AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
AkumajoD.
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1389
Age : 26
Emploi : S.T.A.L.K.E.R
Loisirs : Explose du snork
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Dim 6 Avr - 14:45

"Clairement non. Donc si vous voulez des soubrettes au château qui attaquent au balais à chiotte ou aspirateur, c'est votre délire, pas le miens, et ça n'a rien à faire dans un jeu Castlevania."

Tu sais lire? Tu viens de me montrer 2 servantes (dont l'une est vampire) c'est qui est tout à fait normal. Sauf qu'elles ne tiennent pas d'ASPIRATEUR NI AUTRE INSTRUMENT DE NETTOYAGE!!! Vous le faite exprès ou quoi? Dans les jeux d'IGA on clairement une vision Japonaise de ce qu'est castlevania!

Arrête de me citer si c'est pour lire à moitié, déformer mes propos ou même me faire dire des choses que je n'ai pas dite comme Konami qui a viré Iga alors que je ne l'ai pas dit.

Aussi tu confonds les codes du jeu avec le gameplay. ça pourrait être un metroidvania, un BTA, un jeu railleshooter ou je ne sais quoi, les codes peuvent être respectés!
LoS respecte les codes de A à Z, de la toute première cinématique jusqu'à la dernière, les codes et références à ces codes sont omniprésents. Ensuite Tout les castlevania, comme Circle of the moon, sauf les jeux d'IGA, ont ces codes et le jeu qui s'en rapproche le plus c'est C64. Que LoS, soit une tuerie pour certain ou une grosse bouse pour d'autre, c'est LE jeu de la série qui se place au top de l'échel dans ce respect de code de la série. Et c'est vachement important de comprendre ça. Sinon Castlevania c'est comme Mario, à la base on a un simple jeu de plate-forme, puis après Dracula et les belmont font du golf, du tennis, vont s'amuser dans la galaxy, font des cross over avec sonic etc.

C64 a une ambiance unique, Los a une ambiance unique, les jeux d'IGA ont une ambiance unique malgré du copier coller permanent. Mais l'ambiance ne fait pas tout et on notera que C64 et LoS dans l'ambiance sont au plus proche de ce code que les jeux d'IGA.

"Je te l’accorde que Portrait of Ruin a des traits d’humour mal venu… mais l'idée de base de Castlevania était de ne pas être sérieux à la base.
Le premier Castlevania, c'est quoi? Une parodie des films d'horreurs."

L'humour peut prendre différente forme et c'est pas ça qui ruinera le jeu.
Donc je comprends mieux ton point de vue. Pour toi Castlevania ça se résume à du folklore, sauf que le folklore tu le trouve en majorité et en surabondance avec les jeux d'IGA. Le squelette sur la moto dans C64 est plus une touche d'humour (ou de mauvais goût) qu'autre chose (je pense qu'il ont voulu mettre un truc en référence avec la guerre mais ils se sont plantés).

Et dans LoS désolé mais le jeu se situe en Europe  Laughing  c'est même précisé.

J'aimerais savoir une chose par contre, et S.A.S pourra nous aider, est-ce que le premier Castlevania et les suites sont basés sur une parodie des films gothique (car les couv c'est pas une parodie, c'est clairement année 80 ( et musicalement parlant j'aurais aimé que ça soit une décénnie de parodie surtout en France))

Bref, je rejoins encore S.A.S, on a bien 2 Castlevania (comme le prouve Shinigami), ceux d'IGA, et les autres. Et les différences sont majeures.

[H.S: on parlait des jeux, de l'innovation et des ventes, et je suis tombé sur ça:
https://www.youtube.com/watch?v=Cxhs-GLE29Q
Quand le gamer tue l'indutrie du jeu vidéo (et je le prouve). Quand on voit que Mario Party 8 fait plus de ventes que Ocarina of Time, quand CoD ne cesse de vendre par palette chaque épisodes de plus en plus nul, bidon et écervelé, on comprend tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Neophyte


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 103
Emploi : /
Loisirs : /
Date d'inscription : 05/04/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Dim 6 Avr - 15:24

C'est personnel hein, mais dans tout débat, je trouve qu'il y'a un moment où on finit par s'énerver, notamment parce qu'on a l'impression que l'on déforme nos propos. Je pense qu'il y'a de nombreux moyens d'être incompris et ce n'est pas "parce qu'on te lit à moitié" mais parce que ce n'est pas si évident de comprendre que le point de code brisé auquel tu faisais allusion était "l'aspirateur" et non "la soubrette". (Surtout que pour moi, une soubrette avec des poignards est encore plus ridicule qu'un aspirateur... Enfin bon)

Si tu remarques que tu as été mal compris, dit juste que tu as été mal compris, je ne pense pas que quiconque ferait exprès de passer certains détails pour te donner tord... Ce serait pas très très efficace dans un débat vu que tu aurais ainsi la possibilité de revenir sur ton avis encore plus fort en omettant potentiellement le reste de la réponse. Débattre, c'est avant tout un bon moment pour moi.


Je ne sais pas trop ce que pourra en dire S.A.S sur le sujet, mais il est clair pour moi que le premier Castlevania était plutôt pris sur le ton de l'humour. Les fameux crédits de fin typiquement avec les jeux de mot sur les noms des personnes (dont on a majoritairement perdu trace en plus maintenant) est là pour le montrer. Pour moi, il n'y a pas 2 Castlevanias mais "des" Castlevanias. Je ne vois pas hyper bien en quoi des soubrettes en aspirateur serait plus scandaleux que des soubrettes qui font des arts martiaux ou des squelettes en moto. Tu sembles avoir des lois hyper définis que je trouve assez étrange.

Rien que le fait d'avoir des soubrettes va totalement à l'encontre de l'ambiance de Castlevania 1, premier du nom. D'ailleurs, Castlevania 2 va immédiatement à son encontre en étant beaucoup plus sérieux que ce dernier. Je ne sais pas si le 3 essaye de parodier le folklore comme le 1 l'a fait... A mon avis non, ce n'est déjà plus le cas mais très clairement les mecs ont pas non plus tenté de faire du serious business pour autant, ils ont tenté d'émuler le succès du premier opus. La série me semble beaucoup plus complexes que "Y'a deux Castlevanias : IGA et les autres".

Pour moi, Castlevania 64 est une ambiance particulière qui ne respecte absolument pas les "codes" (tout comme les concepts) de ses ancêtres. Ils peuvent les rappeler vite fait mais ça s'arrête là. Castlevania ça a jamais été de l'ambiant comme ça (si on excepte peut être les chateaux vides de Castlevania 2). Est-ce que je trouve un problème au fait que Castlevania 64 ait foutu en l'air tout ce que j'appréciais dans Castlevania 1 ? Non ! J'ai bien aimé le jeu et j'aurais pas été contre qu'une autre série de Castlevania continue sous ce schéma action/aventure.
Lorsque Symphony of the Night est arrivé, il a effectivement jeté des codes en l'air, Castlevania n'avait jamais été comme ça auparavant et sur ça je te suis, il y'a juste quelques petites références/liens mais globalement, c'est nouveau. Honnêtement Lord of Shadow suit juste le même ordre d'idée, il a jeté des codes en l'air, tente de retrouver ses petits ailleurs pour paraitre tout de même faire partie de la série... Mais fondamentalement, Castlevania n'a jamais été comme ça auparavant tout comme SOTN en son temps. (Je met souvent Lord of Shadow et Symphony of the Night dans le même panier dans mon argumentaire afin qu'il ne soit pas mal interprété que je dis du mal de Lord of Shadow... Puisque pour moi, Symphony of the Night est pareil ! A l'exception de la question du reboot évidemment... )

Je pense que tu prends un peu trop à coeur "ce qui doit être dans Castlevania" et "ce qui n'est pas dans Castlevania" parce que au final tous le monde est typiquement loin d'avoir "les mêmes codes" sur la chose. Pour moi ça fait bien longtemps que les Castlevanias sont très différents les uns les autres et peut passer de l'ambiance horrifique à la parodie en passant par l'hollywoodien et les codes que pète l'une des séries ne semblent pas spécialement plus choquant que celle qu'en pète une autre. Je suis content de voir que ce qui te semble important d'être dans un Castlevania correspond aux gouts de SAS mais cela ne signifie pas que quoique ce soit a été prouvé sur le fait qu'il y'ait "deux Castlevanias"... Il y'en a bien plus.


Ah, et aussi j'ai tendance à ne pas trop aimer Game Theory. Tant qu'ils sont là à dire que Mario est communiste et d'essayer de prendre tous les éléments qui iraient prouver la chose en oubliant les autres éléments pouvant contredire, c'est drôle. Après tout ce ne sont que des "théories" donc c'est amusant de voir quelqu'un tordre les jeux de manière à correspondre à une problématique donné... Mais quant ils s'essayent à des choses sérieux comme l'économie, c'est immédiatement plus problématique.

Ils ont oublié de préciser que le dernier Call of et le dernier Assassin's Creed se vendait de moins en moins typiquement. (Ils ont essayé de mettre ça sur le compte du changement de console mais je peux t'assurer que ça chauffe à l'état major ! En tout cas chez Ubi.) Ils ont également oublié de préciser que tous les jeux de guerre qui essayent de surfer sur le succès de Call of mais qui ne sont PAS Call of se sont lamentablement planté (Sauf Battlefield, et il a mis le temps !). Quand je le vois comparer des jeux SNES à des succès PS3 sachant que le nombre de joueur existant à l'époque était immensément inférieur, quand je le vois ne prendre que les chiffres de vente brut alors qu'il est évident que le budget alloué est extrêmement important (Le dernier Tomb Raider malgré ses très bonnes ventes auraient été déficitaire typiquement), j'aurais tendance à prendre leur avis avec énormément de pincette.  

Donc non... "On comprend pas tout" pour reprendre ton expression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2071
Age : 51
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Dim 6 Avr - 17:31


Yo les gens

Finalement, il y a plus de monde que prévu qui rentre dans la danse, c'est cool. Je note que le nouveau venu Haganeren (à qui je n'ai pas encore répondu) se comporte et parle tel un vieux de la vieille, et semble d'ailleurs connaître plusieurs membres du forum. A t-il été déjà inscrit ici sous un autre pseudo ? Ou bien vous êtes vous fait des bisous sur un autre forum ? Car étrangement, les autres membres du forum Castlevania France ne méritent pas d'avoir une p'tite présentation. Passons.

A la manière d'AkumajoD, je trouve que je suis très mal lu et très mal compris. Mon texte est tronçonné, on reprend une partie pour m'attaquer dessus, alors que moi-même je dis la même chose dans mon texte initial un peu plus loin. Là, bizarrement mes propos ne sont plus cités, c'est une attitude un peu facile.

Enfin bref, je pense que c'est le jeu, et si ça se trouve, moi-même je me comporte ainsi avec vous (si c'est le cas, je m'en excuse, c'est vraiment involontaire de ma part). D'ailleurs je ne cesse d'essayer de trouver des point d'accords avec vos propos (dès que je suis d'accord avec ce que vous dites bien sûr, je ne cherche pas à être d'accord par principe). Donc je répond du "Bien vu untel" "Totalement d'accord untel" "Tu as raison untel" dès que l'occasion se présente. A contrario, vous préférez plutôt être "poil à gratter" et contredire, plutôt que d'émettre quelques accords avec les points que j'évoque.

Par pure flemme, je n'ai pas envie de répondre sur le fond de vos nombreux et intéressants messages. Parce que ça m’emmènerait sur plusieurs heures de rédaction, et même si on est dimanche, j'avais pas prévu de faire ça. Désolé.

Par contre, contrairement à Zafkiel, j'ai bien tout lu et c'est la moindre des choses au regard du travail que cela vous a demandé pour rédiger ces messages. Continuez à participer ainsi, ça ne peut qu'enrichir les débats ! A+

 Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinigami
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2132
Age : 27
Localisation : Castle keep
Emploi : Chasseuse d'âmes
Loisirs : Ressusciter Dracula
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Dim 6 Avr - 17:40

AkumajoD :

Citation :
Tu sais lire? Tu viens de me montrer 2 servantes (dont l'une est vampire) c'est qui est tout à fait normal. Sauf qu'elles ne tiennent pas d'ASPIRATEUR NI AUTRE INSTRUMENT DE NETTOYAGE!!! Vous le faite exprès ou quoi? Dans les jeux d'IGA on clairement une vision Japonaise de ce qu'est castlevania!


Euh… je comprends que tu sois énervé de se sentir incompris, mais ce n’est pas une raison d’y mettre le ton.
D’une part, je nuance ton propos au sujet de la présence des soubrettes dans les Castlevania. Effectivement, les deux soubrettes de l’épisode X68000 et des épisodes 64 sont des vampires, mais... "so what?"… La Perspéhone, si on se tient à la référence, on peut très bien imaginer que cette soubrette est loin d’être naturelle.

Même si je ne porte pas Portrait of Ruin dans mon cœur (à part les musiques, le niveau de la Tour Horloge, quelque boss et les personnages de Brauner et des deux filles), une soubrette qui passe l’aspirateur restera moins stupide que LA CREATURE DE FRANKENSTEIN qui est repositionné en jardinier dans l’épisode 64 et ce dernier te poursuit carrément avec une tronçonneuse, une tronçonneuse au XIXème siècle !
Si on relativise, les soubrettes ne sont pas plus débiles que les éléments cités dans l’épisode 64 et j’oserai dire que les soubrettes semblent plus cohérentes (une femme de ménage dans un château... euh oui pourquoi pas).
Personnellement, ça ne me dérange pas du tout vu que la saga d’origine m’a habitué avec cet équilibre entre des détails comiques et d’autres qui le sont moins.


Citation :
LoS respecte les codes de A à Z, de la toute première cinématique jusqu'à la dernière, les codes et références à ces codes sont omniprésents. Ensuite Tout les castlevania, comme Circle of the moon, sauf les jeux d'IGA, ont ces codes et le jeu qui s'en rapproche le plus c'est C64. Que LoS, soit une tuerie pour certain ou une grosse bouse pour d'autre, c'est LE jeu de la série qui se place au top de l'échel dans ce respect de code de la série.


Je ne suis toujours pas d’accord avec toi et j’ai du mal à voir où tu veux en venir, mais je suis hyper curieux que tu me cites ces éléments.
Surtout concernant le rapprochement entre Lords of Shadow et l’épisode 64. Pour moi, ils n’ont rien en communs et les épisodes 64 sont les épisodes qui sont les plus en marge dans la série en termes d’ambiance et de gameplay. D’autant plus que l’épisode 64 a un univers assez wtf en ne rappelant pas les différents éléments qu’on a précisés ensemble.


Citation :
Et dans LoS désolé mais le jeu se situe en Europe  Laughing  c'est même précisé.

Au temps pour moi alors, je ne m’en souvenais pas du tout.
Mais cela ne changera rien en mon opinion, j’y vois toujours une différence fondamentale entre la saga d’origine et Lords of Shadow.
La saga d’origine a un ton surnaturel et elle s’inspire avant tout de folklore (le premier épisode est là pour le rappeler, même si c’était dans le ton parodique), chose qui s’est accentuée avec les Metroidvania où la plupart des monstres sont repris d’un mythe, contrairement à Lords of Shadow où là on donne un ton vraiment mythologique, plus réfléchi.

Ces deux concepts donnent un style, un code comme tu dis, qui font que le reboot et la saga d’origine (dans son ensemble) sont différents.

Citation :
Donc je comprends mieux ton point de vue. Pour toi Castlevania ça se résume à du folklore, sauf que le folklore tu le trouve en majorité et en surabondance avec les jeux d'IGA. Le squelette sur la moto dans C64 est plus une touche d'humour (ou de mauvais goût) qu'autre chose (je pense qu'il ont voulu mettre un truc en référence avec la guerre mais ils se sont plantés).

Comme je l’ai dit précédemment, l’inspiration folklorique s’est accentuée avec les Metroidvania, mais la taille du bestiaire n’est pas la même et c’est bien mieux comme ça.
C’est sans doute plus intéressant d’avoir différentes adaptations de monstres et d’y créer un bestiaire diversifié que d’avoir une succession de monstres banals comme des squelettes ou des armures vides. C’est une richesse que j’apprécie chez Castlevania.

Quant aux touches d’humour, elles varient d’un épisode à l’autre (et parfois pas du tout).
On a Chi no Rondo avec son ton très anime et on a le personnage blague de Maria, toute rose vêtue , qui se bat avec des animaux. D’ailleurs, en restant dans Chi no Rondo, on a bien Laura, une neko en boss… Hm…
Portrait of Ruin, je l’aime pas de toute façon, mais l’aspirateur a peut-être plus sa place dans les années 40 qu’une tronçonneuse et des motos au XIXème (et… euh, une référence à la guerre… euh… Pourquoi ?). De toute façon, ces écarts ne me dérangent pas et je n’aimerais pas autant Castlevania s’il jouait trop la carte de la crédibilité.


Enfin, le premier Castlevania joue la carte de la parodie. On est pas dans un jeu wtf trop délire avec des références « blagues », mais le ton n’est pas sérieux je trouve.
Je ne sais pas… Voir la Créature de Frankenstein, Dracula et la Méduse de la mythologie grec dans un même lieu… c’est déjà troublant, et ça l’est encore plus quand on cite Christopher Lee dans le rôle de Dracula.

J’ai toujours conçu le premier Castlevania de cette manière, mais ce folklore s’est banalisé par la suite et on a eu une véritable histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Neophyte


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 103
Emploi : /
Loisirs : /
Date d'inscription : 05/04/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Dim 6 Avr - 18:05

S.A.S back from his grave a écrit:
Je note que le nouveau venu Haganeren (à qui je n'ai pas encore répondu) se comporte et parle tel un vieux de la vieille, et semble d'ailleurs connaître plusieurs membres du forum. A t-il été déjà inscrit ici sous un autre pseudo ? Ou bien vous êtes vous fait des bisous sur un autre forum ? Car étrangement, les autres membres du forum Castlevania France ne méritent pas d'avoir une p'tite présentation. Passons.

Nope SAS, je ne connais que Shinigami. Il y'a Rocnael que je n'ai pas vu depuis des lustres que j'ai croisé par hasard juste à l'instant mais c'est tout. Pour le reste, il est vrai que j'ai tendance à ne pas me présenter dans les différents forums sur lequel je vais. (et moi même, j'ai tendance à peu regarder les topics de présentation sur les forums sur lequel je participe) Je suis désolé si cela va à l'encontre des règles établis par le forum.

J’étais juste passé parce que ta définition de "ce qu'est un fan d'une série" m'avait percuté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkumajoD.
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1389
Age : 26
Emploi : S.T.A.L.K.E.R
Loisirs : Explose du snork
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Dim 6 Avr - 18:21

Shinigami a écrit:
AkumajoD :

Citation :
Tu sais lire? Tu viens de me montrer 2 servantes (dont l'une est vampire) c'est qui est tout à fait normal. Sauf qu'elles ne tiennent pas d'ASPIRATEUR NI AUTRE INSTRUMENT DE NETTOYAGE!!! Vous le faite exprès ou quoi? Dans les jeux d'IGA on clairement une vision Japonaise de ce qu'est castlevania!


Euh… je comprends que tu sois énervé de se sentir incompris, mais ce n’est pas une raison d’y mettre le ton.
D’une part, je nuance ton propos au sujet de la présence des soubrettes dans les Castlevania. Effectivement, les deux soubrettes de l’épisode X68000 et des épisodes 64 sont des vampires, mais... "so what?"… La Perspéhone, si on se tient à la référence, on peut très bien imaginer que cette soubrette est loin d’être naturelle.

Même si je ne porte pas Portrait of Ruin dans mon cœur (à part les musiques, le niveau de la Tour Horloge, quelque boss et les personnages de Brauner et des deux filles), une soubrette qui passe l’aspirateur restera moins stupide que LA CREATURE DE FRANKENSTEIN qui est repositionné en jardinier dans l’épisode 64 et ce dernier te poursuit carrément avec une tronçonneuse, une tronçonneuse au XIXème siècle !
Si on relativise, les soubrettes ne sont pas plus débiles que les éléments cités dans l’épisode 64 et j’oserai dire que les soubrettes semblent plus cohérentes (une femme de ménage dans un château... euh oui pourquoi pas).
Personnellement, ça ne me dérange pas du tout vu que la saga d’origine m’a habitué avec cet équilibre entre des détails comiques et d’autres qui le sont moins.


Citation :
LoS respecte les codes de A à Z, de la toute première cinématique jusqu'à la dernière, les codes et références à ces codes sont omniprésents. Ensuite Tout les castlevania, comme Circle of the moon, sauf les jeux d'IGA, ont ces codes et le jeu qui s'en rapproche le plus c'est C64. Que LoS, soit une tuerie pour certain ou une grosse bouse pour d'autre, c'est LE jeu de la série qui se place au top de l'échel dans ce respect de code de la série.


Je ne suis toujours pas d’accord avec toi et j’ai du mal à voir où tu veux en venir, mais je suis hyper curieux que tu me cites ces éléments.
Surtout concernant le rapprochement entre Lords of Shadow et l’épisode 64. Pour moi, ils n’ont rien en communs et les épisodes 64 sont les épisodes qui sont les plus en marge dans la série en termes d’ambiance et de gameplay. D’autant plus que l’épisode 64 a un univers assez wtf en ne rappelant pas les différents éléments qu’on a précisés ensemble.


Citation :
Et dans LoS désolé mais le jeu se situe en Europe  Laughing  c'est même précisé.

Au temps pour moi alors, je ne m’en souvenais pas du tout.
Mais cela ne changera rien en mon opinion, j’y vois toujours une différence fondamentale entre la saga d’origine et Lords of Shadow.
La saga d’origine a un ton surnaturel et elle s’inspire avant tout de folklore (le premier épisode est là pour le rappeler, même si c’était dans le ton parodique), chose qui s’est accentuée avec les Metroidvania où la plupart des monstres sont repris d’un mythe, contrairement à Lords of Shadow où là on donne un ton vraiment mythologique, plus réfléchi.

Ces deux concepts donnent un style, un code comme tu dis, qui font que le reboot et la saga d’origine (dans son ensemble) sont différents.

Citation :
Donc je comprends mieux ton point de vue. Pour toi Castlevania ça se résume à du folklore, sauf que le folklore tu le trouve en majorité et en surabondance avec les jeux d'IGA. Le squelette sur la moto dans C64 est plus une touche d'humour (ou de mauvais goût) qu'autre chose (je pense qu'il ont voulu mettre un truc en référence avec la guerre mais ils se sont plantés).

Comme je l’ai dit précédemment, l’inspiration folklorique s’est accentuée avec les Metroidvania, mais la taille du bestiaire n’est pas la même et c’est bien mieux comme ça.
C’est sans doute plus intéressant d’avoir différentes adaptations de monstres et d’y créer un bestiaire diversifié que d’avoir une succession de monstres banals comme des squelettes ou des armures vides. C’est une richesse que j’apprécie chez Castlevania.

Quant aux touches d’humour, elles varient d’un épisode à l’autre (et parfois pas du tout).
On a Chi no Rondo avec son ton très anime et on a le personnage blague de Maria, toute rose vêtue , qui se bat avec des animaux. D’ailleurs, en restant dans Chi no Rondo, on a bien Laura, une neko en boss… Hm…
Portrait of Ruin, je l’aime pas de toute façon, mais l’aspirateur a peut-être plus sa place dans les années 40 qu’une tronçonneuse et des motos au XIXème (et… euh, une référence à la guerre… euh… Pourquoi ?). De toute façon, ces écarts ne me dérangent pas et je n’aimerais pas autant Castlevania s’il jouait trop la carte de la crédibilité.


Enfin, le premier Castlevania joue la carte de la parodie. On est pas dans un jeu wtf trop délire avec des références « blagues », mais le ton n’est pas sérieux je trouve.
Je ne sais pas… Voir la Créature de Frankenstein, Dracula et la Méduse de la mythologie grec dans un même lieu… c’est déjà troublant, et ça l’est encore plus quand on cite Christopher Lee dans le rôle de Dracula.

J’ai toujours conçu le premier Castlevania de cette manière, mais ce folklore s’est banalisé par la suite et on a eu une véritable histoire.

C'est pas être incompris, c'est d'être mal lu que j'en ai marre. Pour les soubrettes c'était juste un exemple qui fait que ça ne colle pas au nom "Castlevania". De mon point de vue, Castlevania n'est aucunement un folklore.
So what? Tu trouves logique que dans un chateau où il y a un propriétaire vampire qu'il n'y ait pas de vampire? WTF. Y a aucun vampire dans les jeux d'IGA, et on en trouve seulement dans C64 et LoS, mais encore une fois les codes, qu'ils soient tous présent ou à 80%, le respect de ces codes diffèrent selon l'épisode (hors IGA je parle).

J'enchaine sur les points commun de LoS avec les codes et C64. La liste est plus longue et tout citer prendrais beaucoup de temps mais pour te faire une idée précise:
-Le début se passe dans une forêt.
-Nous sommes la nuit ou alors le jour durant un temps de pluie et un ciel très couvert.
-Nous approchons des villageois sortis de nul part.
c'est le tout début de LoS et de C64, à divers nuance, on plonge le spectateur dans un endroit inconnu, étrange et effrayant, l'ambiance est là pour faire ressentir une certaine oppression.

Au fil du jeu (ou des jeux), nous arrivons à des endroits toujours éloigné d'une grande métropole, et toujours proche du chateau.
l'architecture Gothique est omniprésente.
Les monstres du gothiquesont bien évidemment là (oui même dans le grand chapitre avec les Lycans dans LoS)
Il y a du sang, des monstres, une pression à la fois dans le temps et morale pour le personnage (LoS)

C'est une petite partie des codes du gothique: l'architecture, le surnaturel (monstre et autre), le décors, où les évenements se situent, la solitude, l'effroi, le sang, la peur, ce n'est pas de l'horreur mais de l'épouvante, nuance très importante. ET tu retrouves bien sur tout ces codes dans LoS et 90% de ceux ci dans C64 et entre 50% et 80% dans le tout premier Castlevania! Ce que tu appels folklore n'est autre qu'un code du gothique. Donc il n'y a pas d'humour ici, et ce qu'a fait IGA, est juste une orgie, un gangbang de tout les monstres imaginés depuisle début de l'humanité, voila pourquoi tu aimes ce côté que j'apprécie aussi mais c'est pas Castlevania que de mettre une soubrette avec un aspirateur par exemple. je lis un livre sur les vampires, le compte dracula et autre, tu imagines deux secondes lire "Robert entrait dans la cuisine quand une soubrette maitrisant l'art du karaté l'aggresse à coup de manche d'aspirateur!"... wow j'en frissonne de plaisir tellement que c'est horrible.

Mais encore une fois, on pourrait avoir un castlevania avec que des monstres Japonais, mais ça ne respecterais aucunement le gothique étant donné que le genre est britanique et par la suite un peu américain, sauf que pour le genre Gothique US il n'y a aucun monstre.

Faut pas que vous soyez surpris, Castlevania n'a rien inventé dans son univers, il a tout pris du genre gothique et l'a brillament utilisé jusqu'à ce qu'un soit disant IGA brise tout les codes de la série et de ce qui faisait Castlevania, merci IGA cheers 

Je ne discuterais pas du gameplay, des différentes mécanique du jeu, si c'est un jeu de danse ou un BTA, car ça n'a rien à voir avec le genre gothique, donc ne venez pas confrontez mes arguments avec des arguments du genre "oui mais alucard peut sauter plus haut et il n'y a plus de trou où l'on meurtinstantanément comme dans les premier castle", merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakùl
NeoZafkiel Aime: Rap-Metal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1624
Age : 36
Localisation : Valachie
Emploi : Comte
Loisirs : Empaler
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Dim 6 Avr - 18:44

Désolé S.A.S je n'ai pas tout lu car j'ai découvert le topic hier soir à 1h du mat', mais je ne manquerai pas de tout lire prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Numby
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1509
Age : 24
Localisation : Dans les salles de test d'Aperture Science
Emploi : Employé d'Aperture Science
Loisirs : Jouer avec les tourelles d'entraînement à balles réelles
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Dim 6 Avr - 19:30

AVANT-PROPOS : Je n'ai lu que la première page du topic, en particulier le premier message. Je n'ai pas (encore) eu la force de lire la deuxième page, ni même tous les pavés de la première page avec attention. Désolé d'avance, donc. Bref, une réponse directe au premier message de SAS :

Quand même, IGA reste à mon sens un bon producteur de jeux 2D. J'ai joué à DoS, PoR et OoE, et tous sont très plaisants. Bien que les deux premiers ne soient pas toujours très "Castlevaniaesque", de part leur ambiance plus légère. OoE en revenche, apportait plus d'originalité dans le gameplay avec les glyphes, de la fraîcheur avec une jolie Shanoa, et l'ambiance et la difficulté étaient bien présentes ! Oui, tu me diras, y'a le village, mais les potions sont cette fois hors-de-prix. Donc paradoxalement, en me basant sur ce qui me semble être ton point de vue, une des dernières oeuvres d'IGA est justement une de celles qui devraient le moins avoir "plongée la série en Enfer". Chose avec laquelle je ne suis pas d'accord non plus. C'est vrai, quoi : les IGAvania étaient-ils vraiment plus répétitifs que certains Castlevania plate-formes ? Genre Haunted Castle*, Chronicles*, ou Adventure (qui est pour moi le pire des pire) par rapport à CV I* ? Ou VK, par rapport à RoB* ?

* : J'y ai pas joué, je suppute juste.

Parce que bon, de 1986 à 2001, comme tu dis, c'était quasiment des jeux action/plate-formes avec le Belmont au gameplay plus au moins rigides qui avançait dans un monde en 2D généralement linéaires avec les items et le bestiaire propre à la série. Après, je dis "généralement", parce que je sais bien que dans le tas, tu as CV II qui ne rentre pas dans le lot, RoB et CV III avec des routes mutliples et plusieurs personnages, Bloodlines qui apportait Lecard, etc.

Pour OoE, j'ai vu plus tard que tu critiquais la carte "sans âme"... bah heu, c'est un hub-warp zone, quoi. Pour moi, ça entre pas trop en ligne de compte pour critiquer le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2071
Age : 51
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Lun 7 Avr - 0:12

Drakùl a écrit:
Désolé S.A.S je n'ai pas tout lu car j'ai découvert le topic hier soir à 1h du mat', mais je ne manquerai pas de tout lire prochainement.

Y'a pas de soucis !


Numby a écrit:
Pour OoE, j'ai vu plus tard que tu critiquais la carte "sans âme"... bah heu, c'est un hub-warp zone, quoi. Pour moi, ça entre pas trop en ligne de compte pour critiquer le jeu.

Eh Numby, sois pas de mauvaise foi s'il te plait ! Je n'ai pas "critiqué la carte d'OOE" ! Tu charcutes le message, là ! Je disais à Shini qu'OOE n'apportait rien de neuf, pas de réelle originalité, car ses niveaux linéaires n'étaient que la même chose que ce qu'on avait précédemment (sauf que les zones ne sont plus reliées, ça ne fait aucune différence), que la carte n'était d'aucune originalité là encore, car ce n'était que cosmétique sans aucune plus-value par rapport au Gameplay en lui-même.

Si j'ai parlé de la carte, c'est parce que pour une fois on pouvait diriger le personnage principal sur une carte afin de choisir le lieu de sa destination. Ca aurait pu être une bonne idée et apporter plein de choses au Gameplay, mais l'idée a là encore été sous-exploitée. Tu prends un jeu d'action comme Skyblazer, par exemple. Certes, la carte ne sert qu'à déplacer le héros entre les différentes zones...ouais....sauf qu'il y a des zones secrètes planquées sur la carte ! Il y a un endroit qu'on voit sur la carte où on n'a pas d'accès, mais en cherchant bien, on finit par trouver une astuce sur la carte pour y accéder.

Skyblazer, c'est qu'un exemple. Des jeux avec des cartes, il y en a plein, mais avec des cartes aussi pauvres et inutiles que celles d'OOE, c'est rare. Une bonne idée bien gâchée comme il faut, au final.

 Sad 

Allez, je vais te rassurer : j'ai passé un bon moment sur OOE, pas parce qu'on joue une fille car là encore ça n'apporte rien par rapport à un Belmont classique, mais j'ai bien aimé le mode Lv1 Max, prenant et difficile à souhait (parce que terminer le jeu en Normal, c'est juste pathétiquement facile). Le son et le graphisme sont lambdas et sans surprises, mais c'est propre. Les décors sont assez variés, même si il y a une grande redondance (montagne, vallée, niveau sous-marin, montagne, vallée, niveau sous-marin, etc etc). Surtout, ce que j'ai apprécié c'est un certain éloignement par rapport aux standards de la série (notamment les autres IGAvania), avec une majorité d'ennemis et Boss inédits, un certain sens de la recherche pour se mettre en chasse aux Belmonts, une zone de jeu (ensemble stages + Château) un peu plus grande qu'à l'accoutumée, et des artworks fins, détaillés avec un rendu original et très agréable.

Je n'ai jamais dit que les IGAvania étaient de mauvais jeux, d'ailleurs, donc me faites pas ce procès. C'est juste qu'à la longue, ça saoule à un point qu'on n'a plus envie d'attendre le prochain. On sait qu'on sera déçu, et que l'attente sera vaine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Numby
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1509
Age : 24
Localisation : Dans les salles de test d'Aperture Science
Emploi : Employé d'Aperture Science
Loisirs : Jouer avec les tourelles d'entraînement à balles réelles
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Lun 7 Avr - 13:58

S.A.S a écrit:
Eh Numby, sois pas de mauvaise foi s'il te plait ! Je n'ai pas "critiqué la carte d'OOE" ! Tu charcutes le message, là !
Je n'ai pas charcuté et je ne pense pas être de mauvaise foi : si je n'ai retenu que ce bout-là, c'est que je n'avais rien de concret à dire ou à objecter sur le reste. Je donnais juste mon avis sur un point que tu avais relevé. Et j'ai bien fait, vu que maintenant, je comprend où tu voulais en venir :p.

S.A.S a écrit:
(parce que terminer le jeu en Normal, c'est juste pathétiquement facile).
Exagère pas quand même, "pathétiquement facile", c'est fort. Perso, j'en ai chier plus d'une fois, sur ce jeu. Alors certes je suis pas un hardcore gamer, mais je suis pas un noob non plus xD Il est déjà beaucoup plus difficile que DoS et PoR. Et si mes souvenirs sont bon, à l'instar de CotM, même pour le leveling, on peut en chier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2071
Age : 51
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Lun 7 Avr - 16:05

Etre plus dur que DOS ou POR, oui sûrement. Mais tu compares OOE à des jeux extrêmement faciles, pour dire que ce jeu facile est dur. Ceci dit Numby, t'es pas le premier à me dire en avoir chié sur ce jeu.

Je vais donc rectifier et dire "je l'ai trouvé pathétiquement facile" parce que même avec quelques Game Over à certains boss (le temps de comprendre le pattern) le jeu n'est pas bien long, ne m'a pas résisté et était terminé le lendemain de son achat. (le surlendemain pour 100 % avec les 2 zones secrètes).

Je confirme que quand on essaye le mode Lv1 max, là on en chie grave (2 coups et hop Game Over) mais c'est là qu'on savoure le jeu paradoxalement (on n'a plus le droit de se faire toucher par les Boss, et ça exige donc une grande concentration et capacité d'esquive - il faut s'accrocher c'est réellement chaud).

J'aurais souhaité pouvoir parler de ce mode de difficulté avec d'autres personnes, mais bizarrement je ne connais pas d'autres fans ayant tenté ce mode et insisté pour finir le jeu.

 Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkumajoD.
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1389
Age : 26
Emploi : S.T.A.L.K.E.R
Loisirs : Explose du snork
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Lun 7 Avr - 16:43

Oui mais là S.A.S, LoS aussi était ultra facile, si on se met en difficulté facile. Là on se détourne du sujet qui est pourquoi Iga a empêché la série Castlevania d'avancer (pendant plusieurs années). Et tu as bien tout résumé dans le premier post à savoir la cause est qu'Iga a un égo démesuré, qu'il ne se remet pas en cause, qu'il ne sait faire que la même chose, on retrouve souvent du copier coller, et même si les jeux d'IGA sont de très bonne qualitées, des 9/10 à la pelle en veux tu en voila, il n'empêche que de manger la même chose tout le temps c'est chiant. LoS a apporté de la fraicheur et je trouve ça super que différent studio travaille sur le titre, plutôt que de le donner à une seule personne pour des années.

Donc pour savoir si tel ou tel jeu est bien pas bien, facile ou difficile, on peut se faire un autre topic là dessus. J'aimerais voir plus d'arguments sur le fait qu'IGA n'a pas empeché la série d'avancer car pour le moment S.A.S marque tout les points.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakùl
NeoZafkiel Aime: Rap-Metal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1624
Age : 36
Localisation : Valachie
Emploi : Comte
Loisirs : Empaler
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Lun 7 Avr - 16:47

S.A.S back from his grave a écrit:


Je confirme que quand on essaye le mode Lv1 max, là on en chie grave (2 coups et hop Game Over) mais c'est là qu'on savoure le jeu paradoxalement (on n'a plus le droit de se faire toucher par les Boss, et ça exige donc une grande concentration et capacité d'esquive - il faut s'accrocher c'est réellement chaud).


En lisant ce commentaire, et d'autres de ta part bien avant, on sent vraiment que tu prends ton pied quand tu lances un mode de difficulté hardcore. Moi personnellement je n'en retire aucune satisfaction, je joue pour le plaisir et pour me détendre, j'ai pas du tout envie de lancer un jeu et me dire "je vais en chier". J'en chie déjà tous les jours au boulot, c'est pas pour me prendre la tête sur mon passe-temps favori en plus.

Le fait que tu termines un jeu le "day one", et que tu le finisses à 100% le lendemain (soit deux jours après la sortie, le jeu n'a plus aucune saveur), c'est cool pour toi mais au final tu auras dépensé une belle somme d'argent pour jouer 2 jours, qui plus est en t'acharnant. Encore une fois, chacun sa vision, je respecte la tienne même si elle ne m'attire pas du tout, j'aime savourer un jeu et le faire durer en jouant par à-coups et me dire en rentrant chez moi du taf "ouah putain y'a Castlevania qui m'attend, j'ai hâte !"
Ça m'est déjà arrivé de faire une lobo sur un jeu et de me planter dessus comme un gros malade, mais après faut pas que ça devienne une obstination sur chaque jeu qui sort.
De toute façon, après ça c'est dans mon cas personnel et mon cadre de vie à moi, mais la vie de famille + taf ne me permet pas de pouvoir faire un jeu, qui plus est à 100% en si peu de temps. Je pouvais faire ça quand j'avais 17 ans, mais ça fait un bail que cette époque est révolue pour ma part.

M'enfin, comme je le dis, chacun sa vision d'un jeu, ce n'est pas parce-que l'on ne peut pas s'acharner sur un jeu (ou qu'on ne veut pas) que l'on est moins fan que celui qui va se lobotomiser dessus day one. Après effectivement, il existe des gens qui hésitent à acheter un jeu pour une raison quelconque moyennement injustifiée (ça s'est vu y'a pas longtemps pour LoS2 (désolé AkumajoD, je t'ai pas oublié  Twisted Evil ), donc oui y'a des degrés de gens plus ou moins fans d'un univers, mais je ne pense pas que le critère de "je finis le jeu day one et je le fais à 100% en difficulté world of Darkness avec 1hp et une vie" fasse réellement la différence entre 2 gros fans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2071
Age : 51
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Lun 7 Avr - 18:13

AkumajoD. a écrit:
Oui mais là S.A.S, LoS aussi était ultra facile, si on se met en difficulté facile. Là on se détourne du sujet

Tu as raison, expliquer pourquoi Order of Ecclesia n'est pas moins redondant qu'un autre Castlevania, c'est encore dans le sujet mais ensuite ça a dévié sur la question de la difficulté des Igavanias. Mais attend...on est entre nous, on passe d'un sujet à l'autre, au final on s'en branle un peu de dévier sur autre chose, non ?

C'est sûr que j'attends moi aussi j'attends des arguments concrets des défenseurs des jeux qu'on a eu d'IGA pendant 10 ans, mais comme ça préfère charcuter les messages pour être tatillon sur des points de détail, finalement je crois qu'on pourra attendre encore un peu...

 Very Happy 

Maintenant AkumajoD, il n'y a pas de mode facile dans Order of Ecclesia. Appuyer sur Press Start et finir le jeu en le trouvant facile, ce n'est pas "mettre le jeu en mode facile". Je n'avais jamais dit que Lords of Shadow était difficile, d'ailleurs beaucoup de personnes (toi y compris) positionnent ce jeu face aux diverses créations d'IGA, pour moi ce n'est pas le propos.

Mon premier message était beaucoup plus généraliste que ça, je répète que Castlevania est une oeuvre tentaculaire, complexe, vieille de 28 ans et avec pas loin de 40 jeux. C'est pas "IGA or nor IGA" ou bien "LOS or not LOS".

Ceci dit, avec Zafkiel on dévie sur autre chose donc je me permet un petit HS sans conséquence, c'est gentil à toi de venir faire le gendarme et nous dire qu'on ne parle plus du sujet principal, mais c'est pas trop la peine mec Wink

Drakùl a écrit:
En lisant ce commentaire, et d'autres de ta part bien avant, on sent vraiment que tu prends ton pied quand tu lances un mode de difficulté hardcore. Moi personnellement je n'en retire aucune satisfaction, je joue pour le plaisir et pour me détendre, j'ai pas du tout envie de lancer un jeu et me dire "je vais en chier".

C'est effectivement une différence entre nous, mais ça ne veut pas dire que je ne me détend pas à avoir des Game Over à répétition en jouant à Ninja Gaiden II en mode Voie du Maître Ninja. Toi t'es frustré quand c'est dur, moi ça m'amuse et me détend. J'aime le challenge et trouve ça con de ne pas tenter un jeu en plaçant la barre le plus haut possible.

J'adore Zelda, pourtant tu vas me dire que ce n'est pas la saga la plus dure qu'il soit. Certes...sauf qu'une grande partie des Zelda, je me suis amusé à les terminer avec les 3 coeurs de départ et le minimum d'objets possible (pas de doublement de barres de vie et magie, pas d'épée de légende forgée, le minimum de bocaux requis pour pouvoir terminer l'aventure, pas de nouvelles tuniques rouge ou même bleue, on reste avec la verte du début à la fin, aucune augmentation de capacité à porter des bombes, aucune augmentation de lance pierre et autres armes secondaires, etc etc...)

Tu vas me dire que les Zelda ne sont pas prévus pour ça, mais basés sur la recherche des 100 %. T'inquiète je le sais bien. Sur mes 3 programmes, il y en a bien un où Link est à fond avec tous les quarts de coeur, les Skulltulas, les objets, les bocaux, les upgrade, etc etc...Mais à côté de ce programme, j'ai aussi mon programme "Link tout minable" qui part sauver sa Princesse avec ses 3 coeurs, sa bite et son couteau.

OK, ce ne sont pas des modes qui existent, le mode difficile proposé dans Zelda n'étant que tout récent à l'échelle de l'existence de la série. Mais même le mode difficile, c'est de la galette, donc si on veut vraiment s'amuser et avoir un peu de challenge, il faut bien se préparer ses propres défis. Et quand Ganon nous retire nos 3 coeurs en 1 seule attaque, et qu'on ne dispose que d'un bocal avec une fée pour nous ressusciter, bizarrement terminer un Zelda devient autrement plus compliqué. Et là, The Legend of Zelda devient pour moi une série mythique (ce qu'elle n'est pas quand on se contente de faire l'aventure "de base").

 Very Happy 

Drakùl a écrit:
Le fait que tu termines un jeu le "day one", et que tu le finisses à 100% le lendemain (soit deux jours après la sortie, le jeu n'a plus aucune saveur), c'est cool pour toi mais au final tu auras dépensé une belle somme d'argent pour jouer 2 jours, qui plus est en t'acharnant. Encore une fois, chacun sa vision, je respecte la tienne même si elle ne m'attire pas du tout, j'aime savourer un jeu et le faire durer en jouant par à-coups

Très bien, fais comme il te plait mec. Mais ton argument ne tient pas. "La belle somme d'argent pour jouer 2 jours" ne veut rien dire à partir du moment où le temps de jeu est le même. Prenons un jeu lambda avec une durée de vie de 7 heures, si tu mets une semaine à jouer 1h/j pour le finir, ça fera les 7 heures. Mais si moi je commence le soir (22h) pour le finir au petit matin (5h) j'aurais moi aussi passé 7 heures sur le jeu, donc c'est kif kif bourricot. C'est la même chose que le kilo de plumes ou le kilo de plomb...

Bien sûr, j'ai ici sous-entendu que nous avions le même niveau de jeu, alors que tu es peut être meilleur que moi (ou inversement) mais j'ai juste simplifié pour que tu comprennes l'exemple. Comme tu as l'air de me prendre pour un gros bourrin (ce qui n'est que partiellement vrai), sache que cette habitude de faire les jeux par longues sessions, elle me vient de ma jeunesse passée sur des RPG.

Essaye de finir des Secret of Mana en jouant 1h/jour, et tu mettras quelque chose comme 6 mois pour en voir le bout. Même cas de figure pour les Shining Force, les Fire Emblem, etc etc... En plus, quand tu joues en dilettante, tu galères à te souvenir de là où tu en étais, tu oublies le chemin que tu as pris la veille, tu n'as pas le temps de mémoriser les combos, tu tournes en rond plus facilement, bref tu te lasses de ne pas avancer et ça finit par gaver à mort. Quand tu fonctionnes par longue session, tu as davantage la possibilité de t'immerger, de rentrer dans le jeu pour en comprendre les mécanismes, l'atmosphère et le fonctionnement. Quand tu branches ta console pour jouer 1 heure avant d'aller te coucher, tu n'as pas le temps de t'immerger que merde, c'est déjà l'heure d'arrêter...frustrant et inefficace.

Ce sont mes arguments. Je ne connais pas les tiens...


Drakùl a écrit:
Ça m'est déjà arrivé de faire une lobo sur un jeu et de me planter dessus comme un gros malade, mais après faut pas que ça devienne une obstination sur chaque jeu qui sort.
De toute façon, après ça c'est dans mon cas personnel et mon cadre de vie à moi, mais la vie de famille + taf ne me permet pas de pouvoir faire un jeu, qui plus est à 100% en si peu de temps. Je pouvais faire ça quand j'avais 17 ans, mais ça fait un bail que cette époque est révolue pour ma part.


Eh mec, là tu te plantes sur toute la ligne. Ca me fait bien rire ce que tu racontes, tu as l'air de croire que je passe ma vie à jouer...tu me prends encore pour un étudiant ou quoi ? Je suis tout comme toi père de famille de 2 enfants, j'ai une vie sociale très remplie et même si tu t'en fous de ma vie, comme tu en parles sache que les jours où je touche une manette, c'est festival ! (quelques jours dans le mois, quand j'ai de la chance). J'ai une bonne centaine de jeu à faire, j'en achète pleins qui restent sous blister alors que je les ai achetés pour y jouer, simplement dans la vie on ne fait pas toujours ce qu'on veut.

Comme une bonne partie des adultes, jouer devient compliqué, et je suis obligé de prendre sur mon temps de sommeil pour avoir le temps de finir un jeu. (heureusement j'ai pas besoin de beaucoup dormir). Il y a quelques années, en rentrant du travail je faisais encore du Dead Space toute la nuit, et je m'arrêtais à 6h du mat' pour aller prendre une douche avant d'aller prendre la route pour éviter les bouchons pour aller à ma journée de boulot. Mais j'ai passé la trentaine depuis longtemps, et physiquement c'est plus pareil, j'avoue qu'on le sent plus durement quand on joue au kéké à zapper les nuits.

Sinon, il reste la solution la plus intelligente (parce qu'on peut être fan ET intelligent) : se prendre une journée de congé ou RTT voire une semaine de congé complète si on veut être prévoyant. Dans les années 2005-2010, c'est ce que je faisais à la sortie de chaque Castlevania. J'achetais le jeu, et je savais que j'avais le lendemain une journée libre pour pouvoir tâter du paddle, et décortiquer la bête (ou plus souvent, carrément finir le jeu). Qu'est ce que ça demande ? Juste un peu de jugeotte, d'organisation, de planification et d'anticipation.

Quand on est fan hardcore d'une saga, il est tout à fait possible de procéder de la sorte et s'accorder la parenthèse d'un RTT/Week end pour jouer le jeu à fond dès sa sortie. Attention, on peut pas faire ça pour tous les softs (sinon on grille très vite tous ses jours de congés !) mais un Castlevania ça sort tous les 2/3 ans, c'est pas tous les jours que ça arrive. Certains procèdent ainsi pour les Mario, les Zelda, les FF,...ben moi c'est avec Castlevania.

Tu vas me sûrement me dire que je suis excessif, au contraire, c'est ainsi qu'on peut gérer au mieux toutes les activités qu'on a à faire. Quand j'avais des mémoires de fin d'études à rédiger, je ne rédigeais pas 1 page par jour pendant 80 jours pour arriver aux 80 pages requises. Je planifiais ce que j'allais dire pendant une première phase, j'anticipais les thèmes abordés, je me documentais..et une semaine à peine avant la date de remise du mémoire, je m'enfermais chez moi plusieurs jours d'affilée sans rien faire d'autre qu'écrire, écrire, écrire. Une fois le travail rédigé, je me prenais quelque jours pour relire et mettre en forme, et hop c'était dans la boite. Le temps de sommeil ? Après. J'ai jamais autant dormi qu'après mes partiels et soutenance soient passés.

Maintenant, je partage avec vous mes bons tuyaux, ma façon de faire et de travailler. Mais chacun fait comme il veut. Tout le monde n'est pas fait du même bois que moi, y'en a qui ont besoin de leurs 8h de sommeil nocturne et quotidien, sinon ils ne sont bons à rien le lendemain, et ça je le comprend tout à fait.

 Laughing 


Drakùl a écrit:
me dire en rentrant chez moi du taf "ouah putain y'a Castlevania qui m'attend, j'ai hâte

Ah ouais, toi tu te dis ça le soir en rentrant du taf...ça ne dure qu'une semaine ou deux, en somme. Moi, "Castlevania m'attend", je me dis ça tous les jours 1 an avant la date de sortie prévue pour le nouvel épisode...Pour ça que dès qu'il sort, tu comprendras que je serais dessus à fond, même si cela ne dure qu'un temps très éphémère, car j'aurais tout planifié de longue date pour que je puisse ne pas être dérangé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakùl
NeoZafkiel Aime: Rap-Metal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1624
Age : 36
Localisation : Valachie
Emploi : Comte
Loisirs : Empaler
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Lun 7 Avr - 19:10

Oui oui je te comprends tout à fait sur toute la ligne, moi aussi j'ai joué comme un gros malade mental à Secret of Mana, Chrono Trigger et autres Illusion of Time à l'époque de leur sortie, c'est effectivement vrai, l'immersion est bien meilleure quand tu passes bcp de temps d'affilée sur un sujet. Je précise "sujet" car depuis quelques années je lis bcp, énormément d'heroic-fantasy et autre SF, et j'en chie grave car je ne lis que par à-coups, faute de temps, réussir à concilier ma vie de famille + taf, mais aussi les jeux vidéo, si tu additionnes le temps de lecture il te reste 1h par jour grand max pour ça, du coup je rame à mort (je lis bcp quand chuis aux chiottes pour optimiser Razz), mais c'est vrai que question immersion, y'a pas photo comme tu l'as dit si bien, j'ai plus de mal à m'immerger quand je lis 3 pages que quand j'enchaine les chapitres. Pour les jeux vidéo c'est pareil, mais le truc c'est que je n'ai pas le choix. Et si j'ai le malheur de poser des vacances pour la sortie d'un jeu au lieu de les prendre en même temps que ma femme et mes gosses, chuis un homme mort. Donc cette astuce fonctionne bien suivant les personnes, pas chez moi ^^.

Quand je parlais de claquer 70 boules pour 2 jours de jeu, je savais que tu allais dire ça, ça me parait d'ailleurs évident, mais ce n'est pas là où je voulais en venir. Passer 14h sur un jeu en 2 jours ou en 1 mois, ok ça revient au même en temps de jeu, mais ça n'est pas du tout la même chose en terme de rentabilité. Potentiellement tous les jeux (enfin presque) peuvent se rusher en 2 jours (à part les RPGs), je trouve juste que prendre son temps sur un jeu, ça permet d'étaler le plaisir sur le long terme et ne pas avoir l'impression d'avoir mis 70 euros pour 2 jours.

En ce qui concerne l'attente d'un Castlevania, tu extrapoles mes paroles, je me dis la même chose que toi dès les premières images ou les premiers trailers parus sur internet. Quand le jeu sort, c'est day-one obligé avec la transe immédiate comme quand j'avais 12 ans ! Quand je parlais du fait de rentrer du taf et de me dire "chouette, j'ai la suite de Castlevania à faire j'ai trop hâte !" C'est juste que je vais me dire ça et avoir la transe pendant 2 semaines à découvrir le jeu alors que toi, cette transe ne durera que 2 jours tout au plus. Enfin bref, ce n'est qu'une question de point de vue personnel, dur d'expliquer ça sur un forum, ça reste du ressenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A.S back from his grave
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2071
Age : 51
Localisation : Partout en France et dans le Monde
Emploi : Contrôleur de gestion
Loisirs : SEXE, BIERE ET COLLECTION
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Lun 7 Avr - 19:50

Tu as parfaitement raison, tout cela est une question de ressenti, et un forum c'est pas vraiment l'endroit pour en parler (même si sur ce forum, on est un peu "entre nous" quoi^^). Que dirais-tu qu'on clôre ce HS ?

Sinon t'inquiète moi aussi j'optimise mon temps en lisant aux chiottes
 Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakùl
NeoZafkiel Aime: Rap-Metal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1624
Age : 36
Localisation : Valachie
Emploi : Comte
Loisirs : Empaler
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Lun 7 Avr - 19:57

Pas de soucis, fin du HS.

PS : tu ne serais pas toi aussi fan du sèche-cheveux l'hiver dans les draps et sous le t-shirt ?  What a Face 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Neophyte


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 103
Emploi : /
Loisirs : /
Date d'inscription : 05/04/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Lun 7 Avr - 20:40

AkumajoD. a écrit:
J'enchaine sur les points commun de LoS avec les codes et C64. La liste est plus longue et tout citer prendrais beaucoup de temps mais pour te faire une idée précise:
-Le début se passe dans une forêt.
-Nous sommes la nuit ou alors le jour durant un temps de pluie et un ciel très couvert.
-Nous approchons des villageois sortis de nul part.
c'est le tout début de LoS et de C64, à divers nuance, on plonge le spectateur dans un endroit inconnu, étrange et effrayant, l'ambiance est là pour faire ressentir une certaine oppression.

Je replace ce passage pour resituer le contexte mais la réponse porte sur l'ensemble du post.

J'ai eu du mal à savoir par quoi prendre ce post pour être honnête... Ca me rappelle ce que tu disais sur Final Fantasy XIII. Le fait d'avoir un chocobo ou pas n'est en rien indicateur de si il s'agit un Final Fantasy ou non. Le rapport me semble exactement le même avec disons "le début se passe dans une forêt". Là euh, ouais non, les codes de Castlevania, c'est pas de commencer dans une forêt ou alors tous les Castlevanias classiques ne sont pas des vrais Castlevania ce qui n'a absolument aucun sens. C'est encore plus bizarre pour moi qui ait fait Legacy of Darkness et qui ait commencé sur un bateau fantôme ! Les autres codes ne fait pas beaucoup plus sens à mon gout, "nous sommes la nuit ou le jour un temps de pluie"... Non.  En plus j'aurais plutôt tendance à dire que le gothique c'est plutôt du brouillard !

Et encore on ne parle que du gothique ! Honnêtement un jeu peut être à fond dans le gothique et démarrer dans la montagne ça s'est largement déjà vu. Je crois MÊME que Lament of Innocent commence dans une forêt ! Je me demande aussi pourquoi tu te mets à parler de pression morale puisque tu mets toi même entre parenthèse que ça n'arrive que dans Lord of Shadow ajoutant potentiellement au clivage entre lui et les autres Castlevania.

En y réfléchissant un peu (j'ai pris plus de temps pour cette réponse), je comprends peut être ce que tu as voulu dire pour être honnête (tu me diras si j'interprète pas trop) : Le fait qu'il y'a une ambiance qui prend aux tripes qui, pour toi, signifie ce qu'est Castlevania. Évidemment que tu ne veux pas VRAIMENT dire que si tu démarres pas dans une forêt ça devient pas un Castlevania. C'est pour ça, je pense, que tu parles de respect de "80%" des codes.

Cependant voilà, de mon point de vue, la chose me parait déjà hyper tiré par les cheveux. Si je ne vais pas insister sur les différences entre Castlevania 64 et Lord of Shadow vu que je l'ai pas fait et que tout ceux qui ont été balancé sur ce topic ne t'ont fait ni chaud ni froid. Je vois encore moins comment on peut considérer que Castlevania premier du nom et Castlevania 64 sont similaires, les deux sont totalement opposés en terme d'ambiance ! Et si, bien sûr, je considère très très largement qu'il s'agit d'un grand groupe de monstre folklorique rassemblé pour l'occasion. Y a une Medusa grecque qui a rien à faire dans un château, des momies (ok), la créature de Frankenstein qui parait sortir de nulle part avec son associé puceman (?), tu balances des crois en mode boomerang parce que pourquoi pas, le ponpon étant bien sûr La Mort elle même. Ca veut dire quoi battre la mort ? Pourquoi Dracula meurt après alors, y'a des cas de mort non pris en charge par la mort ?

Quand tu grattes Castlevania (1 et 3 ici typiquement), tu vois des tonnes et des tonnes d'incohérence qui sont plus de l'ordre du "on met tout ce qu'il y'a d'"épouvante" dans notre jeu que de véritable respect de code. C'est cool de commencer dans une forêt mais il y'a à peu près 1000 autres trucs qui me choquent à coté de la musique au setup en passant par le genre du jeu (parce que même si tu m'en défends, je dis que le gameplay a son mot à dire sur l'ambiance) qui me paraissent bien plus pertinente... Mais peut être pas à toi ?

Peut être que le fond du problème il est là, tu as l'air d'avoir compris la licence Castlevania comme une licence vraiment porté sur l'ambiance et tu as donc trouvé dans certains Castlevania plus à ton gout que d'autres. Perso depuis le début j'ai plutôt l'esprit comme celui d'IGA, depuis le début la licence Castlevania c'est du grand n'importe quoi musclé, quand j'ai vu les différents jeux de IGA par la suite, je n'ai trouvé qu'une continuation de ce délire qui existait déjà sur NES allant plus loin certes, mais dans la même continuité. De l'autre coté quand j'ai vu Castlevania 64 j'ai vu un jeu aux antipodes de ce qu'il y'avait jusqu'à présent (sauf peut être Castlevania IV que j'ai toujours trouvé étrangement hyper serious business) et pour être honnête... Ça m'a plût. Malgré la caméra atroce, Castlevania 64 sur émulateur puis plus tard Legacy of Darkness sur N64 m'a assez conquis pour son ambiance et son mélange totalement inédit entre aventure, plateforme et beat-em all... et j'en aurais bien redemandé pour être honnête ! Tout en restant aussi "simple".

Pour moi, c'est juste que l'on a des interprétations de la série totalement différentes, je trouve certains de tes codes sans la moindre pertinence et il est très probable que tu penses la même chose de ce qui me parait plus important. En aucun cas IGA n'a "pas compris" la série, il en a juste fait une interprétation qui n'était pas la tienne... Et qui tombait plutôt bien sur la mienne.

Après, on pourrait comparer nos interprétations pour voir qui c'est qui est la meilleurs mais pfff, honnêtement, on sait tout deux que cela ne mène pas à grand chose. Le principal selon moi est de trouver pourquoi on pense des choses si différentes à ce point pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinigami
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2132
Age : 27
Localisation : Castle keep
Emploi : Chasseuse d'âmes
Loisirs : Ressusciter Dracula
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Lun 7 Avr - 22:34

Je reprends ce que dit Haganeren, AkumajoD...


Ton point de vu est intéressant, mais on a une interprétation totalement différente, rien que pour le rapport qu'il y a entre le reboot Lords of Shadow et la saga originale.
Contrairement à Haganeren, j'ai fais la série de Mercury Steam et je peux parler de mon ressenti.

Lords of Shadow est avant tout une mythologie cohérente se voulant crédible, alors que la saga originale c'est du nawak dès le départ.
L'une des meilleurs preuves se tient dans mon pseudonyme.

La Mort dans la saga originale, c'est LA MORT, c'est pas Mort, mais LA MORT... THE FUCKING DEATH. La divinité de la mort... et c'est le bras droit d'un vampire... bon, un super vampire! C'est tout de même assez délirant... même si on joue sur l'interprétation, la mort est domptée par un être qui ne peut mourir... typiquement, c'était ce constat qu'établissait d'ailleurs Lament of Innocence...
Inversement, Lords of Shadow n'a rien de délirant vu que la Mort c'est... un nécromancien un peu plus doué que les autres qui se baptise la Mort. Il n'a rien à voir avec la divinité du folklore.


Rien que ça, on voit bien que Lords of Shadow interprète différemment Castlevania et sur ce point, j'y collerai jamais un code quelconque qui lie la saga originale au reboot. Le studio espagnol a apporté une vision largement différente, plus crédible, plus sérieuse (0 traits d'humour).
Les épisodes 64, je les adore, je leur fais des enfants, mais j'y vois peu de liens avec LoS. Certes, les épisodes 64 sont les seuls à tirer parti du cadre horrifique, mais ça rentre aussi dans le gameplay à l'inverse des Lords of Shadow.
Les épisodes 64 sont très spéciaux, ils mélangent le plate-former aventure et du survival horror, un aspect certes légers, mais présent. Lords of Shadow, c'est du BTA classique.

(et puis, les épisodes 64, c'est aussi Franken à la tronçonneuse et les squelettes sur des motos façon Mad Max... comment prendre le jeu au sérieux suite à ça?)


Cela dit, on a des ressentis différents, c'est ce qui fait cette différence d'opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkumajoD.
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1389
Age : 26
Emploi : S.T.A.L.K.E.R
Loisirs : Explose du snork
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Mar 8 Avr - 2:09

J ai pris l exemple de laforet car c est un exemple simple. on parle de gothique, en terme de lieu, par exemple le perso X ou lecteur est plongé dès le debut dans un lieu= devaste / inconnu / sauvage / ou il est difficile de voir / noir et sombre / isolé. donc quand tu commences dans un barque sur un lac au milieu de la brume dans lod, c est unelement qui penche en la faveur et la qualité du titre. ca ne fait pas tout.

comprenez que pour l instant, LoS respecte ces codes a 200% car c etait voulu et rechercher derriere.
tandis qu un igavania, ca passe au second plan.

pourles musiques c est tres tres variable selon le jeu. la bande son ne fait qu accentuer l emotion que degage une scene. ce n est pas un element de code ou quoi que ce soit. c est pour ca que, j aimerais que vous comprenniez que, si l on fait un par un les jeux hors Iga, on a (a plusieurs degré différent comme je disais a 80% 50%  etc) toujours une identité qui est tres proche au genre gothic et les dev s en inspirent et en jouent.

contrairement a Iga ou la fantaisie prend plus de place que le gothic. HoD est selon mes souvenirs avec Sotn et LoI les plus gothic qui soient sans jamais atteindre le niveau d un C64. enfin bref c est pour dire que, qu importe les difference de gameplay de jouabilite, on a bien Iga qui a devie la série de ce qu elleetait.
sauf que le monsieur n a cesser de faire la meme chose, et meme si on passe un bon moment la dessus, le fait d un manque clair de nouveauté et d innovation dans plusieurs theme comme le style par exemple, la lassitude s installe. et c est pas bon.

On est pas obligé  d etre d accord avec moi c est normal mais est ce que l on m a compris ou je dois peaufiner / reexpliquer qqchose?

je veux juste eviter de partir sur plein de terrains differents alors que le sujet est simple et eviter d embrouiller le monde.

donc si je devais repondre et resumer ma pensée= oui iga a empecher la serie d avancer, et ce n est pasa cause du manque de gothisme ou du respect des codes de la serie comme chacun l entend mais bien a cause de la personne elle meme et de l equipe avec ce que nous rapporte SAS.

si vous voulez demontrer que chaque jeux d iga est une nouveauté, je vous laisse a vos claviers!

edit Haga= pour les codes je n ai pas tout expliqué et donc ca ne se limite pas a la foret. et je t qssure que ces codes sont pertinents et ne sont pas inventés.si tel ou tel chose correspond au genre gothic et qui apparait sous tel ou tel forme, aussi insinifiante et petite soit elle, alors tu peux me faire confiance ca correspond bien au genre, car je suis pas du genre a me la raconter et mentir pour faire beau et complere mon ego he he
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Neophyte


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 103
Emploi : /
Loisirs : /
Date d'inscription : 05/04/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Mer 9 Avr - 2:09

Répliques sur les codes

Ben AkumajoD, j'ai justement précisé que je comprenais bien que le coup de la forêt n'était qu'un "exemple", le fond de ma pensée n'est pas là. Je parlais plutôt de différence d'interprétation de la série, je voulais pas vraiment confronter nos deux interprétations mais bon, pourquoi pas après tout...

Pour moi c'est que c'est justement parce qu'il y'a ça dans Castlevania 64 et manifestement Lord of Shadow que je les considère plus comme des outsiders. Quand tu dis des choses comme "sans jamais atteindre le niveau d un C64", pour moi ça ne fait pas sens. Il faudrait dire "sans jamais atteindre le niveau de Castlevania 1 sur NES" pour que ça raisonne comme quelque chose de logique pour moi... Et tu vois bien que ce type d'ambiance n'était pas du tout ce qu'il y'avait dans Castlevania 1.

D'ailleurs, on parle de Castlevania 1, mais que penser des maids karatés de Castlevania Chronicles justement (oui, karaté hein, elles passent effectivement pas l'aspirateur mais tu as dit par la suite que tu n'aimais pas vraiment ça), que dire de Maria cette fille gag de Rondo of Blood avec sa fin qui semble tiré de la joie de vivre d'un Puyo Puyo, que dire des musiques hyper dansantes de manière général (Je considère personnellement que les musiques sont un bien plus grand indicateur de gothique que les emplacements et la mise en scène à l'exception bien sûr de l'architecture) :nyoutube.com/watch?v=9aYVPtz0K60

On est même plus à une question de te "croire" ou non. Je te crois totalement quand tu dis que pour instaurer une ambiance gothique classique typé épouvante, on peut par exemple commencer dans un niveau de brume dans un endroit abandonné. Le coup du village est quelque chose qui revient dans beaucoup d'oeuvre. Je ne te "crois" en revanche absolument pas quand tu dis que c'est la base de Castlevania. Ca me semble plus être ton interprétation de la série qu'autre chose.

Nos deux visions de la série... Et celle d'IGA

Même si Castlevania est gothique, Castlevania, sa base, c'est Castlevania 1 sur NES pour moi. Si pour toi c'est plutôt Castlevania 64, il y'a effectivement une différence qui explique tous nos désaccords. On pourrait donc dire que les Castlevanias se divisent en deux : Ceux plus porté sur l'ambiance et les autres... Et IGA n'a absolument rien à voir avec tout ça... (ou alors il faut me prouver que Castlevaia 1, 3, X, Rondo of Blood, X68000 et Mégadrive ont été fait par IGA). A la rigueur on peut dire que ce dernier a préféré ne pas prendre la voie de l'ambiance parce que, tout comme moi, il a considéré que dans Castlevania (sans doute le III, son épisode préféré), il s'agissait plus d'un melting pot de mythologie sans grand sens rassemblé sous la tutelle d'un chateau gothique qu'autre chose... Et ça je pense qu'on peut difficilement lui reprocher, tout au plus pourrais-tu regretter que IGA ne partage pas ta vision de la série AkumajoD.

Et c'est là qu'on arrive à un truc assez amusant, c'est que IGA a pas mal multiplié les endroits dans lequel se passe l'aventure tout en essayant de respecter le setting du chateau. Après un HoD qui essaye de plus tirer parti des deux chateaux, il y'a Aria of Sorrow dans une éclipse (wtf), Dawn of Sorrow présentait pour la première fois un environnement plus moderne avec des voitures tout en gardant l'ambiance Castlevania que j'avais toujours apprécié (donc, on est d'accord, certainement pas Castlevania 64). Après, il est allé trop loin dans Portrait of Ruins, les niveaux n'avaient plus aucun sens, plus aucune cohérence, c'est clairement son opus le plus faiblard et à la fin, on retrouve un ORder of Ecclesia plus classique dans son approche de la série mais qui, au final, faisait aussi du bien.  (Que j'ai trouvé atrocement difficile voir même un peu lourdingue pour ça moi d'ailleurs, on est pas fait du même bois SAS)

Bref, les settings changeaient à chaque fois et si toi tu l'as mal pris vu son non respect des codes (je suppose), perso je l'ai pris comme des nouveautés appréciables à chaque fois ! C'est le dernier argument que je peux penser sur le sujet : Le fait qu'un truc que tu as vu comme une atteinte aux codes ait été vue comme une nouveauté de mon coté.... Parce que pour le reste, je pense pas que je pourrais jamais te prouver que chaque jeux d'IGA est une nouveauté, les différentes nouveautés ont déjà été balancé depuis un moment (des échanges de chateaux à la collection d'âme en passant par les glyphes et le hub de OOE) mais ça n'a convaincu personne. Ensuite, on a essayé de prouver que les vieux Castlevanias classiques n'étaient pas non plus hyper nouveaux à chaque fois et que personne ne s'en plaignait... Cependant cet argument n'a ni été contredit ni repris.

Le "responsable"

Si le reproche est que IGA n'a pas su inventer un nouveau gameplay après toutes ses années, je dirais que c'était pas forcément son job. Il a eu l'occasion de le faire une fois parce qu'il était sur un gaiden, après c'était juste "suivre la même recette en rendant chaque épisode mémorable en lui même". Sur ce point c'est totalement réussi, la série a ainsi toujours avancé soit en terme de gameplay soit en terme d'ambiance quitte à faire parfois faux bon avec Portrait of Ruins.

J'ai assez peu l'habitude de reprocher au lead game designer le fait qu'un série se répète, je pense que le reproche est plus à faire à Konami en lui même. Et même là j'aurais du mal à leur reprocher : Après tout c'était la seule série de Metroidvania disponible sur le moment, il est bien dommage que cela n'intéresse plus les gens (bien que je suis persuadé que d'autres facteurs comme le piratage ont pu jouer) mais ce n'est pas pour ça que je regarderais IGA avec un air de reproche. (Sauf pour la chronologie et les épisodes PS2)

Je pense que Igarashi n'a jamais eu assez de pouvoir pour empêcher la série d'avancer, c'est une figure commerciale qui se la pète quant on l'interroge. Ce n'est qu'un employé et rien de plus et plusieurs posts plus haut allait aussi dans le sens qu'il n'y était pas pour tant que ça dans les jeux. Si Konami avait vraiment voulu faire un truc avec Castlevania, ils l'auraient fait, malheureusement ce n'est pas que Iga qui ne sait pas faire de jeu en 3D, je suis à peu près sûr que les designers lambdas que personne connait ne le savaient pas non plus. Et encore ! Comme l'a dit Shinigami, c'est pas comme si les épisodes PS2 avaient été des échecs critiques... Je crois même qu'ils ont relativement bien marché commercialement parlant sans que ce soit la folie pure. (En tout cas Lament of Innocence)

Autre truc : Vous avez vu des jeux Konami vous dernièrement à part Metal Gear Solid, PES et leurs gammes de jeu de dance ? Ils sont de plus en plus rares ! Le dernier Otomedius semble être l'un de leurs derniers jeux développé en interne (parait qu'il est même pas formidable), Même silent hill est développé en externe maintenant ! Konami fait en revanche beaucoup d'édition et est l'un des plus gros éditeurs qu'il y'ait mais en tant que développeur... Bof..

A mon avis, si il y'avait pas Mercury, ils auraient même pas essayé le Castlevania en 3D. IGA n'ayant pas voulu participer au projet parce qu'il savait qu'il avait aps de leçon à donner sur ce type de jeu qu'il ne maitrisait pas du tout. (ou si vous préférez : il a fuit pour éviter de se faire humilier, pour toute situation, on peut le voir d'un coté plus négatif sans réellement changer la chose.)

Pour toutes ces raisons, non, Igarashi a pas vraiment empêché la série d'avancer. Konami, son patron, peut être. Peut être qu'ils ont plus autant d'équipe qu'avant parce qu'il faut de plus en plus de monde pour développer un seul jeu. On ne sait pas.



Avis supplémentaire : Même si IGA avait tenté un nouveau style de gameplay, ça aurait sonné "l'arrêt" d'une série de Castlevania (les Metroidvania) au profit de ce nouveau style de gameplay tout comme les Metroidvanias ont sonné la mort des Castlevania classiques donc bon... Dans tous les cas y aurait eu des oeufs cassés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkumajoD.
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1389
Age : 26
Emploi : S.T.A.L.K.E.R
Loisirs : Explose du snork
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Mer 9 Avr - 20:09

Haganeren, il y a une chose indéniable, c'est que la série Castlevania, avec le Castlevania NES du départ, s'inspire et empreinte tout au genre Gothique. C'est indéniable, tu ne peux me contredire là dessus. Maintenant on peut aussi argumenter sur tel ou tel élément présent mais on fera pas avancer la chose puisque chaque épisode prend une certaine base et ajoute/peaufine divers élément, des codes de ce genre. Donc on a une différence de travail entre un C64 et un CNES, mais la base est la même, le genre gothique. S.A.S t'apportera plus de précisions et d'éléments visuel que moi mais rien que la couv du premier jeu et son "histoire" vont en faveur de mes arguments sur ce point.

Je t'invite à regarder, si tu comprends l'Anglais, cet épisode de The Game Theory, un type qui n'est pas un fan absolu, et qui gratte juste l'iceberg de la chose, te montre bien les choses tel quel, ce qui montre ce que je disais avant de voir la vidéo je précise, que les 2 jeux qui se rapprochent le plus de la perfection en terme de code sont bien C64 et LoS, et il balaie d'un revers de main les épisodes d'Iga surtout sur GBA/DS. C'était juste pour appuyer mon argument. Donc il n'y a pas que l'ambiance, il y a aussi le style de narration, l'architecture, les comportements, les monstres etc etc.

Là j'ai besoin de plus de précisions de votre part avant de répondre, sur différent jeu de la série entre le premier Castle et celui sur 64. Quels sont les nationalités des studios qui ont développés les jeux?

Castlevania se passera toujours dans un château. Donc si on se base là dessus Castlevania sera toujours Castlevania tant qu'il y aura un chateau et que ça sera gothique. Je ne partage pas ce point de vue car ça sous entendrais que si dans FF on garde les "gils", les mecs peuvent faire ce qu'ils veulent et faire autant de choses différentes (jeu de baston, dancefloor et tout) et ça sera du FF tant qu'il y aura le mot "gils". C'est pas assez.

J'ai mal pris personne ni même IGA, tu veux me faire passer pour qui sérieux xD ? Briser les codes c'est intéressant, mais dans ce cas là tu revois tout le nom de la série et sa direction artistique qui va avec.

Pour moi, une chose est clair, c'est qu'IGA est resté sur ses acquis et a proposé toujours la même chose, on aura beau changer le niveau, de couleurs et tout ça restera pareil. On sait à quoi s'attendre en terme de level design avec IGA, tandis qu'avec LOS, du moins le premier (aussi MoF mais surtout le premier), c'est une claque à chaque chapitre quasiment. (ou à chaque section).
J'ai pris une claque par exemple en escaladant le château de l’extérieur par une tempête hivernal avec un vide d'1km de profondeur sous mes pieds. Je ne m'y attendais pas, je pensais que j'allais monter le chateau "normalement", à la Igavania, quel surprise j'ai eu.

Konami, si je ne me trompe pas, délègue la série à un studio et un producteur, Iga a produit et réalisé énormément de jeux, donc si Iga était un "génie", il aurait changé les choses, se serait remis en question depuis très longtemps, il aurait fait du révolutionnaire ou bien de l'innovation qui en vaille la peine. Il y aurait eu Harmony of Dissonance puis OOE, là oui on aurait parlé d'innovation. Attendre quoi, 4-6 ans environ c'est beaucoup trop long.

Tu te contredis là relis toi un petit peu, Konami a empêché la série d'avancer? Si c'était le cas ils n'auraient pas refiler la série à Mercurysteam (on passe les détails à cet aboutissement), avec LoS, il y a clairement une évolution majeure pour la série, peut être pas pour le jeu vidéo en lui même mais pour la série c'était une révolution et une innovation. Et à première vue, LoS2 est une innovation par rapport au LoS1. Tu comprends la logique? Mais tu n'y as pas joué donc je t'invite vraiment à le faire dès que possible avec les DLC.

Les Metroidvanias n'ont pas sonné la mort des Castlevania classique (la version sur wii de je sais plus le nom là).

S.A.S va pouvoir peaufiner tout nos arguments avec des éléments concret, il en sait plus de ce qu'il s'est passé que toi et moi réunis xD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NeoJin
à mettre au feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 537
Age : 31
Emploi : Réflechir
Loisirs : JV, amis, lecture, musique, mangas
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Ven 11 Avr - 12:35

Débat FASCINANT. Il m'a tout simplement donné envie de participer au forum à nouveau, merci SAS ( et les autres intervenants ).

Je partage en grande partie son avis, force est de constater que les grands jeux de la licence sont rare entre 2002 et 2009, ce qui ne m'a pas empêché de soutenir la série tout comme toi. Order Of Ecclesia se démarque un peu et est probablement mon épisode favori de cette période, les autres , tout en étant pas foncièrement mauvais était loin d'être inoubliable. J'ai d'ailleurs toujours trouvé que le style emo/goth apporté par Iga avait été trop exploité, qu'il aurait du s'arrêter bien avant, un ou deux épisodes pourquoi pas, mais 5 ? L'essence gothique pure de cette série se perdait au fil des années 2000, sans parler de l'absence quasi totale de nouveauté dans le gameplay et du bordel dans la chronologie 86-01 que beaucoup affectionnait tant.

Ce n'est pas compliqué, avec l'arrivée de Judgment ( seul épisode que je n'ai pas acheté ) , j'ai bien cru que la série était morte.

Je suis un fan assez atypique de la saga, mon épisode favori étant Dracula's Curse, et le second SOTN, je n'entre donc, tout comme SAS dans aucun cadre précis. J'ai également trouvé que Lords Of Shadow outre le fait que ce soit un excellent jeu offrait enfin un souffle nouveau sur la série.

Mirror's of Fate m'a un peu moins enthousiasmé , peut être mériterait t'il une seconde relecture... Je viens juste de commencer LOS 2, je trouve qu'il s'annonce très bien, au niveau de l'ambiance comme au niveau du scénario, après le bordel laissé par Igarashi dans la chronologie.

Je pense au final que le départ d'Iga est une bonne chose pour la licence, et j'ai tendance à ne plus intégrer les épisodes sorti entre 2002 et 2008 dans ma chronologie, c'est donc avec une certaine joie que je m'apprête à découvrir les surprises que réserve ce LOS 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AkumajoD.
Maitre du chateau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1389
Age : 26
Emploi : S.T.A.L.K.E.R
Loisirs : Explose du snork
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 12 Avr - 3:18

J'aimerais revenir sur un point dans mes propos tenu depuis 2-3 pages.

Castlevania à la base, utilise des éléments gothiques (dracula, chateau, lieu isolé, monstre) mais ce n'était pas volontaire à savoir que les devs ont juste surfé sur une vague de films d'épouvante avec les vampires qui font peur et qui est le maitre des vampire, dracula. Et comme disait nombre d'entre vous, que le tout, l'ensemble était un folklore pas possible étant donné que c'est JAPONAIS. Donc j'ai eu la confirmation que l'on a des malins, qui ont pris les films hollywoodiens ou d'auteur d'épouvante (en particulier les films avec des monstres, les adaptations des romans gothique), qui ont caricaturé et donné un rendu Kawai à la chose (y a qu'au Japon qu'Hitler est trop Kawai avec sa moustache, un type super gentil et doux, cad toute les choses les plus crade transformé en chose mignonne) et qui sans le savoir et donc implicitement, on utilisé des éléments du genre gothique.

Et je le prouve, le castlevania premier de nom sur Amiga (si je ne me goure pas), les musiques ont été refaites d'un point de vu occidental tout comme chaque équipe qui, que ça soit au dessin ou à la musique, ont donné au jeu un aspect plus sombre et flippante n'ayant pas compris le folklore qu'est castlevania.

Donc Meaculpa à moitié, je me suis pas fait avoir mais je me suis arrêté à moitié sur le chemin. Cela étant, contrairement à Iga, différencier les points de vues, les styles, bah ça fait du bien, avoir le sérieux et le respect du genre gothique dans LoS fait du bien et rend hommage au genre littéraire(ainsi qu'au cinéma), tout comme le folklore de Iga of sadness. sauf que du LoS, j'ai pas envie d'en manger 10 épisodes comme IGA, et si la série LoS se clôt là c'est tant mieux (qu'ils peaufinent à la rigueur avec un ou deux DLC mais c'est tout). Maintenant passons à autre chose, qu'un autre studio fasse quelque chose de différent. Et là où j'ai confondu code de la série et code du gothique c'est que mis à part ce genre, les codes du jeu reste la lune, le château, dracula, les chauve souris. Tant que l'on a ça, ça restera un castlevania, et qu'importe si le joueur commence dans une foret ou non. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Neophyte


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 103
Emploi : /
Loisirs : /
Date d'inscription : 05/04/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   Sam 12 Avr - 4:04

Ah bah écoute, si tu es d'accord pour dire que le Castlevania NES original sur NES surfe plus sur les films d'épouvante qu'autre chose, je pense qu'il y'a plus trop de désaccord entre nous ! Je pense encore une fois que la comparaison avec Hitler n'a rien à voir cependant, c'est un tout autre débat et leur rapport avec le personnage est plus complexe que ça. (EDIT : Et c'est pas comme si on était mieux, nous on a fait ça avec Hitler : www.youtube.com/watch?v=4zpYQJkBQp0 )  Après oui, le Japon a tendance à donner leur propre twist aux folklores étrangers sans oublier de ridiculiser le leur. (Suffit de voir toutes les licences utilisant les yokais... Tiens... Rien à voir mais... Y'a jamais eu de Yokai dans Castlevania non ? Ca c'est marrant...)

Je pense que dès le début après avoir fini Castlevania 1, j'étais dans le mindset de Castlevania qui était d'avoir un jeu de plateforme assez difficile doté d'élément gothique assez peu prise de tête. Quand Symphony of the Night est arrivé, j'ai dû changer ma façon de percevoir la série. IGA essaye effectivement de se coller au coté "folklore" qui était une base de Castlevania ce qui m'allait tout à fait.

De l'autre coté on a des jeux comme Castlevania IV qui essaye d'être beaucoup plus tourné ambiance et je pense que Castlevania 64 part de cette réflexion. (En plus du fait que vu que c'est un jeu en 3D et que les codes du BTA n'étaient pas encore établis, il fallait trouver quelque chose à faire au joueur dans cet espace bien plus grand qu'auparavant!) J'ai aussi dû changer ma façon de penser la série pour Castlevania 64, pour moi c'est une nouvelle série "de Castlevania" qui aurait pu commencer...

Mais autant j'aimais bien la recette de la série commencé par "Symphony of the Night" et celle qui aurait pu commencer avec Castlevania 64, autant celle de Lord of Shadow ne m'intéresse que peu. Escalader un château de l’extérieur par une tempête hivernal avec un vide d'1km de profondeur sous mes pieds ? Je sais pas... Entre God of War et Uncharted, ça semble être des expériences assez communes de nos jours. Je sais que c'est fondamentalement "nouveau" pour un Castlevania mais si j'aimais bien cette série c'est aussi parce qu'elle me procurait des sensations qui n'existaient nulle part ailleurs dans le jeu vidéo.

Là, il me reste God of War 3 (qui me dit vite fait) et Uncharted (avec lequel j'ai vraiment du mal) à finir avant de me mettre à Lord of Shadow... Et encore, si je ne me fais pas tenter par un bon gros Platinuum Game au passage. Les jeux comme LoS, j'en trouve beaucoup... Et j'en ai beaucoup à faire voilà pourquoi j'ai un peu de mal avec cette nouvelle recette.... (... Et puis le reboot aussi... Je ne le redirais jamais assez)


Du coup, est-ce que j'aurais mangé encore 10 autres épisodes de IGA ? Hummmmmm... Peut être bien dans le fond. Je suis pas quelqu'un qui me lasse très facilement surtout pour des genres qui sont très rares. Notez qu'avec l'arrivée d'indie talentueux comme les auteurs de Guaccamelee, je me serais peut être lassé des IGAvanias mais en attendant, dans l'état, j'ai drôlement hâte d'en avoir un autre et voir ce que le bonhomme va nous sortir !

Après, pour ce qui est du personnage en lui même, je le pense suffisamment opportuniste pour être réussi à monter si haut mais je le pense définitivement trop peu puissant (d'autant plus si il est si mauvais designer que ça !) pour avoir eu réellement un quelconque pouvoir sur la série si ce n'est pour brasser de l'air sur une chronologie qui n'intéresse qu'à peine 5% des gens qui achètent ses jeux. En exploitant le filon Metroidvania, Konami a fait ce que toute entreprise a fait avant elle et après elle, ils ont réussi à se faire de l'argent avec et ont arrêté une fois que ça marchait plus. A ce moment là, on peut considérer que Konami a empêcher la série d'avancer oui.

Par contre, une fois qu'ils ont vu que le filon était tari, ils ont pas hésité à confier la licence à un autre studio effectivement. Si le filon Lord of Shadow marche, nulle doute qu'ils essayeront de le reproduire peut être avec un autre studio.

Personnellement, je vais sans doute paraitre égoiste (même si je l'ai déjà dit), mais je pense que c'est un bon moment pour que la série meurt, j'espère juste vraiment voir une nouvelle licence intéressante de la part de Konami.


Dernière édition par Haganeren le Sam 12 Avr - 18:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi Koji Igarashi a empêché la série d'avancer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le topic de Koji Igarashi - Le meilleur ami de l'homme
» interview koji igarashi
» Un nouvel opus sur DS : Order of Ecclesia
» Line-up de Konami
» Pourquoi les hommes reviennent ils ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castlevania france :: Jeux videos :: Castlevania - Général-
Sauter vers: