AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Présentation et Critiques de Jeux Vidéos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Lun 3 Aoû - 16:22

Voilà, l'équivalent de Critique de Films mais pour les jeux vidéos.

Le principe est simple: On présente un jeu, on en fait une description et une critique. On parle de ce qui a plu, de ce qui a moins plu, les musiques, les graphismes, la luminosité (certains jeux sont trop sombres ou trop éclairés, par choix ou par raté...), l'histoire (ou le background) et je ne sais quoi d'autre.


Et le plus important: n'oubliez pas de dire sur quelle(s) console(s) il est sorti.
Et l'année si vous trouvez l'info .
Que ceux qui seraient intéressés puissent voir s'ils peuvent se le procurer.

C'est toujours dans le but "apprenons les uns des autres".

Et donc, si vous voulez mettre des photos, des vidéos (des liens y menant) ou n'importe quoi d'autre pour illustrer vos propos... N'hésitez pas!



Edit: Maintenant, je vais essayer de tenir à jour (ou "à mois") les jeux présentés, page par page.

Page 1
Magical Starsign RPG DS (Alexis)
Mother 3 RPG GBA (Shinigami)
Resistance Retribution TPS PSP (Alexis)
Project Zero Survival/Horror PS2/XBOX (KingTeDy)
Wolfenstein FPS PS3/XBOX360/PC (KingTeDy)
Assassin's Creed Action/Plate-formes PSP (Alexis)
Tekken 6 Combat PSP (Alexis)
Mad World Beat'em all Wii (KingTeDy)

Page 2
Parasite Eve 1 et 2 RPG PS1 (Alexis)
Silent Hill Shattered Memories Survival/Horror PSP (Alexis)

Page 3
Persona 3 FES RPG PS2 (KingTeDy)
Clive Barker's Jericho FPS/Horreur ? (KingTeDy)
Limbo (démo) Indéfini XBOX360 (KingTeDy)

Page 4
Etrian Odyssey RPG DS (Alexis)
Les Chevaliers de Baphomet : Director's cut Point'n'click ? (KingTeDy)
Call of Duty: Modern Warfare 2 FPS PC/PS3/XBOX360 (KaFarD)
Red Dead Redemption TPS PS3/XBOX360 (KaFarD)
Assassin's Creed 2 Action/Plate-formes PC/PS3/XBOX360 (KaFarD)
Fragile Dreams : Farewell Ruins of the Moon Survival/Horror Wii (KingTeDy)
F.E.A.R. FPS/Horreur PC (Alexis)
Dragon Ball Advanced Adventure Action/Plate-formes/Beat'em'all GBA (KingTeDy)
Silent Hill Shattered Memories Survival/Horror PSP (KingTeDy)

Page 5
Darksiders Beat'em'all PC (Alexis)
Goldeneye 007 FPS DS (KaFarD)
Lord of the Rings: War In The North RPG PC/Xbox360/PS3 (Phil Belmont)
Teenage Mutant Ninja Turtles - Turtles in Time Re-Shelled beat'em'all XBOX360 (KaFarD)
Warhammer 40.000 Space Marine Beat'em'all PC (Alexis)
Fallout RPG PC (Alexis)
Dead Island RPG/FPS PC/PS3/XBOX360 (KingTeDy)


Dernière édition par Alexis le Lun 23 Avr - 23:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Lun 3 Aoû - 17:08

J'entame donc le sujet:



Titre: Magical Starsign
Console: Nintendo DS
Date de sortie: 2007 (France)
Origine: Japon
Genre: Jeu de rôle
Editeur: Nintendo
Développeur: Brownie Brown.
Nombre de sauvegardes: 3


Par où commencer? Si on fait une nouvelle partie, on choisit si notre personnage principal (et muet) utilisera des sorts de type jour ou nuit. Cela n'influe sans doute pas sur grand chose, à part sur le type de pouvoirs... Et ensuite on nous demande de choisir si on veut que ledit personnage soit un garçon ou une fille.

Ici par exemple: c'est un garçon de type Jour

Pour ma part, j'ai pris un garçon avec des pouvoirs de nuit, et lorsque je serai à la fin ou à une phase de level up obligatoire, je passerai une deuxième sauvegarde avec une fille aux pouvoirs de jour.

Après quoi, on voit à quoi ressemblera l'écran "groupe" du menu une fois qu'on aura récupéré tous les personnages, et on peut même renommer les autres persos (mais pas changer leur type de magie)


Le jeu est très coloré, très léger aussi. Le style graphique est celui de Brownie Brown, il m'a complètement rappelé celui de Sword Of Mana (Square-Enix/Brownie Brown) déjà fait par BB, sur la Game Boy Advance.
Cela se voit tant au style graphique qu'architectural, car Brownie Brown a une façon unique de représenter des bâtiments.


Le style est Jeu de rôle classique, à la japonaise: on a notre équipe de héros qui combattent les monstres au tour par tour.
Pour info, il y a six personnages, qui combattent tous dans le même combat. Au cours de l'histoire, les deux premiers retrouvent les 4 autres, tout simplement.

Noter que les personnages sont répartis sur deux lignes, une ligne comprenant 4 persos maximum. Les persos de la ligne avant peuvent attaquer, et lancent des sorts à cible unique. Ceux mis en arrière ne peuvent pas attaquer, par contre leurs sortilèges toucheront plusieurs (voire tous les) ennemis, mais feront moins de dégâts.
En plus de cela, si on touche sur l'écran tactile le perso qui lance un sort au bon moment, le sort sera plus efficace.

Alors, parlons des magies:
Dans ce jeu, il y a 7 éléments:
-Feu
-Eau
-Terre
-Plante
-Air
-Jour
-Nuit



Sur l'écran du haut on peut voir un cercle des éléments:
Chaque élément est fort contre un autre et faible contre un autre.
Les personnages et les monstres sont tous des élémentaires!
Le jour et la nuit s'annihilent mutuellement.

De plus, les personnages et monstres d'un élément seront plus puissants si la planète de leur élément est dans la zone de leur élément. (J'expliquerai les planètes plus tard).
Le perso principal et muet, lui, est basé sur l'alternance jour/nuit présente dans le jeu (en gros on passe du jour à la nuit toutes les 10 minutes je crois)

Là, on a un perso de jour. Il fait jour, et la planète de Terre est dans son rayon. Voyez les planètes tournent autour du Soleil pendant les combats, ce qui peut donner l'espace de quelques tours des coups plus puissants pour l'un des personnages.


Parlons maintenant des personnages:
En fait, tous les personnages nommés ont un nom bizarre... le tout rend les personnages très drôle.
En l'occurence, je crois que tous les personnages que j'ai vu, à part les héros (quoique...) portent un nom qui se rapporte à quelque chose qui se mange.

L'exemple le plus évident est celui du premier village dans lequel on échoue: celui des taupinières. C'est simple: ils portent tous un nom de fromage! Emmental, Gruyère, Brie, et autres Camembert obéissant à leur roi, le sage Gorgonzola.
Les membres de la police portent des noms tels que Roti ou Magret, et ainsi de suite.



Qu'en est-il du scénario? On pourrait le croire peu développé, mais il est bien là.

Nos six héros appartiennent à l'école de magie de la sixième planète. Il y a longtemps, les gens voyageaient beaucoup de planète en planète, mais maintenant, la sixième est isolée ou presque, et les voyages entre les 5 autres se sont faits rares...

Le directeur de l'école, Mr.Biscotte, envoie leur prof, Mlle Madeleine, s'occuper d'un de ses anciens élèves, un dénommé Chu Krout, qui serait à la tête de pirates de l'espace.

Deux mois après le départ de Madeleine, nos personnages fouillent l'école pour y chercher les légendaires fusées qui y seraient cachées... Et ils les trouvent, et les prennent...

Les fusées étant prévues pour une personne et n'ayant pas de système de guidage, ils sont séparés et les engins s'écrasent sur 4 des autres planètes du système.


Notre héros trouvera d'abord la lapine de Vent sur la planète de Terre, puis ensemble ils trouveront le robot de Terre sur la planète de l'eau.
Après quoi ils auront le choix entre aller sur la planète de l'Air ou celle de Plante...
Perso j'ai commencé par l'air, je sais pas ce que ça donne dans l'autre sens.
Sur l'air, qui sert entre autre de siège à la police, j'ai trouvé le perso de plante. Celui-ci s'est fait un ennemi des policiers corrompus, et il faut combattre l'un des chefs avant de trouver un objet permettant de leur faire oublier qu'ils sont nos ennemis.
Passage sur la planète de plante. On a vu qu'un peu partout les pirates enlèvent les magiciens, et que Chu Krout est une sorte de ministre sur la planète de l'air...
Là on trouve notre ami du feu, attaché à un poteau par les autochtones, qui veulent le livrer aux pirates de l'espace pour que ceux-ci leur fichent la paix.
Après quelques péripéties, on voit que notre amie d'eau est aussi sur cette planète, mais elle part dans le vaisseau des pirates.

Là où j'en suis, je suis retourné sur la planète d'eau, et je dois y combattre encore d'autres pirates (et sans doute des policiers corrompus) pour les empêcher de mettre la main sur un objet qui me permettra d'atteindre la dernière planète, celle de feu, où se trouve le QG des pirates.


Je suis pourtant encore loin de la fin car il est clair qu'il me faudra au cours du jeu retourner sur chacune des autres planètes, celles-ci n'ayant pas encore été entièrement explorées.




Ce qui fait la force de ce jeu, c'est son humour léger et omniprésent, ses couleurs vives et enfantines.

Une petite dernière image pour la fin:

Est-ce là un puissant boss de glace que nos personnages sont sur le point d'affronter? Surprise!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinigami
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2132
Age : 27
Localisation : Castle keep
Emploi : Chasseuse d'âmes
Loisirs : Ressusciter Dracula
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Mer 5 Aoû - 0:02

J'en ai entendu parler de ce dernier Magical. Le style de Brownie Brown se reconnait au premier coup d'oeil.
Ils ont un style graphique unique avec la 2D.

Entendu parler mais jamais pris le temps de faire l'essaie d'y jouer. En tout cas, je prend note de ce jeu pour la DS.
Si j'ai pas tout lu de la review pour m'éviter quelques probables spoils, le système jour/nuit a l'air cependant intéressant et plutôt original pour qu'il soit incorporé dans les combats en prenant une tournure importante.
Enfin, j'aimerais savoir si le jeu fait plutôt preuve de linéarité par rapport à ce système de planète à visiter ?


Quant à moi... Je vais jouer feignant et je copie colle la review d'un jeu déjà fait mais qui m'arrêtera pas l'envie de le présenter ici.
(après, excusez moi peut être les quelques éloges qui trainent dedans, surtout l'introduction (que j'aime faire les intro...), mais le jeu le mérite bien ^^" )




Titre : Mother 3
Console : GameBoy Advance
Date de sortie : 2006 (seulement Japon)
Genre : RPG
Origine : Japon
Développeur : HAL Laboratory


Douze ans... Pas moins de douze années que les fan de Mother 1 et 2 ont dut attendre pour voir arriver Mother 3.
Initialement prévu sur la Nintendo 64, sur le DD 64 qui n'aura jamais vu le jour si je me trompe pas. Le projet de Mother 3 ou Earthbound 64 ou encore Earthbound 2 pour les américains sombra dans le silence pendant de nombreuses années. Shigesato Itoi, le réalisateur de la série, a finalement reporté le jeu sur la GBA qui sortira le 20 Avril 2006...Malheureusement qu'au Japon, car Nintendo of America avait autre chose à dépenser que pour adapter ce jeu qui ne marcherait pas de toute façon ...

Mother 3 fut un très gros succès au Japon. La série est d'ailleurs très populaire pour son ambiance et son univers unique. Ainsi que par la profondeur de son monde que Itoi a beaucoup travaillé, qui n'est autre qu'une réflexion sur notre société moderne.

Le début du jeu, le réveil du héros. Classique me direz vous.____Le groupe au complet....Kumatora =)

Mother 3 vous met en scène dans un monde énorme.
En démarrant une nouvelle partie, outre le passage ou vous nommez quelques personnages (dans l'ordre : Lucas, Claus, Flint, Hinawa, Boney), ainsi que vos plats favoris et la chose dont vous aimé (attention, ça aura une réelle influence au cours du jeu ^^ ).
Ce petit passage fait... C'est ensuite que s'ouvre l'écran titre Mother 3... Je peux aussi parler du slogan du jeu : "Strange, Funny , & Heartrending"
Etrange, Amusant et Touchant.
Voilà ce qui pourrait résumer l'émotion qu'apportera ce jeu au cours de votre périple. Et encore, l'émotion est sans doute l'une des grandes qualités de ce Mother par son scénario brillant.

L'île de Nowhere Island...un cadre idyllique qui changera...

Le jeu s'ouvre sur une vision large d'une île nommé Nowhere Island.
Comme son nom l'indique, l'île se trouve dans au milieu de nulle part. Mais il existe un petit village, Tatsumairi, où ses habitants vivent dans le bonheur. Leurs façons de vivre, simple, pourrait être qualifier de société utopique au regard de notre société.
Le jeu commence dans une maison au sommet d'une montagne. où Lucas, jeune garçon timide et qualifier de pleurnichard par certains des habitants de l'île, est réveiller par sa douce mère, Hinawa. Lucas vient ensuite retrouver son frère jumeau Claus, pour jouer avec des Dragos (des sortes de dinosaures T-Rex ). Comme dans le 3/4 des RPG, tout se passait pour le mieux jusqu'à que Hinawa vit un étrange vaisseau accompagné d'une certaine musique au loin...
A partir de ce moment se suive un grand nombres d'événements tragiques, inattendus, drôles ou déchirants. Les habitants de Tatsumairi seront à jamais marqué par l'arrivée d'une mystérieuse armée qui veut transformer leur paisible village en une "société moderne", de technologies, de consommation de masse et de corruption.
Ainsi débute l'histoire de Mother 3.

Rencontre avec Masked Man. ________________On rencontrera des créatures...euh, vachement étranges ôÔ !

Le jeu est découpé en plusieurs chapitres. C'est un nombre classique qu'est le 8 qui compose ainsi la progression du jeu.
Leurs durées sont assez inégales. Les trois premiers chapitres sont là pour présenter le contexte et les personnages principaux. On incarnera différents"personnage principal" (d'ailleurs, il parle pas) dans ces trois premiers chapitres avant de jouer avec le véritable héros du jeu qui n'est autre que Lucas à partir du Chapitre 4 qui est véritablement le début de l'aventure.
Je pourrais dire que Mother 3 n'a pas de réels liens avec Mother 1 et 2. Mais les révélations vers la fin pourront peut être dire le contraire. Mais sans faire Mother 2, il y aura aucuns problèmes de compréhensions dans l'histoire. D'ailleurs, ce dernier chapitre est le plus marquant.

Prendre un bain avec un travelo...c'est louche ôÔ ?!!_____Le début du jeu, une forêt en flamme. Classique.

Au niveau des combats. On engage un combat quand on touche un ennemi dans les environnements du jeu (en mode déplacement quoi !). Il y a diverses manières de commencer un combat.
Un combat normal est une rencontre face à face entre les personnages (Lucas à la tête, les trois autres vous suivent derrière), une espèce d'effet bleu vous le fera savoir avant de passer en mode combat. Il faut faire aussi attention quand vous commencez un combat, il se peut que des monstres aux alentours rejoignent le combat avant que vous commencer le combat. Pour ceux qui veulent limiter la casse, essayez de prendre le monstre seul dans un coin (bon, c'est pas forcément évident vu qu'ils sont imprévisibles).
Un combat en avantage c'est tout simplement quand vous toucher l'ennemi de dos. Un effet vert avant de commencer le combat le prouve. Lors du premier tour, les ennemis seront de dos, ils perdront un tour et vous aurez l'avantage de leur causer plus de dégâts.
Le dernier cas est tout simplement celui où l'ennemi a l'avantage. C'est à dire, il vous a touché par derrière. Ils auront un tour d'avance et vous ne pourrez pas réagir avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinigami
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2132
Age : 27
Localisation : Castle keep
Emploi : Chasseuse d'âmes
Loisirs : Ressusciter Dracula
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Mer 5 Aoû - 0:02


L'ennemi prit de dos, j'aurais une chance de le vaincre en un tour sans me faire toucher \o/ ________ Un boss assez fun, voir même loufoque. Le genre loufoque, c'est pas ce qui manque dans Mother 3

Les combats ont conservé leurs douceurs d'avant.
La présentation est des plus classique. Comme dans un Dragon Quest, les combats sont vus de façon subjectives. On voit les monstres "fixes" au fond, et en bas de l'écran il y a vos statistiques. La nouveauté par rapport aux autres Mother, c'est qu'on voit le sprite du personnage quand c'est à lui de choisir ses actions et quand il intervient.
Ce qui marque dans un combat, c'est l'écran psychédélique, le fond qui ne représente pas l'environnement où vous êtes en ce moment, mais plus une façon de représenter les ennemis dans leur "ambiance"...C'est à dire, un fond noir, sombre... pour des chauves-souris par exemple.
A part ça, d'apparence les combats sont classiques. Il y a l'option attaquer, PSI qui n'est autre que la magie (que seul deux personnages peuvent utiliser haha ) qui est très variée et originale dans la façon présentée, les objets, se mettre en garde et les aptitudes des personnages (en fait, ce sont pour les deux autres personnages qui n'utilisent pas la magie PSI Razz ).
C'est classique mais il y a ses originalités.
D'une part, quand on attaque (et quand les monstres attaques), on est toujours accompagné d'une petite musique au moment de l'attaque qui varie selon les personnages. Cette petite musique aura une influence dans les combos qu'on peut exécuter. En effet, on doit placé en rythme avec un certain tempo de la musique pour placer des combos.
L'autre originalité qui fait vraiment la force de la série, ce sont les dégâts qu'on reçoit. Les points de vie des personnages sont représentés sous forme de compteur. Je vais prendre un exemple simple et concret.
Notre petit Lucas a 176 PV, l'ennemi d'en face lui en fait perdre 200. C'est un dommage critique, mais on peut se guérir si on est rapide !
En effet, le compteur des PV va descendre plus ou moins vite avant d'atteindre les zéros. Il faut donc être rapide pour se soigner avant que le compteur soit à zéro ! C'est un procédé qui rend certain combats vraiment épiques et on se mesure bien à la force des boss par exemple. Il y a aucunes animation des sprites, seul les illustration des attaques, les secousses qu'on reçoit... C'est une manière de véritablement ressortir la force d'un combat sans que ce soit un jeu en 3D qui est très détaillé...

Des golems culturistes...Nannnnnn ô_Ô ?!!

L'univers, le gamplay de Mother 3 est original.
Si je peux dire quelques mots sur le gameplay hors combat, c'est du classique. On explore les différents recoins de la vaste île de Nowhere Island, on discute avec les gens, on examine des recoins, on récolte des objets... D'ailleurs le nombre d'objet transportable est très limité (les équipements sont compris). Il faudra souvent faire preuve de sagesse pour se débarrasser es objets inutiles, de les placer chez un personnage souhaité... Mais, au cours du jeu, on rencontre un gars nommé Item Man (original ?) qui est en quelque sorte notre banque d'objets où on fait dépôt ou crédit d'objets.
Sinon on sauvegarde par l'intermédiaire de grenouilles qu'on trouve souvent en cours de jeu (ça facilite en quelque sorte la façon de sauvegarder par rapport à Mother 2...Fichu téléphone >> ). Les grenouilles serviront ensuite de banques pour l'argent qui apparaîtra au Chapitre 4 ( uhuhuh ), qui serviront pour... acheter dans cette vile société de consommation é_è !
Un dernier truc sympas... En remplacement des classiques auberges, on va dans des sources thermales pour faire remonter nos PV et PP !

Rien de mieux que de prendre un bain pour récupérer...avec Mr. Saturn ôô ! Qui ont une façon de parler...très...originale.

L'univers...l'univers...l'univers !
Qu'est ce qu'il est géniale le monde de Mother 3 >< !
Si Mother 2 était assez bizarre. Son univers était une parodies des USA des années 80 avec ses pavillons américains, ses grandes villes avec ses grattes ciels, le kitch des soucoupes volantes, la caricature des américains... Par contre, le passage final... énorme.. surtout le boss final.
Enfin, le monde de Mother 3 est plus original. Moins bizarre que les deux premiers Mother. L'univers garde tout de même l'aspect ville moderne qu'on retrouve, mais les décors sont plus variés et dépaysants. Pour ne pas dire qu'on verra certains lieux très bizarres ou marquants... Je pense au dernier donjon, à la fois loufoque et lugubre.

Le dernier donjon vous conduira aux endroits à la fois loufoques et lugubres.

J'en avais pas parlé avant, mais beaucoup trouveront peut être les graphismes de Mother 3 (qui sont dans la même veine que le 2 ) simplistes, minimalistes, enfantin... Mais pourtant, sa grande force est dedans !
Un aspect simple alors que son monde est sérieux et profond.
Certains personnages auront un aspect grotesque, mais pourtant ce sont des grandes enflures. Je pense à Fassad, un gros qui bouffe tout le temps des bananes. C'est pourtant un gars manipulateur qui réussira à duper les gens à travers ses bons sourires et ses promesses de meilleures vie à travers l'instauration de l'argent, de la télévision... Ou encore le véritable méchant du jeu, mais je dit rien.
D'autres personnages sont un certain reflet de notre société comme les personnes individualistes, repliés dans leurs besoins personnels sans se soucier des autres, ou les (grosses) dames qui font leurs commères
D'autres sont à la fois drôles et tragiques comme les travelos qu'on verra plusieurs fois au cours du jeu, les Magypsy.
C'est à la fois l'humour du jeu qui est assez réussie avec les débilités que sortent certains personnages ou le comique de certaines situations... mais aussi la part de réflexion que livre Itoi.

En haut se trouve Fassad, ou la grosse crapule par excellence.____Ce passage du jeu est excellent, on y trouve une parodie d'un certain groupe...

Mais en dehors de cet humour et de la caricature de certains personnages. Le scénario est ô combien magnifique.
L'aspect enfantin du jeu n'a rien d'une petite histoire simplette. Le scénario est profond, certaines situations sont bien trouvées et d'autres déchirantes. Mother 3 fait preuve d'une grande maturité qui détruirait à lui seul tout les présupposés du jeu enfantin. Certaines scènes sont même assez troublantes tant qu'il y a une certaine opposition entre cette maturité et l'aspect simple du jeu. C'est magnifique !

Ce passage m'a pas mal marqué...

Au niveau sonore...
C'est énorme ! Shogo Sakai a un talent fou. Il réussie à travers une OST énorme de plus de 250 musiques (...du calme... bien entendu, il y a des variantes et on trouve pas mal de versions différentes d'un thème que vous connaissez tous si vous avez fait Super Smash Brother Brawl ) ! Il crée une ambiance musicale qui est de ma part supérieure à celle de Mother 2 qui était très "space".
Les musiques sont d'une incroyable variété, d'une incroyable puissance émotionnelle (les derniers combats... les derniers combats... les derniers combats é_è !!!! ).
Certaines musiques réussissent à créer une émotion tellement qu'elles sont bien situées durant certaines scènes du jeu.
De même, les thèmes des combats sont très variés. Il existe en aucuns cas un "Battle Theme" et un "Boss Theme". Il y a en quelque sorte un thème pour chaque type d'ennemis qui reflètent bien l'ennemi, tout comme les boss.
Après... pfff... Je vais pas vous citer des musiques pour vous limiter au spoil. Mais sachez que l'univers sonore m'a vraiment envoûté. Shogo Sakai est définitivement au sommet dans mes "top composers video game musics".

Ces...euh...charmants...très charmants hommes poissons vous permettent de faire remonter votre barre d'oxygène en...charmant quoi !___La musique de ce combat est excellente, parodiant du vieux rock des années 60.

Réfléchissons... Qu'est-ce que j'ai oublié de dire ?...
J'ai parlé du "scénario énorme", de "l'OST énorme", du gameplay, des combats, j'ai fait une intro, la conclusion sera "faites ce jeu, c'est un ordre"...hum...
Ah, mon seul regret serait que le jeu a une fin. J'ai environ passé 24 heures de pur bonheur. C'est une expérience à vivre.
Même si le jeu n'est jamais sortie du Japon. Il y a un patch anglais d'excellente qualité (réussir à bien retransmettre l'univers des dialogues et l'humour de la série.. bravo... surtout à titre comparatif de Mother 2 qui est le seul à être sortie aux USA sous le nom d'Earthbound ).
C'est aussi à ce moment là... que je trouve que SSBB est aberrant pour m'avoir gâché certaines surprises T_T
Bref... j'espère vous avoir donné envie de faire cette expérience vidéoludique qui est à vivre et de vous faire accrocher au charme si particulier de ce Mother 3.
Cela a fait longtemps qu'un jeu ne m'avait pas offert autant d'émotions, on pourrait dire que ce n'est pas un RPG comme les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Jeu 6 Aoû - 12:48

Tu dis qu'il est sorti au Japon mais la plupart des images sont en anglais...




Titre: Resistance Retribution
Console: Sony PSP
Date de sortie: 2009 (France)
Origine: ?
Genre: Third Person Shooting
Editeur: Sony
Développeur: Sony Bend
Série: Resistance


RR appartient à une série, dont deux épisodes sont sortis sur PS3... Et pour l'instant la série s'arrête là.
Je sais pas trop ce que sont les épisodes PS3 à part que c'est des FPS... Et au vu de ce qui se dit dans les forums, RR et son scénario serait plus un épisode Gaiden qui ne sert à rien dans la trame principale... Dommage parce que si le scénario est faible le background est intéressant.


Nous sommes sur une Terre qui n'a pas connu la Seconde Guerre Mondiale, mais bien une invasion extraterrestre.
Des extraterrestres, je n'en ai pas vu, en revanche, ce qu'on combat c'est tout simplement des humains qu'ils ont infecté, fait muté et armé... Les ennemis "de base" ne ressemblent plus trop à des humains (à part qu'ils ont deux bras et deux jambes...)
Les envahisseurs et leurs troupes sont appellés chimères.
L'histoire se passe en 1951, l'invasion a débutée il doit bien y avoir 10 ans.

Les ennemis donc: (les noms que je donne ne sont pas les officiels)
-Infesté: "Ennemi de base". ça a deux bras et deux jambes, un pantalon noir, une peau blanche comme la craie, et quatre yeux jaunes. ça combat avec un fusil énergétique, seconde arme de base (la première étant un fusil-mitrailleur terrien, ces deux armes étant les plus utilisées dans le jeu). Plus loin dans le jeu on en verra avec une arme plus puissante, et équipés d'armures.
-Chaudière (nom donné dans le jeu): Femmes mutées par les ET. Elles n'ont qu'une fonction/attaque: elles courent vers les ennemis (en l'occurence les humains) et leur explosent à la figure. En revanche, si on vise leur tête, une balle les fait sauter sans occasionner de dégats.
-Rats (surnom donné par un des persos): Petites saloperies qui courent sur quatre pattes et attaquent les humains. Conseillé: Fusil à pompe.
-Drones: Il y en a qui servent au combat, et qui combattent en lançant un projectile d'énergie chargée. D'autres sont ouvriers, et bizarrements ils sont armés de mitraillettes rotatives.
-Singes: Ces infestés étranges s'accrochent aux murs et au plafond et sautent dans tous les sens.
-Titans: géants très résistants tirant le même genre de projectile que les drones d'attaque, mais en plus puissants. Pensez aux Hunters de Halo, supprimez-leur leurs protections et rendez leur arme moins dévastatrice et c'est ça.
-Autres monstres: Sirène (Infesté aquatique), Ange (géant ailé), tanks bipèdes, Infestés géants armés de Gatling.....

Dans cet univers, les personnages s'aperçoivent qu'il y a aussi des créatures étranges, nommés Fourchus, qui portent des uniformes militaires russes, écoutent de la musique folklorique russe... Ce sont sûrement des humains mutants, mais ils semblent plus dégénérés et ne sont alliés ni des humains ni des chimères.
Il est possible que les Chimères aient raté l'infestation en russie, mais j'ai entendu dire sur les fofo que c'est un scientifique russe qui a tenté de rendre les soldats non infestables...

Notre héros est James Grayson, un soldat anglais, dont le frère était un pilote qui a été capturé par les ennemis. Quand il tombe sur le cadavre de son frère (que les ET étaient en train d'infester), il pète un plomb... (et je sais pas trop ce qui se passe, la cinématique plante...) ... et se retrouve en cours martiale, de laquelle il échappe au peloton seulement parce qu'il serait meilleur dans des missions suicides. On le laisse d'ailleurs sous les ordres de son chef, le major Cartwright.

Grayson n'a qu'un but: tuer un max de chimères et détruire un max de leurs installations, quitte à désobéir aux ordres. C'est un homme blasé, je me demande même s'il survivra à la fin. Il se considère lui-même comme un mercenaire.

Dans le premier jeu sur PS3, le héros (qui n'est pas Grayson) était un américain qui a aidé à détruire une installation Chimère à Londres.
Grayson, lui, est envoyé d'abord à Rotterdam, les troupes britanniques voulant aider le "maquis", les combattants européens (français d'après le jeu) à récupérer l'Europe.
A Rotterdam, il rencontre les deux chefs du maquis: Raine Bouchard et son lieutenant, Mallory (avec lequel il a de suite envie de se battre) et détruit un canon de défense antiaérienne.
Puis il va à Bonn avec le maquis, tandis que Cartwright et le reste des troupes va au Luxembourg préparer la défense et l'évacuation du QG de la Résistance, sur le point d'être assiégé.
A Bonn, Bouchard se fait capturer et Grayson passe son temps à essayer de la retrouver et de la libérer. Cela fait, Mallory l'assomme, et les Résistants le laissent là et vont à Luxembourg.
Grayson utilise un tank bipède pour tenter de retrouver Cartwright. Ce dernier parvient à détruire l'une des deux machines d'assaut qui avancent vers Luxembourg et Grayson est chargé de la seconde.
Après quoi on parcourt la forteresse de Luxembourg en pleine évacuation, tandis que les chimères tentent de l'investir.
La Résistance va alors à Reims, leur dernier bastion.
Là où j'en suis, Grayson est dans les catacombes de Paris, à la poursuite de Malorry et Bouchard qui prétendent pouvoir contaminer les Chimères avec un anti-infectant.
Les catacombes sont infestées de Fourchus, mais ceux-ci s'enfuient face aux Chimères qui veulent les lieux...


Armes:
il y a des armes humaines:
-Fusil mitrailleur avec un canon à grenades sous le canon à balles
-lance roquettes
-grenades
-fusil à pompe
-mitraillette rotative
et celles volées, et le plus souvent modifiées pour mieux être utilisées:
-fusil lançant des projectiles d'énergie
-fusil dont les projectiles traversent les murs (!) pour viser les ennemis planqués


Dernière édition par Alexis Cirdan le Jeu 6 Aoû - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquarius*Daisy
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1166
Age : 28
Localisation : Plant Castle
Emploi : Daisy
Loisirs : Actrise, Daisy, Cornell...
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Jeu 6 Aoû - 13:28

Alexis Cirdan a écrit:
Tu dis qu'il est sorti au Japon mais la plupart des images sont en anglais...

Une ROM traduite je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moonlight Shadow
associable
avatar

Masculin
Nombre de messages : 782
Age : 32
Emploi : Etudiant
Loisirs : JVs, Dessin, Forums
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Jeu 6 Aoû - 13:42

Patch anglais, c'est dit à la fin de son pavé.
En revanche, il n'y a rien à reprocher à SSBB, d'une part tu as probablement connu Mother par son intermédiaire, d'autre part tout le monde est au courant que les trophées retracent les histoires des personnages et donc qu'il y a de très fortes chances de spoil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinigami
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2132
Age : 27
Localisation : Castle keep
Emploi : Chasseuse d'âmes
Loisirs : Ressusciter Dracula
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Jeu 6 Aoû - 16:19

Aquarius*CaMousse a écrit:
Alexis Cirdan a écrit:
Tu dis qu'il est sorti au Japon mais la plupart des images sont en anglais...

Une ROM traduite je suppose.

Yep, j'ai d'ailleurs fait certaines images à partir de l'émulateur et donc en jouant avec le dit patch.
De toute façon, c'est le meilleurs support pour apprécier le jeu à moins d'avoir une maitrise de la langue Razz



Moonlight-Shadow => Quand je mentionnais SSBB c'est au sujet de l'identité d'un certain boss qui gâche à lui tout seul l'une des plus grosses surprises du jeu. Par contre, j'ai rien lu sur les trophées pour me limiter au spoil si je voulais faire certains de ces jeux.
Après, je peux regretter d'avoir fait Mother 3 après SSBB et que bon, Mother 3 est sortie au Japon donc c'est apparut moins comme un problème et que même ça fera versé une larme de la présence de ce boss dans SSBB.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xesbeth
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2324
Age : 30
Localisation : hop
Emploi : hop
Loisirs : hop!
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Ven 7 Aoû - 0:27

Je m'étais toujours imaginé la saga Mother comme quelque chose de mièvre, naïf, puéril. Le design des personnages n'aidant pas vraiment de ce côté là.

Et bien après avoir attentivement lu le test de Shinigami, je viens de commencer Mother 3.

Et je sens que je vais pas le lacher (chose rare moi qui déteste les rpg "classiques").

Sont chiant chez Nintendo de ne pas sortir ces jeux chez nous tout ça à cause d'une connerie de "droit d'auteur"...

Heureusement qu'il y a les fans!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinigami
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2132
Age : 27
Localisation : Castle keep
Emploi : Chasseuse d'âmes
Loisirs : Ressusciter Dracula
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Mar 11 Aoû - 14:17

Pas sûr que ce soit une histoire de droit d'auteur. Je crois que Nintendo of America ne porte pas du tout la série Mother dans leur coeur et préfère éviter de dépenser pour une localisation ricaine...

Content que le jeu réussie à te plaire ^^
On me faisait pas mal d'éloges sur ce jeu avant et j'avais pas encore eu le courage de m'y mettre. Après que j'ai commencé, j'ai eu du mal à lâcher pour son univers attypique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rocnael
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1631
Age : 34
Emploi : Agent comptable
Loisirs : JV et plein d'autres trucs
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Mar 11 Aoû - 17:48

Disons quand même que les premières images de Mother 3 le montraient en développement pour le DD 64. Il sortira dix ans après. Pas sûr que tout le monde aux Etats Unis penserait à prendre ce jeu (à fortiori quand ça sort sur une portable alors que les précédents sont sortis sur console de salon mais surtout quand ça sort sur la fin de vie d'une portable alors que la suivante était déjà sortie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KingTeDdY
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4575
Age : 28
Emploi : Etudiant
Loisirs : Musique, Manga, Jeux vidéo, Graphisme
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Mar 18 Aoû - 10:19

Titre : Project Zero
Titre original : Zero
Plate forme : PS2/XBOX
Editeur : Wanadoo
Développeur : TECMO
Sortie : 08/2002



Le Japon tout entier est terrifié par la légende du manoir Himuro. On raconte qu'étranges rituels y avaient lieu mais qu'un jour tout s'arrêta. Depuis on retrouve de temps à autres des corps démembrés et décapités aux alentours de l'ancienne bâtisse.
Le romancier Junsei Takamine , son assistante et son éditeur ont disparu alors qu'ils venaient visiter le légendaire manoir Himuro. Mafuyu Hinasaki, petit protégé de l'auteur vient sur les lieux et ne donnent plus signe de vie à son tour. Peu de temps après la disparition de Mafuyu nous arrivons au manoir dans la peau de sa soeur Miku.



Mafuyu, le crétin à qui on doit notre petite escapade nocturne.

Pour sur, Project Zero a fait sensation lors de sa sortie. Après tout qui aurait pu deviner que Tecmo, the studio de Dead or Alive, sortirait un survival horror avec des filles sans poitrines et réussi de surcroit !?

Pour le coup Tecmo a joué malin et a apporté de nouveaux éléments aux genre. Ici point d'armes à feu point de zombie, point de mutant. Vous n'êtes qu'une jeune fille comme les autres qui explore une maison hantée.


La Camera Obscura, votre seule moyen de vous défendre.

Heureusement on découvre très vite une "arme" sous la forme d'un très vieille appareil photo. Celui ci semble réagir à l'approche d'éléments surnaturels et semble même capable de repousser les Yurei (esprits vengeurs dans la culture nippone).
Le jeu se veut haletant, offrant un climat de claustrophobie très prononcé. Vous êtes seul face à des ennemis qui défient toute les lois naturelles. Le trouillomètre a la bougeotte, et on s'amuse.

Le gameplay se veut très lent car basé sur l'exploration. Sur les 8 heures de ma partie j'ai plus passé mon temps à chercher ce qu'il me fallait pour ouvrir une porte plutôt qu'à jouer les Ghostbusters, et heureusement ! Si l'on joue le jeu (éviter de passer votre temps à courrir, fermer toute vos fenêtres et portes, éteindre la lumière) traverser la demeure Himuro peut devenir très éprouvant. Si par malheur on croise un revenant un combat intense va s'amorcer. Comme n'importe quel cousin éloigné de Casper les ennemis de Project Zero passent à travers les murs tout comme ils peuvent léviter ou disparaitre complètement. Et croyez moi, il n'y a rien de pire que de chercher vainement dans toute les directions d'où peut provenir le fichu bruit que fait tel ou tel fantôme.
Deux choses rendent ses affrontements terrifiant : Tout d'abord ils ont lieu en vue subjective obligatoirement (et j'avoue avoir pas mal sursauter lorsqu'en me retournant un spectre apparu subitement devant moi) et pour faire un cadrage fatal (coup critique en gros) il faut laisser approcher les fantômes au point qu'ils soient à deux doigts de vous toucher (voire carrément lorsqu'ils se ruent sur vous pour attaquer).

La Camera Obscura est upgradable via les points remportés lors des combats et offre même quelques pouvoirs spéciaux disponibles contre des pierres spirituelles parsemées dans le jeu. Enfin on peut également changer la pellicule employée, augmentant ainsi les dégats occasionnés (je vous conseille d'ailleurs de jouer l'économie et d'utiliser au maximum les pellicules de base qu'on peut recharger aux points de sauvegarde)

C'est avant tout un jeu d'exploration où les aller retour sont de rigueur. La Camera Obscura est d'ailleurs bien utilisée à ce niveau : les photo prises sur certains éléments du décor servent d'indice à la résolution d'enigme ou à la recherche de clé. (Cependant il y a une forte probabilité que certains trouvent cela lassant car au fond l'exploration dans ce jeu se limite à aller de droite à gauche en suivant des photos et ouvrant des portes de la même façon à chaque fois)Mais rassure vous il n'y a pas de place pour la monotonie. Pour des raisons scénaristiques que je ne dévoilerai pas, le manoir change : des portes s'ouvrent, d'autres se ferment, de nouveaux spectres font leur apparition ainsi que des objets. En d'autre termes vous ne serez familié qu'avec la forme des pièces mais pas avec leur contenu. Ainsi partir au fin fond de la maison en quête d'objets de soin est possible même après en avoir fait le tour mais cela se fait au risque de tomber nez à nez avec un Yurei trop coriace. Enfin les documents sont très bien gérés, allant de la cassette audio à la photo en passant par les semptiternels journaux intimes et coupures de presse. Le menu Dossier offre même un organigramme pour bien saisir les liens entre chaque personnage. De quoi renforcer l'aspect "je suis le héros d'un film d'épouvante à la japonaise avec que des japonais".



Vis ma vie de revenant à domicile.

Parlons en des Yurei. A la différence des survival horror plus classiques, aucun ennemi n'est réellement générique. Chaque spectre a une histoire qui lui est propre.

Le jeu n'est cependant pas parfait. Le doublage anglais est tout bonnement immonde par exemple. L'autre défaut c'est que parfois les dev' ont un peu mal géré le trouillomètre. Pour faire simple le jeu semble avoir un quota de cinématiques à respecter et certaines apparitions n'ont lieu qu'ainsi. Je pense qu'il aurait été plus efficace de nous laisser "tomber" sur le spectre par hasard et non par une cinématique car au final dans ce jeu qui dit cinématique dit fantôme donc 0 trouille. Le jeu perd légérement en ambiance dans son chapitre final lorsqu'on est attaqué à répétition par certains fantômes (4 fois de suite quant même !) ce qui donne à PZ un aspect "jeu de shoot" un peu dommage.

Néanmoins Project Zero est un excellent jeu qui n'a pas pris une ride (ou du moins pas trop) et qui vous filera la chair de poule à coup sur. Pour ce qui est de la durée de vie cela va entre 8 et 10 heures la première fois. Toutefois on débloque un mode combat (affrontement des spectres sous certaines conditions de temps et de munition) qui permettra de débloquer un autre niveau difficulté ainsi qu'un costume etc etc..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KingTeDdY
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4575
Age : 28
Emploi : Etudiant
Loisirs : Musique, Manga, Jeux vidéo, Graphisme
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Jeu 17 Sep - 12:59

Titre : Wolfenstein
Titre original : Wolfenstein
Plate forme : PS3/XBOX360/PC
Editeur : Activision
Développeur : Raven Software
Sortie : été 2009



WOLFENSTEIN (version 360)

William BJ Blazkowicz, après avoir fait capoté les opérations Resurection et Uber Soldat dans Return to Castle Wolfenstein, prend d'assaut un navire allemand au large des côtes britanniques. Sur place il trouve un médaillon étrange qui le poussera à aller enquêter dans la ville allemande de Isenstadt.

Can I play, Daddy ?

Parlons tout de suite de ce qui choque en jouant à ce nouveau Wolf : la difficulté. C'est bien simple, en mode furieux, le jeu reste d'une facilité déconcertante. Seul les boss (enfin surtout le dernier) donne quelques poussées d'adrénalines mais c'est tout. Le reste du jeu c'est un pur massacre de Nazi dans les règles. Certains niveaux sont d'ailleurs très court de ce fait. Les ennemis sont également peu nombreux, je trouve, surtout niveau ennemis surnaturels (4 au total !). Un veil heavy guard c'est chouette, mais un veil assassin fortement inspiré des assassins invisibles de FEAR c'est moins cool. Vous comprendrez que pour le coup ça recycle à plein régime et c'est pas les Sniffers, ressemblant beaucoup aux chimères de Resistance, qui me contrediront.

Don't hurt me.

Graphiquement le jeu n'est certes pas magnifique mais reste dans la moyenne (sauf dans les hideuses cinématiques). L'armement est beaucoup plus basé sur les armes spéciales contrairement à Return qui nous avait écrasé sous une avalanche de matos estampillé WWII. Le canon Tesla et le lance flamme marquent leur grand retour. En revanche, le canon à particule s'avère assez classique tandis que le Leichenfaust 44 est assez enigmatique dans son fonctionnement. (Tantôt la cible est désintégrée façon BFG 9000, tantôt elle flotte dans les airs...). La possibilité de ramasser des objets est assez fun. Casser du SS à coup de marteau, leur lancer un bidon d'essence où un tube anti gravité font toujours leur petit effet.

Bring 'em on!

L'ambiance est au rendez vous, l'humour aussi (quoique surtout basé sur l'ironie et demandant parfois au joueur de chercher un peu dans le décor). On notera par exemple la référence à la socièté secrète de Thulé via le medaillon de Thule du jeu.. Le scénario n'est certes pas révolutionaire, mais mince c'est un FPS avant tout. Certains personnages font une apparition assez inattendue d'ailleurs.

Spoiler:
 

Les dégâts sont localisés et les ennemis réagissent aux dits dégats. Une rafale de MG42 dans une rue, ça fait du dégat !. Le jeu a pris une tournure assez bac à sable, comprenez qu'en ville vous pouvez vous ballader (sous une pluie de balle ça va de soit !) et prendre des missions à droite et à gauche (mais ça reste très linéaire) voire aller faire des courses au marché noire (bonne idée !) ou simplement explorer et chercher des secrets.
Car heureusement on retrouve un petit coté old school dans ce jeu qui fait plaisir. Chaque niveau offre des récompenses pour l'exploration et la découverte de secret et autre documents importants pour le Reich. Globalement le jeu, dans son action bourrine, rappelle fortement Return et Painkiller, tant mieux.

I'm Death incarnate!

L'action n'est pas forcément variée, tout dépend en fait du joueur. Selon si vous aimez utiliser les pouvoirs du médaillon, les armes lourdes ou la discrétion vous pouvez faire souvent comme il vous plait. Certains passages assez ouvert (souvent en centre ville) permettent même de prendre tout le monde à revers.
Les pouvoirs sont très utiles. Le contrôle temporel (pas vraiment un bullet time mais bien une accélaration de BJ) permettra souvent de se sortir de situations délicates. La surpuissance permet de son coté de régler le comptes des scribes (sorcier lançant de l'energie et recouvrant les ennemis d'un bouclier) en vitesse. Le bouclier, lui, est plus anecdotique je trouve.
La durée de vie est assez moyenne. 6 à 8 heures en mode furieux, ajoutez une ou deux heures suplémentaires si vous comptez choper tout les docs et secrets.

Moralité : Il n'est certes pas une tuerie, ni un équivalent à Return, cependant ce Wolf est honnête et permet de s'amuser. Dommage pour la difficulté en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Lun 4 Jan - 18:39

Titre: Assassin's Creed
Console: PSP
Genre: Action - Plate-Forme ??
Ubisoft


Dans la catégorie jeu baclé appartenant pourtant à une licence, celui-là est sur le podium.
Certes, la licence Assassin's Creed est jeune, mais si le jeu original est aussi mal fait que celui-là, je me demande d'où lui vient son succès...

Alors, ce jeu est censé commencer à la fin du premier jeu. Altair combat toujours des templiers, à commencer par une femme (qu'est ce qu'une femme fout chez les Templiers???) nommée Maria, qui devait être dans le jeu, puisqu'elle dit qu'Altair l'avait alors laissé vivre.
Altair capture Maria, qui lui révèle que les Templiers sont allé à Chypre. Altair va donc à Chypre, avec Maria, et contacte la Résistance locale, des gens n'aimant pas les Templiers.

Franchement, les missions, c'est du "avance, tue ce type, tue les soldats, échappe-leur". Tout le long. C'est assez répétitif, même si la souplesse d'Altair et l'envie de trucider quelques soldats amuse quelques temps.

Quand je dis qu'il est bâclé, c'est pas pour rien:
-On a des sols qui sont transparents, quand ce ne sont pas des murs
-un type qui saute dans le vide quand on veut juste grimper sur un mur
-il faut maintenir R et X pour pouvoir sauter sur les murs (encore que quelques fois il ne fait qu'utiliser les murs pour se propulser en face alors qu'on aurait voulu qu'il grimpe... C'est assez chiant quand on est en haut d'une tour et qu'Altair fait une chute de 20 mètres pour aller s'écraser au sol...)
-Les soldats, quand ils le poursuivent, sont capables d'aller sur le plus haut toit alors qu'il n'y a pas d'échelle pour y monter, et qu'Altair a du mettre 2 minutes pour y accéder rien qu'en utilisant ses capacités physiques
-On bouge un peu le paddle: soit Altair ne réagit pas, soit il se met à courir dans la direction donnée (avec un retard de deux secondes) et en général comme il ne fait pas les choses à moitié il saute dans le vide
-Les combats: Ben quand t'as trois types qui foutent des coups d'épée à Altair et que celui-ci mes huit secondes entre deux coups, tu finis par te demander s'il sait vraiment utiliser une épée.
-De plus, quand il est touché par un adversaire, il le cible automatiquement. C'est bien quand il te reste qu'un seul PV et que tu es sur le point de tuer l'un des ennemis. Ah, non, tu te fais tuer parce que le temps que tu recibles celui qui est quasiment mort, celui-ci t'as déjà achevé.

jv.com lui a mis une sale note, et pour une fois je suis d'accord avec eux.




------------------------------------


Tekken 6
PSP
Namco Bandai

Comme je l'ai déjà dit: négatif.

-Mode story = 4 combats: deux normaux, le 3° c'est Jin et le 4° c'est un démon de glace portant des vêtements égyptiens antiques et qui ne bronche pas à la moitié des coups qu'on peut lui porter, j'ai nommé Azazel. Et quand je dis qu'il ne bronche pas, c'est qu'on lui donne un coup, on a un nuage blanc, et lui t'assène 8 mandales qui t'enlèvent quasiment toute ta vie... et que tu peux pas esquiver.
-Mode arcade et Mode Ghost... mouais...
-Par rapport à Dark Resurrection, le truc pour changer les fringues des persos est devenu moche.
-j'ai l'impression que les persos répondent mal aux commandes
-Ils ont changé la couleur (et seulement la couleur) des costumes de base des persos... La veste de Lee est bleue (elle était violette), Le costume de Feng rouge (Vert), le pantalon de Lei rose (!) (marron classique)

...
Bon ben je reprends Dark Resurrection, tant pis pour les 6 nouveaux personnages...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KingTeDdY
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4575
Age : 28
Emploi : Etudiant
Loisirs : Musique, Manga, Jeux vidéo, Graphisme
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Ven 22 Jan - 19:55

Titre: Mad World
Console: Nintendo Wii
Genre: Beat'em all old school à tendance ultra violente
Dev : Platinum Games
Editeur : Sega

Qui n'a pas entendu parler de Mad World? Qui n'a pas croisé cette curieuse boîte de jeu Wii où un gars patibulaire brandit fièrement une tronçonneuse? Mad World c'est donc le petit cadeau de Platinum Games (les gens derrière Bayonneta) à la Wii de Big N histoire de prouver que cette petite console n'est pas qu'un joujou tout public pour amuser la galerie lors des repas de famille. Et quel cadeau !

Une histoire de jeu, de sang et de fric

Varrigan City est devenue un vrai champ de bataille. Cette petite ville située sur Jefferson Island (USA on présume...) a été prise d'assaut par un groupe terroriste qui interdit à tous d'entrer dans la ville. En réalité le groupe terroriste n'est autre que les Deathwatchers, les organisateurs d'un show de télé réalité clandestin nommé Death Watch. A l'instar du The Running Man du film du même nom, DW consiste en un massacre perpétuel entre diverses concurrents nommés Killseekers. Seulement arrive notre "héros", le concurrent n°285 : Jack Cayman.


Jack, un faux air de Hellboy et un point commun avec Ash et Leatherface.

Le scénario n'est pas extraordinairement recherché mais il a le mérite d'exister. Certains évènements pourraient vous surprendre, ou pas.

"J'ai une solution pour ta gueule, c'est mon point dedans !"

Ainsi nous contrôlons Jack tandis qu'il monte dans le classement de DW. Le jeu est un pur Beat'em all à l'ancienne comme on en faisait à l'époque de Street of Rage. Bien sur tout à fait modifié pour coller à l'ambiance et le fait qu'on soit dorénavant en 3D mais l'esprit est là.
Chaque niveau, ou presque, fonctionne sur le principe des paliers de score. A chaque palier se débloque une arme, un bonus, un évènement, ou apparait un demi boss. Le but étant d'atteindre un score permettant d'accéder au boss de chaque niveau vous aurez de quoi faire pour écraser, découper, bruler, écarteler, broyer, hacher chaque killseeker qui passera à portée de baffe.
Les niveaux en eux même prennent la forme "d'arène" (comprenez que vous pouvez vous y promener librement. Il existe pourtant des exceptions comme un niveau reprenant une progression "beat'em all" old school (je nettoie une pièce, la suivante s'ouvre et je ne peux pas revenir sur mes pas), deux niveaux à moto et trois niveaux exclusivement consacrés à un Boss.
Le principe est très simple : cogner ses ennemis, leur encastrer des objets dans la tête, les jeter dans des pièges et autres machines mortelles (attention même les WC sont dangereux Razz). Jack répond au doigt et à l'oeil et chaque QTE pouvant être déclenché (sur les boss et demi boss principalement) deviennent vite éprouvant physiquement au début.

(attention ce paragraphe suivant dévoile certaines choses sur les ennemis et niveaux. Si vous voulez avoir la surprise en jouant, passez ce paragraphe)

Spoiler:
 

(vous pouvez reprendre la lecture XD)

Les boss sont également surprenant et tous "unique". Si certains sont un peu décevant dans leur combat, tous ont le mérite d'être si... "fun". C'est tellement décalé et tellement dans le ton des jeux de l'époque... Je me suis même surpris à comparer ces boss à ceux de MGS. Okay ils ne sont pas autant scénarisés mais ils ont ce même coté "atypique".

L'aspect décalé de Mad World est aussi véhiculé par sa bande son. Un petit bijou de divertissement. Rien d'épique, rien de magnifique mais tellement défoulant. Certaines pistes parlent même de Jack !

Morceaux choisis par mes soins :
http://www.youtube.com/watch?v=YyV0GLebbK0&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=gre-o_tsumk&feature=related

Enfin le must dans ce jeu, c'est Howard et Chris les deux présentateurs de Death Watch. Oui oui présentateurs. Je vous conseille d'être attentif, ce qu'ils racontent tout les deux est souvent très drôle. Ces deux gars et leurs vannes font partie intégrante de l'intérêt de ce jeu. Je précise le jeu est en vostfr mais eux parlent en français ! Un petit "plus" avec le logo Shock TV lors des cutscenes qui nous feraient presque croire que nous sommes vraiment en train de regarder une émission de télé.

Et à part ça c'est beau? Et ça dure longtemps ce massacre?

Graphiquement Mad World s'en tire avec les honneurs. Le choix d'adopter un style "sin city" avec le cell shading rend très bien. Le character design est aussi très bon, notamment pour les boss.

Le jeu est avant tout basé sur le scoring. D'ailleurs il n'est pas très difficile... Comptez 4 heures max pour finir le jeu mais heureusement ceci permet de recommencer le jeu avec deux armes en plus et en hard (et là ça devient bien intéressant coté challenge).
Aussi, le jeu comprend des "défis Death Watch". Il s'agit dans chaque niveau d'atteindre un objectif secondaire : un score précis, tuer tel nombre de killseekers, tuer le sous boss de telle façon, ne pas mourir. Ces défis se renouvelle à chaque fois que vous en finissez un, aussi je me demande même s'ils ne reviennent pas en boucle. Autant vous dire donc que vous aurez TOUJOURS quelque chose à faire dans ce jeu. Reste à ne pas vous lasser.

La durée de vie est donc potentiellement grande si vous étes prêt à recommencer de nombreuses fois chaque niveau afin de finir chaque défi et d'avoir le meilleur score possible. Le mode deux joueurs est aussi présent mais je n'ai pas pu le tester.

Sa dimension old school et décalé, sa violence assumé limite comique, ses répliques à la con : Mad World vaut le coût et est un must de la Wii !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Mar 26 Jan - 0:15

Parasite Eve et Parasite Eve 2
Console: Playstation 1
Appartient à: Squaresoft / Square-Enix
Genre: Mélange de Survival-Horror et de RPG


Parasite Eve

Est-ce une référence biblique? Eve, la femme d'Adam, celle qui a croqué le fruit interdit (la pomme) et qui l'a fait manger à son mari (la pomme d'Adam) ... OK, cessons le délire.

Parasite Eve est presque un OVNI vidéoludique vu qu'il mélange deux genre souvent dissociés. Pourtant, c'est un jeu à la réalisation soignée, dont les graphismes rappellent fortement Final Fantasy 7, qui était sans doute sorti peu de temps avant.


Notre héroïne s'appelle Aya. Elle est blonde, a des yeux turquoise, elle est blonde. Elle est flic à Manhattan.

Ce soir-là, c'était la veille de Noël. Aya avait fini par accepter de répondre à ce lourd jeune homme qui lui faisait des avances depuis quelques temps. Elle l'avait fait non pas parce que l'homme l'intéressait mais parce qu'elle voulait juste qu'il cesse de l'ennuyer.

Ils allèrent donc à l'Opéra.
Et apprécièrent le spectacle.

...

Jusqu'à ce que la cantatrice se mette à flotter dans les airs tandis que les autres acteurs ainsi que plusieurs personnes du public prenaient feu... La fameuse combustion spontanée.

N'écoutant que son courage, Aya force son compagnon à fuir, sort son arme de service, et court vers la cantatrice.

...

Déplacements: Fait largement penser à Resident Evil, tout comme les angles de caméra.
Dommage qu'il faille maintenir ROND enfoncé pour pouvoir courir.

Premier combat: Aya peut se déplacer dans tous les sens. ça lui permet d'esquiver les attaques ennemies.
Une jauge se remplit, et lorsqu'elle est pleine, Aya peut effectuer une action. Pour ma part, j'ai surtout tiré sur les ennemis.
-Les armes à feu peuvent tirer deux ou trois balles (respectivement pour le flingue de base et un autre que j'ai trouvé juste après) en une seule et même attaque. Vu que les flingues de base ont 6 balles dans le chargeur, ça part vite... mais ça fait son dégât.
-Aya a une certaine portée de tir. Elle fera moins de dégâts et a plus de chances de rater sa cible si elle est trop loin.
-Lorsque la jauge est pleine, on appuie sur CROIX et la portée de tir d'Aya apparait. Il suffit alors de sélectionner sa cible (visée automatique) et de dire combien de balles on tire.

...

Impressions: Rafraichissant, je crois que je vais me chercher la version eboot pour PSP, à mettre à côté des Dino Crisis et de Silent Hill, afin de pouvoir prendre tout mon temps pour y jouer...
(Mais je trouve pas cet eboot bouhou)


...


J'avais déjà essayé Parasite Eve 2. Je crois que de nombreuses choses étaient présentées différemment, comme par exemple le côté RPG était délaissé au profit d'un Survival Horror différent des Resident Evil.

...



SPOILER

D'un point de vue scénaristique, Squaresoft avait utilisé comme trame de fond celle d'un roman d'épouvante japonais qui avait aussi eu droit à son adaptation en film.
Dans Parasite Eve, il est dit que les mitochondries seraient des cellules qui attendraient leur moment depuis des milliers d'années, pour prendre le dessus sur le genre animal, le faisant muter.

Mitochondries, keskecé?
Ce sont des sortes de bactéries ou de minuscules cellules qui auraient fusionné avec les notres. L'ADN Mitochondrial est circulaire (typique des procaryotes), et code encore aujourd'hui pour 13 ou 14 enzymes/protéines. Notre ADN influe sur celui des mitochondries et leur ADN influe sur le notre.
Ces organismes existent RéELLEMENT, d'où mon amusement face au scénario de ce jeu, que je qualifierai finalement de science-fiction, digne d'un bon Crichton (feu l'auteur de Jurrasic Park et de La Proie ), c'est à dire une base scientifique réaliste pour une histoire qui peut effrayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KingTeDdY
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4575
Age : 28
Emploi : Etudiant
Loisirs : Musique, Manga, Jeux vidéo, Graphisme
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Mar 26 Jan - 16:01

En fait les jeux font suite au livre/film... Je dois avoir l'eboot de PE1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kokuho
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2456
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Emploi : Big boss de Belgotaku
Loisirs : jeux vidéo, jeux musicaux, manga
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Mar 26 Jan - 18:19

Bah pour avoir fini les deux je peux te le confirmer, le deux est un gros repompage du premier... avec des améliorations.
Enfin dans les grandes lignes scénaristiques tout du moins.

J'ai tout de même une nette préférence pour le deux pour sa diversité aussi bien dans les lieux d'explorations, que dans le bestiaire, les énigmes, les secrets à découvrir et compagnie.
Le premier, j'ai du le finir une première fois (en émulation traduit en français) mais c'était tout.
J'ai bien eu envie de recommencer une partie mais j'ai abandonné avant la fin du premier acte.
Le deuxième quant à lui, je l'ai bien terminé une dizaine de fois, et à chaque fois j'ai pu découvrir de nouvelles choses, des variantes scénaristiques, des objectifs de plus, des nouveaux ennemis, plus d'objets cachés, un aboutissement plus profond encore au niveau des sorts, plusieurs fin différentes également.

Le tout agrémenté d'un boss de fin relativement impressionnant, limite compliqué à battre quand on ne connait pas le truc, mais hélas un peu facile sur les bords.

C'est un jeu d'exploration/survival-horror/RPG/aventure.
On pourrait même y retrouver une part de Metroid, dans le sens ou, bien évidemment, il faut parfois arriver au bout de son chemin pour obtenir l'objet qui nous permettra d'avancer à l'autre bout du niveau, mais également dans le sens ou le retour sur ses pas peut avoir une influence nette sur la suite de l'histoire. A l'instar justement de Metroid ou il faut parfois retourner sur ses pas pour pouvoir accéder à des upgrades permettant d'avancer plus aisément, il en sera de même ici. Retourner sur ses pas au bon moment peut permettre l'obtention de bonus non négligeable, peut etre une précision scénaristique, pour ne pas dire un "chamboulement" scénaristique.

Exemples sous spoilers :
Spoiler:
 

Vivement le 3 sur PSP 8]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.belgotaku.be
KingTeDdY
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4575
Age : 28
Emploi : Etudiant
Loisirs : Musique, Manga, Jeux vidéo, Graphisme
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Mar 26 Jan - 19:47

Comme Kokuho je préfère largement le second opus au premier. Tout d'abord la partie RPG est plus tenue et donc on lorgne bien plus sur le survival horror.
L'histoire est également plus intéressante (à la différence du premier qui comporte peu de réelle péripéties je trouve). Le système de combat, à présent en temps réel est également plus profond je trouve, notamment par la gestion de l'inventaire et les armes customisable.

Et puis, surtout, dans PE2 y'a N°9.

De toute façon dans le sujet Square Enix j'avais fait un topo à ce sujet.



Dernière édition par KingTeDdY le Mar 7 Mai - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Mer 27 Jan - 2:44

Pourquoi pas King Te Dy?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KingTeDdY
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4575
Age : 28
Emploi : Etudiant
Loisirs : Musique, Manga, Jeux vidéo, Graphisme
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Mer 27 Jan - 9:17

Okay vais te mettre ça en ligne et tu auras ça en MP prochainement Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Sam 30 Jan - 20:07

merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Dim 31 Jan - 14:35

SILENT HILL SHATTERED MEMORIES

Console: PSP



Alors alors alors...
Quand j'ai appris qu'il était sorti aux US, je me suis dit "il me le faut"
Alors je l'ai cherché... et finalement trouvé.
Avec la traduction française du Canada je suppose.


Alors ce jeu...

1) Kauffman est un psychologue, qui commence à traiter Harry. On le voit dès le début du jeu, où il nous fait remplir un questionnaire Oui-non sur notre personnalité qui risque d'influencer la première partie du jeu, si ce n'est tout le jeu.

2) On ne se bat pas. Quand l'Underworld survient, on doit courir, renverser des objets, se cacher pour échapper aux monstres (quelques secondes de répit) etc.

3) L'appareil photo permet de prendre des photos de "fantômes", et lorsque c'est fait on reçoit un message sur un évènement.
Lorsque ça grésille etc, c'est qu'il y a aussi un message à trouver, mais sans avoir à utiliser l'appareil. Il suffit de trouver la source de l'écho.

4) Cet ensemble de messages nous montre l'horreur de chacun. En un sens, ça me rappelle les Stephen King, où monsieur tout le monde est plongé dans un cauchemar. Là j'ai trouvé des références au jeu du foulard, un type qui va voir des prostituées et qui leur fait mettre une perruque ressemblant à la coiffure de sa propre fille, une fille qui a fini par se noyer parce que ses potes mettaient des drogues dans sa boisson, des trucs comme ça...

5) Le psychologue et les passages s'y déroulant ont une incidence plus ou moins forte sur la suite.
Perso, avec ce que j'ai répondu, j'ai rencontré Cybil, alors qu'il parait qu'on peut rencontrer une serveuse à la place.
Puis on a colorié une maison... devant laquelle Harry s'est retrouvé dans ses souvenirs. Même les habitants de la maison avaient des vêtements de la couleur qu'on leur avait donné sur le dessin.

6) Ceci laisse présager une bonne rejouabilité

7) Le Underworld ne peut être visité tranquillement puisqu'il est peuplé de monstres (le monde normal n'en a pas) et qu'il faut toujours les fuir.

Cool Le côté oppressant du jeu est bien fait. Une tempête de neige bloque les routes et les bâtiments, Harry ne comprend pas le monde qui l'entoure (c'est peut-être dû au coup à la tête qu'il a reçu lors de l'accident; ça me rappelle qu'une des fins de Silent Hill 1 montrait qu'il était mort lors de l'accident et que tout le jeu n'était qu'un cauchemar qu'il faisait avant de mourir)
exemple: Sheryl est une petite fille dans ses souvenirs, mais au lycée (Midwich est un lycée et non plus une école primaire) la seule personne qu'il voit lui dit que c'est une adolescente, et lui montre d'ailleurs une photo.

9) J'ai eu plusieurs références à Dahlia... Elle n'est absolument pas le personnage du jeu d'origine: une rockeuse/voire gothique au lycée, elle connait Harry (quand je l'ai appelé au téléphone) et quelques trucs comme ça.




Pour résumer: C'est un très bon jeu, par son originalité, mais en aucun cas un vrai Silent Hill. Je vous conseille au moins de l'essayer, il vaut son pesant d'or.
Et si vous répondez au psy selon votre vraie personnalité, il parait qu'à la fin il dresse un portrait psychologique complet du joueur. A tester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KingTeDdY
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4575
Age : 28
Emploi : Etudiant
Loisirs : Musique, Manga, Jeux vidéo, Graphisme
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Dim 31 Jan - 18:58

Hum comme maintenant j'ai une Wii il se peut que je prenne donc la version Wii.

Après "Pas un vrai SH" certes c'est destabilisant comme nouveau système mais comme on dit : "chacun voit midi à sa porte". Moi si j'ai la trouille et que le scénario est énorme c'est que c'est du bon SH, qu'importe les combats (quand on voit la connerie que c'était dans le Origin ça ! Et que je te boxe le boss de fin). Après forcément si le scénario s'éloigne trop de l'original, assurémment ce ne sera qu'un hors série. Mais ce n'est pas la même chose qu'un "faux" SH Wink

Donc je verrai bien.

Mais question : le Underworld, c'est toi qui l'appelle comme ça ou c'est dit dans le jeu? (Car dans ce dernier cas je crois bien que ce serait bien la première fois que l'autre monde est nommé dans la série !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis
Aidez moi, ma vie se résume à ce forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5154
Age : 28
Localisation : Dans une cité impériale au sud de Paris.
Emploi : Ecrivain. Chasseur de Ténèbres. Etudiant.
Loisirs : Ecrire, Lire, Jouer... Chasser les Ténèbres. Etudier. Réviser.
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   Dim 31 Jan - 20:48

Ben c'est un Gaiden.
Le scénario change beaucoup trop de Silent Hill 1 pour être un remake.
Mais l'ambiance, je l'ai dit, reste oppressante. Malgré la tempête de neige, on se demande où est passé la ville.

Underworld, c'est moi qui l'appelle comme ça.
Dans SM il arrive d'une façon beaucoup plus directe et surprenante que l'évanouissement qu'on a dans les autres jeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation et Critiques de Jeux Vidéos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation et Critiques de Jeux Vidéos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Présentation et Critiques de Jeux Vidéos
» Quels sites de jeux vidéo consultez-vous?
» [ News ] Jeux vidéos - nouveautés
» L'addiction : Les jeux-vidéos.
» modérateurs jeux vidéos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castlevania france :: Autre :: Autre jeuxvideo-
Sauter vers: