, l'histoire est assez sympa et joue la carte de l'anti-manichéisme, ce que j'apprécie énormément.

Lords of Shadow, malgré tout, a eu de bons retours, donc une suite fut produite (deux suites, à vrai dire, m'enfin l'épisode intermédiaire est particulier). Je m'occuperai du prochain avec grand plaisir, mais peut être devrais je vous faire le même récit sur un Castlevania IGA (afin de faire respecter la parité ?)


C'est à vous de juger, je continue ou je m'arrête là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Castlevania - Lords of Shadow (2010)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Castlevania - Lords of Shadow (2010)
Revenir en haut 
Page 26 sur 28Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castlevania france :: Jeux videos :: Castlevania - les jeux-
Sauter vers: