AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Stage 1 : ma rencontre avec la série

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DrkPhnx

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8
Age : 36
Localisation : Vault 21
Emploi : Destructeur/Sauveur de mondes (selon l'humeur)
Loisirs : Beaucoup trop en ce moment
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Stage 1 : ma rencontre avec la série   Sam 4 Aoû - 8:14

Bonjour à tous.

Tout d'abord, je tiens à faire mon mea culpa sur mon sujet posté (complètement à l'arrache) sur le libraire. Si un des modos pouvait le déplacer en evitant au passage de m'envoyer un coup de Vampire Killer dans la tronche, ce serait sympa.


Donc histoire de ne pas réiterer la même erreur, je vais me cantonner ici à ma présentation. Ou plutot ma rencontre avec cette série.

Ma premiere console 16 Bits : une super nes. Cadeau d'anniversaire si je me souviens bien, avec Street Fighter II. Merci les parents. Mais bon, au bout de quelques temps à coller des tartes à Bison et défier les potes, on commence à ressentir une certaine lassitude. Qu'à cela ne tienne, direction le centre ville pour trouver un autre jeu. Mais attention ! Ca coute une blinde. Donc pas question de se planter dans l'achat.

Je scrute dans les bacs à la recherche d'un jeu. Bien sûr à l'époque, on se basait soit sur la jaquette, soit sur les tests de la presse spécialisée. Cette dernière source d'infos m'ayant échappé, je passe donc au crible les jaquettes et les screens au dos de la boite.

Pour rappel, les jaquettes jap de l'époque foiraient épiquement leur passage en version us et euro. Des heros americanisés et moches sans aucune substance. Et heureusement Castlevania s'en sort plutot bien sur ce coup là.

Exemple : Rockman

Version Jap



Version US




Mais que vois-je soudain ? Super Castlevania IV : Un type armé d'un fouet-chaine, l'air déterminé à défoncer des machoires et des crânes alors qu'il est assailli par une pléthore de monstres. Bon il est blond et on ne voit pas Dracula, mais on nous assure au dos de la boite qu'on va lui botter les fesses. Sur le chemin du retour, la notice pleine de belles photos des differents Boss met déjà l'eau à la bouche. Le jeu promet d'être bon.

Arrivé à la maison, je lance la bête. Le test du fouet est concluant et en plus, Belmont n'est pas blond. Très bien.

L'entrée dans l'enceinte est déjà un grand moment en soi, avec la grille qui jailli du sol. Quand soudain, alors que j'observe le lierre arpenter le grillage en me disant " Ah ouais c'est bien foutu ", le theme de Simon commence. Et là, c'est la grosse claque.

Eh oui, parce que pour moi, et sans doute pour beaucoup d'entre vous également, la série Castlevania ne se résume pas à un bestiaire fourni, de beaux décors, et un gameplay souvent ( pas toujours ) irréprochable. C'est aussi une ambiance avec des musiques qui collent parfaitement aux situations. Mention speciale pour Akumajō Dracula X: Chi no Rondo sur PC Engine Super CD-ROM.

Et là je comprends que le jeu n'est pas bon, mais exceptionnel. Plus de dix années ont passé, et pourtant j'adore toujours y rejouer.

Avant hier, je me suis enfin mis à Sotn. Honte à moi, je ne m'attendais même pas à un tel scénario. Que du bonheur.

Et voila toute l'histoire et pourquoi j'ai atterri sur ce site. Parce que Sotn tu le boucles pas propement sans quelques infos vitales.

Je pourrais conclure sur une petite reflexion sur le style old-school-2D-plateforme et l'arrivée prochaine de Los 2. Mais je crois que c'est le sujet sensible pour beaucoup.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakùl
NeoZafkiel Aime: Rap-Metal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1602
Age : 36
Localisation : Valachie
Emploi : Comte
Loisirs : Empaler
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Stage 1 : ma rencontre avec la série   Sam 4 Aoû - 10:21

Bienvenue, je savais que tu avais l'air d'un bon gars en lisant ton premier topic (à l'arrache ^^).
Ta présentation est sympa, elle sent le vécu, je me revois à peu près dedans, mis à part que je ne me suis jamais lassé de Street Very Happy
Bonne lecture du forum, amuse-toi bien !

PS : LoS 2 est attendu comme le messie pour la plupart des gros fans de Castlevania, n'aie pas honte d'en discuter dans le topic qui lui est dédié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Stage 1 : ma rencontre avec la série   Sam 4 Aoû - 11:55

Bienvenue!
Quelle horreur cette jaquette américaine!

LOS divise les gens.
Certains en avaient marre des jeux de Koji Igarashi qui manquaient de renouvellement.
D'autres estiment que LOS est une trahison envers la série d'origine.

Pour ma part, je pense que LOS a réussi a être un Castlevania 3D (face à LoI ou CoD)
Mais j'attendrai de voir ce qui se fera APRèS LOS2 pour déclarer s'ils trahissent les origines de la série ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DrkPhnx

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8
Age : 36
Localisation : Vault 21
Emploi : Destructeur/Sauveur de mondes (selon l'humeur)
Loisirs : Beaucoup trop en ce moment
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Stage 1 : ma rencontre avec la série   Sam 4 Aoû - 15:40

Zafkiel a écrit:
Ta présentation est sympa, elle sent le vécu, je me revois à peu près dedans, mis à part que je ne me suis jamais lassé de Street Very Happy

Ben disons que la lassitude est surtout apparue apres Super Street Fighter II: The New Challengers. Les series Alpha et SF III restent assez discutables à mon sens et ce n'est que l'apparition de Street Fighter IV qui m'a fait m'y remettre. Gage de qualité lors de soirées entre potes, au même titre que Goldeneye.

Alexis a écrit:
Mais j'attendrai de voir ce qui se fera APRèS LOS2 pour déclarer s'ils trahissent les origines de la série ou pas.

Tout à fait d'accord. Maintenant je pense que vous êtes plus calés que moi en ce qui concerne l'histoire propre à la série (dans une discussion portant sur Mass Effect, là j'aurai plus de grains à moudre). Cependant, je me souviendrai toujours de la déception que j'ai ressenti en jouant à Castlevania 64 (jeu qui me fachera par la suite avec les autres opus en 3D alors que comme tu l'as précisé pour LoI et Cod, certains sont vraiment de qualité). Pour une console aussi puissante à l'époque, dommage de ne pas avoir fait de la 2D surboosté.

Je trouve également décevant que lorsqu'on nous sort des versions HD sur virtual console, ou tout simplement de nouveaux épisodes, les PCistes n'y ont jamais droit. Si un jour ( et c'est pas demain la veille ) on nous sort une compilation des Castlevania 2D sur PC, promis-juré-si-je-mens-je-vais-me-faire-empaler, je bondis dessus tel un Hopper sur Belmont.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Stage 1 : ma rencontre avec la série   Sam 4 Aoû - 20:56

Je pense que tu as mal saisi ce que je disais concernant LoI et CoD. Ils sont intéressants, mais souffrent de la comparaison avec d'autres jeux au gameplay proche: les Devil May Cry et autres God Of War font passer LoI et CoD pour des jeux trop lents (entre autres défauts, il y a aussi la succession de salles identiques ou presque).

C'est pour ça que LoS est meilleur, à sa façon.



Quand je dis que je veux voir ce qu'il y aura après LoS2, c'est surtout ce que deviendra la série qui m'inquiète.
Koji Igarashi a tenté de faire une histoire globale, malheureusement, au sein de chaque jeu, le scénario n'était pas souvent de grande qualité.
Les LoS, on ne sait pas s'il s'agit de spin-offs ou de reboot de la série... Et si ce sont des reboot, que se passera-t-il après...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DrkPhnx

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8
Age : 36
Localisation : Vault 21
Emploi : Destructeur/Sauveur de mondes (selon l'humeur)
Loisirs : Beaucoup trop en ce moment
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Stage 1 : ma rencontre avec la série   Sam 4 Aoû - 22:24

D'accord Alexis, je crois comprendre où tu voulais en venir. J'ai bien fait de m'inscrire ici, c'est instructif. Donc si j'ai bien saisi LoS a réussi à se démarquer de ses grands frères car il possède un gameplay (dans son ensemble) bien à lui.

Et donc sur la question " Est-ce que la serie LoS est un spin-off ou un reboot ? ", il manque, d'après ce que je comprends, des éléments au niveau du scénario permettant de déterminer la position exacte de Gabriel dans l'univers Castlevania. Et si cette question se pose encore aujourd'hui, c'est qu'il est trop tôt pour déterminer si l'histoire va sensiblement prendre une nouvelle direction (reboot) ou alors si elle se trouve en parallèle de la trame principale de Castlevania (spin-off).

J'ai bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Stage 1 : ma rencontre avec la série   Dim 5 Aoû - 0:16

C'est à peu près ça.

Est-ce qu'on va voir une nouvelle série Castlevania, basée sur LoS, ou bien reviendront-ils à celle qu'Iga a poursuivi, ou en créeront-ils une troisième.

On ne peut pas dire que les LoS se déroulent en parallèle des autres jeux, ce n'est absolument pas le même univers. En cela, j'aurais dû parler de Gaiden plutôt que de spin-off (quelqu'un m'avait défini tout ça il y a quelques temps sur le forum)

LoS met en scène des personnage de la série d'origine, mais dans des situations incompatibles.
Par exemple: Gabriel Belmont (inventé), son fils Trevor et son petit-fils Simon...
Trevor et Simon avaient un bon siècle de différence je crois dans la série d'origine (même sans doute plus)
Gabriel devient Dracula. Pour Iga, Dracula était un Mathias Cronqvist (il est bien dit que Gabriel est peut-être un bâtard Cronqvist, mais il n'est pas Mathias). De même, la façon dont les deux personnages sont devenus Dracula n'est pas la même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2038
Age : 51
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Stage 1 : ma rencontre avec la série   Lun 6 Aoû - 4:19

Bienvenue au nouveau membre !
J'ai du mal à piger comment tes parents ont pu t'acheter une SNIN pour ton anniversaire, vu ton âge, ils auraient plutôt dû trouver des Nintendo 64 en magasin (à moins que tu aies fait une faute de frappe et que c'est 31 et pas 21). Mais bon, je me pose souvent la même question quand des nouveaux membres s'inscrivent, au moins toi tu ne racontes pas que tu as débuté avec Castlevania sur NES, c'est déjà ça Wink

Et comme je le disais, bienvenue ! Tu trouveras ici un forum de passionné.

Alexis a écrit:
Quand je dis que je veux voir ce qu'il y aura après LoS2, c'est surtout ce que deviendra la série qui m'inquiète.
Koji Igarashi a tenté de faire une histoire globale, malheureusement, au sein de chaque jeu, le scénario n'était pas souvent de grande qualité. Les LoS, on ne sait pas s'il s'agit de spin-offs ou de reboot de la série... Et si ce sont des reboot, que se passera-t-il après...

Je ne comprend pas ta crainte, Alexis. Se posait-on la question à l'époque : "mince alors, ils ont sorti Vampire's Kiss avec un nouveau Belmont pas génial par rapport à Simon, que va devenir la série ?" A mon sens, Castlevania est une série qui a toujours su évoluer, y compris en partant parfois dans de mauvaises directions. Qu'elle continue de s'étoffer avec des visions graphiques et esthétiques différentes ne choquera personne, selon moi chaque jeu doit être pris et considéré indépendamment du précédent.

Comme tu le dis si bien, il n'y a jamais eu de continuité claire dans Castlevania, c'est une série qui a offert aux joueurs différents épisodes uniques ainsi que quelques unes courtes suites :

Castlevania et sa suite Simon's Quest
Castlevania The Adventure et sa suite Belmont's Revenge
Chi no Rondo / Vampire's Kiss et sa suite Symphony of the Night
Castlevania sur N64 et Legacy of Darkness (prologue plus exactement).

Les épisodes uniques, il est inutile de tous les citer, ils sont nombreux :
Dracula's Curse, The New Generation, Castlevania Legends, Circle of the Moon,....

Igarashi a poursuivi cette tradition de jeux uniques (HOD, OOE) et de mini-séries :
- tentative bidon de créer une mini-série avec The New Generation et Portrait of Ruin.
- essai à mon sens complètement raté d'imaginer l'avenir de l'histoire Castlevania avec la mini-série AOS et sa suite DOS

Comme tu le dis, Igarashi a commis pour moi une grave erreur en cherchant à donner une cohérence scénaristique entre tous ces anciens épisodes, pourtant non reliés les uns les autres. Mis à part certaines exceptions comme The New Generation (encore lui Wink, aucun Castlevania n'est daté : c'est pourquoi notre chevelu de service s'est forcé de "créer" des dates pour chacun des épisodes et une chronologie soit disant officielle, chose que Konami n'aurait jamais dû laisser faire, car d'une part :
- ces jeux là ne sont pas d'IGA et il n'aurait pas dû se voir adjuger le droit de les exclure ou inclure de la chronologie
- la plupart des fans estiment maintenant à tort que ces jeux ont été programmés ou produits par IGA.
- cela a crée un beau bordel et de multiples incohérences que même les IGAfans reconnaissent


Pour moi, les rétro-Castlevania (dont SOTN FAIT PARTIE) sont tous des épisodes autonomes, très peu reliés voire pas du tout reliés les uns aux autres. Lords of Shadow dans tout ça ? Rien de plus, rien de moins ! Par exemple, c'est comme la différence que nous propose SCIV sur Super Nintendo et Castlevania sur N64 (en beaucoup plus scénarisé, évidemment). C'est à dire une aventure originale, non repompée, avec un gameplay et un héros différent, et un style de jeu différent aussi (plateforme pure et dure VS aventure 3D).

Avec LOS, Dave Cox s'est à mon sens maladroitement justifié en parlant de reboot, ça n'a rien à voir. Il s'agit simplement là de SA vision de Castlevania, comme chacun des producteurs des anciens épisodes ont pu déployer à l'époque et ainsi mettre en avant leur propre vision de Castlevania. Point. Il n'y a pas lieu à débat, spin off pas spin off, reboot pas reboot, en gros ma vision de cette saga est que chaque épisode ou presque est un reboot par rapport au précéent.

Après la mini-série LOS, qui elle se prolongera exceptionnellement sur 3 épisodes et non pas 2, on aura droit à un nouveau Castlevania réalisé par un nouveau studio, et qui nous présentera une nouvelle vision de la série. That's all ! Et tout ce qu'on veut nous les joueurs, c'est de bons jeux agréables et fun à jouer.

Bon, je fais un peu long là et en plus c'est sur un topic de présentation, donc je m'arrête là... Bonne nuit.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Stage 1 : ma rencontre avec la série   Lun 6 Aoû - 11:43

Donc l'avenir de Castlevania c'est des jeux, ou des groupes de jeux, assez indépendants les uns des autres?

Tu dis que les premiers jeux l'étaient déjà, mais je rappelle que je suis passé de Belmont's Revenge à HoD, ça ne m'aide pas à avoir cette vision des choses.

Bref, c'est une idée intéressante... Du moment qu'on ne retombe pas dans la répétition d'Iga, et que les jeux sont de qualité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DrkPhnx

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8
Age : 36
Localisation : Vault 21
Emploi : Destructeur/Sauveur de mondes (selon l'humeur)
Loisirs : Beaucoup trop en ce moment
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Stage 1 : ma rencontre avec la série   Lun 6 Aoû - 18:18

@ Alexis : Merci de ces précisions, c'était coton mais j'ai pigé le pitch.

S.A.S back from his grave a écrit:
J'ai du mal à piger comment tes parents ont pu t'acheter une SNIN pour ton anniversaire, vu ton âge, ils auraient plutôt dû trouver des Nintendo 64 en magasin (à moins que tu aies fait une faute de frappe et que c'est 31 et pas 21).

Tu as dû sauter la ligne "31 ans", et juste vu "Lieu : Vault 21" ( Comprendra qui connait cette petite réference à un autre univers )


Bon sur ce, je vais terminer de peaufiner les deux trois nouveaux sujets que je prépare sur l'univers Castlevania. Mais je vais devoir patienter, d'après ce que j'ai vu, quelques jours avant d'avoir l'autorisation de poster des liens externes.

Bonne journée à vous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DrkPhnx

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8
Age : 36
Localisation : Vault 21
Emploi : Destructeur/Sauveur de mondes (selon l'humeur)
Loisirs : Beaucoup trop en ce moment
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Stage 1 : ma rencontre avec la série   Lun 6 Aoû - 18:41


Ah j'ai encore deux questions qui me taraudent et j'arrêterais là sur ce post de présentation qui n'en devient plus un.


Sachant que SotN est sorti sur PS1 en 1997 et ensuite sur Saturn en 1998, comment se fait il que deux levels ont été "rajoutés" sur la version Saturn ? Pourtant la trappe d'acces au Underground Garden est bien visible au début du jeu sur PS1. Quid de cette suppression ? Sachant qu'avec ces deux niveaux en moins, on pert également le theme de bloody tears, certe si je me souviens bien pour le combat contre Skeleton King, mais quand même...

Et enfin que pense la communauté, en général, de la Crissaegrim ? Arme cheatée et donc aucun mérite de boucler SotN avec, ou simplement une arme comme une autre qui récompense celui qui a décidé de se faire tous les shmoos qu'il croise ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2038
Age : 51
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Stage 1 : ma rencontre avec la série   Mar 7 Aoû - 1:20


Oui désolé j'ai sauté une ligne comme tu l'as écrit ! Oups... Shocked


DrkPhnx a écrit:

Ah j'ai encore deux questions qui me taraudent et j'arrêterais là sur ce post de présentation qui n'en devient plus un.

Sachant que SotN est sorti sur PS1 en 1997 et ensuite sur Saturn en 1998, comment se fait il que deux levels ont été "rajoutés" sur la version Saturn ? Pourtant la trappe d'acces au Underground Garden est bien visible au début du jeu sur PS1. Quid de cette suppression ? Sachant qu'avec ces deux niveaux en moins, on pert également le theme de bloody tears, certe si je me souviens bien pour le combat contre Skeleton King, mais quand même...

Et enfin que pense la communauté, en général, de la Crissaegrim ? Arme cheatée et donc aucun mérite de boucler SotN avec, ou simplement une arme comme une autre qui récompense celui qui a décidé de se faire tous les shmoos qu'il croise ?


Première question : Underground Garden était prévu sur PlayStation, mais n'a pas été inclus. Il reste cependant ce glitch bien connu. La Prison par contre est une création de toutes pièces pour la Saturn. Il y a pleins d'autres différences entre les 2 jeux. Outre de multiples détails techniques sur lesquels je ne m'étalerai pas, la version Saturn est absolument boostée à tous les niveaux. Plus de reliques, plus d'objets, plus d'ennemis, un Boss supplémentaire, Maria à combattre (un combat épique sur une musique superbe), un personnage jouable supplémentaire (Maria, justement), des tonnes de nouvelles pistes audio dont des remixes déjantés de thèmes ultra-connus, etc etc...

Pour moi, il s'agit de la version ultime de SOTN. Même la version PSP qui a été refaite ne l'égale pas, il y a moins de contenu et surtout, l'idée number one de la version Saturn n'a pas été conservée : la relique permettant à Alucard de courir ! Dieu sait que le perso se traîne un peu, et à force, ça me lasse de traverser ce château gigantesque en marchant comme une limace. Quand on a goûté au gameplay nerveux d'Alucard sur Saturn en courant et en faisant des méga-bonds, on a du mal à revenir aux versions Sony.

Tiens, au passage, je t'apprendrai sûrement que l'épisode Saturn a toujours été renié par Igarashi, qui n'a en rien participé au projet. C'est pourquoi les niveaux supplémentaires n'ont pas été repris ou même corrigés/ agrandis dans la version PSP sortie +10 ans après. Toujours pareil avec ce type là...

Deuxième question : quand on fait la chasse au full set dans l'inventaire, on finit bien par tomber sur la Crissaegrim. Tu as raison, il s'agit clairement de l'arme la plus impressionnante et efficace du jeu. Mais c'est loin d'être la seule. Un certain nombre d'autres armes ont des pouvoirs spéciaux se déclenchant par manipulations Street Fighteresques, qui garantissent à Alucard d'achever les Boss rencontrés en moins de 5 sec. La plupart du temps et avec un peu d'adresse, la musique de fight n'a pas encore réellement commencé que le Boss est déjà en train de rendre son dernier soupir !

SOTN n'est pas difficile ni compliqué. Par contre, lire l'anglais et le sens de l'observation sont nécessaires si on veut le terminer correctement sans cheater. C'est déjà un grand point positif. Et la grandeur des 2 châteaux garantissent tout de même une durée de vie globale assez satisfaisante. Bon jeu et si tu bloques trop, n'hésite pas, nous sommes là (enfin moi, ma présence est assez irrégulière quand même Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killy
habitué +2
avatar

Masculin
Nombre de messages : 232
Age : 32
Emploi : Retrogamer
Loisirs : Mangas, jeux vidéo, voyages.
Date d'inscription : 06/02/2012

MessageSujet: Re: Stage 1 : ma rencontre avec la série   Mar 21 Aoû - 17:59

Willkommen !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stage 1 : ma rencontre avec la série   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stage 1 : ma rencontre avec la série
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» stage tango avec les Maestros Julia et Andres CIAFARDINI
» Stage tango avec Antonio et Christine - Biarritz (64)
» Milonga/Stage/Show avec Joseba et Bakartxo
» stage moto avec benoit thibal 04.03.2013
» Stage Tango avec Christophe LAMBERT et Judith ELBAZ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castlevania france :: Générale :: Présentation des membres-
Sauter vers: