AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2071
Age : 51
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Ven 4 Avr - 17:20



AVANT PROPOS

Reprise du sujet précédent, intégré dans un nouveau topic. Finalement, j'ai juste rajouté une partie à la fin par rapport au DLC dernièrement sorti, mais je n'ai rien retouché de mon texte original. Le message est long et consistant, sans titres intermédiaires mais néanmoins très segmenté.

Ca plaira ou ça plaira pas, mais j'ai pris la décision de ne pas me censurer.
Sachant que j'aurais eu encore bien des choses à dire, mais après c'est plus un forum, c'est un bouquin qu'il faut écrire.
Bien à vous.

Shinigami a écrit:
Je trouve que tu grossis toujours un peu le trait et ton côté "hater" décrédibilise parfois tes propos. Tous, du moins sur le forum (je ne sais pas qui tu visais dans ton post),
Qu'est ce que j'ai grossi ? Quel post est "hater" ? J'en ai écrit plusieurs donc faut me dire où exactement. Tu trouves que je suis hater...dis-moi, tu t'es senti visé peut être ? A la base je parlais surtout par rapport aux fanboys montant de grossières, pathétiques et inutiles opérations de financement pour avoir d'autres jeux d'IGA à se mettre sous la dent (d'ailleurs, "opération" est le mot bien choisi car c'est le nom que cette bande de naze se sont eux-même donnés).

Rien ne peux décrédibiliser mes propos, mis à part des arguments contraires. Dans ton post il n'y en a pas vraiment. D'ailleurs, si tu as trouvé mes post précédents "hater" alors que ce n'était qu'une succession d'arguments apportés par un fan de Castlevania relatant l'histoire de la série, eh bien je te préviens que là pour le coup, tu vas en avoir droit à un post hater ! Fini de mâcher mes mots, fini de faire plaisir à l'auditoire. Et surtout, fini de gober toutes les salades que je peux lire partout (et pas que sur ce forum) depuis le départ d'IGA, "être si doux, si sensible, si incompris et si gentil ayant fait de si bons jeux, et à qui Konami aurait soit disant fait un gros coup de pute". Je force le trait là ? A peine ! Et encore, lis la suite et on en reparle. Parce que merde alors, il y a des vérités à rétablir, et j'en suis persuadé, quelques yeux à ouvrir à certains.

Shinigami a écrit:
Tous, font la distinction entre les Castlevania plate-former "arcades" et les Metroidvania. Le fanboy d'IGA est une espèce en voie de disparition sur ce forum
Premièrement, cette distinction n'est pas suffisante. Il y a aussi des jeux d'IGA qui sont des "plateforme arcade", comme tu les appelles. Castlevania Chronicles, The Dracula X Chronicles et The Adventure Rebirth. Je ne les vise pas du tout. Leurs rééditions sous la houlette d'IGA n'apportent pas grand chose aux jeux originaux, mais au moins elles ne les saccagent pas. A la limite, le seul réel problème se situe sur The Adventure Rebirth, car il n'aurait jamais du s'appeler ainsi, mais simplement "Castlevania Wii" tellement il n'a plus rien à voir avec le jeu dont le titre original s'inspire.)

Deuxièmement, je m'en tape qu'il y ait des fans d'IGA ou des fans de Cox, ou même des fans de la première génération de jeux (la plus longue soit dit en passant, car elle a perduré de 1986 à 2001). Je ne suis pas "pro-untel" ou "pro untel". Mon but, c'est juste d'espérer que la série se renouvelle en permanence. Rien dans ce que tu dis ne va à l'encontre de ça mec. Donc on n'est pas en désaccord tous les deux.

Parce que d'autres personnes au contraire, veulent encore et toujours les mêmes jeux, des clones de Symphony of the Night, et ça tu as bien raison : je ne le supporte plus, c'est comme ça qu'on va aller dans le mur. Toute série doit avancer, pas stagner ou régresser. Il y a même des reboots pour des séries bien plus récentes figure toi (Tomb Raider, Devil May Cry,...) donc je ne vois pas pourquoi des séries vieilles de 28 ans n'y auraient pas droit, elles-aussi. Il faut aller de l'avant, quitte à faire des paris audacieux venant chambouler les habitudes des fans (y compris des vieux fans dont je fais partie). Faire du sur-place, c'est signer son arrêt de mort. D'ailleurs en parlant d'arrêt de mort, tu remarqueras au passage que la fin de la série...bah c'est peut être finalement ce que veulent tous les prétendus fans de Castlevania, mais qui devraient en fait être requalifiés en fans de Metroidvania (ce qui n'a rien à voir).

Il n'y a qu'à constater tous ceux récemment (en février/mars) ont qui pleuré sur la soit-disant mort de la série, et qui ont maudit Lords of Shadow 2 (le plus souvent sans même y avoir joué !) en priant très fort pour que ce jeu se crashe lamentablement....tout ceci afin de permettre le retour en grâce de leur Dieu Vivant, vous l'aurez compris, ce cher Koji Igarashi.

Je leur pisse à la raie très fort à ces mecs. Parce que même si leurs actions de nuisance vont peut être avoir un impact important sur les ventes de Lords of Shadow 2 (les réseaux sociaux, les forums et tout ça), au moins ce qui est maintenant sûr, c'est que cet incapable cow-boy chevelu ne reprendra plus jamais les commandes de la série.

Ces sales gens déplorant ou souhaitant la mort de la série, il faut bien comprendre qu'ils sont nés avec SOTN. Ils ont tous grandis avec ce jeu, ou bien avec les clones de ce jeu (et découvert Symphony of the Night après coup). Ils n'aiment que ce genre là, et aujourd'hui ils ne comprennent pas que c'est un impératif commercial (donc de survie) que la série doive évoluer (en aparté, j'ai beau être plus vieux que la moyenne des joueurs Castlevania, je remarque ici que ce n'est pas moi le vieux con, en comparaison avec tous ces jeunes de 20/25 ans qui souhaitent le maintien absolu des pré-requis Metroidvania tels de vieux aimant leur routine pépère).

Là on parle quasiment d'une secte, des gens franchement pas très cultivés, ni gracieux dans leurs messages avec des insultes garanties si on n'est pas d'accord avec eux. Parfois, ils ont lu que la série avait commencé bien plus tôt, et que Dracula's Curse et Super Castlevania IV en sont d'honorables épisodes. Ainsi, ils se permettent de rajouter qu'ils les aiment, alors que quand on creuse un peu on s'aperçoit vite qu'ils n'y ont jamais touché. De même, à l'international il est de notoriété publique (même si erronée) que Castlevania The Adventure, Castlevania Legends ainsi que les épisodes 64 sont ratés. Ils se permettront donc à chaque fois de le répéter et d'enfoncer le clou encore et encore, même si là encore, très peu de joueurs de 20 ans y ont joué. En fait, que ces abrutis passent leur chemin et laissent les vrais amateurs de Castlevania tranquilles.

Qu'est ce qu'un fan de Castlevania ? Vaste question ! La réponse, je pense qu'on peut la résumer avec la proposition suivante : "Ce sont ceux qui naturellement possèdent une curiosité bienveillante vis-à-vis des prochains volets à venir, comme ils l'ont fait depuis la création de la série." Attitude qui permet à la-dite série de bientôt approcher le cap des 30 ans d'existence (ce qu'extrêmement peu de séries de jeux vidéo peuvent se vanter d'avoir réussi à faire, soit dit en passant).

Toujours en passant, depuis le début j'ai toujours été critique vis-à-vis d'IGA. Certes, je ne le nie pas. Mais il n'y a aucun effet miroir à faire entre moi et les actuels connards qui s'amusent à faire gratuitement du Cox-bashing ou du Alvarez-bashing. Car moi, en bon collectionneur et fan de la série, j'ai TOUJOURS acheté les jeux de la saga Castlevania, y compris ceux d'IGA, même quand ils étaient nazes.

Parce que c'est ça supporter une série, bordel de merde. C'est ça être un fan. C'est la soutenir dans les mauvais moments, en espérant qu'elle se ressaisisse un jour. On peut faire un parallèle avec les fans d'une équipe de foot, qui vont adorer leur équipe quand elle va gagner une coupe, et ne plus aller voir leur matchs dès qu'ils vont commencer à être en bas du classement ou pire, reléguables. Ces gens-là ne peuvent prétendre s'appeler des fans ou des supporters, s'ils ne sont pas capables de soutenir leur club dans les pires moments.

Ainsi, j'ai une bonne dizaine de merdes appelées Judgment à la maison ! Alors qu'on ne me dise pas que ce jeu ne s'est pas vendu parce que les fans n'ont pas suivi. Non. Le jeu ne s'est pas vendu parce que c'est de la merde, point ! Rien à voir avec tous ceux qui font du Lords of Shadow bashing, qui se prétendent fans de Castlevania, et qui effectivement eux, n'achètent rien sur cette série, la boycotte par idéologie pure et simple, et en font une pub désastreuse sans aucun argument correct et valable. "Ouais c'est plus Castlevania" "Ouais notre série est morte" "Ouais qu'on nous remette IGA et Kojima aux artworks". Tu m'étonnes que Castlevania soit en difficulté. Avec des amis et des "fans" pareils, la série n'a plus besoin d'avoir d'ennemis. Ses plus farouches s'opposant sont déjà parmi ses "auto-proclamés" fans, le genre de gens lançant des pétitions à chaque frustration.

Shinigami a écrit:
Quant au problème de la chronologie, c'est un soucis qui appartient à IGA et comme je l'ai précisé l'autre jour, c'était de sa volonté d'y établir un scénario reliant différents épisodes et en aucun cas c'est un reboot (on aime ou pas, c'est tout).
Là tu te trompes. On n'est pas d'accord du tout, c'est bel et bien un reboot qu'il a opéré ! Pour le coup, c'est toi qui force le trait, on a simplement l'impression que tu fais comme "abstraction de la réalité", comme si je n'avais rien prouvé du tout dans mes textes précédents. C'est très drôle, car depuis qu'IGA est arrivé, ce n'est pas qu'une "simple" datation de la série qu'il a cherché à faire. C'est transformer un monstre sacré vieux de 15 ans (eh oui, la série était déjà vieille de 15 ans quand il est devenu producteur) pour en faire SON oeuvre, avec SA vision et SES explications, y compris pour des jeux où il n'était en rien impliqué dans le développement et le processus créatif. Là encore, pour ça, il a très bien réussi son coup car des gens comme toi pensent que ce n'était pas un reboot de la série....bien sûr que si ! Tu n'as qu'à relire tous mes arguments précédents si tu n'es pas convaincu, ce n'est pas la peine de les réécrire à nouveau.

Shinigami a écrit:
Il y a seulement Castlevania Belmont's Revenge qui restera contradictoire (comme le souligne Alexis).
Je rigole, parce que c'est très insidieux, ce que tu dis là ! Ca montre juste que tous mes autres arguments, tu n'en tiens pas compte ! En plus, le commentaire d'Alexis que tu cites, n'est qu'un exemple repris d'une discussion qu'on avait déjà eu lui et moi il y a plusieurs années ! L'intéressé pourra même te le confirmer.

Comme expliqué précédemment, en tant que producteur Koji Igarashi n'a d'ailleurs pas attendu bien longtemps pour essayer d'imposer ce reboot, car 2 ans à peine après son ascension, le voilà qui nous sert un Lament of Innocence qui défonce littéralement certains jeux antérieurs, jeux qui ne demandaient pourtant rien à personne. Tu auras remarqué au passage que ces jeux sont systématiquement éjectés de la nouvelle chronologie qu'il a voulu imposer, comme par hasard, alors que personne ni même Konami ne lui a demandé de créer cette chronologie. Il s'est mis dans la merde tout seul, et comme tu le dis toi-même c'est assez absurde ! D'ailleurs, ton analogie avec The Legend of Zelda est très bien trouvée (on avait déjà évoqué ce parallèle avec cette autre grande saga dans les colonnes de ce forum, bien des années en arrière). Donc pour le côté "officiel", on repassera.

Bah désolé, mais ici ce n'est pas moi le hater, mais bel et bien Koji Igarashi lui-même, qui a voulu en force dire aux gens "ne tenez pas compte de tel et tel épisode, ils sont à part car je ne les aime pas" (véridique, ce sont ses propres propos). On s'en fout des jeux qu'il aime et des jeux qu'il n'aime pas. Je vais même te dire : tous les jeux qu'il n'aime pas et qui ont été retirés de sa chronologie personnelle, bizarrement, ce sont des jeux qui ont été édités par Konami APRES la sortie de Symphony of the Night (sur lequel il a travaillé) : les épisodes sur 64, le Legends sur GB, le Circle of the Moon sur GBA.

Il n'y a pas de hasard mec : ce sont tout simplement les jeux qui sont sortis pendant l'intervalle où lui-même essayait de profiter de la sortie de SOTN, pour s'imposer comme le producteur de la série... Eh oui, il était impliqué sur SOTN et a donc cherché à en tirer une gloire personnelle. Durant cet intervalle 1997-2001 (où visiblement son forcing ne fonctionnait pas, vu que c'est à d'autres studios Konami que la série a été confiée), il n'était en rien impliqué sur aucun des Castlevania pré-cités (tu peux toujours chercher son nom sur le staff, il n'y était pas, il ne bossait pas dans ces équipes de développement).

Pire : Nocturne in the Moonlight, l'épisode Saturn qui reprend 100 % du jeu sur lequel il avait bossé l'année d'avant, et pourtant un SOTN amélioré avec des zones en plus, des personnages jouables, des objets supplémentaires, des nouvelles reliques très utiles (comme la possibilité de dasher 2x plus vite !), des ennemis supplémentaires et même des boss en plus...eh bien même ce jeu-là ne lui convient pas et il en est médisant. Je te le donne en mille : c'est normal, là encore il n'a en rien été impliqué dans sa création et sa conversion, qui se sont faites sans lui.

---------------------------------------------------------------------------------------------------

APARTHE

Alors on pourra dire ce qu'on veut sur IGA, on pourra aimer ou pas ses jeux, mais une chose est sûre : ce mec est imbu de sa personne à un point inimaginable, et n'a rien d'un gentil gars. Il a un comportement capricieux, a les dents longues et l'égo démesuré ("Produced by IGA" écrit en gros sur toutes ses boites de jeu...comme si c'était un gage de qualité !), bref ce n'est définitivement pas le gentil retraité qui a dû quitter Konami, ou à qui Konami a fait un coup de pute. Merde bon sang, c'est lui qui a plongé la série dans les limbes de l'enfer ! Un peu plus et la série disparaissait tant les ventes devenaient insignifiantes. Et merde à nouveau à tous ses défenseurs, qui sont même pas capables de comprendre ça !

Quand on essuie échec sur échec, on assume ses responsabilités et on quitte le navire. Ou bien alors, on se reconvertie, et on fait autre chose de sa vie. Lui non ! Il ne s'est jamais remis en cause, et s'est toujours trouvé une tonne d'excuse pour justifier ses échecs commerciaux, excuses ne tenant pas la route un seul instant.

Sans même parler des innombrables jeux 2D qu'il nous a servis et n'ayant eu qu'un intérêt et un succès d'estime, on peut dire que Konami a été bien gentil avec lui ! Parce qu'après un premier échec 3D (LOI), il y en a eu un autre (COD), puis encore un autre en 2.5D avec DXC (qui malgré ses qualités et malgré la présence de Chi no Rondo, n'a pas rencontré le succès escompté lui non plus), et encore un dernier en 2009 avec Judgment, une bouse infâme qui ne mérite même pas d'appartenir à cette illustre série.

C'est qui après, tous les merdeux qui disent que Konami a fait un coup de pute à IGA, soit disant parce qu'ils ne l'ont pas laissé développer son épisode de 1999....mais qu'ils aillent se faire voir ! Un mauvais élément dans une entreprise, on le dégage ! C'est comme ça la vie en entreprise ! C'est ça LA VRAIE VIE. Travaillez mal, vous serez licencié ! Là encore Konami a été gentil, parce qu'ils ne l'ont même pas viré, ils lui ont juste fait comprendre que la suite de la série se ferait sans lui. Donc franchement, les faire passer pour des salauds et sanctuariser IGA, c'est du n'importe quoi.

D'autres éléments factuels, tu en veux ? En voilà !

Tu cites les dernières interview d'IGA, soit. On peut ainsi y lire toutes les anecdotes racontées par IGA lui-même, encore une fois servies sur un plateau d'argent sans aucune relance des "journalistes" en face, permettant à ce grand producteur de faire son auto-promotion et/ou son auto-victimisation. C'est facile ça, il n'y a pas de contradicteur en face. Cependant, tu as dû remarquer qu'IGA a aussi récemment confié, noir sur blanc, être mal à l'aise sur le développement de jeux en 3D. Il a même avoué je cite "ne pas être prêt" et même "avoir été pris de court" quand l'interviewer lui a reparlé de la p'tite démo pourrie en 3D sortie en 2008 avec Alucard et ses yeux rouges. Oui oui, tu sais bien de quelle vidéo je parle, celle avec Dracula's Castle en fond sonore (pour bien faire exulter tous les fanboys de SOTN).

Restons sur les propos de l'intéressé, car ils sont hallucinants. En 2009, il n'est toujours pas prêt à faire un jeu en 3D ? Alors là, chapeau ! Fin des années 2000, notre pépère ose tout simplement confesser ne toujours pas savoir maîtriser la 3D !!!! Alors que de bons jeux en 3D sortent depuis 1994, soit depuis 15 ans !!!! D'ailleurs, c'est en 2D qu'il reviendra l'année d'après avec Harmony of Despair en 2010, qui connaîtra l'incroyable succès international que tout le monde connait ! Encore un jeu qui redonnera ses lettres de noblesse à une saga à la réputation bien entamée depuis la pityable tentative Wii... Je plaisante bien sûr, car à part ressortir tous ses héros et ses sprites du placard, ce soft restera totalement anecdotique.

Et après ses brillantes créations, plongeant la série toujours plus profondément dans les ventes, on veut toujours lui confier les rênes d'une grande et illustre série comme Castlevania ? Mais arrêtez de rêver les mecs !!!! Qu'est ce qui se vend sur PS3 ? Des jeux 2D ou des jeux 3D ? Sans juger de la qualité des jeux en question, jusqu'à preuve du contraire, les millions seller, c'est plutôt les GTA, les God of War ou les magnifiques reboots de séries comme Tomb Raider ! Plutôt que les rares derniers jeux proposés dans cette bonne vieille 2D !

Quelle est la solution alors...les remakes ? Raté ! Notre cher ami a bien tenté plusieurs remakes, qui n'ont jamais rencontré de bonnes ventes ! Et ce n'est pas vraiment sa faute d'ailleurs, car si on s'éloigne de Castlevania un instant, on constatera que les remakes 2D d'anciennes gloires n'ont pas non plus pété les scores (même si ces remakes sont de bonne facture, je ne dis pas le contraire, simplement ce n'est pas ce que recherche le public). Konami c'est pas l'armée du salut, ils ne sortent pas des jeux par charité, mais pour vendre ! Leur but est de gagner de l'argent donc il faut sortir des jeux qui correspondent aux souhaits du public, c'est vital pour eux comme pour toutes les boites de jeux vidéo !

Autre argument : Lords of Shadow lui-même ! Certes, Mercury Steam s'est vue confier le projet. Mais les responsables de Konami n'étaient pas forcément hyper rassurés, et ça se comprend vu leurs jeux antécédents... Ils ont donc proposé à un producteur japonais de superviser et d'aider (le cas échéant) cette jeune team de MercurySteam. Est-ce IGA qu'ils ont appelé à la rescousse ? Bizarrement non ! Ce Cher Monsieur était indisponible pour d'obscures raisons qu'il n'a jamais voulu expliquer, même encore de nos jours. Il détourne toujours la question quand elle lui est posée, la non-réponse par l'évitement : il est passé maître dans cet art. De toutes façons, jamais ce mec à l'égo démesuré n'aurait voulu aider un projet où il n'était pas le chef (même cas de figure que par le passé avec les épisodes 64, Legends, COTM,...). C'est donc une personne qui n'avait jusque là rien à voir avec Castlevania, qui a repris le flambeau au pied levé et en proposant de lui-même son aide : Hideo Kojima. Lisez ce que nous apprends l'Artbook de Lords of Shadow, c'est suffisamment éloquent !

Souvent, je découvre des propos disant qu'IGA était un bon producteur de jeux en 2D, mais un mauvais producteur de jeux en 3D. Ensuite ils font (bien évidemment) immédiatement référence à Symphony of the Night, "joyaux inégalé et quintessence des jeux 2D". FAUX ! Ca a mis longtemps à se savoir, mais tout le monde maintenant est finalement au courant qu'il n'était PAS le producteur de ce jeu qui a révolutionné la série. Il a beau avoir essayé, perfidement, malicieusement, de dire et faire penser le contraire pendant toutes les années 2001-2009, la vérité est implacable et finit toujours par triompher : il n'était pas le producteur ni même un décisionnaire sur ce jeu.

Alors, IGA était-il un bon producteur de jeux en 2D, mais un mauvais producteur de jeux en 3D ?
Mon point de vue personnel sur la question, est que c'est un mauvais producteur....tout court !

Bordel de merde, H. Kojima est de sa génération, et sa propre série (pour le coup, on peut bel et bien dire SA SERIE car sur Metal Gear c'est lui qui avait déjà tout conçu déjà à l'époque ! Respect ! ) est à peu près de la même époque que les premiers Castlevania (soit la fin des années 80). Alors, comment se fait-il qu'il ait réussi à mettre une claque ludique ET technique au monde entier avec Metal Gear Solid sur PlayStation ? Et comment se fait-il que Kojima ait réussi à récidiver sur PlayStation 2 avec le brillant Sons of Liberty, véritable baffe technique à l'époque ?

Au moment même où IGA pataugeait lamentablement en 2003/2004 avec un Lament of Innocence qui faisait encore moins bien et encore moins impressionnant qu'un Devil May Cry, jeu d'action 3D s'inspirant de Castlevania et sorti pourtant en 2001 soit déjà 2 ans plus tôt que Lament of Innocence ?!!!!? Certes, Metal Gear Solid 2 et Lament of Innocence ne sont pas sortis en même temps, d'ailleurs le décalage est en défaveur de Castlevania là encore (comme pour Devil May Cry) car c'est ce dernier qui est sorti (largement) plus tard.

Alors, on peut toujours prétexter "Oui mais la console était encore au début de son existence, il lui a fallu ce coup d'essai pour se faire la main et comprendre la machine". Soit. C'est même une excuse qu'avait sortie IGA pour se défausser !

Pas de problème, on peut continuer si vous voulez. Metal Gear Solid 3 Snake Eater est sorti quasi en même temps que Curse of Darkness (fin 2005 / début 2006). Pourtant...l'un est un chef d'oeuvre sans nom, et l'autre est un terne jeu d'action, médiocre en tous points, et compilant exactement les MEME défauts que son grand frère sorti 3 ans plus tôt. Comme si IGA avait été sourd aux critiques sur son précédent jeu en 3D....gageons qu'il n'a pas été sourd, mais qu'il ne sait tout simplement pas proposer quelque chose de mieux (bien sûr, n'osant pas trop l'avouer, il a préféré prétexter 2 excuses : la puissance de la machine ainsi que le petit budget qu'il avait).

Prenons un peu de recul avec Metal Gear, car finalement c'est peut être Kojima qui est un génie. Et alors qu'on pouvait jouer à cet excitant et brillant jeu d'action qu'est Curse of Darkness (ahahah), bizarrement y'a un certain God of War qui est sorti à la même période, et qui nous a révélé ce que pouvait VRAIMENT être un jeu d'action 3D sur une PlayStation 2. Pire, quelques temps après, GOW II enfoncera le clou et explosera techniquement son grand frère, et ce, toujours sur PlayStation 2 !!! Alors, LOI et COD...leur médiocrité est-elle toujours due à un problème de puissance de console ?

Shinigami a écrit:
Quant au choix de la 2D, c'était par contrainte technique. Ils disaient que c'était chiant de développer la 3D sur Playstation et IGA soulignait que les graphistes étaient des génies.
Y'en a marre des excuses bidon d'IGA, que vous gobez tous et reprenez en coeur ! IGA a dit ça donc c'est vrai ? Mais merde, ouvrez les yeux ! IGA qui parle toujours de "limitations techniques" ou de "problèmes de budget trop serré", JAMAIS il ne s'est remis en cause. Sortir le même jeu que SOTN en 3D sur PlayStation, c'est à dire un monde semi-ouvert mais en 3D, c'était tout à fait possible ! C'est juste qu'il faut en être capable !

Le monde entier (ses propres confrères japonais, les studios américains,...) a du fric et fait des excellents jeux...et pas lui ? La bonne blague ! C'est parce qu'il ne vend rien, pardi ! Hideo Kojima a prouvé ses capacités avec non seulement de bons jeux 2D lors de la genèse des jeux vidéo, mais aussi d'excellents jeux 3D par la suite. Le genre de jeux qui marquent un joueur, et même qui marquent l'Histoire des jeux vidéo. C'est normal que Konami lui confie un gros budget pour ses jeux ! Parce qu'il est bankable, parce qu'il est capable de vendre des millions de jeux !

C'est comme ça que tourne le monde ! On n'a que ce que l'on mérite ! "Pas de bras, pas de chocolats", comme dirait l'autre. Notre chevelu aurait eu un gros budget, qu'en aurait-il fait ? Parce qu'il n'y a aucune vision dans ses jeux, aucune originalité, ses scénarios c'est de la merde en barre, le gameplay est raté (tout étant pré-maché, avec ses salles de téléportations et salle de sauvegardes partout), l'histoire est déjà vue (dans tous les jeux, on nous ressort l'histoire du héros ou du meilleur ami qui tourne mal), la technique est dépassée, la durée de vie ultra éphémère, et ce même si on se fait chier à faire du stupide drop d'items à 100 % sur tous les ennemis présents dans le Château.

Rien à voir avec un H.Kojima qui certes appartient à l'ancienne génération, mais qui a su se confronter aux évolutions technologiques, et surtout...a le talent pour faire de bons jeux. Bizarrement, c'est lui qui se retrouve (même timidement) impliqué sur Lords of Shadow, le seul Castlevania million seller de l'histoire. Simplement parce que lui a du talent et de la générosité à revendre (là encore, lisez l'Artbook Lords of Shadow !). Contrairement à Koji Igarashi, acariâtre et hautain.

Et puis autre chose, là encore faut croire IGA sur parole quand il nous dit qu'il n'avait pas un "gros budget" pour faire ses jeux. Car qui connait vraiment les chiffres ? Qui est en mesure de dire de quel capital il disposait ? Personne ! Encore une fois, Monsieur se plaint mais il est incapable de prouver ses dires ou même d'en apporter la justification. C'est hyper facile comme stratégie ! Comment faire pour vérifier ses propos du coup ? On ne peut pas ! L'argent mis dans un jeu par un éditeur, c'est le plus souvent secret d'état - information seulement révélée quand il y a un intérêt marketing à le faire, genre -"Jeu plus cher de l'histoire des jeux vidéo" ou autres messages publicitaires du genre.

Parlons un peu d'un autre producteur célèbre, ayant commencé comme simple programmeur dans les années 80... Un certain S. Miyamoto. Il a TOUT fait sur les premiers The Legend of Zelda, Super Mario Bros et Donkey Kong (même la musique de ce dernier !). A l'époque, on parlait de jeux 8 bits sur fond noir, avec sons et gameplay minimalistes. D'aucun diront donc que c'était facile de réaliser des jeux à 100 % lors de ce temps là. Déjà, ça reste à voir. Même à l'époque, des titres 8 bits étaient souvent développés par une grosse team de programmeurs. De plus,...est-ce que c'est ça qui a empêché Miyamoto de sortir une bombe 3D telle Super Mario 64, dont il était producteur et réalisateur ? Ou bien encore un Zelda Ocarina of Time, que beaucoup encore aujourd'hui décrivent comme le meilleur jeu de tous les temps ? Non !!!!

Super Mario Bros est un million seller et malgré le poids dans années et des évolutions technologiques :
son gameplay et sa jouabilité sans failles le rendent encore extrêmement plaisant à jouer aujourd'hui !

Ca prouve que même sans budget, il est quand même possible de faire de très bons jeux ! Car :
Quand on a du talent, on s'adapte !
Quand on a du talent, on a une vision claire de la direction que prendront ses jeux avec l'évolution de la technologie !
Quand on a du talent, on ne cherche pas qu'à reproduire ce qu'on a déjà fait par le passé !
Quand on a du talent, on sait faire évoluer sa série !
Quand on a du talent, on va de l'avant, on cherche les meilleures idées pour ses jeux et on innove !

Shinigami a écrit:
Secundo, comme l'équipe était libre de faire ce qu'ils voulaient, ils souhaitaient faire un jeu plus accessible pour toucher un public plus large, d'où l'explication pourquoi SOTN était facile. La disparition des trous mortels est une autre raison. Le leveling rentre dans cette optique par ailleurs.
Attends pince moi, j'ai dû mal lire...c'était volontaire de leur part qu'après avoir fait du Leveling, on puisse exploser un Boss final en 3 coups d'épée ? Si c'est ça, moi je dis vive le Leveling ! Franchement, quel public peut aimer terminer un jeu sans un minimum de difficulté, sans un minimum de challenge qui le rendra fier de son accomplissement ? Faire maintenant croire qu'un tel problème de conception, majeur, comme exploser un Boss en un seul coup, c'est-à-dire dire qu'un défaut de gameplay aussi grave ait été SOUHAITE par l'équipe de développement...c'est franchement naze de dire ça, c'est encore une fois il s'agit là d'une excuse bidon qui ne trompera personne.

Shinigami a écrit:
Quant au choix de la 2D, c'était par contrainte technique. Ils disaient que c'était chiant de développer la 3D sur Playstation et IGA soulignait que les graphistes étaient des génies.









Ne jugez pas la qualité pitoyables des clichés, je les ai pris au pif sur Internet.

En fait, ne regardez que les graphismes. Parce que vous trouvez que ces décors confinent au génie vous ? Des longs couloirs vides, sur fond noir, quasiment sans arrière plan ni scrolling parallaxe ni rien du tout. Sérieusement, même une Super Nintendo a prouvé mieux ! Là on est pourtant en 1997, Astal et Rayman sont sortis depuis longtemps et ont établi de nouveaux standards en matière de qualité graphique en 2D. Et en plus on dispose soit disant de "graphistes de génie"...tout ça pour nous proposer des couloirs et des salles aussi pauvres ? Certes, certains endroits sont plus jolis que d'autres (on a bien une belle fontaine par-ci par-là, mais l'ensemble est très inégal et même si ça reste "regardable" en général on ne peut pas dire qu'on soit bouleversé par la qualité graphique du jeu.

Quand on le compare avec des jeux 2D tels Astal ou même Rayman, on peut ainsi affirmer que sur le plan de la technique pure, Symphony of the Night était là encore dépassé à l'époque où il est sorti. Donc on peut se demander pourquoi sa réputation est ainsi surfaite (même les notes de l'époque n'étaient guère brillantes, je vous invite à les consulter à nouveau). Mais laissons tomber ce qui a été montré plus tôt, c'est à dire l'aspect bof bof du jeu sur le plan technique. Car si il y a bien un truc qui plombe SOTN, c'est sa facilité exacerbée. Il est certes plaisant à jouer, mais nul doute que s'il avait été plus costaud, il serait encore plus apprécié. Car le jeu n'a pas été assez testé avant sa commercialisation, c'est tout.

D'ailleurs, ce gros problème n'a jamais été rectifié par IGA lors de toutes ses adaptations sur PSP, XBOX Live, PSN, et compagnie. Plutôt que revoir le doublage de quelques lignes de dialogue, n'aura t-il pas fallu inclure d'autres modes de jeu, des modes supplémentaires s'adressant aux spécialistes ayant déjà retourné le jeu plusieurs fois, comme un mode difficile, Hardcore, Lv1 max, ou que sais-je encore (COTM a bien une demi-douzaine de modes de jeu différents !). Eh bien non, c'est trop dur à penser pour cet IGA paresseux, qui nous ressort un jeu identique adapté sous de nombreuses plateformes différentes juste pour tenter de faire un peu de fric en plus. Tant pis pour ceux qui le connaissent déjà par coeur depuis plus de 15 ans, et qui n'ont strictement rien de nouveau à se mettre sous la dent.

FIN DE L'APARTHE

---------------------------------------------------------------------------------------------------

J'en étais à parler de Nocturne in the Moonlight.
Alors c'est vrai, on pourra dire ce qu'on veut sur l'aspect technique du jeu : ralentissements incompréhensibles, temps de chargement entre les zones du Château, effets de transparence ratés ou je ne sais quels autres détails techniques. Toutes ces choses sont vraies et incompréhensibles pour une Saturn, pourtant la championne de la 2D. Certes d'un point de vue technique, certaines choses pêchent un peu et auraient pu être améliorées avec une meilleure programmation...mais il s'avère que le plaisir de jeu est là, et que ses apports par rapport à la version PlayStation sont loin d'être anodins.

Les musiques supplémentaires sont nombreuses et toutes de grande qualité. Ecoutez donc Chaconne C.moll dans la prison, le thème est long, intriguant et stupéfiant. Ou bien les étonnantes reprises de Beginning, Bloody Tears et Vampire Killer, qui ont toutes une pêche incroyable. Encore mieux, il est hautement jouissif d'affronter Maria lors d'un combat épique, sur le thème Guardian Fight, chef d'oeuvre inégalé que je vous invite tous à écouter ou réécouter ici : https://www.youtube.com/watch?v=aceWIRyTcW8. Il est plaisant de parcourir des niveaux supplémentaires (à l'intérêt limité certes, car on les aurait voulu encore plus longs) et surtout, surtout : il est INDISPENSABLE de pouvoir faire Symphony of the Night en DASHANT, le Château étant tellement immense, que pouvoir speeder à marcher 2x plus vite, c'est le top (surtout qu'Alucard a tendance à se traîner dans la version PlayStation, impression renforcée avec tous les effets de démultiplication du sprite du perso lors de chaque mouvement).

Eh bien, en dépit de tous ces arguments, pensez-vous donc qu'IGA corrigerait le tir des défauts techniques du jeu Saturn pour en proposer une adaptation occidentale améliorée ? Que dalle !!!!! Sur PSP, PSN et XBOXLive, tous les adds-on du jeu Saturn ont été passés à la poubelle ! On ne garde rien ! Ni les zones, ni les musiques, ni les objets supplémentaires, ni la fameuse relique permettant de dasher...rien ! Y'a juste Maria qui sera conservée, mais dont le Gameplay sera changé à 100 % pour coller à sa façon de combattre de Chi no Rondo avec ses oiseaux...pfff. Quand on lui demande pourquoi, sa réponse est là encore aberrante : "parce que je n'aime pas cette version Saturn". Mais franchement c'est quoi ce mec....

Shinigami a écrit:
D'une part, le style Kojima avait donné une énorme bouffée d'air et de personnalité à la saga
Ai-je jamais dit le contraire ? Non, absolument jamais ! Au contraire, dans mes propos au dessus, j'insiste bien pour dire que c'est en changeant régulièrement le chara-design et la direction artistique des jeux qu'une série pouvait se renouveler ! Le problème c'est que la pauvre Kojima a été forcée d'oeuvrer bien trop longtemps sur cette série ! Donc ça n'a pas mis longtemps à tourner en rond, avec trente exemplaires de personnages tous androgynes/émo goth. Tout artiste fini inévitablement par s'auto-plagier au bout d'un moment. Les ressemblances et manque d'idée, que j'ai mis en exergue il y a au moins 5 ans sur ce forum, ce n'est pas de sa faute à elle.

Eh oui, c'est encore une fois celle d'IGA, qui aurait dû renouveler plus souvent et plus rapidement les chara-designer de la série. Il y a quelques années, et encore maintenant, ça arrive fréquemment qu'on lise : "Castlevania est indissociable de Kojima, Yamane et IGA". Bravo, quelle ouverture aux autres ! On est plutôt dans un énième dénigrement des autres chara-design du monde entier, comme si une seule personne pouvait symboliser la série par ses dessins, alors que jusque là Castlevania avait déjà été brillamment mis en images par des dizaines d'artistes tous plus talentueux les uns que les autres (dont malheureusement le nom se perdra dans les limbes du temps, preuve qu'on n'a pas besoin d'être connu pour être talentueux).

Shinigami a écrit:
(faut dire que les artworks occidentaux bien kitchs, c'est ce qui se faisait le plus à l'époque...
Tu en veux du bien kitch ? A ton service !



Aile d'ange d'un seul côté (aucun rapport avec le jeu d'ailleurs, car Soma n'est pas ailé !), le perso juvénile et efféminé avec cheveux blancs, épée bien guerrière dans la main alors que le mec n'est censé être un étudiant japonais, et il n'a jamais du apprendre à manier une seule lame de sa vie, vu l'épaisseur de ses bras de gonzesse. Sans oublier le poing serré de l'autre côté pour faire genre "le mec déterminé" (comme Alucard dans le fameux artwork SOTN d'ailleurs, tiens tiens : lui aussi tape la même pose, avec à une épée dans une main et l'autre poing serré).

Ca c'est du gros kitsch en barre, là on est bien d'accord !
Contrairement à ça :



Ici on ne voit pas qu'un simple héros en gros plan. Non non. Au contraire, le perso principal est comme mis en retrait, et présente des traits vieillissants, chose rarement mise en avant dans les arts de jeux vidéo (il faudra attendre MGS IV des décennies plus tard pour jouer un papy Snake, lui aussi vieillissant). Le cadre général autour du personnage est beaucoup plus détaillé. Le décor lugubre, la muraille en arrière plan, l'ennemi principal Dracula imposant et effrayant, un perso secondaire est illustré, sans oublier le grand classique de la série : le Château sur colline, avec lune ronde et chauves souris autour. Je ne vois pas ce que ce genre d'illustrations peuvent avoir de kitsch. C'est bien dessiné, bien colorisé, et correspond tout à fait au ton du jeu. Pas l'illustration de Kojima, qui fait un joli dessin mais qui n'a rien à voir avec du Castlevania même si on retrouve quand même un Château et une lune en arrière plan.

Shinigami a écrit:
On a eu pourtant deux renouvellement dans la saga avec des artworks type "anime jap" assez commercial pour Dawn of Sorrow et Portrait of Ruin
En quoi c'est un renouvellement ? Le style Anime/Manga, on l'a déjà eu pour Chi no Rondo sorti 12 ans avant Dawn of Sorrow ! C'était un vieux jeu ? Pas de problème ! On a aussi eu ce style "anime jap" sur Legends, là encore sorti 7 ans avant Dawn of Sorrow !!! Toujours pas convaincu ? Alors encore plus récemment, on avait eu Circle of the Moon, quelques années à peine avant la sortie de Dawn of Sorrow. Rien que pour ce dernier, regarde donc le magnifique Artwork qui était proposé en 2001 (hors ère IGA), et compare le donc avec celui de Dawn of Sorrow.





Franchement, lequel est le plus esthétique ? D'une part, vouloir tenter de renouveler une série en faisant ce qui a déjà été fait plusieurs fois par le passé, ça s'appelle répéter quelque chose, pas la renouveler. IGA n'a rien inventé, et n'a rien imaginé de nouveau. Et ensuite, quitte à répéter quelque chose déjà fait par le passé, pourquoi pas, mais autant le faire correctement ! Ou proposer mieux que ce qui avait été fait ! Là ce n'est clairement pas le cas, avec le style choisi pour les 2 jeux DS que tu cites, la série est juste dans une rétrogradation par rapport à ce qu'on avait déjà pu voir avant ! C'est bien simple, y'a pas un défenseur de ces artworks, et même les amateurs de manga (dont je fais partie) chient sur ces dessins !

La faute au dessinateur ? Non ! La faute au producteur qui a validé ces dessins de merde pour faire les covers de ses jeux Castlevania ! Tenter de rajeunir la cible, c'est bien beau, mais ça n'empêche pas de sélectionner de beaux dessins. Encore une fois, je me répète mais c'est bien IGA le responsable de cette erreur, pas le dessinateur en lui-même.

On peut dire la même chose avec Judgment, d'ailleurs. Ce n'est pas Obata qui est un mauvais dessinateur. C'est un mangaka qui a son style, qu'on aime ou qu'on n'aime pas. Mais pour Castlevania, est-ce que ça collait bien ? Simon Belmont vous a t-il convaincu avec son cycliste moule bite en latex ? C'est pas Obata le responsable des horreurs/erreurs, c'est bien IGA qui a cru pouvoir réussir à rajeunir la cible des fans de Castlevania en dénaturant complètement l'oeuvre originale dont il avait hérité. On sait tous le succès qu'il a rencontré en dénaturant ainsi une série aussi mythique...

Là encore, IGA pour expliquer l'échec de Judgment s'est mis à parler d'un budget déficient...mais même si c'était vrai, est-ce qu'il fallait consacrer autant d'argent pour se payer un mangaka célèbre en tant que chara-designer ? Si son budget n'était pas élevé, comme il le dit, n'aurait t-il pas mieux valu prendre un dessinateur lambda, inconnu, et donc moins cher qu'une star à la mode ? Et consacrer plus de temps et d'investissement au gameplay en lui-même (je rappelle que la palette de coups disponible est de 3/4 par combattant !!!). Encore une fois, c'est une erreur d'arbitrage d'IGA en tant que producteur. Il ne sait pas faire correctement son métier de producteur, qui est de donner une direction à ses jeux et à ses équipes de développement. Et ça, c'est pas une question de 2D ou de 3D.

Je relève d'ailleurs un point très important concernant Judgment : la bande son. Alors qu'elle a été unanimement acclamée par la presse ET par les fans, savez-vous combien de musiques ont été composées par Déesse Michiru Yamane ? C'est simple....0. Est-elle donc fondamentale à la saga ? Est-elle donc indispensable à notre série fétiche ? Mais non bordel de merde, la preuve avec Judgment ! L'univers auditif est un pur régal, mélange de nouveaux thèmes (le sublime "Darkness of Fear" écoutable ici https://www.youtube.com/watch?v=1rwwL27HZhA, ou bien encore cette musique du menu qui est juste énorme https://www.youtube.com/watch?v=aAaZoEWoB3E) ainsi qu'un subtil cocktail de reprises, sublimant à chaque fois le thème original. Donc pour Yamane c'est non merci, je préfère mille fois qu'on donne leur chance aux milliers d'autres compositeurs talentueux, plutôt qu'on nous resserve à nouveaux les mêmes instru de Yamane, déjà entendues des dizaines de fois sur la saga.

Shinigami a écrit:
et un autre style, très joli, pour Order of Ecclesia.
Alors là oui, on est d'accord, les Artworks d'Order of Ecclesia sont vraiment très jolis ! Et leur style est très propre, loin de l'univers de Kojima tout en ayant leur propre personnalité. Mais là tu ne parles que de la forme  mec ! Dans le fond, personne n'est trompé : on a droit quasiment à la même chose ! C'est pour ça que le jeu s'est extrêmement mal vendu, et que ce sera le dernier Metroidvania d'IGA ! Parce qu'il n'y avait pas de vrai renouvellement ! Un simple commentaire venant de la synthèse du test de Consoles + en décembre 2008 : "- : Nouveautés pas si neuves".

Shinigami a écrit:
Notons que les deux derniers Metroidvania ont voulu proposer une forme assez différente (le duo et les niveaux annexes à un niveau central; une world map avec un enchainement linéaire de différents niveaux en référence aux premiers Castlevania
Tu dis "Notons" mais perso je ne note rien du tout ! L'aventure d'OOE est la même que celle servie depuis 10 ans, avec quelques petits changements à peine notables quand on joue ! La carte n'a aucune âme, on ne peut rien faire dessus, à part se déplacer ! Intérêt zéro, ça n'apporte strictement rien en terme de gameplay ! Ca s'appelle un simple ajustement, en rien une innovation ! En plus, la moitié du jeu se passe dans le Château, à l'ancienne, donc vraiment le terme "innovation" est bien trop excessif concernant cet OOE. Pareil, les gyphes, c'est quasiment la même chose que ce qu'on avait eu pour le système des Ames dans AOS et DOS.

En ce qui concerne POR, là encore peut-on parler d'originalité ? Le coup des tableaux c'est bien joli, mais concrètement, là encore ça n'apporte rien ! N'est pas Super Mario 64 qui veut... Une fois dans la zone (et quelle zone...vive les pyramides égyptiennes quoi) on n'a plus aucune interaction possible avec le Château de Dracula, donc quelle est l'originalité en fait ? Ou la valeur ajoutée des zones dans les tableaux ?

En ce qui concerne le duo des persos, c'est cosmétique, car le jeu se joue quasi de la même façon que si on avait à contrôler Alucard ! Double saut et tout le toutim. Passé quelques instants, quand on joue à POR, on oublie même qu'on dirige 2 perso tellement l'idée est sous-exploitée ! Un exemple ? Se positionner à 2 sur une dalle pour ouvrir une porte, wahou quel apport ! On n'avait jamais vu ça avant ! Autre brillante illustration : devoir être deux pour pousser des caisses lourdes, franchement je crois que c'est le truc le plus nul et convenu qu'on ait pu voir dans les jeux vidéo !! . Jonathan et Charlotte, c'est quasi-pareil que Leon et Ashley dans RE4, la possibilité de faire des combos en plus ! (j'exagère à peine).

Shinigami a écrit:
Au final, ils se sont aperçus que SOTN ressemblaient à Super Metroid et ils ne s'attendaient pas à un tel succès. Ce qui explique entre autre l'ascension d'IGA (opportunisme?) et Konami qui souhaita profiter de ce mouvement. C'est une anecdote intéressante et ça permet de mieux saisir la philosophie des Metroidvania et comment c'est arrivé.

Alors là ils sont trop forts ! Ils copient intégralement le principe de Super Metroid dans un Château (avec juste un marchand en plus), et ils ne s'en sont même pas rendus compte ? C'est marrant ça, car les testeurs (joueurs et journalistes) du monde entier ont tout de suite fait le rapprochement entre les deux jeux, et ce dès les premières review qu'on ait pu lire sur le jeu !

Et après, ils jouent les imbéciles / ignorants / candides (rayez la mention inutile) en faisant les mecs pas au courant, "qui ne s'en sont pas rendus compte" ? Mais merde, ayez un peu de bon sens ! Vous n'allez pas croire des rigolos pareils, quand même ! Le principe des allers retours parce qu'on n'a pas le bon pouvoir sur une grande map en 2D ouverte , y'avait pas 36000 jeux qui proposaient ça à l'époque ! Il y avait Super Metroid et pis c'est tout ! Très rapidement, le terme même de Metroidvania a été consacré, alors stoppons la plaisanterie.

Je ne remets pas en cause le fait qu'ils copient Super Metroid (qui est un jeu mythique), on a le droit de puiser ses inspirations où on veut, il n'y a rien de mal à ça. Mais simplement ce qui me dégoûte, c'est le fait qu'ils ne l'assument pas. C'est ça qui me dérange. Calquer le mode de progression à l'identique et jouer les innocents qui n'y sont pour rien... Ca ne passe pas, ça. C'est réellement prendre les gens pour des cons.

Embrayons sur ce qu'IGA assume...ou surtout, sur ce qu'il n'assume pas. Parlons un peu de son courage. Paraît-il, qu'il s'est rendu compte qu'à l'heure de la mondialisation, il valait mieux que la série ne possède plus qu'un seul nom dans tous les pays. En 2002, Castlevania voit donc le jour au Japon pour la première fois. L'expérience se poursuit en 2003 avec Castlevania sur GBA et PS2. Et puis.....pouf, pour les suivants, revoilà Akumajo Dracula. Pourquoi ? Personne ne le saura jamais vraiment. Simplement, beaucoup spéculent que les Japonais n'ont pas aimé le changement de nom avec l'occidentalisation. Mais est-ce sûr ? Je suivais déjà activement l'actualité Castlevania à l'époque, et je vous assure que je n'ai jamais entendu parler d'un quelconque problème sur les Japonais n'aimant pas le nom Castlevania. Et vous avez déjà vu des Japonais se plaindre vous ? Ou faire des pétitions pour que le nom de la série revienne à Akumajo Dracula ? Franchement, connaissant la culture japonaise, je ne les imagine pas un seul instant envoyer des lettres à IGA pour exiger un retour au nom original ! Le respect absolu de l'autorité est trop important dans la culture japonaise.

Là encore, je m'en fous de Castlevania ou d'Akumajo Dracula. On s'en cogne. Simplement, ce qui est con, c'est que de prétendre que ses jeux ne se seraient pas très bien vendus au Japon parce que les joueurs n'ont pas compris ni accepté le changement de nom de Akumajo Dracula en Castlevania. Encore une belle excuse d'IGA ! Mais de qui se moque t-on ? Non seulement le type a pas les couilles d'assumer ses propres décisions (avec un beau virage à 180°) mais en plus il vient expliquer que ce détail insignifiant lui a causé le préjudice de faibles ventes ?

Grâce à IGA, vous le saurez maintenant : c'est le nom du jeu qui détermine ses bonnes ventes ou ses mauvaises ventes. N'importe quoi.

Autre grande décision courageuse : virer les épisodes qu'il n'aimait pas. Du balai Reinhardt, Carrie et Cornell, on ne veut plus de vous, vos histoires n'ont jamais existé. Soit. T'es le producteur, c'est toi qui décide ! Et pourtant, étrangement, qui voit-on débarquer dans le casting de Judgment ! Eh bien, justement un loup-garou du nom de Cornell ! Mais franchement, c'est quoi cette blague ? Non seulement il a dégagé les jeux Nintendo 64 en les montrant du doigt sur la place publique comme de vilains jeux en 3D tout caca...mais en plus il se permet de piocher dans les personnages de ces jeux-là pour établir le casting de son jeu de combat absolument minable ? En toute honnêteté, le pauvre Cornell n'avait pas besoin de ça, surtout quand on voit à quel point il a pu être massacré dans ce jeu tout pourri.

Bravo IGA. T'es un King. C'est très logique et très courageux tout ça. Y'a pas à dire, tu n'as qu'une parole. Pffff. Et puis après, il y a toutes les tâches qui courent après, et qui pensent que ce jeu n'était qu'une erreur de parcours. Et Encor of the Night, là encore (!) c'était une erreur de parcours ? Rien que le titre du jeu, ENCOR of the Night, est vraiment synonyme de la volonté d'IGA de jouer à 100 % sur le côté nostalgique des joueurs, adulant SOTN. Et Harmony of Dissonance Despair (même les titres de ses jeux deviennent de plus en plus chiants et redondants), là encore ce n'était qu'une erreur de parcours ? Je suis convaincu que certains ici se sont éclatés sur ce jeu, mais franchement...est-ce que Castlevania, c'est ce genre de "trucs" ? Des jeux de baston 3D, ou bien des jeux de bastons 2D en multijoueurs ?

Encore sur ce point du courage, j'ai lu de multiples fois "Bravo IGA, à l'heure de la 3D, merci pour votre courage, car vous savez encore nous prouver qu'on peut faire de bons jeux en 2D". Sauf que faire des jeux en 2D, ce n'est pas un choix ou une passion pour lui....c'est juste qu'il ne sait faire que ça ! Parler de "courage" est ici totalement déplacé, notre cher ami n'arrive pas à produire autre chose de convaincant, c'est tout. D'ailleurs, son dernier vrai titre sur la série, ce n'est pas Judgment, non non, c'est Harmony of Despair et c'est sorti en 2010 ! Avec encore une fois un retour à la 2D, sans même parler du copié-collé lâche et abusé de centaines de sprites de personnage, ennemis et objets déjà connus tirés des anciens jeux. Faire marcher à ce point la photocopieuse pour la production d'un jeu original, tu m'étonnes que la série n'arrive plus à se renouveler, et sombre dans les profondeurs commerciales...

Pour terminer sur cette notion de courage chez IGA, je reviens sur ce que la plupart des "fans" (souvent américains d'ailleurs) plébiscitent actuellement : la thèse comme quoi il est honteux que Konami, en voulant démarrer autre chose (Lords of Shadow) et en confiant la franchise à des Européens, n'a pas permis à IGA de créer son jeu avec l'histoire de 1999, baptisé "Demon Castle Wars". C'est quoi encore, cette connerie ? Parce que Konami aurait empêché quoique ce soit à IGA ???? Ben tiens, première nouvelle !! Eh non, ce sont encore ces absurdes fans-boys qui sont (à nouveau) à côté de la plaque avec leur IGA chéri. Si le jeu n'est jamais sorti (et ne sortira probablement jamais) c'est juste parce qu'IGA lui-même avait PEUR de décevoir ses fans.

Il avait au moins 6 occasions de sortir ce jeu, car les informations à propos de cette histoire, on les voyait déjà apparaître dès l'année 2003 quand Aria of Sorrow est sorti. Jusqu'à une officialisation complète en 2006 lors de la sortie de Portrait of Ruin, qui présentait lors de son pack collector pour le 20ème anniversaire de la saga, une chronologie où est expliquée le détail de la trame de 1999, avec Julius Belmont qui aurait définitivement vaincu Dracula.

Ce qui est intéressant, c'est que d'autres fans américains sont eux-mêmes pleins de bon sens et corrigent leurs propres camarades. Jusqu'à présent, j'ai pas trop voulu saouler en mettant des liens partout pour toutes les sources, mais là je vais faire une exception, en vous proposant de suivre ce topic (bien sûr, il faut savoir parler anglais, mais cela reste aisément compréhensible).
http://castlevaniadungeon.net/forums/index.php/topic,6963.0.html

Comme on peut le lire, certains fans en corrigent d'autres, en leur rappelant justement pourquoi Koji Igarashi n'a pas été volé, et pourquoi cet énergumène à la tête de la série depuis bien trop longtemps a finalement lui-même creusé sa propre tombe, en multipliant divers projets annexes (Judgment, Encor of the Night, Harmony of Despair, etc etc) au lieu de sortir de VRAIS jeux Castlevania, et pourquoi pas en 3D, attendus par le public.



EPILOGUE

Bon, beaucoup auront l'impression que j'ai été long. Très long voire trop long. C'est sûr que 16 pages sur Word, ça ne se lis pas en 2 minutes. Pour ma part, j'y ai passé une bonne partie de la nuit, mais pourtant j'ai écris ça d'une traite.... Tant pis, que vous lisiez ou pas, je m'en tape un peu. Marre des posts à la noix, faisant 3 lignes, bourrés de fautes et sans aucun fond derrière. Les partis pris non argumentés, comparables à des cris du coeur ou même des caprices d'enfant, j'en ai beaucoup trop lu.

Je prend le contrepied inverse, avec un texte long, construit, basé sur des arguments solides et sur un véritable fond. Fallait juste rétablir certaines vérités à propos de cet usurpateur, ce n'est pas pour rien que certains sur ce forum (moi le premier) ont dès 2006 commencé à vouloir ouvrir les yeux de la communauté des fans de Castlevania sur ce personnage. On a mis du temps à avoir de l'audience, tellement les fan-boys ne nous comprenaient pas et préféraient nous cataloguer bêtement "d'anti-IGA", comme si nous n'avions aucun argument solide à lui opposer.

Igarashi est coupable de tout ce qui a pu lui arriver, ça aurait même dû lui arriver bien avant,
si Konami avait été une société moins gentille et paternaliste avec ce producteur raté.


EDIT : j'ai terminé la DLC Revelations, et je comprend pourquoi j'aime Castlevania. Ses personnages d'abord, classes et complexes, son environnement (un Château maléfique), son gameplay à la croisée des chemins entre le combat, l'exploration et la plate-forme, ses combats de boss ultra techniques et relevés, ses musiques envoûtantes... Ceux qui voulaient jouer Alucard dans un monde en 3D ouvert (et qui attendaient ça depuis 6 ans avec la démo présentée au TGS) n'ont qu'à se rabattre sur cette DLC très sympa...Koji Igarashi n'a pas su le faire, donc adieu et merci Mercury Steam.

Puissent à l'avenir d'autres studios reprendre le flambeau de la saga avec autant de brio et d'originalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Ven 4 Avr - 18:15

Tu as oublié de dire... qu'il a donné son visage à Julius, c'est à dire le Belmont qui a tué Dracula pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2071
Age : 51
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Ven 4 Avr - 18:30

Alexis a écrit:
Tu as oublié de dire... qu'il a donné son visage à Julius, c'est à dire le Belmont qui a tué Dracula pour de bon.

Si tu savais tout ce que j'ai "oublié" de dire... Mais à un moment, t'arrives à 16 pages, tu sais que seules 1 ou 2 personnes vont lire ton message, et tu te dis que ça sert à rien d'aller raconter d'autres anecdotes supplémentaires.

Smile 

Julius étant tellement proche d'autres personnages dessinés par Kojima, à ce moment là on peut ouvrir encore le sujet...

 Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Ven 4 Avr - 18:51

En fait, c'est très intéressant, surtout parce que très peu de gens prennent le temps d'écrire autant pour présenter leurs arguments. (Tu l'as signalé, beaucoup de gens ont des œillères et t'insultent si tu essaye de le leur prouver)

Je crois que le seul défaut que je pourrais te mettre en avant serait le manque de liens/références.
Tu as dit ne pas trop vouloir en remplir ton écrit.

Ah, et peut-être une séparation en parties? (je cherche la petite bête, me tape pas)



Ce n'est pas moi qui viendrai te contredire en tous cas, je me suis reconnu plusieurs fois parmi les personnes dont tu parlais, et je sais que j'essaye trop d'être conciliateur et pas assez de me forger mon propre avis.

En outre, pour en revenir aux références, je suis sans doute l'un des plus mauvais du forum pour ce qui est d'en chercher. Je reste collé à jeuxvideo.troll alors que sa qualité est devenue quasi-inexistante, et je suis incapable d'aller voir ailleurs. (Cela dit, j'y croise quelques groupies d'Iga, je crois avoir glissé quelques liens quelque part à ce sujet)

Alors voilà, je l'ai lu, je vois que c'est recevable, je le dis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2071
Age : 51
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Ven 4 Avr - 19:03


Mettre des références, ça alourdit énormément le texte.

Crois moi, si à chaque nouvelle idée, je devais dire la source, on pourrait parler d'un taf de malade. D'autant plus que mes sources sont loin d'être simplement "Internet", ce que je sais vient aussi de livres, presse vidéoludique, magazines et journaux économiques, rencontres avec des fans et du personnel Konami lors de salons de jeux vidéo, visionnage de conférences de presse, etc etc...

Séparer le tout en plusieurs parties est envisageable, mais à quoi bon...Personne n'aura envie de rebondir sur un texte pareil, je ne me fais aucune illusion. La complaisance à l'égard d'un homme ayant fait rêver des milliers de joueurs à une époque ne permettra jamais d'obtenir un regard objectif sur ses qualités réelles et/ou supposées.

Pas grave, qu'on continue de me taxer gratuitement d'anti-IGA, c'est plus facile et plus simpliste après tout... Ca ne m'empêchera pas de me réjouir de la disparition définitive de ce personnage à la tête d'une série ayant cruellement besoin de renouveau, d'audace et de talent. Trois qualités qu'il était incapable de réunir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamiryu
Neophyte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 25
Age : 28
Localisation : Entre la métropôle et la Guyane
Emploi : Agent de Fabrication Ariane 5
Loisirs : jeux vidéos, manga, Harley Davidson
Date d'inscription : 07/06/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Ven 4 Avr - 20:42

Que dire après cette lecture ... pour moi Iga n'a jamais été un géni et avec le recule encore moins, mais il est vrai que j'aurais aimé jouer l'épisode de 1999 pour avoir ça vision du dernier souffle de Dracula.

Pour Judgment c'était un jeu que j'attendais beaucoup à l'époque et que je redoutais à la foi, au final le gameplay est vraiment minable je trouve, pour ma part un jeu de baston dans l'univers de Castlevania devrais plus ressemblé à un Smash Bross mais pour ça il faudrait le géni de Masahiro Sakurai.

Malgré mon âge je ne n'est pas découvert la série avec SOTN mais avec Legends, Belmont's Revenge puis COTM, ce qui est peut-être la raison pour lequel je préfère les jeux pré-Iga ?

Pour finir je dirais que je suis d'accord avec toi pour dire qu'une série pour perdurer doit se renouveler, Lord of Shadow en est un bon exemple mais j'attend le prochain rebout ou autre car je ne suis pas fan de ce coté AAA pour les jeux actuelles, d'ailleurs je dépense plus en ce moment pour des jeux sur megadrive, Gameboy et autres anciennes que sur console dernière génération que de toute façon je ne possède pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2071
Age : 51
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Ven 4 Avr - 21:32

kamiryu a écrit:
Que dire après cette lecture ... pour moi Iga n'a jamais été un géni et avec le recule encore moins, mais il est vrai que j'aurais aimé jouer l'épisode de 1999 pour avoir ça vision du dernier souffle de Dracula.

Pour Judgment c'était un jeu que j'attendais beaucoup à l'époque et que je redoutais à la foi, au final le gameplay est vraiment minable je trouve, pour ma part un jeu de baston dans l'univers de Castlevania devrais plus ressemblé à un Smash Bross mais pour ça il faudrait le géni de Masahiro Sakurai.

Merci pour ton commentaire kamiryu. Pour le jeu de 1999, franchement imaginez-le...il sera toujours mieux fait dans vos têtes que ce qu'IGA aurait été capable de nous proposer. Tant au niveau du gameplay, que de l'histoire à chier et prévisible, ou de l'originalité (énième clone de SOTN...).

Pour Judgment, je te comprends car le jeu avait de quoi intriguer. Tu t'imagines, quand on suit une saga depuis près de 20 ans, et qu'on nous annonce un jeu de combat sur cette saga ? Tu sais, en tant que telle, ça n'a jamais été l'idée d'un jeu de baston en elle-même que j'ai critiquée. C'est la réalisation d'un autre temps, la pauvreté du contenu, le chara-design ne collant pas du tout à la série, et (encore et toujours) la faiblesse du Gameplay. Un jeu de baston proposant aussi peu de coups normaux et spéciaux, c'est juste un foutage de gueule total pour les amateurs de baston 3D fine, technique et stratégique. On se retrouve à appuyer toujours sur les 2 mêmes touches en alternance, finalement c'est débilisant au possible et on n'a qu'une envie : vite arrêter notre partie.

C'est l'absence totale de fun et de stratégie qui en font un ratage total. J'ai déjà eu l'occasion de le dire, mais Soulcalibur premier du nom sorti sur Dreamcast 10 ans avant était 100 fois moins bourrin et encore mieux réalisé...c'est dire. Après, tu rajoutes l'imprécision d'une manette Wii et la débilité profonde des dialogues, qui finissent d'achever cette daube, lui permettant de rentrer par la grande porte au Panthéon des jeux merdiques.

Si tu avais confié l'univers et les personnages de Castlevania à un studio comme Namco, tu peux être sûr que le résultat aurait été différent, voire même...dantesque. Le traitement aurait été différent que le gâchis phénoménal qu'on a eu grâce à Igarashi. En aparté, je ne parlais que de son passif Castlevania, mais si on regarde un peu ses jeux en dehors de Castlevania, on ne retrouve que de la merde d'ailleurs ! Jouez donc à Nanobreaker les amis, et vous comprendrez votre douleur.

En ce qui concerne Smash Bros, tu dois savoir qu'un jeu nommé DreamMix TV World Fighter a vu le jour au Japon, et que c'est un Smash Bros-like où Simon Belmont (version Ayami Kojima) est jouable (ainsi que d'autres personnages emblématiques de Konami, Hudson et Takara). Pas foncièrement un mauvais jeu, mais pas non plus un jeu à retenir. Mais même un jeu aussi médiocre est bien loin de la daube Judgment, c'est dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamiryu
Neophyte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 25
Age : 28
Localisation : Entre la métropôle et la Guyane
Emploi : Agent de Fabrication Ariane 5
Loisirs : jeux vidéos, manga, Harley Davidson
Date d'inscription : 07/06/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Ven 4 Avr - 23:32

Je connais de nom DreamMix TV World Fighter et la présence de Simon dedans mais je n'y ai jamais joué.

Pour 1999 je suis bien conscient que n'autre imagination seras toujours mieux que celle d'Iga et que l'on peut imaginer plein situations et de rebondissement différents, mais juste par curiosité connaître ça version m'aurais intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinigami
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2132
Age : 26
Localisation : Castle keep
Emploi : Chasseuse d'âmes
Loisirs : Ressusciter Dracula
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 5 Avr - 0:18

Ah, la voilà ta fameuse analyse!

C'est une bonne chose qu'elle soit bien structurée, ça me permettra de construire facilement ma réponse que je laisserai demain (malheureusement fatigué pour commencer ce soir).
C'est une bien belle analyse et tu es un adversaire difficile à combattre, tu laisses peu de failles, huhu.

Il y a beaucoup de choses à dire en tout cas, que ce soit pour prolonger le débat et même sur certains arguments.


En lisant tes citations, je me suis aperçu d'une mauvaise retranscription des paroles de mon ami (celui qui a assisté à la conférence d'IGA) : ce sont les graphismes 2D qui sont difficiles à développer sur PS et non la 3D.
Mea culpa SAS, c'est ma faute.


(En aparté, tu l'as peut-être précisé, mais finalement, je suis avant tout cité dans ton analyse ou elle était avant tout destinée pour l'autre forum que tu m'as cité l'autre jour? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2071
Age : 51
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 5 Avr - 0:43

Yo mec
Il n'y a ni combat, ni adversaire, ni rien de tout ça entre nous.
Tu n'as jamais eu de propos débiles, méchants, agressifs.
Tu as dit des choses, je t'en réponds d'autres, voilà tout.

Le principal dans tout ça, c'est de savoir évoluer, changer de regard sur des choses, des jeux ou des gens qu'on pensait connaître (alors qu'on n'en connaissait à peine que la surface). Il faut toujours gratter, creuser en profondeur, pas se contenter d'émettre un jugement sur le vernis ou l'apparence. Rester sur son quant-à soi sans modifier son point de vue aux arguments des autres, c'est déjà une marque de stupidité. Tu vas sûrement m'apporter tes arguments, qui peuvent être tout à fait recevables, et dont je tiendrais compte s'ils sont apportés avec cohérence. Le tout, c'est d'apprendre des choses aux gens.

Sache qu'on fait tous des erreurs. D'ailleurs, en relisant mon message après qu'il soit posté, je suis tombé sur plusieurs erreurs de mots oubliés ou inversés, des fautes d'orthographe, de phrases pas très claires, etc etc... Qu'importe, je n'édite pas mon texte pour les corriger, sinon on pourrait ensuite penser que j'ai modifié certaines parties, ou supprimé/rajouté des paragraphes.

Tant que le fond est intéressant à suivre, peu importe la forme.
Chez la plupart des fanboys, ni l'un ni l'autre ne sont corrects.

Eh oui, car je ne m'estime pas fanboy de Castlevania. Je suis un fan, tout court, dans sa plus stricte définition. Admettons, fan hardcore, passionné, mais en aucun cas : un fan-boy incapable de prendre du recul. Même si j'adore certains jeux, je suis le premier à reconnaître leurs nombreux défauts. C'est ça qui rend le débat compliqué avec des gens comme moi - on ne peut pas me mettre dans une case pro Lords of Shadow, anti-Iga, pro jeux NES ou anti-jeu N64. J'adore Castlevania et suis passionné par cette série, tout en reconnaissant que certains épisodes sont de véritables bouses et tout en critiquant des Castlevania passants pour des monuments du jeu vidéo alors qu'ils n'en sont absolument pas.

Sinon, en ce qui concerne ta correction : les graphismes qu'ils soient en 2D ou en 3D n'ont rien de difficile à être développés sur une machine aussi puissante qu'une PlayStation. On trouve sur cette console de bons jeux 2D et 3D, alors finalement ta mauvaise transcription ne change pas grand chose à cette affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinigami
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2132
Age : 26
Localisation : Castle keep
Emploi : Chasseuse d'âmes
Loisirs : Ressusciter Dracula
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 5 Avr - 1:09

Ne t'inquiètes pas.
Quand je sous entend "combat", c'est dans le sens du jeu. C'était du second degré en te projetant quand un adversaire laissant peu d'ouvertures dans sa garde, huhu.


Tu n'as pas à te justifier et c'est intéressant de débattre sur l'évolution de la saga et de cette fameuse période "IGA".
Il y a beaucoup de choses à décrire sur la série, surtout si on prend épisode par épisode, comme ce que j'aimerais reprendre sur ton post.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Neophyte


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 102
Emploi : /
Loisirs : /
Date d'inscription : 05/04/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 5 Avr - 2:12

Hello

J'ai vu ce post qui a attiré mon attention étant donné que j'ai moi même donné des infos à Shinigami concernant la fabrication de Symphony of the Night à la dernière Game Developper Conference. Une conférence de IGA bien sûr auquel j'ai eu la chance de participer. (Donc tu peux les prendre avec les pincettes que tu souhaites... C'est IGA lui même qui cause après tout, et ça faisait petit coup de pub pour son départ.)

Je ne compte cependant pas trop prendre sa place pour te répondre (il était plutôt contre vu qu'il avait peur que nos réponses fassent doublon mais je l'ai rassuré sur ce point) sur la globalité de ton post ceci dit, il y'a deux points (et demi) sur lequel je souhaitais répliquer.

1/ Le développement de Symphony of the Night

Tu le crois effectivement si tu veux ou non mais j'ai trouvé ça assez amusant qu'apparemment, l'idée de Symphony of the Night partait plus de "comment rendre la série de jeu d'action plus simple". Tout d'abord, faire en sorte que quant on tombe d'un trou, on ne meurt pas. C'était la base de la base du projet une fois qu'il a été décidé de partir dans une autre direction apparemment. Ensuite, pouvoir débloquer des passages comme dans Zelda. (d'où le personnage de Alucard apparemment d'ailleurs) Bien sûr, ils ne pouvaient pas faire de top view, donc ils ont préféré garder le coté 2D malgré tout. Le jeu s'est construit autour de ces principes là. Il précise cependant qu'ils ont vu Super Metroid en plein stade de développement, je suppose que des choses mineurs comme la carte identique à ce jeu ont été apporté depuis là.

Pendant la conférence, IGA s'est effectivement mis sur le devant de la scène en tant que directeur principal du jeu et principal décisionnaire. ("JE pensais que ces vieux jeux d'action étaient trop difficile pour attirer un nouveau public") Il ne cite que (sans nommer leurs noms) "deux génies graphistes" que pour les exploits techniques que ce Symphony of the Night a réussi à combler. (ils ont fait un truc pour augmenter la résolution normalement possible par la console il me semble, faudrait que je revois mes notes. Peu importe dans le fond.) Il est apparemment totalement vrai que IGA (ou son équipe en tout cas) voulait profiter du son statut de "hors série" pour faire un jeu qui ne plaira pas forcément aux vieux fans de la série mais plutôt à un public plus mauvais en jeu d'action attiré par l'ouverture qu'à su générer la Playstation en son temps... Il s'est juste trouvé qu'ironiquement, le jeu a eu un succès monstrueux comparé à ce qui était à l'époque la "vraie" suite en 3D.

D'ailleurs, Shinigami s'est planté (bon, il l'a dit le temps que j'écrive), il disait que c'était la merde pour faire des jeux en 2D sur PSX, et non pas 3D. Tout comme tu l'as signalé, l'équipe a fait SOTN en 2D parce qu'ils ne savaient pas faire de la 3D... Et aussi pour faire de l'économie de sprite, il était prévu depuis le début du projet de réutiliser les sprites de Chi No Rondo vu qu'il s'agissait de la même équipe.

Comme tu peux le voir, je rejette un peu ton avis comme quoi "le fait qu'ils disent ne pas s'être inspiré de Super Metroid ce soit des conneries", je pense que tout ça est vrai. (Les développeurs jouent moins que ce qu'on pourrait penser) Je t'accorde cependant qu'il est plus que probable que IGA soit loin d'être la véritable tête pensante derrière toutes ses innovations et qu'il se mettait un peu trop en avant sur cette conf. (Comme à peu près tout le monde dans ce genre de conférence d'ailleurs, certains conférencier parlent de chose qu'ils n'ont pas du tout pensé eux même et le cas est loin d'être isolé.)

2/ Être "fan" d'une série.

C'est surtout ce point qui a attiré mon attention, être fan d'une série c'est la supporter même dans ses moments les plus faibles ?... Vraiment ?

Je n'ai aucune idée de si je suis fan de Castlevania ou non, tu pourras en juger par toi même. J'ai commencé cette série en émulation assez tôt quand j'étais petit (oui, j'ai émulé les consoles assez tôt et c'est comme ça que j'ai apprécié la librairie SNES/NES/PCE/etc, je suis donc un cas un peu à part vu que j'aime ces jeux sans avoir (hélas) vécu réellement l'état d'esprit dans lequel ils sont sortis) et Castlevania a vite attiré mon attention. Je les ai commencé dans l'ordre et j'ai beaucoup apprécié les débuts de la série... Et puis je me suis rendu compte que la série partait ensuite dans une direction tout à fait différent : Les Metroidvania.

Pour être honnête, j'étais vraiment pas emballé par la chose. J'ai un avis un peu plus fermé que toi sur ce qui est "une série". Quand je disais "je suis fan de Castlevania" c'était "Je suis fan du jeu de plateforme action avec un type se battant avec une arme longue porté sur plusieurs tableaux dans une ambiance "horrifique" ". (en gros) Je suis fan d'un concept au final, un concept qui m'a procuré du plaisir. Pour moi, quand je suis "fan d'une série", je suis fan du concept de cette série. Je demande bien sûr à ce que des modifications soient apportés pour que les épisodes ne se ressemblent pas trop mais simplement incorporer un système d'âme à un jeu qui reste globalement le même est suffisant pour moi. Simplement incorporer un Level Design exceptionnellement meilleurs peut même être suffisant pour moi !

Donc pour moi, les Metroidvanias, c'était "autre chose", j'ai alors essayé de m'y lancer (ok, j'ai adoré Super Metroid, c'est pour ça) et j'ai alors appris à apprécier cette série... (A l'époque, je me souviens que je disais "bon, on peut aussi apprécier les jeux "juste bons" hein. Regardez Castlevania (je pensais à COTM à l'époque), ça ne vaut pas Super Metroid mais c'est très fun tout de même !).

Le point sur lequel j'insiste c'est que pour moi, les Metroidvanias et les Castlevanias classiques ont des concepts de jeux différents, par conséquent il s'agit tout simplement de série différentes, rien de plus, rien de moins. Durant la transition, beaucoup de "série" ont été crée comme ça, je considère que Mario 64 commence une série totalement différente de Mario Bros car le concept y est différent. En revanche, je considère que Zelda A Link To The Past et Ocarina of Time font partie de la même série, le concept est similaire.

Ainsi dans toutes les "séries" qui composent la saga Castlevania, j'en ai aimé certains, pas aimé d'autres et le seul truc qui lié "Castlevania" ensemble pour moi, c'était le scénario... Je trouvais ça absolument génial que genre les racines de la lignée Belmont se retrouvent au fin fond d'un jeu GameBoy que j'avais même pas trouvé fabuleux à l'époque. Qu'importe ! Que même ce jeu, malgré sa plateforme et sa qualité puisse avoir son importance dans la chronologie général, je trouve ça vraiment excellent ! J'adorais voir les rapports de parentés entre les différents personnages.

La suite, on la connait, IGA a balayé tout ça en virant des jeux afin d'imposer "sa" vision, par conséquent le seul attrait que j'avais pour Castlevania en tant que saga "entière" avait déjà été grandement bouleversé. (Je m'en sortais plus ou moins en stipulant que si Lament of Innocence existait pas, tout était encore cohérent...) Mais là où je suis pas d'accord avec toi, c'est que deux poids, même mesure, j'ai pas plus apprécié le reboot de Mercury Studio... J'ai même limite trouvé ça pire.

Reprendre des personnages "sans que ce soit vraiment eux" est un concept uniquement commercial que je déteste particulièrement. Pour moi si le concept d'une série est morte (disons que les Metroidvanias ne font plus rêver), il faut tuer cette série, tout simplement. J'étais un fan des Metroivanias, j'étais encore redemendeur et contrairement à toi (me semble-t-il), je ne les trouve ni médiocre ni trop répétitif mis à part quelques temps morts tel Portrait of Ruins que j'avais particulièrement pas aimé en son temps. Je n'ai absolument pas "supporté" Portrait of Ruins (je suis donc peut être un faux fan) ce qui ne signifie absolument pas que je n'aime pas le concept des Metroidvanias, juste que celui là, bof. Si OOE avait pas rattrapé derrière, j'aurais dit adieu à la série plus tôt.


Et bien dans le même esprit, je pense qu'un fan de Metroidvania peut apprécier leur série peinard et cracher sur les opus de Mercury Team peinard ! Après tout, il s'agit d'un autre "concept" (donc d'une autre série à mon sens) qu'ils ont tout à fait le droit de ne pas apprécier. Moi même, des jeux un peu beat em all comme ça, j'en ai vu pas mal durant cette gen. Je sais que j'en ai encore beaucoup à faire et celui là ne me motive absolument pas. Je ne sais absolument pas si il respecte la série ou non, je sais juste qu'il s'agit d'une autre série de jeu d'un genre que je connais plus ou moins... Alors que les Metroidvanias avaient l'avantage (même si je suis certains que tu as entendu l'argument plus d'une fois) de proposer un style de jeu qui, en son temps, n'apparaissait pas vraiment chez les concurrents. (Même chez les indies la recette est pas SI reprise étrangement.)


J'irais même plus loin, ce concept de reboot me dérange tout particulièrement. Si encore ils avaient pas repris Alucard mais genre juste Dracula et un Belmont random, peut être que j'aurais plus supporté. Mais le simple fait de vouloir appeler aux anciens fans avec ça me fait dire que c'est tout à fait LÉGITIME de la part des fans en question de cracher à la tronche de Konami. Ils avaient carrément tendu le baton ! Si ils sont pas content, ils avaient qu'à prendre le risque de faire une nouvelle licence ! Je sais bien qu'une nouvelle licence prend minimum deux épisodes avant d'être capitalisé mais on ne peut pas avoir que les avantages et pas les inconvénients. Et les inconvénients de faire la suite d'une licence, c'est de se faire potentiellement cracher dessus par ceux qui la suivent. Perso je trouve que le prix est pas trop trop cher payé pour être honnête.

Ton argument sur le fait qu'une série doit rapporter de l'argent à Konami est intéressant mais euh... En quoi ça m'intéresse ? Je ne suis qu'un consommateur, je vais voir chez la concurrence si ça me parait mieux là bas. J'ai toujours attendu avec impatience les nouveaux Castlevanias et j'ai donné mon argent à une entreprise contre un jeu vidéo et mon droit d'en penser quelque chose. Si Konami me propose quelque chose d'intéressant et de nouveaux, je m'y intéresse et je conclus si ça m'attire ou pas. Si Konami continue une de ses anciennes séries que j'aime encore et dont je me suis pas lassé, j'achète, c'est tout aussi simple que ça. Lord of Shadow était un reboot + un style de jeu m'intéressant seulement de loin, je n'ai aucunement l'intention de le supporter et si ça tue la série Castlevania, je dirais que la série était morte de toute façon vu que le concept n'arrivait plus à engranger de nouveaux fans.

Avec cela, dire que Castlevania n'aurait jamais pu retrouver un public avec la 2D me parait un peu hâtif. Surtout que l'on était en pleine période où la 2D en indie se mettait à rapporter énormément. Castlevania aurait clairement pu surfer sur la vague en apportant plus de modifications pour coller à ce nouveau public passionné. Ils ont joué la carte de la sécurité en faisant un AAA et ça a marché aussi. On ne peut jamais savoir comment ça se serait réellement passer au final.

Toutes les séries doivent mourir un jour selon moi. Si demain, Nintendo sort un jeu d'action/aventure avec l'équipe de Zelda mais qui n'est pas Zelda ce qui leur permet de prendre encore plus de liberté.  Compte sur moi pour être dans les premiers acheteurs typiquement. Tu parles d'être fan de la série comme d'un devoir, je ne le vois que comme un hobby.

2.5/ Le respect au Japon

S.A.S back from his grave a écrit:
Franchement, connaissant la culture japonaise, je ne les imagine pas un seul instant envoyer des lettres à IGA pour exiger un retour au nom original ! Le respect absolu de l'autorité est trop important dans la culture japonaise.

Hum, je n'en sais pas plus que toi sur le sujet du rapport entre le nom et les ventes. Mais les Japonais sont beaucoup moins "respectueux" que tu ne le crois sur ce type de chose. Des fans butés y'en a partout et pas qu'en Occident. (En revanche, le respect de la hiérarchie est effectivement très important, mais ça n'a pas l'air d'avoir de l'influence sur leurs manifestations par rapport à un jeu pour ce que je peux en voir. On les entendait beaucoup gueuler à propos de Final Fantasy typiquement, depuis que ça a été "occidentalisé" mais cela est un autre débat)


3/ Petite point sur le sujet tout de même.


Bon, j'avais pas prévu, mais je vais tout de même balancer une petite opinion sur le sujet général du topic. Il est pour moi impossible de manière "logique" que IGA ait empêché la série des Metroidvanias d'avancer d'une quelconque façon que ce soit. Après tout, si il avait fait des bons épisodes 3D à la place, il n'aurait fait que "tuer" la série des Metroidvanias à la place. A la place il (ou son équipe) a essayé de faire en sorte que les épisodes de cette série soient un peu différents les uns les autres. Qu'ils aient réussi relèvent de l'opinion de tout à chacun à mon sens. Perso, j'ai été très satisfait de ces épisodes de manière général et j'ai trouvé qu'ils évoluaient dans le bon sens. (Yep, je trouvais que ça évoluait) J'ai cependant encore une fois déjà été très déçu par IGA du temps de son "règne" et c'est pour cela que son départ ne m'a honnêtement pas trop chagriné. Après, pour moi, l'histoire d'un Castlevania a toujours été naze, c'était son rapport avec la chronologie de base qui était intéressant et ça par contre, IGA l'a effectivement totalement gâché.

Ton rapport à IGA est un peu bizarre (même si tu réponds peut être à d'autres personnes ce que je n'ai pas forcément vu), des fois tu dis qu'il n'est pas pour tant que ça dans le développement des jeux (ce que je concède tout à fait) des fois tu dis qu'il est responsable du foirage de certains autres (ce que je concède moins... Pour moi la faute est plus collective, IGA est une figure marketing de confiance surtout à mon sens). De plus tu le portes suffisamment en estime pour le comparer à Kojima ou à Miyamoto alors que je n'aurais personnellement jamais fait un truc pareil.
IGA est un bon designer 2D selon moi, mais loin du génie de Hideo Kojima ou Shigeru Miyamoto, on retrouve le même genre de débat avec Inafune sur Megaman typiquement. Et même si beaucoup critiquait le fait qu'il avait au final pas grand chose à voir avec beaucoup des bonnes décisions pris par les meilleurs épisodes de Megaman, je trouve Mighty 9 personnellement très prometteur, prenant la recette de Megaman pour ENFIN l'améliorer et lui apporter des petits twists supplémentaires.

Donc pour IGA, j'attends exactement la même chose de lui. Pas de soucis pour qu'il sorte des MEtroidvania like en tant qu'indé, mais ils faut des jolis twists. (surtout que le marché est bien plus concurrentiel que si il s'était barré en 2010 !) Un twist au moins aussi beau que les âmes dans Aria of Sorrow. En ce cas, je ne vois aucun soucis à attendre ses projets avec une grande impatience malgré la vacherie qu'il a fait à la série. D'ailleurs ce sera l'occasion de voir si il vaut quelque chose ou non en tant que designer, tu ne trouves pas ?

Car hélas, les studios sont très fermés, il n'est possible que de spéculer sur ce qu'il s'y passe vraiment pour la majorité des cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rocnael
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1631
Age : 33
Emploi : Agent comptable
Loisirs : JV et plein d'autres trucs
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 5 Avr - 2:17

Bon, je m'y colle.
Mais avant propos, je tiens à préciser que certains de mes réponses ne sont pas forcément spécifiques à Castlevania.

S.A.S back from his grave a écrit:

Parce que d'autres personnes au contraire, veulent encore et toujours les mêmes jeux, des clones de Symphony of the Night, et ça tu as bien raison : je ne le supporte plus, c'est comme ça qu'on va aller dans le mur.

Historiquement parlant, il apparait que les fans ont plutôt tendance à vouloir jouer à des trucs auxquels ils ont déjà joué mais avec de meilleurs graphismes plutôt que de tenter des expériences nouvelles. C'est malheureux mais c'est comme ça.
Remarque, c'est pas forcément illégitime comme manière de penser mai je reviendrais dessus plus tard.  

Citation :
Toute série doit avancer, pas stagner ou régresser. Il y a même des reboots pour des séries bien plus récentes figure toi (Tomb Raider, Devil May Cry,...) donc je ne vois pas pourquoi des séries vieilles de 28 ans n'y auraient pas droit, elles-aussi. Il faut aller de l'avant, quitte à faire des paris audacieux venant chambouler les habitudes des fans (y compris des vieux fans dont je fais partie). Faire du sur-place, c'est signer son arrêt de mort.
(...)
Ils ont tous grandis avec ce jeu, ou bien avec les clones de ce jeu (et découvert Symphony of the Night après coup). Ils n'aiment que ce genre là, et aujourd'hui ils ne comprennent pas que c'est un impératif commercial (donc de survie) que la série doive évoluer (en aparté, j'ai beau être plus vieux que la moyenne des joueurs Castlevania, je remarque ici que ce n'est pas moi le vieux con, en comparaison avec tous ces jeunes de 20/25 ans qui souhaitent le maintien absolu des pré-requis Metroidvania tels de vieux aimant leur routine pépère).
(...)
Car moi, en bon collectionneur et fan de la série, j'ai TOUJOURS acheté les jeux de la saga Castlevania, y compris ceux d'IGA, même quand ils étaient nazes.

Parce que c'est ça supporter une série, bordel de merde. C'est ça être un fan. C'est la soutenir dans les mauvais moments, en espérant qu'elle se ressaisisse un jour. On peut faire un parallèle avec les fans d'une équipe de foot, qui vont adorer leur équipe quand elle va gagner une coupe, et ne plus aller voir leur matchs dès qu'ils vont commencer à être en bas du classement ou pire, reléguables. Ces gens-là ne peuvent prétendre s'appeler des fans ou des supporters, s'ils ne sont pas capables de soutenir leur club dans les pires moments.

Ainsi, j'ai une bonne dizaine de merdes appelées Judgment à la maison ! Alors qu'on ne me dise pas que ce jeu ne s'est pas vendu parce que les fans n'ont pas suivi. Non. Le jeu ne s'est pas vendu parce que c'est de la merde, point ! Rien à voir avec tous ceux qui font du Lords of Shadow bashing, qui se prétendent fans de Castlevania, et qui effectivement eux, n'achètent rien sur cette série, la boycotte par idéologie pure et simple, et en font une pub désastreuse sans aucun argument correct et valable. "Ouais c'est plus Castlevania" "Ouais notre série est morte" "Ouais qu'on nous remette IGA et Kojima aux artworks". Tu m'étonnes que Castlevania soit en difficulté. Avec des amis et des "fans" pareils, la série n'a plus besoin d'avoir d'ennemis. Ses plus farouches s'opposant sont déjà parmi ses "auto-proclamés" fans, le genre de gens lançant des pétitions à chaque frustration.

J'ai fait quelques coupes dans ton message parce ça devenait long mais j'ai une seule chose à dire vis à vis de ça.
Je ne vois pas trop le problème dans l'idée que certaines personnes puissent avoir leur Castlevania fétiche (SOTN) et que s'éloigner de cet épisode puisse être perçu négativement.
Tu cites DmC et Tomb Raider ; Ces deux jeux ont été mal perçus par les fans de leur licence respective.
Pour DmC, c'est à cause de personnage de Dante (ou Donte, comme j'ai pu le voir sur Internet). Et aussi un peu pour l'histoire des 30 fps et le côté facile du jeu (il est facile de sortir des "S" quand tu combats alors que c'était plus compliqué dans les vieux DMC).
Pour Tomb Raider, c'est à la fois la personnalité de Lara Croft qui est remis en cause (on passe d'une femme forte et indépendante à une jeune femme au bord des larmes) et le gameplay copié-collé d'Uncharted.
Je suis peut être un vieux con mais je trouve ça tout à fait légitime de critiquer ou de ne pas vouloir acheter un jeu vidéo pour ce genre de raison. Si SOTN est leur Castlevania de référence et qu'ils ne conçoivent la série qu'à partir du gameplay Metroidvania, ça me semble normal qu'ils gueulent et qu'ils refusent d'acheter un jeu comme Lords of Shadow.  
Et pour en revenir au côté "je suis un fan, j'achète tous les jeux qui sortent même quand ils sont nuls", je trouve ça anormal.
Même si tu es fan, tu ne devrais pas acheter des jeux qui ne t'intéressent pas sous prétexte que ça fait partie de la série. Parce que tu encourages les développeurs et les éditeurs à abuser de toi et de ton portefeuille. J'ai pas acheté Judgement, ni Harmony of Despair et je m'en porte mieux comme ça.
Je sais que tu es collectionneur mais à un moment, faut s'arrêter.  

Citation :
Tu auras remarqué au passage que ces jeux sont systématiquement éjectés de la nouvelle chronologie qu'il a voulu imposer, comme par hasard, alors que personne ni même Konami ne lui a demandé de créer cette chronologie. Il s'est mis dans la merde tout seul, et comme tu le dis toi-même c'est assez absurde ! D'ailleurs, ton analogie avec The Legend of Zelda est très bien trouvée (on avait déjà évoqué ce parallèle avec cette autre grande saga dans les colonnes de ce forum, bien des années en arrière). Donc pour le côté "officiel", on repassera.

De mémoire, IGA les avait réintégré en tant que spin-off.
Je trouve, ceci dit, que tu prends ça un peu trop au sérieux. COTM, les épisodes 64 et Legends sont pas dans la chronologie officielle ? Et alors ? Ca veut pas dire que ce sont des jeux pourris. Les Metroid Prime ne font pas partie de la chronologie officielle de Metroid (dixit Sakamoto) pourtant tout le monde les adore.

Citation :
"ne tenez pas compte de tel et tel épisode, ils sont à part car je ne les aime pas" (véridique, ce sont ses propres propos).
(...)
Pire : Nocturne in the Moonlight (...) eh bien même ce jeu-là ne lui convient pas et il en est médisant.
(...)
Lui non ! Il ne s'est jamais remis en cause, et s'est toujours trouvé une tonne d'excuse pour justifier ses échecs commerciaux, excuses ne tenant pas la route un seul instant.
(...)

Là, je veux bien que tu me sortes les citations. C'est pas que je doute qu'il ait pu dire ça mais c'est par curiosité.

Citation :

Est-ce IGA qu'ils ont appelé à la rescousse ? Bizarrement non ! Ce Cher Monsieur était indisponible pour d'obscures raisons qu'il n'a jamais voulu expliquer, même encore de nos jours.

Dans l'interview de Kotaku, il en parle justement:

Citation :

"Couldn't you still have been in charge?" I asked.

"It would've been difficult, with them in Europe and me in Japan," he said. "And since the quality for our 3D Castlevania games wasn't that high, it wasn't really our place to tell them how to do one. They had that expertise."

Dans la même interview, on lit ça aussi:

Citation :

"Were you bitter?" I asked.

"Certainly not. I didn't create the franchise. It was something I worked on."

"But you made it your own."

"Well, this is the next phase of Castlevania," said Iga. "I have a lot to be grateful for because of Castlevania."

There isn't a trace of bitterness in Iga. He's upbeat, jovial, and incredibly humble—even by Japanese standards of humility.

Citation :

Il a beau avoir essayé, perfidement, malicieusement, de dire et faire penser le contraire pendant toutes les années 2001-2009, la vérité est implacable et finit toujours par triompher : il n'était pas le producteur ni même un décisionnaire sur ce jeu.

Là encore, je voudrais bien une citation.
Je demande parce que Keiji Inafune est souvent considéré comme le créateur de Megaman même si il a répété le contraire plusieurs fois. Je me souviens de Jay (un journaliste français) avait sorti un dossier où il défonçait Inafune comme quelqu'un qui n'avait rien créé de sa vie et qui ne faisait que surfer sur le succès des autres.
C'est pour ça que j'aimerais bien une citation.

Citation :

Rien à voir avec un H.Kojima qui certes appartient à l'ancienne génération, mais qui a su se confronter aux évolutions technologiques, et surtout...a le talent pour faire de bons jeux. Bizarrement, c'est lui qui se retrouve (même timidement) impliqué sur Lords of Shadow,

Tu le dis toi même mais Kojima n'a quasiment rien foutu pour Lords of Shadow. Son nom n'apparait pas dans les crédits de Lords of Shadow 2, ni Mirror of Fate. Et de l'aveu même des développeurs de Mercury Steam, il a juste collé son nom sur la boite (ce qui apporte une certaine crédibilité, j'imagine) et a fait deux trois trucs pour la version japonaise (" His involvement wasn’t that great from a development standpoint. He did work very hard on the Japanese version, directing the voice acting and such, and he did help on some technical decisions, but his role was one of support more than anything else." Dave Cox. source: http://gamingeverything.com/castlevania-lords-of-shadow-2-team-says-kojima-wasnt-needed-for-the-second-game-his-role-was-one-of-support-for-the-first-game/). Basta.

Citation :

Et puis autre chose, là encore faut croire IGA sur parole quand il nous dit qu'il n'avait pas un "gros budget" pour faire ses jeux. Car qui connait vraiment les chiffres ? Qui est en mesure de dire de quel capital il disposait ? Personne ! Encore une fois, Monsieur se plaint mais il est incapable de prouver ses dires ou même d'en apporter la justification. C'est hyper facile comme stratégie ! Comment faire pour vérifier ses propos du coup ? On ne peut pas ! L'argent mis dans un jeu par un éditeur, c'est le plus souvent secret d'état - information seulement révélée quand il y a un intérêt marketing à le faire, genre -"Jeu plus cher de l'histoire des jeux vidéo" ou autres messages publicitaires du genre.

Donc tu es d'accord pour dire que ce genre d'informations ne se communique pas dans l'industrie mais tu critiques quand même IGA pour ça ?

Citation :

Attends pince moi, j'ai dû mal lire...c'était volontaire de leur part qu'après avoir fait du Leveling, on puisse exploser un Boss final en 3 coups d'épée ? Si c'est ça, moi je dis vive le Leveling ! Franchement, quel public peut aimer terminer un jeu sans un minimum de difficulté, sans un minimum de challenge qui le rendra fier de son accomplissement ?

Plein de gens, apparemment. Et pas mal de journalistes du jeu vidéo aussi ("le systême de vies et les Game Over sont des concepts archaïques remontant à l'ère de l'arcade." Oui certaines personnes sont sérieuses quand elles disent ça).
Bizarrement, Dark Souls, c'est l'exception. Tout le monde adore Dark Souls.

Citation :

Tu dis "Notons" mais perso je ne note rien du tout ! L'aventure d'OOE est la même que celle servie depuis 10 ans, avec quelques petits changements à peine notables quand on joue ! La carte n'a aucune âme, on ne peut rien faire dessus, à part se déplacer ! Intérêt zéro, ça n'apporte strictement rien en terme de gameplay ! Ca s'appelle un simple ajustement, en rien une innovation ! En plus, la moitié du jeu se passe dans le Château, à l'ancienne, donc vraiment le terme "innovation" est bien trop excessif concernant cet OOE. Pareil, les gyphes, c'est quasiment la même chose que ce qu'on avait eu pour le système des Ames dans AOS et DOS.

Tu peux dire la même chose des Castlevania 2D sortis avant SOTN. Boss différents, levels différents et deux trois ajustements en terme de gameplay mais c'était un peu toujours la même chose.

Citation :

Et pourtant, étrangement, qui voit-on débarquer dans le casting de Judgment ! Eh bien, justement un loup-garou du nom de Cornell ! Mais franchement, c'est quoi cette blague ? Non seulement il a dégagé les jeux Nintendo 64 en les montrant du doigt sur la place publique comme de vilains jeux en 3D tout caca...mais en plus il se permet de piocher dans les personnages de ces jeux-là pour établir le casting de son jeu de combat absolument minable ? En toute honnêteté, le pauvre Cornell n'avait pas besoin de ça, surtout quand on voit à quel point il a pu être massacré dans ce jeu tout pourri.

Comme je l'ai dit auparavant, les épisodes 64 sont considérés comme des spin off, tout comme Judgement.  

Citation :

Bravo IGA. T'es un King. C'est très logique et très courageux tout ça. Y'a pas à dire, tu n'as qu'une parole. Pffff. Et puis après, il y a toutes les tâches qui courent après, et qui pensent que ce jeu n'était qu'une erreur de parcours. Et Encor of the Night, là encore (!) c'était une erreur de parcours ? Rien que le titre du jeu, ENCOR of the Night, est vraiment synonyme de la volonté d'IGA de jouer à 100 % sur le côté nostalgique des joueurs, adulant SOTN. Et Harmony of Dissonance Despair (même les titres de ses jeux deviennent de plus en plus chiants et redondants), là encore ce n'était qu'une erreur de parcours ? Je suis convaincu que certains ici se sont éclatés sur ce jeu, mais franchement...est-ce que Castlevania, c'est ce genre de "trucs" ? Des jeux de baston 3D, ou bien des jeux de bastons 2D en multijoueurs ?

Judgement, c'est un jeu Wii et de manière globale, tout le monde s'en fout de la Wii.
Encore of the Night, c'est un jeu sur smartphone et tout le monde s'en fout des jeux sur Smartphones.
Pour Harmony of Despair, par contre, c'est un jeu sorti sur consoles et là, c'est pas passé, d'où le terme d'erreur de parcours.

J'ai lu ton truc et j'ai trouvé que ça faisait un peu théorie du complot.
Je ne sais pas si ce que tu dis est vrai (pour ça que je te demandes des sources pour certains des trucs que tu avances). Je suis pas spécialement fan d'IGA mais vu qu'il est parti, je pense qu'il est temps d'enterrer la hache de guerre.

EDIT: Et je suis grosso modo plutôt d'accord avec ce que sort Haganeren.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2071
Age : 51
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 5 Avr - 6:39

Je ne vais pas pouvoir répondre précisément, vu l'heure (et encore, je ne sais pas si je vais m'amuser à re-charcuter tous tes propos comme tu l'as fait avec le mien, sinon on n'est pas sortis de l'auberge).

Déjà, merci pour vos retours. C'est cool !
Je commence vite fait par Rocnael (que je connais bien, contrairement à toi Haganeren^^)

Donc, en bref :

"Comme je l'ai dit auparavant, les épisodes 64 sont considérés comme des spin off, tout comme Judgement."
--> Ils ne sont spin off que pour IGA. Mais à part ça, ils ont tout d'officiel.^^

"Judgement, c'est un jeu Wii et de manière globale, tout le monde s'en fout de la Wii. "
--> C'est ton appréciation personnelle et excuse moi d'être cru...elle n'a aucune valeur d'argument. La Wii, dessus tu trouves pleins de joueurs, y compris des Hardcore Gamers, ainsi que de plus en plus de collectionneurs. C'est sûr qu'une grande partie des titres sont nazes, mais "tout le monde s'en fout", là tu exagères un peu. Surtout que tu dis que tout le monde s'en fout, OK admettons qu'aujourd'hui ce n'est plus une console dans la course, mais en 2009 c'est une console qui cartonnait et sur laquelle sortait un nombre impressionnant de titres chaque mois.

C'est pas la qualité de la console qui compte. Tu évoques les Metroid Prime, je ne sais pas si tu as fait Trilogy sur Wii mais c'est une vraie bombe. Rien n'empêchait IGA de faire un bon jeu même pour la Wii, sauf qu'il a sorti une daube. C'est tout. Judgment (sans e au passage) est bien une erreur de parcours.

"Je sais que tu es collectionneur mais à un moment, faut s'arrêter."
--> Là tu m'as bien fait rire. Je fais quand même ce que je veux, mon bon Monsieur ! C'est pas à toi de décider si je dois collectionner ou pas les merdes portant le nom de Castlevania... Et j'assume totalement mes propos, si on supporte une saga, si on en est fan, on est censé avoir goûté et acheté tous les opus, fussent-ils décevants. Sinon, comment s'en faire sa propre idée ? Comment savoir ce qu'ils valent réellement ? En lisant les commentaires sur Internet, tel un mouton ? C'est justement l'attitude à laquelle je me refuse... Tiens c'est marrant, personne n'a relevé l'analogie avec les soit-disants supporters d'une équipe ou d'un club, qui désertent les stades et n'achètent plus les maillots de leur équipe de coeur, dès qu'une saison est moins réussie ou que l'équipe a de moins bons résultats sportifs.

"Même si tu es fan, tu ne devrais pas acheter des jeux qui ne t'intéressent pas sous prétexte que ça fait partie de la série. Parce que tu encourages les développeurs et les éditeurs à abuser de toi et de ton portefeuille. "
--> Sacré polémique que tu déclenches. Qu'est ce qu'on en sait au final ? Et qu'est ce que toi, tu en sais ? C'est pas parce qu'un fan va acheter un jeu, même en plusieurs exemplaires, que l'éditeur va réussir à rentabiliser son jeu. Pour cela, il faut que le jeu obtienne un succès populaire, que le nombre d'acheteurs du jeu en question dépassent le seul noyau dur des fans.

On en est à l'épisode 13 de Final Fantasy (attention je n'ai pas dit qu'il n'y avait que 13 épisodes dans cette série, on doit plus être proche du triple), et les derniers sont loins d'être au top. Suggères-tu aux fans de la série d'arrêter d'acheter les prochains FF qui sortiront ? Tu ne peux pas être "père la morale" comme tu le fais. Ce n'est pas parce que toi, tu ne veux acheter que des jeux au top, que les autres doivent faire comme toi. Un jeu médiocre, s'il fait partie d'une saga collectionnée, doit être acheté quand même. Quand on adore une série depuis tout gamin, crois-moi, il n'est pas si facile de se défaire de ses habitudes et de son enthousiasme à l'approche d'un nouveau jeu...même s'il paraît clair que ce ne sera l'une des perles du passé, tel un FF VI.

Comment ont dû réagir les fans de Michael Jackson avec tous les albums qu'il a sortis après 1982, sachant que son oeuvre ultime et emblématique restera Thriller ? Fallait t-il qu'ils boycottent tous les Bad, Dangerous etc etc au motif qu'ils n'atteignaient plus le niveau de Thriller ? Fallait-il qu'ils laissent tomber leur artiste de coeur ?

Je conçois tout à fait qu'on soit en désaccord là-dessus. Chacun sa vision des choses, chacun sa manière de s'estimer fan. De ce que je comprend, pour moi Rocnael, tu n'es pas vraiment un fan de Castlevania, alors que pour toi je suis sûrement un fan extrémiste de cette série. Qui a tort, qui a raison ? Personne en fait... Chacun sa manière d'être et d'agir, et ça ne pose aucun problème tant que l'on reste dans une compréhension et un respect mutuel.

En ce qui concerne toutes les citations que tu me demandes : je crois l'avoir déjà dit plus haut et vais me répéter, mais ma culture Castlevania et mes connaissances sur cette série dépassent de loin le cadre purement écrit sur Internet. J'ai constitué chez moi des revues de presse de plusieurs centaines de pages sur cette série, j'ai visionné toutes les conférences de presse possibles et imaginables depuis qu'elles sont rediffusées, j'ai regardé un nombre incalculable d'interview d'IGA sur ces 10 dernières années, j'ai participé à des dizaines de salons de jeux vidéo m'ayant permis d'approcher les différents acteurs de Konami, afin de discuter avec eux, etc etc....

Des citations tirées d'articles Internet, tu n'en trouveras pas forcément. Pour ça, il faudrait que tous les documents dont je parle aient été retranscris sous forme écrite, et tu sais bien que cela n'est pas le cas. Une interview orale de 10 minutes, ça peut donner quelque chose comme 30 ou 40 pages de texte à retranscrire à l'écrit - qui lirait un truc pareil ? De même, ces interview ont une durée de vie limitée dans le temps, il y en a plein qui sont supprimées et deviennent introuvables les années passant - malgré les sites tels YouTube ou DailyMotion. Enfin, qui va s'amuser à scanner les milliers de pages de la presse vidéoludique parlant de Castlevania ? Sans parler des Artbooks, des Guide Books, etc etc qui sont eux-aussi des mines d'informations sur cette série. C'est un véritable travail d'Historien de Castlevania, en somme. Parce que les jeux Castlevania m'intéressent tout autant que le background créatif qu'il y a derrière.

Tout ce que je raconte dans mon billet est certifié conforme. Pas à prendre mot pour mot évidemment, je ne prétend pas avoir une mémoire permettant de ressortir des citations scientifiquement exactes au mot près. Mais tout ce qui est exprimé est vrai dans le fond.

Libre à toi de me croire, d'avoir des doutes ou même de ne pas me croire et de ne pas me faire confiance. J'ai aucun problème avec ça. Au final, tu pourras t'apercevoir que tout est juste si tu décides d'aller creuser par toi-même -si tu en as le temps et/ou le courage- car moi personnellement je ne le pourrais pas.

"J'ai lu ton truc et j'ai trouvé que ça faisait un peu théorie du complot."
--> Pardon ?

Les groupes de fan-boys récoltant de l'argent pour le mettre à disposition de leur Dieu IGA afin que celui-ci leur serve un nouveau Metroidvania, ça n'a rien d'un complot. C'est du réel et du concret.

Les milices de fan-boys actives sur tous les forums JV du monde pour défoncer Lords of Shadow à tort et à travers tout en insultant ceux qui ont apprécié ce reboot, ça n'a rien d'un complot. C'est du  réel et du vécu.

Les fans nostalgiques demandant un retour aux commandes de Kojima aux Artworks et de Yamane aux musiques, ça n'a rien d'un complot. C'est ce qu'on trouve sur moults forums de discussion.

Les groupes de personnes encensant IGA au-delà de la raison, et défonçant Konami sur le fait qu'IGA soit parti sans avoir fait son épisode de 1999, ça n'a rien d'un complot non plus.

Etc etc....

Il serait temps pour toi de t'en apercevoir...ou pas. Tu peux aussi rester dans ta méconnaissance de ces phénomènes existants autour de Castlevania. Sache par contre que c'est tout ça que j'ai voulu dénoncer et rectifier.

Tu parles d'enterrer la hache de guerre, mais je crois qu'en fait tu n'as pas bien compris mon message, sur le fond. IGA à la limite j'en ai rien à taper, c'est un producteur raté qui va faire ses jeux de son côté et dont on n'entendra plus parler sur la série Castlevania.

Ce sur quoi je veux mettre par contre un gros coup de projecteur, et que je veux dénoncer, ce sont ces hordes de malades mentaux qu'IGA a laissé derrière lui, une espèce de secte qui ont fait de lui un véritable Dieu vivant, et qui insultent les gens dès qu'on leur dit que son bilan à la tête de la série n'était pas si bon que ça (doux euphémisme).

On pourrait aussi bien les laisser pisser dans leur coin ces gens-là, sauf que par dépit et/ou amusement malsain, ils cherchent à nuire autant qu'ils peuvent à Konami, à cette série qu'on aime tous et à ceux qui ont apprécié son reboot. D'après moi ça nécessitait une réaction, on en pensera ce qu'on voudra, mais la mienne a été d'écrire ce billet

Castlevania n'est sûrement pas aussi important pour toi qu'il l'est pour moi,
maintenant mec, sache que chacun fait comme il le souhaite et suit sa propre conscience.

Peace et dodo.

 Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 5 Avr - 10:40

Pour ce qui est d'acheter des jeux d'une série qui n'est pas au top de sa forme, il y a aussi l'espoir (parfois vain) que pour le dernier sorti la formule aura été amélioré.

On peut décrier les derniers FF et les Castleroïds, on peut toujours espérer que le prochain ait réussi à avoir l'idée qui manquait aux précédents.

(Je commence à me dire que si Nintendo ne veut plus faire de Metroid en 2D/classique c'est justement parce que le style Metroïdvania
ne marchait plus vraiment, et que les Prime ont eu un succès un peu plus important...
Reste qu'ils ne font pas beaucoup de Metroïd quand même par rapport aux Castlevania)



Quant au "complot", j'en ai trouvé des membres sur jv.troll, du genre qui t'insultent quand tu leur dis que Lords of Shadow n'est pas dans la même chronologie qu'Iga, ou parce qu'ils voulaient que dans Lords of Shadow Alucard ressemble à ça:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rocnael
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1631
Age : 33
Emploi : Agent comptable
Loisirs : JV et plein d'autres trucs
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 5 Avr - 12:02

S.A.S back from his grave a écrit:

"Comme je l'ai dit auparavant, les épisodes 64 sont considérés comme des spin off, tout comme Judgement."
--> Ils ne sont spin off que pour IGA. Mais à part ça, ils ont tout d'officiel.^^

Sur ce point là, je réagissais surtout sur ce que tu disais vis à vis de Cornell. IGA ne mets pas Legacy of Darkness dans la chronologie officielle et ne mets pas Judgment dedans non plus. A partir de là, pourquoi ne pourrait il pas réutiliser Cornell pour Judgment ?

Citation :

"Judgement, c'est un jeu Wii et de manière globale, tout le monde s'en fout de la Wii. "
--> C'est ton appréciation personnelle et excuse moi d'être cru...elle n'a aucune valeur d'argument. La Wii, dessus tu trouves pleins de joueurs, y compris des Hardcore Gamers, ainsi que de plus en plus de collectionneurs. C'est sûr qu'une grande partie des titres sont nazes, mais "tout le monde s'en fout", là tu exagères un peu. Surtout que tu dis que tout le monde s'en fout, OK admettons qu'aujourd'hui ce n'est plus une console dans la course, mais en 2009 c'est une console qui cartonnait et sur laquelle sortait un nombre impressionnant de titres chaque mois.

C'est pas la qualité de la console qui compte. Tu évoques les Metroid Prime, je ne sais pas si tu as fait Trilogy sur Wii mais c'est une vraie bombe. Rien n'empêchait IGA de faire un bon jeu même pour la Wii, sauf qu'il a sorti une daube. C'est tout. Judgment (sans e au passage) est bien une erreur de parcours.

Je pensais bien que ce serait pas passé, ça.
J'ai une Wii et j'ai aimé joué sur cette console, le problème ne vient pas de là.

Je reprenais ce que tu disais comme quoi Judgment ou Encore of the Night n'étaient pas considérés comme des erreurs de parcours et je justifiais ça en disant que ces jeux là étaient sortis sur des supports qui ne sont pas utilisés par les "gamers" (donc la Wii et les smartphones) et que, par conséquent, peu de fans d'IGA n'y ont joué. Harmony of Despair lui est sorti sur 360 et PS3, et là des gens y ont joué.

C'est triste à dire mais la plupart des joueurs ne regardent que ce qui se passe sur la PS3 et la 360 (et maintenant, la PS4 et la One) et tout ce qui sort à côté, ça n'existe pas.
Judgment et Encore of the Night n'existent pas pour ces personnes. Mais Harmony of Despair et les Lords of Shadow, ils existent.

Citation :

"Je sais que tu es collectionneur mais à un moment, faut s'arrêter."
--> Là tu m'as bien fait rire. Je fais quand même ce que je veux, mon bon Monsieur ! C'est pas à toi de décider si je dois collectionner ou pas les merdes portant le nom de Castlevania... Et j'assume totalement mes propos, si on supporte une saga, si on en est fan, on est censé avoir goûté et acheté tous les opus, fussent-ils décevants. Sinon, comment s'en faire sa propre idée ? Comment savoir ce qu'ils valent réellement ? En lisant les commentaires sur Internet, tel un mouton ? C'est justement l'attitude à laquelle je me refuse... Tiens c'est marrant, personne n'a relevé l'analogie avec les soit-disants supporters d'une équipe ou d'un club, qui désertent les stades et n'achètent plus les maillots de leur équipe de coeur, dès qu'une saison est moins réussie ou que l'équipe a de moins bons résultats sportifs.

Non, mais tout simplement parce que je n'ai pas envie de jeter mon argent par les fenêtres.
Quand tu vois un jeu comme Judgment, est ce que tu as vraiment besoin de l'acheter pour savoir qu'il est nul ?

Je reprends ce qu'Haganeren a écrit mais c'est pas ton devoir de joueur d'acheter tous les jeux Castlevania.
Ton analogie, j'en ai pas parlé parce qu'elle est inadaptée. Tu n'es pas un supporter de Konami, ni un supporter de Castlevania. Tu es un consommateur et en tant que consommateur, tu devrais dépenser ton argent de manière responsable. Ca veut dire que tu devrais acheter les jeux qui t'intéressent et ne pas acheter ceux qui ne t'intéressent pas. Acheter juste parce que ça fait partie de la série, je trouve pas ça génial. Maintenant, si Judgment t'intéressait vraiment pour que tu l'achètes, je vais pas remettre en cause ton jugement.

Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. Je dis pas que collectionner les jeux s'apparente à jeter son argent par les fenêtres.
Je dis juste que personne (ni ici, ni à Konami) ne t'en voudra si tu fais l'impasse sur un ou plusieurs jeux.

Citation :

"Même si tu es fan, tu ne devrais pas acheter des jeux qui ne t'intéressent pas sous prétexte que ça fait partie de la série. Parce que tu encourages les développeurs et les éditeurs à abuser de toi et de ton portefeuille. "
--> Sacré polémique que tu déclenches. Qu'est ce qu'on en sait au final ? Et qu'est ce que toi, tu en sais ? C'est pas parce qu'un fan va acheter un jeu, même en plusieurs exemplaires, que l'éditeur va réussir à rentabiliser son jeu. Pour cela, il faut que le jeu obtienne un succès populaire, que le nombre d'acheteurs du jeu en question dépassent le seul noyau dur des fans.

Non, peut être pas.
Mais en achetant un jeu que tu n'aimes pas à la base, tu fais passer un message à Konami. Tu leur dis "Donnez m'en plus", alors que de ton côté, tu n'as pas aimé le jeu.
Peut être que pour toi, c'est pas important, parce que tu es juste un consommateur parmi une foultitude et que tes actions (l'achat ou le non-achat) n'est finalement qu'une goutte d'eau à l'échelle de Konami. Pour moi, c'est important.
 
Citation :

On en est à l'épisode 13 de Final Fantasy (attention je n'ai pas dit qu'il n'y avait que 13 épisodes dans cette série, on doit plus être proche du triple), et les derniers sont loins d'être au top. Suggères-tu aux fans de la série d'arrêter d'acheter les prochains FF qui sortiront ?

Uniquement s'ils considèrent que les prochains FF ne sont pas à la hauteur de leurs attentes (quelles que soient leurs attentes).

Citation :

Tu ne peux pas être "père la morale" comme tu le fais. Ce n'est pas parce que toi, tu ne veux acheter que des jeux au top, que les autres doivent faire comme toi.

Je ne suis pas là pour dire aux gens ce qu'ils doivent acheter et ce qu'ils ne doivent pas acheter.
Je demande juste à ce que les gens soient plus responsables vis à vis de leurs dépenses. Je reprends ce que j'ai dit auparavant, mais si de jeux comme Judgment t'intéressent vraiment, achète les. Tu as ma bénédiction.
Mais si tu ne l'aimes pas et que tu l'achètes quand même, faut que tu m'expliques.

Je suis pas un collectionneur donc tu comprendras bien que ça me dépasse un peu cette manière de penser.

Citation :

Comment ont dû réagir les fans de Michael Jackson avec tous les albums qu'il a sortis après 1982, sachant que son oeuvre ultime et emblématique restera Thriller ? Fallait t-il qu'ils boycottent tous les Bad, Dangerous etc etc au motif qu'ils n'atteignaient plus le niveau de Thriller ? Fallait-il qu'ils laissent tomber leur artiste de coeur ?

Ca dépend quelles étaient leurs attentes.
Est ce qu'ils s'attendaient à ce que les nouveaux albums soit au même niveau que Thriller ? Dans ce cas là, oui, il vaut mieux qu'ils s'arrêtent parce qu'ils se font du mal.
Est ce qu'ils s'attendaient juste à avoir un bon album (pas forcément au niveau de Thriller mais un bon album) ? Dans ce cas là, ils peuvent continuer jusqu'à ce qu'ils considèrent que les albums ne soient plus bons.  

Citation :

En ce qui concerne toutes les citations que tu me demandes : je crois l'avoir déjà dit plus haut et vais me répéter, mais ma culture Castlevania et mes connaissances sur cette série dépassent de loin le cadre purement écrit sur Internet. J'ai constitué chez moi des revues de presse de plusieurs centaines de pages sur cette série, j'ai visionné toutes les conférences de presse possibles et imaginables depuis qu'elles sont rediffusées, j'ai regardé un nombre incalculable d'interview d'IGA sur ces 10 dernières années, j'ai participé à des dizaines de salons de jeux vidéo m'ayant permis d'approcher les différents acteurs de Konami, afin de discuter avec eux, etc etc....

Des citations tirées d'articles Internet, tu n'en trouveras pas forcément. Pour ça, il faudrait que tous les documents dont je parle aient été retranscris sous forme écrite, et tu sais bien que cela n'est pas le cas. Une interview orale de 10 minutes, ça peut donner quelque chose comme 30 ou 40 pages de texte à retranscrire à l'écrit - qui lirait un truc pareil ? De même, ces interview ont une durée de vie limitée dans le temps, il y en a plein qui sont supprimées et deviennent introuvables les années passant - malgré les sites tels YouTube ou DailyMotion. Enfin, qui va s'amuser à scanner les milliers de pages de la presse vidéoludique parlant de Castlevania ? Sans parler des Artbooks, des Guide Books, etc etc qui sont eux-aussi des mines d'informations sur cette série. C'est un véritable travail d'Historien de Castlevania, en somme. Parce que les jeux Castlevania m'intéressent tout autant que le background créatif qu'il y a derrière.

Tout ce que je raconte dans mon billet est certifié conforme. Pas à prendre mot pour mot évidemment, je ne prétend pas avoir une mémoire permettant de ressortir des citations scientifiquement exactes au mot près. Mais tout ce qui est exprimé est vrai dans le fond.

Libre à toi de me croire, d'avoir des doutes ou même de ne pas me croire et de ne pas me faire confiance. J'ai aucun problème avec ça. Au final, tu pourras t'apercevoir que tout est juste si tu décides d'aller creuser par toi-même -si tu en as le temps et/ou le courage- car moi personnellement je ne le pourrais pas.

Comme je le disais auparavant, c'est pas que je doute de toi (j'ai lu certains trucs d'IGA aussi même si je ne sais plus où ils sont), mais j'aurais bien aimé avoir la référence.
Si tu les as pas ou si ça prendrais trop de temps pour les trouver, tant pis, on va faire sans.  

Citation :

"J'ai lu ton truc et j'ai trouvé que ça faisait un peu théorie du complot."
--> Pardon ?

Les groupes de fan-boys récoltant de l'argent pour le mettre à disposition de leur Dieu IGA afin que celui-ci leur serve un nouveau Metroidvania, ça n'a rien d'un complot. C'est du réel et du concret.

Les milices de fan-boys actives sur tous les forums JV du monde pour défoncer Lords of Shadow à tort et à travers tout en insultant ceux qui ont apprécié ce reboot, ça n'a rien d'un complot. C'est du  réel et du vécu.

Les fans nostalgiques demandant un retour aux commandes de Kojima aux Artworks et de Yamane aux musiques, ça n'a rien d'un complot. C'est ce qu'on trouve sur moults forums de discussion.

Les groupes de personnes encensant IGA au-delà de la raison, et défonçant Konami sur le fait qu'IGA soit parti sans avoir fait son épisode de 1999, ça n'a rien d'un complot non plus.

Etc etc....

Il serait temps pour toi de t'en apercevoir...ou pas. Tu peux aussi rester dans ta méconnaissance de ces phénomènes existants autour de Castlevania. Sache par contre que c'est tout ça que j'ai voulu dénoncer et rectifier.

Tu parles d'enterrer la hache de guerre, mais je crois qu'en fait tu n'as pas bien compris mon message, sur le fond. IGA à la limite j'en ai rien à taper, c'est un producteur raté qui va faire ses jeux de son côté et dont on n'entendra plus parler sur la série Castlevania.

Ce sur quoi je veux mettre par contre un gros coup de projecteur, et que je veux dénoncer, ce sont ces hordes de malades mentaux qu'IGA a laissé derrière lui, une espèce de secte qui ont fait de lui un véritable Dieu vivant, et qui insultent les gens dès qu'on leur dit que son bilan à la tête de la série n'était pas si bon que ça (doux euphémisme).

On pourrait aussi bien les laisser pisser dans leur coin ces gens-là, sauf que par dépit et/ou amusement malsain, ils cherchent à nuire autant qu'ils peuvent à Konami, à cette série qu'on aime tous et à ceux qui ont apprécié son reboot. D'après moi ça nécessitait une réaction, on en pensera ce qu'on voudra, mais la mienne a été d'écrire ce billet

Castlevania n'est sûrement pas aussi important pour toi qu'il l'est pour moi,
maintenant mec, sache que chacun fait comme il le souhaite et suit sa propre conscience.

Peace et dodo.

 Sleep

Le côté théorie du complot, c'est surtout vis à vis d'IGA lui même.
Quand je relis ton post, je vois pas beaucoup de critiques des fans d'IGA, mais beaucoup de critiques d'IGA lui même.
Ce qui est légitime mais parfois tu lui prêtes des intentions qui ne sont pas forcément vraies (il est opportuniste, menteur, incompétent, jaloux, lâche... Je vais pas reprendre ton post).
Je veux dire, il y a des gens qui l'érigent en tant que Dieu vivant et ta réaction par rapport à ça, c'est de le défoncer un maximum.

Maintenant, vis à vis des fans d'IGA puisque tu en parles:
Les groupes de fan-boys récoltant de l'argent pour le mettre à disposition de leur Dieu IGA afin que celui-ci leur serve un nouveau Metroidvania
C'est leur problème. C'est leur pognon, s'ils veulent le filer à IGA pour qu'il fasse un nouveau jeu, tant mieux pour eux.
Dans le meilleur des cas, IGA sort un bon Metroidvania et ils sont contents (et toi aussi, peut être).
Dans le pire des cas, IGA récupère le pognon pour lui même ou il sort un jeu de merde et là, tout le monde s'aperçoit de la supercherie. Et là, tu es content.
C'est du win-win, en fait.

Les milices de fan-boys actives sur tous les forums JV du monde pour défoncer Lords of Shadow à tort et à travers tout en insultant ceux qui ont apprécié ce reboot
Encore une fois, c'est leur point de vue vis à vis de LoS. S'ils n'aiment pas, ça me paraît normal qu'ils critiquent.
J'aime pas trop le côté "ménestrel anti blasitude" qui consiste à dire du bien d'un jeu quand on l'aime et à fermer sa gueule quand on l'aime pas.
Les insultes, par contre, je cautionne pas. Je lis pas JV.com, donc si tu as des liens, ne te prive pas.  

Les fans nostalgiques demandant un retour aux commandes de Kojima aux Artworks et de Yamane aux musiques
Ou est le problème ? Si c'est ce qu'ils pensent, pourquoi ils ne devraient pas le dire ?
Je suis pas spécialement fan de ces deux là mais s'ils ne peuvent pas apprécier Castlevania sans Kojima et Yamane, c'est tout à fait normal qu'ils l'expriment.

Les groupes de personnes encensant IGA au-delà de la raison, et défonçant Konami sur le fait qu'IGA soit parti sans avoir fait son épisode de 1999
Je comprends leur réaction.
L'épisode de 1999 a été teasé pendant de nombreuses années et il n'est jamais sorti. Les fans ont besoin de trouver un coupable. Ils ont donc désigné Konami et/ou MercurySteam et/ou Lords of Shadow.
Mais je suis d'accord avec toi, ça ne veut pas dire qu'ils ont raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkumajoD.
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1389
Age : 25
Emploi : S.T.A.L.K.E.R
Loisirs : Explose du snork
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 5 Avr - 15:22

Je vais pas écrire un livre étant donné que vous le faite à ma place mais plutôt résumer les 2-3 points évoqués. Le post initial de S.A.S est quasi parfait.

-On a une personne (Iga) incompétente, très pédante, et qui, disont le franchement, aurait du être viré dès le tout début, se permettre de faire main basse sur la série, de retirer les bon jeux et de mettre en avant "ses" produits ça mérite clairement un licenciement direct.

-On a eu des metroidvania et pas des castlevania pendant un temps. Entre SC4 et DoS, SC4 est un castlevania dans le sens où les codes sont respectés, même si c'est une énième répétition de l'histoire etc. (c'est qu'un exemple très bref, please, pas besoin de dériver le topic sur un "tel castle est mieux que l'autre')

-Les "fans" d'IGA sont plus fans du genre "metroidvania" que de "Castlevania".

-Les fans/personnes jouant à castlevania ne comprennent pas tous ce qui tourne autour de la série/jeu etc, alors quand tu critiques Iga, normal qu'ils s'insurgent. Kojima aurait pu être le frère d'IGA tellement que ce type est pédant à vomir, sauf qu'il a réussi et a su aller de l'avant et de faire des bons jeux avec SA série (donc chapeau l'artiste même si la personne me sort par les trous de nez).

-LoS respecte et rend hommage aux codes de la série Castlevania.

-LoS a su se renouveler et user avec brio de la 3D.

-Conclusion: on aime/passe du bon temps sur les jeux d'IGA ou non, peu importe, du point de vue commerciale, artistique, talent, jeu, série, saga, jarre à biscuit, "insère nom/adjectif ici", IGA a échoué (quand sur 6 titres, un seul est remarqué, c'est pas un succès), ne s'est pas renouveler, était limité depuis le début.

En écrivant ce résumé, je me rend compte d'une chose clair maintenant:
Les autres studios/producteurs en charge de la série ont fait mieux qu'IGA, ils ont compris ce qu'était Castlevania.
(on rappel que les 2 jeux qui respectent le plus le genre sont LoS et C64)


/Hors Castlevania/

-Être fan c'est déjà être consommateur, mais qui supporte activement un produit, une série; contrairement à un consommateur lambda. Et oui, que l'entreprise fasse des pertes ou bénef sur un produit doit vous concerner, si konami est déficitaire à cause de la série, bye bye castlevania.
Que tu ais plus d'exemplaire d'un jeu que tu détestes que d'exemplaires d'un jeu que tu aimes est tout a fait normal (ici on parle de jeu/épisode castlevania). Donc être un fan c'est celui qui, de manière quelconque, se procurera le produit et ses futur produit. (le degré de fan varie, t'es pas obligé de jouer à tout les anciens épisodes, de tout collectionner non plus, mais tu t'intéresse plus à cette série quand il y a une annonce qu'un autre jeu, donc tu la soutien d'une certaine manière.)
On peut diverger et mettre plein de nuances, mais pour une entreprise, vendre 10 exemplaires, c'est 10 exemplaires vendus, fans ou pas, et que tu sois fan, ils s'en foutent, tant que ça vend.

Concernant FF13, ce n'est pas l'occidentalisation du titre qui a poussé les joueurs Jap à ne pas aimer le titre. ça sous entend clairement que tout ce qui viens de l'occident est de la merde.
Non, ici on a une pure merde en 3 parties, où les codes des FF ont été broyés! Un seul combat suffit à montrer à quel point ils ont fait de la merde.
Le jeu aurait peut être pu être plus apprécié si ces codes avaient été respectés. Toujours est il qu'un peu de gravier comme lubrifiant aide toujours pour la sodomie, ce qu'ils n'ont pas proposé à l'achat du jeu.
Cette déchéance vient donc de 2 points: un manque de code, et une direction/réalisation à chier.
Tu n'aimes pas FFX? tu n'aimes pas FFIV? tu aimes ou non tel ou tel épisode? C'est normal, il y en a pour tout les goûts, et ils ont une chose en commun, les codes de la série. Du FF1 au FF12, on parle de Final Fantasy. à FF13, on parle d'un RPG qui aurait plus s'appeler n'importe comment ça serait passé.
(Quand je pense qu'à côté, The Last Story, nouveau jeu, qui a sa propre patte, propre musique, ses propres codes, qui a été dév sur wii, une machine ultra limitée et fait mieux que FF13 Laughing

Concernant Castlevania en général, il doit y avoir des codes, Castlevania LoS2 ne se passe ni à Hollywood ni à Singapoure mais dans une ville qui respecte les codes du gothique. Je vais vous faire chier avec ça, mais tant que les fans et les membres de ce forum n'auront pas compris, que sans ce genre, Castlevania n'est plus Castlevania, alors on aura un éternel débat qui n'aboutira point.

Si vous souhaitez casser ce code, comme IGA l'a fait à plusieurs reprise, j'ai pas de soucis la dessus, mais je pense qu'il faudrait renommer la série. Vous imaginez un film Star Wars qui se passe au Mac do et qui parle d'une relation entre un jeune homme sans emploi et de sa voisine qui en pince pour lui et pour son meilleur ami et qu'elle ne sait pas qui choisir au final? Clairement non. Donc si vous voulez des soubrettes au château qui attaquent au balais à chiotte ou aspirateur, c'est votre délire, pas le miens, et ça n'a rien à faire dans un jeu Castlevania.

Si on retient le code dans nos débats, si on part du principe que la série respecte ce code du gothique, alors on peut débattre sur l'utilité d'avoir ajouté/copié coller tel ou tel sprite, avoir fait un jeu 3D/2D, pour mobile ou pour 360 seulement. Car franchement, c'est lassant et une perte de temps que de comparer un jeu IGA avec n'importe quel autre jeu qui n'est pas d'IGA,c'est pas comparable et on ne parle pas du même Castlevania (il est plus juste de comparer ces jeux entre eux: Castlevania 64/Los/Vampire kiss/CotM, que de comparer, AoS, HoD à SC4/LoS etc) .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Neophyte


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 102
Emploi : /
Loisirs : /
Date d'inscription : 05/04/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 5 Avr - 16:35

Je trouve que la personnalité d'IGA n'a absolument rien à voir avec le débat en cours. Tu l'as dit toi même, Kojima a un gros melon à la place de la tête alors que tu l'apprécies apparemment encore en tant que Game Designer. (Je rappelle au passage que ce n'est pas le cas de tous le monde... Mais moi, je suis plutôt d'accord pour ce que j'ai vu de loin.)

On en revient au même point pour ce qui est d'être fan. D'ailleurs tu as fondamentalement tord sur un tout petit point : ça intéresse beaucoup une entreprise de savoir si un achat provient d'un fan ou d'un nouveau joueur. Si un jeu n'est acheté que par des fans, même si il  marche bien comparativement à son budget (Si IGA a un petit budget et fait des petites ventes, c'est un produit globalement bénéficiaire), ça reste très inquiétant pour la suite de la série. (Jamais de "nouvelles têtes" quoi)

Et si Konami est obligé d'arrêter la série parce que pas assez de personne pour l'apprécier, j'aurais tendance à le reprocher au public vidéoludique plutôt qu'à Konami. Leur mouvement est normal. Cependant c'est pas pour ça que je vais acheter leurs épisodes les plus faibles. Ce serait comme dire "ok, ça tu peux te permettre de me le vendre". Je rejoins l'avis de Rocnael (que j'ai pas vu depuis bien longtemps d'ailleurs, marrant de te retrouver ici) sur ce point.

J'ai pas eu trop de cas de "code brisé" de la part d'IGA si on excepte Portrait of Ruins. Ne pas aimer le personnage est une chose mais on ne peut pas tout lui reprocher non plus. Il est clair et net qu'il a pas changé le gameplay de ses jeux pendant un bon moment et qu'il est mauvais en 3D cependant je ne vois pas en quoi il a brisé quoique ce soit en terme de code. Order of Ecclesia  me semble pas briser grand chose.

Et on a encore ce rapport curieux avec le fait que quand quelque chose va mal, c'est forcément la faute d'IGA et quand c'est bien, c'est pas lui. Si c'est vrai pour la chronologie, je pense pas que ce soit lui qui ait pris la décision de faire un jeu sur Wii (qui, en plus, est très drôle à jouer en soirée) ou de faire un jeu multijoueur sur XBLA. A mon avis, il y'a des mecs plus haut placé que lui qui lui demande de faire ces projets et lui exécute dans le maximum de ses capacités... En tout cas, c''est comme ça dans les entreprises de jeu vidéo que je connais. Pour moi, IGA est rien de plus qu'un employé à qui on a donné les droits sur Castlevania pendant un moment pour faire strictement ce qui marchait. Rien de plus, rien de moins.

Lord of Shadow n'est pas un Castlevania, c'est une nouvelle série de Castlevania si tu le veux. Mais il ne respecte ni le concept des premiers épisodes, ni celui de l'épisode N64, ni ceux des affreux (à mon sens) sur PS2, ni enfin ceux des Metroidvanias.Il s'agit d'une nouvelle série. Dire "qu'on est obligé de supporter cette série pour que Castlevania perdure" me semble vraiment gros. Pour moi si c'est le cas, vaut mieux que Castlevania meurt.
En plus, c'est peut être moi, j’interprète peut être mal la chose vu que je n'y ai pas joué mais il semble y avoir autant de différence entre Lord of Shadow 1 et Lord of Shadow 2 que entre, je sais pas, Harmony of Dissornance et Dawn of Sorrow.

Enfin euh, les fans d'IGA sont fan de Metroidvania et pas de Castlevania............ Ben euh.... Ouais ?
Ch'ais pas, c'est normal non ? Où est le problème avec ça ? Et où est le problème à ce qu'ils lui donnent de l'argent pour que IGA fasse plus de Metroidvania ? Où est le coté "dégoutant" qui semblait être impliqué dans le post ? Je trouve ça vraiment cool moi, si un Metroidvania (pas forcément Castlevania) pouvait être développé avec l'argent des fans pour les fans par IGA, je n'aurais rien à dire sur le sujet. Je trouve même ça cool ! C'est un peu le principe du kickstarter quoi.

De toute façon, la série des Castlevanias classiques est morte depuis longtemps, celle de la N64 n'a pas perduré, il reste plus grand chose à part Metroidvania où on pourrait attendre une sortie... A moins d'accrocher au concept de Lord of Shadow ce qui n'a pas à être une obligation. Pour ceux qui n'y arrive pas, la licence Castlevania est clairement morte en tout cas.


Enfin, sur FFXIII, honnêtement je le fais en ce moment, je le trouve très très proche de ce que fait Final Fantasy habituellement. (Et puis comment juger "les codes" d'une série qui change constamment de concept à chaque fois, voir de genre pour le XI et XIV...) Mais si on parle de Final Fantasy, on part sur complètement autre chose et ce serait dommage. Mon point était plus de dire que les fans japonais "ont râlé sur l'occidentalisation de la série". C'est comme ça que EUX ont l'air de voir. De notre coté, le concensus est plutôt de dire que c'est de la merde.
Cet exemple a été utilisé uniquement pour montrer un exemple de communauté de fan qui s'insurge contre une décision, comme toute communauté de fan qui s'insurge, ça peut être discutable, mais là n'était pas la question. (plutôt sur le respect des fans japonais pour leurs séries)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkumajoD.
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1389
Age : 25
Emploi : S.T.A.L.K.E.R
Loisirs : Explose du snork
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 5 Avr - 20:27

Haganeren a écrit:
Je trouve que la personnalité d'IGA n'a absolument rien à voir avec le débat en cours. Tu l'as dit toi même, Kojima a un gros melon à la place de la tête alors que tu l'apprécies apparemment encore en tant que Game Designer. (Je rappelle au passage que ce n'est pas le cas de tous le monde... Mais moi, je suis plutôt d'accord pour ce que j'ai vu de loin.)"

Si justement, le débat est pourquoi Iga fait et refait toujours les même jeux. S.A.S l'a bien dit au début, c'est un opportuniste, pédant, qui se croit maitre de tout et se permet même de supprimer des épisodes de "sa" timeline, et surtout, qui ne se remet jamais en cause, la preuve par les faits, on a eu 7-8 jeux Iga avec les même sprites et l'impossibilité de travailler avec la 3D en ayant des excuses bidon donc si ça a un rapport avec sa personnalitée. Pour Kojima j'apprécie rien du tout, je respecte, je vais pas cracher sur lui alors que je n'ai pas joué à un seull jeu de sa série.

Haganeren a écrit:
On en revient au même point pour ce qui est d'être fan. D'ailleurs tu as fondamentalement tord sur un tout petit point : ça intéresse beaucoup une entreprise de savoir si un achat provient d'un fan ou d'un nouveau joueur. Si un jeu n'est acheté que par des fans, même si il  marche bien comparativement à son budget (Si IGA a un petit budget et fait des petites ventes, c'est un produit globalement bénéficiaire), ça reste très inquiétant pour la suite de la série. (Jamais de "nouvelles têtes" quoi)

Justement, comment sait elle que dans ces ventes, il y a X part de fans? j'ai pas tord, c'est une nuance, ils doivent toucher un grand nombre de personnes, et les ventes de jeux décroissent à chaque épisodes d'IGA. Donc je me demande même si certains "fans" ont arrêté la série depuis un bail.



Haganeren a écrit:
Et si Konami est obligé d'arrêter la série parce que pas assez de personne pour l'apprécier, j'aurais tendance à le reprocher au public vidéoludique plutôt qu'à Konami. Leur mouvement est normal. Cependant c'est pas pour ça que je vais acheter leurs épisodes les plus faibles. Ce serait comme dire "ok, ça tu peux te permettre de me le vendre". Je rejoins l'avis de Rocnael (que j'ai pas vu depuis bien longtemps d'ailleurs, marrant de te retrouver ici) sur ce point.

Le simple fait de t'intéresser à la série un peu plus qu'une autre fait que tu es fan mais dans une certaine mesure. Et t'es pas obligé de faire tout les épisodes pour être fan de la série, je vais pas me répeter.

Haganeren a écrit:
J'ai pas eu trop de cas de "code brisé" de la part d'IGA si on excepte Portrait of Ruins. Ne pas aimer le personnage est une chose mais on ne peut pas tout lui reprocher non plus. Il est clair et net qu'il a pas changé le gameplay de ses jeux pendant un bon moment et qu'il est mauvais en 3D cependant je ne vois pas en quoi il a brisé quoique ce soit en terme de code. Order of Ecclesia  me semble pas briser grand chose.

Le "code brisée" est partout. Après qu'entends tu par code? Comment définis tu la série? TheGameTheory a posté une vidéo la dessus. C'est assez rapide mais clair, les codes sont brisés et n'est utilisé que la surface de l'iceberg pour faire croire que (chateau/dracula/sang). Le mec est un Jap, ces mêmes type qui arrivent à te faire croire que Hitler c'était trop trop mignon. Donc ils ont vraiment assez d'imagination pour te retourner n'importe quoi en n'importe quoi. La preuve avec DoS.

Haganeren a écrit:
Et on a encore ce rapport curieux avec le fait que quand quelque chose va mal, c'est forcément la faute d'IGA et quand c'est bien, c'est pas lui. Si c'est vrai pour la chronologie, je pense pas que ce soit lui qui ait pris la décision de faire un jeu sur Wii (qui, en plus, est très drôle à jouer en soirée) ou de faire un jeu multijoueur sur XBLA. A mon avis, il y'a des mecs plus haut placé que lui qui lui demande de faire ces projets et lui exécute dans le maximum de ses capacités... En tout cas, c''est comme ça dans les entreprises de jeu vidéo que je connais. Pour moi, IGA est rien de plus qu'un employé à qui on a donné les droits sur Castlevania pendant un moment pour faire strictement ce qui marchait. Rien de plus, rien de moins.

Pauvre de lui, on lui a demandé de faire 8 fois le même jeu, avec des touches et variations de gameplay. Il a vraiment pas eu de chance avec Konami.
Non ton argument n'est pas valable car Konami a délégué à un max de studio/équipe la série des castlevania, et quand IGA est au commande, bah IGA quoi.

Haganeren a écrit:
Lord of Shadow n'est pas un Castlevania, c'est une nouvelle série de Castlevania si tu le veux. Mais il ne respecte ni le concept des premiers épisodes, ni celui de l'épisode N64, ni ceux des affreux (à mon sens) sur PS2, ni enfin ceux des Metroidvanias.Il s'agit d'une nouvelle série. Dire "qu'on est obligé de supporter cette série pour que Castlevania perdure" me semble vraiment gros. Pour moi si c'est le cas, vaut mieux que Castlevania meurt.
En plus, c'est peut être moi, j’interprète peut être mal la chose vu que je n'y ai pas joué mais il semble y avoir autant de différence entre Lord of Shadow 1 et Lord of Shadow 2 que entre, je sais pas, Harmony of Dissornance et Dawn of Sorrow.

Tu plaisantes j'espère? Nan parce que là, que l'on apprécie ou non le titre, j'espère que tu as au moins joué et torché le premier épisode pour dire ça. Si tu y a joué, tu as du louper pas mal de choses. LoS respecte énormément le concept des premiers épisodes, il respecte énormément l'épisode 64, ils ont tirés leur inspiration de celui ci. Ensuite Iga LUI ne respecte ni le concept des premiers castlevania. C'est n'importe quoi ce que tu racontes.
Ha oui je lis plus bas que tu n'y a pas joué. Malheureux... Tu sais, le style, le gameplay, l'histoire peut changer et varier, la preuve on est pas resté au tout premier castlevania NES avec des améliorations deci delà, mais les codes ne sont pas respectés du tout avec IGA. Point, je parle en connaissance de cause, j'ai fais les jeux d'IGA à fond, les autres Castle à fond aussi, et les jeux d'IGA manquent ces codes qui font un castlevania.
Pour la différence LoS1/2 et HoD/DoS, c'est comparer l'incomparable, stop.

Pour savoir si elle perdure, bah oui t'es obligé de la supporter, tu achetes bien des produits alimentaires industriels, tu soutiens la mal bouffe et si tu arrêtais d'en acheter, on aurait pu toute cette merde sur Terre. Castlevania ou un autre produit c'est pareil. T'achete pas, elle vivra pas.

Haganeren a écrit:
Enfin euh, les fans d'IGA sont fan de Metroidvania et pas de Castlevania............ Ben euh.... Ouais ?
Ch'ais pas, c'est normal non ? Où est le problème avec ça ? Et où est le problème à ce qu'ils lui donnent de l'argent pour que IGA fasse plus de Metroidvania ? Où est le coté "dégoutant" qui semblait être impliqué dans le post ? Je trouve ça vraiment cool moi, si un Metroidvania (pas forcément Castlevania) pouvait être développé avec l'argent des fans pour les fans par IGA, je n'aurais rien à dire sur le sujet. Je trouve même ça cool ! C'est un peu le principe du kickstarter quoi.

De toute façon, la série des Castlevanias classiques est morte depuis longtemps, celle de la N64 n'a pas perduré, il reste plus grand chose à part Metroidvania où on pourrait attendre une sortie... A moins d'accrocher au concept de Lord of Shadow ce qui n'a pas à être une obligation. Pour ceux qui n'y arrive pas, la licence Castlevania est clairement morte en tout cas.

Mais je suis entièrement d'accord, j'ai vraiment l'impression qu'on me lit en diagonale! IGA, si il souhaite faire un kickstarter, pour un metroidvania, tant mieux pour lui, si il veut continuer à faire ça toute ça vie tant mieux pour lui, mais qu'il n'utilise pas le nom Castlevania.
Mario classique aussi c'est fini  Shocked, ils nous on fait des new super mario bros mais c'est pas l'avenir. Et les "Castlevania classique" sont des metroidvania mais plus arcade et difficile sans level-up, à la mario quoi.Et celle de N64, elle perdure toujours, on parle de la 3D là, il y a plein de Castlevania 3D. Tu racontes n'importe quoi là. Et y a même plus de metroidvania depuis un bail! Pour LoS, joue y, et vas jusqu'au bout sans préjugés, que ça soit avant, au début, pendant et à la fin. Je t'invite vraiment à le faire si tu en a l'occasion, car là si on parle de LoS et utilisons LoS comme comparaison, c'est comme convaincre un mur, tu vas rien comprendre.

Haganeren a écrit:
Enfin, sur FFXIII, honnêtement je le fais en ce moment, je le trouve très très proche de ce que fait Final Fantasy habituellement. (Et puis comment juger "les codes" d'une série qui change constamment de concept à chaque fois, voir de genre pour le XI et XIV...) Mais si on parle de Final Fantasy, on part sur complètement autre chose et ce serait dommage. Mon point était plus de dire que les fans japonais "ont râlé sur l'occidentalisation de la série". C'est comme ça que EUX ont l'air de voir. De notre coté, le concensus est plutôt de dire que c'est de la merde.
Cet exemple a été utilisé uniquement pour montrer un exemple de communauté de fan qui s'insurge contre une décision, comme toute communauté de fan qui s'insurge, ça peut être discutable, mais là n'était pas la question. (plutôt sur le respect des fans japonais pour leurs séries)

Le concept n'a pas changé. Attends tu sais pas de quoi tu parles là encore une fois. Rapidement les codes de FF sont:
La magie, le surnaturel, l'anti-religion, les gils, les chocobos, les musiques, les noms des attaques, les monstres, ça revient dans 80% des cas, ils sont toujours liés, que l'on aime ou non l'histoire les persos etc. Ici FF13 c'est limite si le mot Gils ne leur faisaient pas chier et voulaient le retirer -_- . et tu as vu les bombos? Tu t'es déjà fait attaquer par des rubiscube? Il manque plein de choses, et c'est limite si certaines choses comme les chocobos n'étaient pas un easter egg. Encore une fois, ici c'est un mix entre un manque de code flagrant, et un choix dans la direction artistique et la réalisation qui ont fait que les gens détestent vraiment le jeu. Et entre nous, c'est la première fois, qu'un jeu, m'ait donné envie de vomir (vers la fin). J'ai arrêté et j'ai remercié mon ami qui m'avait préter le jeu et il m'a dit 'je m'en débarrasse le plus vite possible'. (lui est fan de la série et a ses épisodes favoris qui l'ont marqué.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xesbeth
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2322
Age : 29
Localisation : hop
Emploi : hop
Loisirs : hop!
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 5 Avr - 20:47

Eh ben, ça enf ait de la lecture. Bon je ne vais pas prendre part au débat, juste revenir sur un tout petit point de détail.

AkumajoD. a écrit:

Mais je suis entièrement d'accord, j'ai vraiment l'impression  qu'on me lit en diagonale! IGA, si il souhaite faire un kickstarter, pour un metroidvania, tant mieux pour lui, si il veut continuer à faire ça toute ça vie tant mieux pour lui, mais qu'il n'utilise pas le nom Castlevania.

Il n'utilisera pas le nom Castlevania rassure toi, Konami lui a défendu de mentionner jusqu'au nom de la saga dans ses interviews. C'est pour ça que le gars est content que le terme metroidvania ait été inventé.

Voila, c'est tout. Je continue de lire vos futurs arguments Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Neophyte


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 102
Emploi : /
Loisirs : /
Date d'inscription : 05/04/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 5 Avr - 21:12

AkumajoD. a écrit:
Si justement, le débat est pourquoi Iga fait et refait toujours les même jeux. S.A.S l'a bien dit au début, c'est un opportuniste, pédant, qui se croit maitre de tout et se permet même de supprimer des épisodes de "sa" timeline,

Si le débat est de dire POURQUOI Iga fait et refait toujours les mêmes jeux. C'est pas un débat, c'est un procès. Je ne trouve pas ça très intéressant. (Surtout quant on trouve pas qu'il fait et refait toujours les mêmes jeux... Ou alors pas plus que les autres... Ou alors c'est pas un problème mais bon je met mon avis sur la question de coté pour l'instant.) Je peux comprendre qu'on puisse dire que IGA fait toujours les mêmes jeux parce qu'il est paresseux (lien de cause à effet) mais certainement pas parce qu'il est pédant (ça empêche de faire des jeux différents ça ?) ou quoique ce soit de négatif dans sa personnalité.

De plus, encore une fois, vous surestimez grandement l'importance d'IGA dans les décisions de Konami je pense. Je pense que Konami lui a donné le feu vert pour faire "comme SOTN" et c'est ce qu'il a fait en donnant un twist ici et là. (La qualité du dit twist étant débattable.)

Dire qu'il fait toujours les mêmes jeux est une chose, commencer à dire qu'il est pédant, lâche ou que sais-je encore est pour moi une autre question. Je ne le connais pas personnellement et j'ai cru effectivement voir de l'opportunisme en lui lors de cette conférence (mais bon, comme beaucoup à la GDC) tout en sachant de quoi il parlait. Rocnael a même sortis un truc comme quoi il admettait qu'il savait pas travailler en 3D. Alors d'un coté quant il ne se remet pas en cause c'est un scandale et de l'autre quant il admet ses faiblesses c'est un scandale aussi... Je vois pas très bien comment IGA peut s'en sortir, tout cela me parait bien exagéré. L'homme a ses défauts mais il ne me semble pas être l'être maléfique que tu sembles décrire. (Je me doute que c'est pas ce que tu as voulu dire, mais c'est l'impression que j'en ai eu)

De plus, tu sembles oublier le point principal de mon argumentaire... Faire des Metroidvanias dans une série où le concept est de faire des "jeux de plateforme dans une ambiance gothique plutôt axé sur l'exploration" me semble... Normal ? IGA n'a jamais empêché la série d'avancer, il a apporté les améliorations nécessaire au concept de "Metroidvania" qui est une série en elle même. C'était le point clé de l'argumentaire, je suppose que tu n'es donc pas d'accord avec moi sur ce qu'est une "série" et c'est plus une réponse sur ce sujet là que j'attendais.

Pour moi une série, c'est un concept de jeu, de gameplay, de settings, c'est pas "y'a des squelettes" c'est beaucoup plus vague que ça. POur ça que pour moi le concept de code brisé n'a aucun sens. Ce que tu dis me pose notamment problème au niveau de Final Fantasy à la fin du post. Shin Megami Tensei ne se définit certainement pas au fait qu'il y'ait ou non Jack Frost dans le jeu, Mario ne se définit certainement pas au fait qu'il y'ait ou non un Goomba et le Main Theme dans le jeu. Les Final Fantasy ne se définissent donc absolument pas par le fait qu'il y'ait pas de bombos, de gils ou de chocobos (en plus y'en a) dans le jeu, c'est pas des "codes", du fan service à la rigueur tout au plus.

Final Fantasy, c'est en plus particulièrement difficile à décrire, la magie est obligatoire pour faire un FInal Fantasy ? Tu veux dire que si on sort demain un jeu qui ressemble trait pour trait à FFVI mais avec zéro arme et que de la mécanique ce n'est plus du Final Fantasy ? De base, la série a commencé en étant dans l'héroic fantasy, au fur et à mesure que l'on se rapproche de FFVI, ça tournait plus au steampunk puis au futuriste avant d'exploser avec le 9 où ils se sont juste mis à faire "l'ambiance qui leur paraissait cool sur le moment". L'ATB parait également un indispensable de la série mais en ce cas, est-ce que ça signifie que tous les Final Fantasy pré-IV ne sont pas des Final Fantasy ? Avec une série aussi compliqué à définir, tu dirais que ce qui manque à FFXIII, c'est des gils ou des Rubiscubes ? Ouah...

Non, moi je vois que le concept de jeu est très très proche de FFX, je vois que le design général des bâtiments m'évoque aussi cet épisode ainsi que le VIII, les relations entre les personnages font très FFX aussi d'ailleurs. (Et c'est pas une qualité). Bref, ça ressemble pas mal à FFX avec un petit coté FFVII. (OU en tout cas l'interprétation que Square fait de FFVII récemment) Ça ressemble donc pas mal à un FF... Plus que le XII pour ce que j'en ai fait en tout cas (qui ressemble plus à Final Fantasy Tactics)
(Note que même si ça ressemble à FF, ça ne veut rien dire quant à la qualité du jeu hein, nous ne débattons pas de sa qualité, plutôt du fait qu'il fasse réellement partie de la série ou non)

D'ailleurs, je suis à peu près certain qu'il y'a aucun rapport avec Hitler sinon, magnifique point Godwin mais le rapport entre les Japonais et Hitler est plus compliqué que ça et a honnêtement peu de rapport avec les codes de Castlevania que IGA aurait brisé.


AkumajoD. a écrit:
Mais je suis entièrement d'accord, j'ai vraiment l'impression qu'on me lit en diagonale! IGA, si il souhaite faire un kickstarter, pour un metroidvania, tant mieux pour lui, si il veut continuer à faire ça toute ça vie tant mieux pour lui, mais qu'il n'utilise pas le nom Castlevania.
Mario classique aussi c'est fini  Shocked, ils nous on fait des new super mario bros mais c'est pas l'avenir. Et les "Castlevania classique" sont des metroidvania mais plus arcade et difficile sans level-up, à la mario quoi.Et celle de N64, elle perdure toujours, on parle de la 3D là, il y a plein de Castlevania 3D. Tu racontes n'importe quoi là. Et y a même plus de metroidvania depuis un bail! Pour LoS, joue y, et vas jusqu'au bout sans préjugés, que ça soit avant, au début, pendant et à la fin. Je t'invite vraiment à le faire si tu en a l'occasion, car là si on parle de LoS et utilisons LoS comme comparaison, c'est comme convaincre un mur, tu vas rien comprendre.

Manifestement on ne s'est pas compris. Et what no Castlevania 1 est certainement pas un metroidvania plus arcade et difficile sans level-up ! Ou alors tout plateformer qui se respecte est un Metroidvania. Mario est un metroidvania, Megaaman est un metroidvania. Je comprends même pas pourquoi tu dis ça, c'est pas les deux embranchements et demi de Chi No Rondo qui diront l'inverse !

Cela mis à part, tout ce que je suis en train de dire, c'est que IGA n'a manifestement pas empêché la série d'avancer en tant que jeu vidéo et que les fans du monsieur ont tout à fait raison d'attendre un autre épisode dans la même veine. Je vois même pas le problème. Si l'argument c'est "bah oui mais ça se vend moins", je comprends même pas quel est l'intérêt de la chose. En quoi le fait que Konami vendent moins te touche réellement, ils sont grands ces gens là, quant ils voient qu'un truc marche pas, ils kill et puis c'est tout. (D'ailleurs ils l'ont fait) Je suis à peu près certains qu'ils auraient pu jouer leurs cartes autrement en profitant par exemple de la vague indie 2D qui a sévit depuis 2009 sur le monde mais il est trop tard pour refaire le passé. Konami n'aurait jamais eu le courage de toute façon.

D'un point de vue "jeu vidéo", chaque épisode des Metroidvanias apportaient son quelque chose qui rendaient les jeux mémorables chacun dans leur style. Un autre point est qu'à l'époque, il n'y avait pas vraiment de Metroidvania au de là de cette licence. C'est aussi un point que les fans de cette série veulent soulever. Je trouve qu'un nouveau Metroidvania a beaucoup plus de légitimté avec le titre "Castlevania" qu'un Lord of Shadow... Tout comme je trouvais à l'époque qu'un potentiel Castlevania V en plateformer arcade avait beaucoup plus de ligitimité avec le nom "Castlevania" qu'un Symphony of the Night qui sortait de nulle part.

La situation est exactement la même que lors de la sortie de Symphony of the Night, c'est la naissance d'une nouvelle série. Et contrairement à Symphony of the Night qui m'a attiré, Lord of Shadow ne m'intéresse pas plus que ça, y'a rien de plus. Je ne débats pas pour déterminer la qualité de Lord of Shadow (auquel cas j'aurais effectivement besoin d'y jouer), je débats pour stipuler que non, définitivement, on peut lui cracher dessus parce qu'elle essaye d'attirer les fans d'antant (reboot avec Alucard dedans) tout en ne leur donnant pas ce qu'ils veulent. J'aurais été à la place de Konami, j'aurais certainement pas tenté le fan service avec un concept pareil ! Le but, c'était de prendre un nouveau public tout comme Symphony of the Night en son temps.

Le but, c'est tout simplement de faire une "nouvelle série" de Castlevania. Est-ce qu'elle échouera ou réussira ? Pas mon problème, cette nouvelle série n'a pas de concept qui m'accroche. En revanche je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas être deg d'attendre un nouvel épisode d'une série que j'aime beaucoup, une série qui se résume par "Jeu d'exploration plateforme en 2D dans un univers gothique", une série qui porte, comme d'autres séries, le nom de Castlevania.


xesbeth => Yep, il était obligé d’appeler Symphony of the Night "S.O.T.N" durant la conférence. J'ai trouvé ça un peu scandaleux personnellement, il reste l'un des créateurs de la chose ! Si je me met à la place d'un développeur et que demain on m'interdit de mentionner l'un des jeux sur lequel j'ai travaillé parce que je suis plus dans l'équipe je serais vraiment choqué ! Une chose est sûr pour moi cependant, c'est pas "pour ça" qu'il est content que le terme Metroidvania ait été inventé. Ça me paraitrait franchement tiré par les cheveux.

Il y'avait une question comme ça d'ailleurs, apparemment IGA n'a entendu ce terme que assez récemment il y'a 2 ans, il dit qu'il est honoré de voir son titre ainsi utilisé. (Mais vous pouvez imaginer ce que vous voulez à coté)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xesbeth
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2322
Age : 29
Localisation : hop
Emploi : hop
Loisirs : hop!
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 5 Avr - 23:25

Haganeren a écrit:

xesbeth => Yep, il était obligé d’appeler Symphony of the Night "S.O.T.N" durant la conférence. J'ai trouvé ça un peu scandaleux personnellement, il reste l'un des créateurs de la chose ! Si je me met à la place d'un développeur et que demain on m'interdit de mentionner l'un des jeux sur lequel j'ai travaillé parce que je suis plus dans l'équipe je serais vraiment choqué ! Une chose est sûr pour moi cependant, c'est pas "pour ça" qu'il est content que le terme Metroidvania ait été inventé. Ça me paraitrait franchement tiré par les cheveux.

Certes "content" est peut-être un bien grand mot mais au moins avec ce terme il peut esquiver le problème et il avoue que ça lui enlève une épine du pied quand il veut parler de la saga. Faut croire que lorsque l'on quitte Konami, on doit tout laisser derrière soit. Et ils plaisantent pas avec ça. Je me demande si Inafune a subi la même chose de Capcom....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Neophyte


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 102
Emploi : /
Loisirs : /
Date d'inscription : 05/04/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Dim 6 Avr - 0:14

Je pense que Inafune est en bonne relation avec Capcom de manière général... Ch'ais pas ce qui me fait dire ça. On voit qu'il a encore beaucoup de connexion dans l'industrie comme le fait d'avoir mis un constume "Mighty 9" au dernier Ninja Gaiden sur lequel il est.

Il me semble être beaucoup plus débrouillard que IGA mais j'ai aucune preuve derrière, c'est juste une impression... Et puis y'a "Megaman" partout sur son kickstarter donc bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakùl
NeoZafkiel Aime: Rap-Metal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1624
Age : 36
Localisation : Valachie
Emploi : Comte
Loisirs : Empaler
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Dim 6 Avr - 2:07

J'aime bcp vous lire, mais c'est vraiment trop long, faut que je me tape 2 pages de pavés. Je n'ai lu que celui de S.A.S au départ. Que dire sur l'ensemble ?

Shinigami est bcp cité ^^ (Shini-bashing :p)

Pour les apports des Metroidvania en terme de nouveautés, il y en a peu en effet, les jeux se ressemblent presque tous en terme de réalisation et de gameplay (SotN, DoS, PoR, OoE, AoS, HoD). Après je dois dire que malgré les ressemblances assez hallucinantes voire presque choquantes entre ce jeux, certains sortent du lot de par leurs musiques, leur ambiance, DoS et AoS en tête pour ma part, j'ai bien aimé la finalité du scénario et l'ambiance gothique de ces 2 jeux malgré un design "manga" vraiment hors de propos.

En ce qui concerne ces fameux artworks, je suis complétement d'accord avec S.A.S, le design androgyne, le style manga et autres persos fashion, j'ai tjrs trouvé ça hors-sujet avec l'univers Dracula/Castlevania. Je prends d'ailleurs toujours mon pied aujourd'hui à ressortir ma boite du premier Castlevania sur NES et à en admirer l'artwork plutôt que de ressortir un Judgment ou encore un HoD. Idem pour Rondo of Blood qui fait pourtant partie de mon Top 3, je trouve le design douteux, même si l'intro reste quand même assez sombre et que je l'apprécie malgré tout.

Pour moi, la saga de Mercury Steam, et je ne m'en suis jamais caché, a réellement donné un vrai vent de fraicheur à la saga. Je ne parle pas en terme de gameplay car aujourd'hui bcp de Beat'em all next-gen font aussi bien en terme de concept et de jouabilité (God of War, DmC par exemple), mais je parle bel et bien de cet univers revisité. On peut dire ce que l'on veut de cette saga, elle a réussi à poser une ambiance et un univers comme jamais je ne m'étais imaginé jusqu'à aujourd'hui pour Castlevania. Cette ambiance baroque, ces personnages controversés, cette histoire qui se base sur nos mythologies européennes telles que je les adore depuis mon enfance (garous, vampires, anges, démons, etc...).

Au final, Iga se barre, je ne l'ai jamais réellement défendu, j'ai passé d'agréables moments sur des jeux estampillés "Iga", je ne m'en cache pas, mais si la série peut continuer à évoluer sans lui, ça ne sera pas forcément un mal. Car oui, un mec qui nous ressort 50 fois la même chose à quelques années d'intervalle, on pouvait vraiment en venir à se demander ce qu'aller devenir notre saga préférée. J'avoue qu'à la sortie de OoE, j'ai bien failli ne pas le faire tellement je trouvais ça "surenchéri" par rapport aux épisodes précédents sans forcément être meilleur (ça craint).

Sur ce, me reste peu d'heures de sommeil, je vous laisse, au plaisir de continuer à vous lire.


Dernière édition par Drakùl le Dim 6 Avr - 2:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinigami
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2132
Age : 26
Localisation : Castle keep
Emploi : Chasseuse d'âmes
Loisirs : Ressusciter Dracula
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Dim 6 Avr - 2:08

S.A.S. :

Le départ d’IGA :

Je ne serais que d’accord avec toi sur les fanboys d’IGA et même les fanboy en général. A mon sens, un joueur n’a pas à prendre parti, il joue à ce qu’il aime (ou il aime tout). Les fanboys d’IGA sont chiants, est-ce que cela rend le personnage d’IGA plus détestable pour autant ?
IGA a fait son temps et sa mise en écart au profit de Lords of Shadow était parce qu’il n’était pas prêt. Il n’avait pas envie de développer un Castlevania 3D tout de suite, mais Konami lui a forcé la main, ce qui a résulté du trailer avec Alucard qu’on a vu il y a x années.
Depuis, Konami a choisi de porter son regard sur un projet au thème similaire conçu par nos amis espingouins de Mercury Steam et on connait la suite.

Plus tard, IGA quitte définitivement le studio pour se lancer dans l’indy. IGA n’a pas été viré de Konami, il est parti de son plein gré et il paraît que Konami l’a mal prit… Comme quoi.


ClassicVania et MetroidVania :

Citation :
Premièrement, cette distinction n'est pas suffisante. Il y a aussi des jeux d'IGA qui sont des "plateforme arcade", comme tu les appelles. Castlevania Chronicles, The Dracula X Chronicles et The Adventure Rebirth. Je ne les vise pas du tout. Leurs rééditions sous la houlette d'IGA n'apportent pas grand chose aux jeux originaux, mais au moins elles ne les saccagent pas. A la limite, le seul réel problème se situe sur The Adventure Rebirth, car il n'aurait jamais du s'appeler ainsi, mais simplement "Castlevania Wii" tellement il n'a plus rien à voir avec le jeu dont le titre original s'inspire.)



Effectivement, l’ère d’IGA demeure mine de rien assez riche en termes de genres.
On a eu 6 Metroidvania avec le nom d’IGA glissé dans le staff. Les deux BTA sur PS2. Un versus sur Wii. Un jeu de multi online reprenant des éléments de divers Metroidvania. Un plate-former original sur Wii et deux remakes/compile sur PS et PSP… et des jeux… des jeux… sur d’autres supports… euh.

Si on met de côté les Metroidvania, IGA a eu la gentillesse de rendre plus accessible certains jeux qui auraient pu le rester pour les occidentaux. Je pense notamment à l’épisode X68000 (ce n’est certainement pas Mr Dupont qui l’a chez lui) qui est accessible aujourd’hui pour une poignée d’euros. C’est une démarche que je trouve très gratifiante. On peut citer l’autre remake (qui est un vrai remake contrairement à l’autre jeu) du célèbre Chi no Rondo qui était accessible qu’au Japon. Néanmoins, Chi no Rondo était aussi accessible sur le Virtual Console de la Wii…

Quant à The Adventure Rebirth où tu glisses deux mots. Pour moi, ce jeu est une seconde version de The Adventure, comme l’est Super Castlevania IV au premier Castlevania sur NES. Il a peu de liens (à part le nom du héros, certains ennemis et les boules de feu du fouet) et le jeu à un style bien propre à lui avec ses chemins optionnels dans un même stage.
Le jeu n’est pas parfait, mais c’était plaisant de retrouver un Castlevania à l’ancienne, en plus d’avoir son petit style.


Citation :
Deuxièmement, je m'en tape qu'il y ait des fans d'IGA ou des fans de Cox, ou même des fans de la première génération de jeux (la plus longue soit dit en passant, car elle a perduré de 1986 à 2001). Je ne suis pas "pro-untel" ou "pro untel". Mon but, c'est juste d'espérer que la série se renouvelle en permanence. Rien dans ce que tu dis ne va à l'encontre de ça mec. Donc on n'est pas en désaccord tous les deux.


Je suis que d’accord avec toi. Le fanboy est un truc que je n’apprécie pas vraiment (selon le sujet du moins), mais bon, il faut de tout pour faire un monde.


Citation :
Toute série doit avancer, pas stagner ou régresser. Il y a même des reboots pour des séries bien plus récentes figure toi (Tomb Raider, Devil May Cry,...) donc je ne vois pas pourquoi des séries vieilles de 28 ans n'y auraient pas droit, elles-aussi. Il faut aller de l'avant, quitte à faire des paris audacieux venant chambouler les habitudes des fans (y compris des vieux fans dont je fais partie).


Là, je suis un peu moins d’accord.
Je ne suis pas un grand défenseur de la pratique du reboot que j’estime trop facile. Le reboot, c’est en soi, une nouvelle série déguisée avec le nom d’une célébrité. Autant, j’ai apprécié certains reboots d’un point de vu « nouvelle série » (DmC restait fun, même si le reboot était inutile) et typiquement, Castlevania Lords of Shadow offrait une relecture intéressante, mais ça s’arrête là.
Les Lords of Shadow sont de bons jeux, avec un petit style à eux d’un point de vue artistique, le gameplay restait riche. Sur ce point, je n’ai pas de problèmes et je ne verrais jamais l’intérêt d’aller basher Cox et cie, ils ne font que de répondre à une commande de la part de Konami qu’ils ont reçu par opportunité. Cette première grosse expérience dans le monde vidéoludique leur donnera un bon tremplin pour leur avenir. J’y viens de nouveau, il faut mettre de côté les fanboy pro IGA ou anti machin, ils ne sont pas intéressants.

Je condamne le reboot en tant que prolongement d’une série, alors que le reboot est surtout une nouvelle série. Je préfère être dans ce cadre « la série développa tout ce qu’elle avait dans le ventre avec son concept et elle mourra en paix », en soi, Castlevania est bon dans ce domaine. Ils ont bien profité d’une bonne douzaine de plate-formes, de 7 Metroidvania, de spin off et de quelques genres plus spéciaux.
Revenant une dernière fois à Lords of Shadow, s’il faut cracher sur quelqu’un, c’est sur la direction de Konami et non Mercury Steam. Comme tu l’as dit auparavant, le studio espagnol a néanmoins eu l’intelligence de clore sa saga.

Malgré mon propos, j’ai bien aimé profité de l’expérience de Lords of Shadow. Le jeu était dynamique sans prise de tête. Il comportait des casse-têtes (et j’aime ça). C’était hollywoodien dans son histoire. Malgré tout, je dis pourquoi pas en tant que seconde vision de l’univers de Castlevania et j’avoue que s’il n’avait pas le nom de Castlevania, j’aurais été moins intéressé par le jeu car évidemment, le reboot a un atout de taille : la relecture d’une saga connue.


Enfin, en aparté.
Je suis peut-être seul (avec Haganeren qui se reconnaîtra), mais malgré ses défauts, je me suis amusé dans Judgment à ma façon. Je trouve que le jeu est con, fun, limité. Il n’a pas les qualités pour être comparé à un versus plus sérieux comme un Soul Calibur, mais il était amusant pour une demi-heure.
Je vois le chara-design par l’auteur de Death Note comme une parodie où on s’amuse à coller chaque figure majeure de la saga à un archétype bien commercial du monde du manga. En soi, je n’ai joué à ce jeu qu’avec un certain second degré (et l’ambiance du cadre en joué).


La chronologie :

Citation :
Là tu te trompes. On n'est pas d'accord du tout, c'est bel et bien un reboot qu'il a opéré ! Pour le coup, c'est toi qui force le trait, on a simplement l'impression que tu fais comme "abstraction de la réalité", comme si je n'avais rien prouvé du tout dans mes textes précédents.

Je reste pourtant sur ma position, car on n’a pas affaire à un reboot au sens propre du terme qui nécessite une remise à zéro de la saga. Or là, IGA se contente de coller des morceaux à un fil qui effectivement sera sa vision. On parle certes d’un réarrangement qui ne s’éloigne pas du reboot, mais on est à mille lieues du sens reboot par Lords of Shadow et celui de cet arrangement.
Avant tout, je préfère préciser que j’ai été avant tout neutre au sujet de la chronologie, car c’est bien l’un des points que je ne défendrais pas si je devais donner mon opinion. Je cherche juste à nuancer.

Si on met de côté notre opinion sur le personnage d’IGA, je trouve que ça reste louable d’y faire une chronologie, surtout que la saga reste avare en informations globalement (je dis bien globalement).
Sans chercher à comparer qualitativement, Castlevania, c’est un peu comme Zelda. On a Zelda 1, 2 et 3 (et Link’s Awakening en gaiden) avec un fil crédible.
Castlevania, c’était pareil. On a la première aventure de Simon, sa suite directe et la préquelle.

Ensuite, chez Zelda, on a une préquelle qui n’est pas la préquelle de la préquelle, Ocarina of Time et récemment, on a la préquelle de la préquelle de la préquelle, Skyward Sword. Oh dur.
Castlevania, c’est pareil, mais avec une période bien définie : au moins 10 siècles de draculinade. On a eu diverses aventures sur différentes périodes où on peut dire ce qu’on veut. On cherchait juste à poser un autre contexte du gentil explosant le méchant vampire, ce qui faisait une continuité tout à fait crédible. C’est alors que vient IGA, qui pour « approfondir » l’univers de la saga, il apporte différents éléments et d’explications pour relier les différents épisodes…

… En soi, j’oserai dire « pourquoi pas », même si on y trouve des coquilles, mais je préfère me concentrer sur autre chose que d’y faire un résumé détaillé de l’histoire complète de la saga à partir des différentes informations qui nous sont fournies.


Par contre, j’ai précisé par le passé qu’il y a bien un point que j’ai détesté chez IGA. C’était l’histoire de Legends et de Lament of Innocence où là effectivement, on peut parler d'un reboot.


L’aparté sur IGA :

Citation :
Alors on pourra dire ce qu'on veut sur IGA, on pourra aimer ou pas ses jeux, mais une chose est sûre : ce mec est imbu de sa personne à un point inimaginable, et n'a rien d'un gentil gars. Il a un comportement capricieux, a les dents longues et l'égo démesuré ("Produced by IGA" écrit en gros sur toutes ses boites de jeu...comme si c'était un gage de qualité !), bref ce n'est définitivement pas le gentil retraité qui a dû quitter Konami, ou à qui Konami a fait un coup de pute. Merde bon sang, c'est lui qui a plongé la série dans les limbes de l'enfer ! Un peu plus et la série disparaissait tant les ventes devenaient insignifiantes. Et merde à nouveau à tous ses défenseurs, qui sont même pas capables de comprendre ça !

On pourra effectivement dire ce qu’on veut sur IGA, mais l’opinion sur le producteur n’a rien à voir avec la qualité de ses jeux.
Cela me rappelle un débat que j’ai eu avec une personne sur un jeu où le scénariste était un gros con prétentieux (de ses mots), donc son scénario était de la merde par rapport à l’estime que donnait son scénariste.
Faux. Archi faux, à mon sens!

Un producteur, un game designer, un commercial… il aura beau être un nazi pédophile anarchiste du dimanche et communiste, sa personne est totalement étrangère à l’appréciation que j’aurais du jeu.
IGA est sans doute prétentieux, opportuniste (plutôt une qualité dans le milieu du JV), mais il n’est pas tout seul dans le développement de ses jeux et il a sans doute plus un rôle de figure commerciale que de développeur dans ses derniers jeux. Qu’il s’attribue les mérites avec SOTN. Fort bien.
On ne saura peut-être pas trop comment il s’est retrouvé projeté comme producteur des autres épisodes suivants, peut-être qu’il a eu plus de couilles que les autres programmeurs de SOTN. C’est une qualité qu’on ne va pas décrier dans ce genre de milieu.

Fan ou pas du personnage d’IGA, ce qui m’intéresse ce sont les jeux.
On peut retourner le compliment à Dave Cox en suivant ce raisonnement. « Quel salaud ce Cox. Il a sans doute pas touché à un langage de programmation et il se permet de représenter Mercury Steam. »
(je caricature évidemment, ce n’est que pour l’exemple).


Citation :
Parce qu'après un premier échec 3D (LOI)

Pas tant échec que ça, le jeu a eu des critiques bien correctes à l’époque…

http://www.metacritic.com/game/playstation-2/castlevania-lament-of-innocence/critic-reviews


… et des ventes correctes (si je trouve le lien d’un membre du forum sur les ventes des jeux).

Ironiquement, on dirait que les épisodes PS2 et 64 ont eu une mauvaise réputation bien après leur sortie... En tout cas, le jeu a des ventes correctes, LoI était considéré comme un blockbuster d'ailleurs...
Il me semble que le premier épisode 64 a aussi eu des critiques correctes à l’époque. Sans rentrer dans le débat de la qualité de ces jeux, on peut effectivement parler de malédiction au sujet de leur réputation.


Les graphismes (de SOTN) :

Citation :
Y'en a marre des excuses bidon d'IGA, que vous gobez tous et reprenez en coeur ! IGA a dit ça donc c'est vrai ?

Je sais c'est un peu décousu mais moi je vous retranscris ça pèle-mêle aussi.


Par contre, je ne dis rien sur les propos d’IGA sur cette conférence, cela dit, ça fait des anecdotes intéressantes.


Citation :
Attends pince moi, j'ai dû mal lire...c'était volontaire de leur part qu'après avoir fait du Leveling, on puisse exploser un Boss final en 3 coups d'épée ? Si c'est ça, moi je dis vive le Leveling ! Franchement, quel public peut aimer terminer un jeu sans un minimum de difficulté, sans un minimum de challenge qui le rendra fier de son accomplissement ? Faire maintenant croire qu'un tel problème de conception, majeur, comme exploser un Boss en un seul coup, c'est-à-dire dire qu'un défaut de gameplay aussi grave ait été SOUHAITE par l'équipe de développement...c'est franchement naze de dire ça, c'est encore une fois il s'agit là d'une excuse bidon qui ne trompera personne.

C’est un choix d’orientation. L’équipe voulait faire ça en tout que gaiden et ils ne s’attendaient pas à un tel succès.
C’est sûr qu’ils cassent l’image « hardcore » de la série, mais c’est volontaire de vouloir rendre ce jeu plus accessible, de toucher un autre public grâce à l’ouverture offerte avec la Playstation.

Kirby a bien été créé pour être avant tout un plate-former accessible aux plus jeunes et ne pas être prise de tête pour citer un autre exemple.

Les développeurs donnent l'image et l'orientation qu'ils veulent.
En soi, je ne vais pas jeter la pierre s'ils voulaient faire un jeu plus accessible pour toucher un autre public. Il en faut pour tous les goûts. J'aime bien être stressé dans un jeu, mais je ne dirais pas que tous les jeux du monde doivent forcément être pour hardcore gamer.


Citation :
En fait, ne regardez que les graphismes. Parce que vous trouvez que ces décors confinent au génie vous ? Des longs couloirs vides, sur fond noir, quasiment sans arrière plan ni scrolling parallaxe ni rien du tout. Sérieusement, même une Super Nintendo a prouvé mieux ! Là on est pourtant en 1997, Astal et Rayman sont sortis depuis longtemps et ont établi de nouveaux standards en matière de qualité graphique en 2D. Et en plus on dispose soit disant de "graphistes de génie"...tout ça pour nous proposer des couloirs et des salles aussi pauvres ? Certes, certains endroits sont plus jolis que d'autres (on a bien une belle fontaine par-ci par-là, mais l'ensemble est très inégal et même si ça reste "regardable" en général on ne peut pas dire qu'on soit bouleversé par la qualité graphique du jeu.
Quand on le compare avec des jeux 2D tels Astal ou même Rayman, on peut ainsi affirmer que sur le plan de la technique pure, Symphony of the Night était là encore dépassé à l'époque où il est sorti.

IGA parlaient de génie quand son équipe a su se défaire des contraintes techniques de la console. Pour la Playstation, c’est en soi une prouesse d’avoir de tels graphismes.
La comparaison avec Rayman ou Astal n’a pas lieu d’être je pense. Astal, c’est avant tout un jeu SATURN et cette dernière, contrairement à la Playstation, est une bête pour la 2D.

Astal est effectivement très beau, mais il est sorti sur SATURN (SATURN > PS) et la résolution est différente. Elle est très zoomée sur le personnage alors que la contrainte de SOTN, était d’augmenter la résolution pour rendre l’exploration plus agréable.
D’ailleurs, SOTN c’est un jeu d’exploration, ce qui implique plus de contraintes techniques qu’Astal.  


Les illustrations :

Je ne reviendrais pas sur le style de Kojima qui, on est d’accord, sur le long terme, elle a eu du mal à se renouveler, même si elle a un style soigné et magnifique qui apporta une forte personnalité à la série.

Tu cites Soma d’Aria of Sorrow. Autant, un Alucard, comme un Juste ne m’ont jamais dérangé, mais Soma, c’est sans doute le héros dont le chara-design m’a le plus dérangé.

Citation :
Ca c'est du gros kitsch en barre, là on est bien d'accord !

Attention, je cite kitch, mais ce n’est pas pour autant un défaut.
Castlevania est une série kitch à la base. Tu ne fais pas mention, mais typiquement, les illustrations qui présentent un Simon Belmont taillé comme Scharzy, incarnation de la virilité masculine des années 80, c’est purement cliché et kitch.

Par contre, sur l’ensemble et je l’ai bien dis, on a eu des styles qui se sont différenciés avant le choc par Kojima.
Evidemment, on a Chi no Rondo et sa touche manga (voir kawai avec le personnage « blague » de Maria) pour concorder avec le public du PC-Engine.
Et Belmont’s Revenge (only jap) présente un héros vieux, ce qui est tout à fait atypique, même si cela est sans incidence sur le contenu du jeu. Je trouve d’ailleurs certaines illustrations japonaises bien plus réussies que les versions occidentales, mais c’était la mode de les reprendre à cette époque.


Citation :
En quoi c'est un renouvellement ? Le style Anime/Manga, on l'a déjà eu pour Chi no Rondo sorti 12 ans avant Dawn of Sorrow ! C'était un vieux jeu ?

Je parlais de renouvellement durant l’ère d’IGA. Sans m’en vanter, je n’aurais pas oublié de citer Chi no Rondo, ainsi que d’autres épisodes qui ont un ton différent comme les épisodes 64 (dont l’auteur s’était illustré dans des hentais /anecdote hs) ou encore Vampire’s Kiss.

Citation :
Franchement, lequel est le plus esthétique ? D'une part, vouloir tenter de renouveler une série en faisant ce qui a déjà été fait plusieurs fois par le passé, ça s'appelle répéter quelque chose, pas la renouveler. IGA n'a rien inventé, et n'a rien imaginé de nouveau. Et ensuite, quitte à répéter quelque chose déjà fait par le passé, pourquoi pas, mais autant le faire correctement ! Ou proposer mieux que ce qui avait été fait ! Là ce n'est clairement pas le cas, avec le style choisi pour les 2 jeux DS que tu cites, la série est juste dans une rétrogradation par rapport à ce qu'on avait déjà pu voir avant ! C'est bien simple, y'a pas un défenseur de ces artworks, et même les amateurs de manga (dont je fais partie) chient sur ces dessins !

Citation :
Alors là oui, on est d'accord, les Artworks d'Order of Ecclesia sont vraiment très jolis ! Et leur style est très propre, loin de l'univers de Kojima tout en ayant leur propre personnalité. Mais là tu ne parles que de la forme  mec !


Donc, il faut tenir compte de jolies illustrations, mais elles ne comptent pas en fait ?

Je te taquine, mais là, je ne suis pas tellement d’accord.
Je ne suis pas du tout fan du style de DoS et PoR (bien que Soma ait plus de gueule que celui de Kojima), mais on cerne bien « l’opportunité » commerciale qu’a eue Konami en faisant un style « manga commercial » pour toucher un public plus large.





Pour revenir au sujet initial qui est, les apports des Castlevania sous l’ère d’IGA, je trouve que plusieurs opus ont apporté des choses.

Citation :
Tu dis "Notons" mais perso je ne note rien du tout ! L'aventure d'OOE est la même que celle servie depuis 10 ans, avec quelques petits changements à peine notables quand on joue ! La carte n'a aucune âme, on ne peut rien faire dessus, à part se déplacer ! Intérêt zéro, ça n'apporte strictement rien en terme de gameplay ! Ca s'appelle un simple ajustement, en rien une innovation ! En plus, la moitié du jeu se passe dans le Château, à l'ancienne, donc vraiment le terme "innovation" est bien trop excessif concernant cet OOE. Pareil, les gyphes, c'est quasiment la même chose que ce qu'on avait eu pour le système des Ames dans AOS et DOS.

Justement, ce sont ces petits changements, aussi mineurs soit-il, qui donnent un style à cet épisode et on est finalement loin d’un bête copié collé de SOTN.
Dans un autre sens, reproche-t-on à Super Castlevania IV d’avoir la même formule que le tout premier Castlevania ? Enchainer des stages linéaires, exploser un boss à la fin de ces niveaux et vaincre Dracula ?
Parmi les ClassicVania (ohlala, j’arrive au stade de catégoriser chaque sous-genre dans la saga), on a bien des épisodes qui n’ont strictement rien apporté dans la saga. Je le dis d’emblée, j’aime bien l’épisode x68000, mais qu’est-ce qu’il apporté ?
Rien.
Pire encore, ils ont osé copier collé le level-design et l’architecture de certains niveaux du premier Castlevania. Ils n’ont aucune honte !

C'est un exemple.


On entre dans un autre domaine vu qu’on a eu une pluralité de plate-formers chez Castlevania, mais je trouve que la plupart des Metroidvania ont chacun un style qui leur est propre. Ce sont des petits trucs comme on dit, mais ils ne trahissent pas leur concept comme les autres ClassicVania n’ont pas trahis pas la leur.
Les exceptions sont Dracula’s Curse et Chi no Rondo qui ont apporté une autre dimension assez majeure, bien qu’on peut très bien la considéré comme un « petit truc » en plus.

Globalement, je reprends mon avis sur les apports de chaque épisode en grossissant le trait :

Citation :
- Vampire Killer : plate-former et exploration
- Castlevania : plate-former
- Dracula's Curse : plate-former. Il apporte 4 personnages jouables et la possibilité de choisir notre route à certains moments pour différents stages.
- Haunted Castle : plate-former
- Adventure : Plate-former
- Super Castlevania IV : plate-former, seconde version du premier opus et possibilité d'envoyer son fouet dans les 8 directions.
- Chi no Rondo : plate-former. Aspect exploration (sauver les filles), chemin alternatif pour chaque stage avec ainsi 6 stages optionnels. Deux personnages jouables.
- Bloodlines : Plate-former, deux personnages jouables et monde contemporain (ça rentre moins dans le gameplay...)
- Vampire's Kiss : Plate-former, seconde version (du pauvre) de Chi no Rondo
- Belmont's Revenge : plate-former, possibilité de faire les 4 premiers stages dans l'ordre qu'on veut
- L'épisode X68000 : Plate-former, entre la seconde version et le remake du premier Castlevania (level design parfois identique dans certain stages)
- Legends : Plate-former
- Adventure Rebirth : Plate-former, chemins alternatifs dans les stages


- Simon's Quest : jeu d'aventure et d'exploration dans un monde ouvert en scroling horizontal


- Les épisodes 64 (Legacy of Darkness étant la version qui devait sortir à la base) : mélange de plate-former, d'exploration, de survival (si si) et d'action. Un ovni étrange et génial.


- Lament of Innocence : BTA, exploration avec un HUB central reliant différents niveaux (qu'on peut faire dans l'ordre qu'on veut) et level-design inspiré...
- Curse of Darkness : BTA, exploration et level-design encore plus inspiré, notions de RPG et gestion de familiers évolutifs


- Symphony of the Night : Premier metroidvania, concept du château inversé
- Circle of the Moon : second metroidvania (le détail qui le change, pas de marchands ou d'atlas des monstres)
- Harmony of Dissonance : Metroidvania, concept de dualité de deux châteaux parallèles
- Aria of Sorrow : Metroidvania, concept des âmes, contexte historique original (oui, ça ne rentre pas dans le gameplay dsl)
- Dawn of Sorrow : Metroidvania... euh, la création d'armes et les trucs au stylets?
- Portrait of Ruin : Metroidvania, coopération avec deux personnages jouables, HUB central reliant différents niveaux
- Order of Ecclesia : Metroidvania, découpage plus linéaire avec une carte du monde, système de glyphes.


Les épisodes PS2 sont vraiment à part et ils ont tous apporté un truc dans la saga (même si on ne reviendra pas sur la qualité de ces derniers). Chaque Metroidvania a un petit truc à lui, même si ça ne change rien au concept. Ce n’est pas ce qu’on demande.
Le Versus Judgement est à citer aussi, même s’il fait d’office de jeu blague.
Hormis les remake/compile, The Adventure Rebirth est le plate-former original sous la roulette d’IGA.
Il y a eu tout de même une certaine richesse pour une ère d’igavanerie faites de copiés collés de SOTN.


Je commence à fatiguer, mais si j’ai l’envie/temps, je ferais un point plus détaillé sur ma vision de l’évolution de la saga.



AkumajoD :

Citation :
On a une personne (Iga) incompétente, très pédante, et qui, disont le franchement, aurait du être viré dès le tout début, se permettre de faire main basse sur la série, de retirer les bon jeux et de mettre en avant "ses" produits ça mérite clairement un licenciement direct.

Je reprends ce que je disais à SAS, l’appréciation de la personne restera étrangère à la qualité du jeu. IGA est comme il est, mais ça restera annexe à la qualité des jeux.
Il n’a pas mis en avant ses produits en retirant d’autres, il a juste conçu sa propre chronologie avec les épisodes qui collaient avec son scénario. En soi, c’est la chronologie d’IGA et pas la chronologie officielle si on préfère (même si elle est officielle…), je vois les choses comme ça.
Je ne reviendrais pas sur cette pratique.

Enfin (on l’a précisé néanmoins), IGA n’a pas été licencié de Konami, c’est lui qui est parti et pas à l’amiable visiblement… Comme quoi.

Citation :
Si on retient le code dans nos débats, si on part du principe que la série respecte ce code du gothique

Euh… Oui, ne t’inquiètes, je me souviens de ton argumentaire autour du gothique que Lords of Shadow reprend admirablement bien ( ??).
Mais ton code ne m’inspire pas tellement vu que Castlevania est un ensemble de choses pour moi et bien des épisodes s’éloignent de l’atmosphère de Lords of Shadow, donc j'ai un peu de mal à le saisir. J’ai aussi du mal à voir où LoS respecte les codes de la saga, alors que ce n’est pas un Castlevania à la base. On pourra peut-être dire que LoS incarne le standard du moment (le BTA next gen) comme l'ont été les premiers Castlevania (le plate-former), en soi, il y a une continuité sur ce principe.

Lords of Shadow, l'hommage à Castlevania.
Il lui ressemble et on lui colle plus tard le nom de Castlevania que le scénario et l’univers doivent s’adapter par la suite. LoS restera une nouvelle série à l’atmosphère soignée effectivement, mais je ressens une sensation largement différente des autres opus.
Les épisodes 64 sont à eux seuls les véritables gaidens de la saga. Ils ont un style et une ambiance si unique dans toute la série !


Citation :
Clairement non. Donc si vous voulez des soubrettes au château qui attaquent au balais à chiotte ou aspirateur, c'est votre délire, pas le miens, et ça n'a rien à faire dans un jeu Castlevania.






Allez @+



Je te l’accorde que Portrait of Ruin a des traits d’humour mal venu… mais l'idée de base de Castlevania était de ne pas être sérieux à la base.
Le premier Castlevania, c'est quoi? Une parodie des films d'horreurs.

L'épisode 64 est sérieux avec des squelettes sur des motos au XIXième siècle?
Je peux te retrouver tout un tas de détails délirant dans la saga hors Metroidvania...

Cela dit, même l'épisode 64, malgré ces délires (qui lui donnent son charme), reste sérieux. Même la loli magical girl, Carrie, elle déconne pas. Elle est froide et puissante.
DoS, je le trouve aussi assez sérieux et bien réfléchi en plus (bon, je n'irais pas sauter au plafond, mais...). De plus, le jeu comporte des passages gores en pensant à la transformation de Dmitrii ou le décor final apocalyptique et malsain.


Enfin, je n'aimerais pas autant Castlevania si elle n'avait pas ses petits détails wtf et autres délires par moment. Lords of Shadow, c'est tout l'inverse. C'est 100% serious business et contrairement à la saga d'origine, le cadre se déroule vraisemblablement dans un monde imaginaire proche du notre, alors que dans la saga d'origine, l'action se déroule dans notre monde, mais avec une bonne dose de surnaturel et de folklore en tout genre.
Cela dit, on a bien des épisodes 100% sérieux comme Simon's Quest (je trouve... et si on met de côté la réplique culte qui fait sourire plus d'un...).


Drakul :


Citation :
Shinigami est bcp cité ^^ (Shini-bashing :p)


C'est comme la Mort dans les Castlevania, elle se fait toujours exploser quand un Belmont passe.  Razz 

*sors*


Citation :
Pour les apports des Metroidvania en terme de nouveautés, il y en a peu en effet, les jeux se ressemblent presque tous en terme de réalisation


Effectivement, là où ça blesse, on ne ressent pas de transition graphique d'un épisode à l'auteur. La direction, le style restant la même (on ne change pas une équipe qui gagne comme on dit), on ressent cette impression de copié collé alors que les autres épisodes sont dispersés à travers les supports.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le topic de Koji Igarashi - Le meilleur ami de l'homme
» interview koji igarashi
» Un nouvel opus sur DS : Order of Ecclesia
» Line-up de Konami
» Pourquoi les hommes reviennent ils ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castlevania france :: Jeux videos :: Castlevania - Général-
Sauter vers: